Rejoignez-nous

Actualité

Achats transfrontaliers : recoupements difficiles

Publié

,

le

Vous nous parliez hier de e-commerce en Suisse. Et de l’importance relative des grands sites internationaux. Ça renvoie aussi à l’ensemble des achats transfrontaliers.

Oui, rien n’est simple dans ce domaine quand il s’agit de chiffrer ce que les Suisses achètent à l’étranger. Ça repose beaucoup sur des estimations à partir de sondages. Avec des problèmes de définitions.

Parce que les achats transfrontaliers ne sont évidemment pas toujours déclarés.

Non, et il n’y a pas que les achats de proximité, qui sont ceux dont on parle le plus. Les courses réalisées de l’autre côté de la frontière. Du côté d’Annemasse, de Fernet-Voltaire, de Divonne ou de Vallorbe. En voiture. Avec de l’alimentaire en général.

Il y a aussi le tourisme d’achat, qui passe par les gares de Genève et de Lausanne avec le TGV. Et par l’aéroport, évidemment. Avec EasyJet, qui transporte aujourd’hui plus de 5 millions de passagers chaque année vers des villes européennes. Entre le train et l’avion, ça fait beaucoup de petits articles ramenés dans les bagages.

S’agissant d’Internet, vous nous disiez hier que les ventes cumulées d’Amazon, de Zalando et d’AliExpress en Suisse atteignaient 2 milliards de francs par an.

Voilà. Et il n’y a à vrai dire pas d’estimation globale de tous ces genres d’achats à l’étranger, à courte ou longue distance, empruntant différents moyens de transport. Genève, qui est un canton hyperfrontalier, vient de réaliser un sondage. Mais sur les courtes distances seulement. Pour conclure que près d’un franc sur dix de consommation courante était dépensé en France.

C’est beaucoup en comparaison suisse ?

Oui et non… C’est beaucoup parce que toutes les régions de Suisse ne sont évidemment pas frontalières à ce point. Et même si des sondages périodiques montrent clairement que les Suisses sont prêts à faire de plus en plus de kilomètres pour se ravitailler.

Et par rapport aux autres régions frontalières ?

Eh bien là, on ne peut que se référer aux estimations de l’agence internationale Gfk en Suisse, qui fait référence en la matière. Les dernières remontent à 2015, mais les ordres de grandeur n’ont à coup sûr guère évolué. Sur la frontière avec la France, de la Haute-Savoie jusqu’à Bâle ? On y compte aussi près de 2 milliards de francs par an d’achats transfrontaliers.

Si l’on voulait établir une moyenne, Genève la ferait évidemment grimper. Alors les quelque 400 millions de francs indiqués hier par le Conseil d’Etat paraissent bien modestes. Même si l’on tient compte des importants pôles d’achat de Pontarlier, de Sochaux-Montbéliard et de Saint-Louis à Bâle.

Du côté de la Suisse alémanique, il y a surtout l’importante frontière avec l’Allemagne, jusqu’en Autriche.

Oui, avec Bâle encore une fois, très enclavée. Et les prix en Allemagne sont sensiblement plus attractifs qu’en France. Alors c’est 5 milliards de francs par an là-bas. Deux fois et demi plus que sur la frontière française. Les Alémaniques sont de grands amateurs d’achats transfrontaliers de proximité. Sans parler des Tessinois avec l’Italie : 1 milliard de francs par an à eux tous seuls.

François Schaller Achats transfrontaliers : recoupements difficiles

Sport

Football: pas d’euphorie chez les Servettiens

Publié

le

Après le point pris à Berne face aux Young Boys, Sébastien Wütrich met en garde contre tout excès de confiance avant la venue du FC Sion samedi…

Pas d’euphorie chez les Servettiens au lendemain du match nul obtenu face aux Young Boys (1-1) dimanche à Berne. Ils le répètent en chœur : rien n’est acquis. Ils s’attendent à rencontrer un adversaire revanchard samedi (19h) au Stade de Genève. Battu 4-1 sur son terrain par le FC Bâle, le FC Sion a connu une reprise difficile, ce qui incite le meneur de jeu grenat Sébastien Wütrich à se méfier de la réaction d’orgueil de la formation valaisanne.

Sébastien Wütrich Meneur de jeu du Servette FC

 

Des lacunes rapidement comblées

La force de caractère et la lucidité des Servettiens expliquent la performance réalisée au Stade de Suisse dimanche. Les difficultés rencontrées en début de rencontre s’explique essentiellement par des lacunes dans l’organisation défensive ce qui a donné aux champions de Suisse la latitude pour mettre les néo-promus sous pression.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Un peu de réussite et un arrêt déterminant du gardien Jeremy Frick a permis aux visiteurs pour le plus grand de leur coach, soulagé que son équipe ait pu limiter les dégâts.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Même au moment où Servette semblait maîtriser la situation, le mentor valaisan de la Praille, visiblement peu satisfait par moments, n’a cessé de donner des consignes repositionner ses troupes.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Des enseignements qui serviront à n’en pas douter pour les prochaines échéances à commencer celle de samedi contre le FC Sion.

 

Continuer la lecture

Culture

« Avengers: Endgame » bat le record d’Avatar

Publié

le

"Avengers: Endgame" est depuis cette semaine le film qui a remporté le plus gros succès commercial de l'histoire du cinéma. (©KEYSTONE/AP Disney/Marvel Studios)

Le dernier opus des super-héros « Avengers: Endgame » a ravi dimanche le record des recettes à « Avatar ». Il a engrangé plus de 2,790 milliards de dollars dans le monde depuis sa sortie en avril, a annoncé le groupe Disney.

