Rejoignez-nous

Actualité

14 juin: les femmes contre un relèvement de l'âge de la retraite

Publié

,

le

Des femmes ont chanté et dansé mardi à Lausanne. (© KEYSTONE/JEAN-GUY PYTHON)

A l’occasion de la journée de grève féministe, environ 50'000 personnes sont descendues dans la rue mardi dans toute la Suisse, selon l'Union syndicale suisse. Elles se sont mobilisées contre la réforme AVS 21. Une nouvelle grande grève est prévue le 14 juin 2023.

Les femmes ont manifesté dans de nombreuses villes de Suisse. Elles étaient 10'000 en soirée à Berne, rassemblées sur la Place fédérale. Les manifestantes étaient environ 10'000 aussi à Lausanne, selon la police, 4000 à Genève et plusieurs milliers à Bâle ou à Zurich.

A Lausanne, les manifestantes sont parties peu avant 19h00 de la place de la Riponne pour un tour dans le centre-ville. Nombreuses à s'être vêtues en violet, elles ont chanté, dansé et égrainé les slogans dans une ambiance festive. "Les femmes changent le monde" ou "L'avenir est féministe", pouvait-on notamment lire sur certaines banderoles.

"D'habitude elles rangent, le 14 juin elles dérangent", pouvait-on lire sur une pancarte brandie par une manifestante à Genève. Le défilé aux tonalités violettes s'est mis en mouvement vers 18h30, au rythme des groupes de percussions. Il a effectué une grande boucle qui a passé par le pont du Mont-Blanc avant de rejoindre le parc des Bastions.

A Zurich, les manifestantes ont demandé à "Monsieur" de leur "laisser la place" et à "Madame" de "prendre place". Ballons de couleur lilas en mains, elles ont réclamé des rentes AVS plus élevées et la fin de l'inégalité salariale.

Outre les manifestations, les femmes ont organisé des actions dans plus de 30 communes durant la journée. A Lausanne, atelier d'initiation à la boxe, performances, exposition de linge sale ou encore chorale anarchiste ont eu lieu tout l'après-midi. A Genève, Bâle, Lucerne, la Chaux de Fonds, Neuchâtel ou encore à la Vallée de Joux, les femmes se sont également mobilisées.

"Brosse à chiotte" en or

Trois ans après la grande grève des femmes, les choses n'ont pas assez bougé en direction de l'égalité, critique l'Union syndicale suisse (USS). "Pire encore, une révision de l'AVS sur le dos des femmes menaces", déplore-t-elle. Cette thématique était donc au coeur de la plupart des manifestations, avec le slogan "augmenter les salaires, pas l'âge de la retraite".

L'heure est également à une répartition équitable du travail non payé, ajoute l'USS. Il s'agit également de combattre toutes les formes de discriminations fondées sur le sexe.

Sur la Place Fédérale, à Berne, "les femmes ont interpellé les passants et les parlementaires pour attirer leur attention sur la pauvreté des femmes à l’âge de la retraite. Celles-ci touchent un tiers de rente en moins que les hommes. Ce sont donc les salaires trop bas et les rentes des femmes qu'il faut augmenter, pas l'âge de leur retraite", indique le syndicat Unia.

Les femmes travaillent "souvent à temps partiel, sans l’avoir choisi, dans des professions mal rémunérées, pourtant reconnues comme essentielles, comme les soins, la vente ou le nettoyage. Et ce sont elles qui, encore et toujours, assument la plupart des tâches ménagères et familiales, sans aucune rémunération ni reconnaissance", a ajouté le syndicat qui a expliqué que les femmes se préparent aussi pour une nouvelle grande grève en 2023.

De son côté, la Jeunesse socialiste (JS) a décerné la "proposition la plus merdique de réforme des retraites "aux Jeunes PLR qui proposent d'augmenter l'âge de la retraite à 65 ans pour tous et de l'indexer à l'espérance de vie. "La JS décerne au jeune parti bourgeois le prix de la "brosse à chiotte en or" pour cette absurdité", a-t-elle indiqué.

Pétition européenne déposée

Feminist Asylum, une coalition européenne qui regroupe 261 organisations de 18 pays d’Europe, a choisi aussi cette date symbolique du 14 juin pour adresser une pétition féministe européenne pour une reconnaissance effective des motifs d’asile propres aux femmes, aux filles et aux personnes lgbtiqa+ au Conseil fédéral et au Parlement.

Le texte a déjà été déposé le 18 mai à la Commission européenne des pétitions à Bruxelles, munie de 39'063 signatures récoltées en ligne (35’482) et sur papier (3581) entre novembre 2021 et mai.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Suisse Romande

Une septuagénaire décède sur l'A9

Publié

le

Une Vaudoise de 76 ans est décédée vendredi en fin de journée lors d'un accident sur l'autoroute entre Chexbres et Vennes (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Une personne a perdu la vie et quatre autres ont été blessées vendredi en fin de journée sur l'A9 entre Chexbres et Lausanne-Vennes. Une collision dans le tunnel de Chauderon est à l'origine de l'accident.

A l'entrée du tunnel, vendredi vers 17h30, une voiture a heurté la glissière de sécurité, avant d'être percutée par un fourgon qui la suivait, relate samedi la police vaudoise dans un communiqué.

Une des passagères de la voiture impliquée, une Vaudoise de 76 ans, est décédée sur les lieux de l'accident. Les trois autres occupants de la voiture, blessés et en état de choc, ont été transportés en ambulance au CHUV ainsi que le conducteur du fourgon également en état de choc. Leurs jours ne sont pas en danger.

L'autoroute a dû être fermée et les véhicules se trouvant sur la chaussée montagne ont été évacués. Cette situation a provoqué d'importantes perturbations du trafic dans la région ainsi qu'un bouchon de plusieurs kilomètres sur l'autoroute entre Vevey et Lausanne. Le trafic a pu être rétabli samedi vers 03h30.

Le Ministère public a ouvert une instruction pénale afin d'établir les circonstances exactes de cet accident, ajoute la police vaudoise, qui lance un appel à témoins.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Un festival buskers à Morges (VD)

Publié

le

Les musiques du monde seront à l'honneur au centre-ville de Morges pour la première édition de son festival buskers (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Nouveau venu parmi les festivals vaudois de l'été, BuskersAMorges se déroule de mercredi à samedi. La manifestation met à l'honneur les musiques du monde avec quinze groupes et une cinquantaine d'artistes venus d'Amérique latine, d'Afrique, du Japon ou encore d'Irlande et de Suisse.

Outre la musique, des contes et des spectacles de danse ou de cirque seront proposés dans les rues de Morges de 17h00 à minuit. A l'instar des autres festivals buskers, l'accès aux spectacles est gratuit, le public étant invité à