Le 22e film de l’univers cinématographique Marvel, qui a coûté environ 500 millions de dollars, pourrait rapporter encore davantage, puisqu’il reste projeté sur des centaines d’écrans américains. Le record était détenu depuis dix ans par James Cameron avec 2,789 milliards de dollars de recettes depuis sa sortie en 2009.

« James Cameron a toujours été une idole pour nous, il a nourri notre passion pour faire du cinéma depuis le début et être aussi proches d’un de ses grands films est vraiment spécial », avait déclaré l’un des réalisateurs Anthony Russo lors du festival Comi-Con à San Diego.

Le quatrième et dernier volet des aventures d’Iron Man, Hulk, Thor et compagnie, truffé de combats spectaculaires, d’effets spéciaux, d’humour et de larmes, avait fait un démarrage en trombe dans le monde entier. Il avait enregistré un premier record en devenant le premier film de l’histoire à dépasser le cap symbolique du milliard de dollars en l’espace de cinq jours.

Autre bonne nouvelle pour Disney, sa nouvelle version du « Roi Lion » en 3-D a rapporté 433 millions de dollars de recettes dans le monde pour son premier week-end d’exploitation, selon Disney. Ce résultat, qui surpasse son budget de 250 millions de dollars, le place en « neuvième position des films ayant effectué les meilleurs débuts de l’histoire du cinéma », souligne la compagnie.

Pour raconter les aventures du lionceau Simba, le réalisateur Jon Favreau a usé d’un procédé totalement nouveau: le film a été tourné par une équipe traditionnelle de cameramen, mais au sein d’un monde de réalité virtuelle en 3D, et a fait appel à un casting de stars comme Beyoncé pour les voix des personnages.

Continuer la lecture

Sport

Football: Servette à la hauteur de l’événement

Publié

le

Auteur de l’égalisation, le meneur de jeu Sébastien Wütrich a été l'un des Servettiens les plus en vue à Berne.

Les néo-promus ont tenu en échec les Young Boys, champions en titre (1-1) dimanche. De retour en Super League après six ans d’absence, ils ont réalise une performance digne d’éloge. Seules les dix premières minutes très difficiles pour les visiteurs.

A voir la maîtrise affichée lors de ce match de reprise face aux « jaunes et noirs » de la capitale fédérale, Servette ne devrait sûrement pas faire de la figuration cette saison. Certes, une hirondelle ne fait pas le printemps et un bon résultat, même face aux doubles champions de Suisse en titre, ne fait pas une saison. Mais dimanche, les Grenats se sont montrés à la hauteur de l’événement et surtout des attentes placées en eux. Malgré un premier quart d’heure très hésitant. Auteur de l’égalisation, Sébastien Wütrich nous explique pourquoi les Servettiens ont éprouvé autant de peine à entrer dans la partie…

Sébastien Wütrich Meneur de jeu du Servette FC

 

 

Pour le président Didier Fischer, l’ouverture du score a peut-être libéré les visiteurs.

Didier Fischer Président du Servette FC

 

 

Ce qui a le plus surpris l’entraîneur valaisan de Servette, c’est la prestation du compartiment défensif!

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Sport

Le GSHC se renforce

Publié

le

Genève-Servette a mis la main sur un attaquant d’expérience. Le club genevois a signé pour un an son quatrième étranger, le Canadien Eric Fehr.

Agé de 33 ans, ce centre droitier aux caractéristiques défensives et au puissant gabarit (1m93/94 kg) possède une solide expérience (722 matches de NHL) et une bague de champion remportée en même temps que la Coupe Stanley avec Pittsburgh en 2016. La saison dernière il évoluait à Minnesota où il a inscrit 15 points (7 buts) en 72 parties.

Il portera le numéro 16.

Sources : ATS et Service de presse GSHC

Continuer la lecture

Sport

Alain Geiger: « notre objectif, c’est le maintien! »

Publié

le

Pour l'entraîneur grenat Alain Geiger, Servette doit avant tout viser le maintien cette saison.

Entraîneur du Servette football club, Alain Geiger se garde bien de tout excès d’optimiste à la veille de la reprise du championnat de Super League. Selon lui, son équipe devra lutter pour se faire sa place parmi les dix meilleures formations helvétiques. 

Le championnat de Suisse de Super League reprend ses droits dès vendredi. Le retour de Servette dans l’élite du ballon helvétique constitue sans nul doute le fait marquant de ce nouvel exercice. Les attentes sont grandes à la veille du premier rendez-vous dimanche (16h) à Berne contre les Young Boys. Pour le capitaine Anthony Sauthier, il s’agit ni plus, ni moins que d’un match-événement, synonyme de moments intenses à vivre…

Anthony Sauthier Capitaine du Servette FC

 

Affronter d’entrée de jeu les champions en titre reste un sacré défi pour les néo-promus grenats. On peut toutefois se demander si c’est un avantage ou un inconvénient d’affronter les « jaunes et noirs » (qui ont perdu le défenseur genevois Kevin M’Babu et le demi Djibril Sow notamment à l’intersaison) de la capitale fédérale si tôt dans la saison…

Anthony Sauthier Capitaine du Servette FC

 

Quoi qu’il en soit, les Servettiens pourront compter sur quatre renforts de poids. De quoi rendre bon nombre de supporters optimistes. Mais l’entraîneur Alain Geiger se charge de tempérer leurs ardeurs.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Reste à savoir si Servette devra renoncer partiellement au moins à son style de jeu offensif de la saison dernière.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Sur le plan tactique, le travail a commencé sur le terrain dès le début de la préparation ou presque. Les Servettiens ont travaillé plusieurs systèmes à l’entraînement.

Anthony Sauthier Capitaine du Servette FC

 

 

 

 

 

Continuer la lecture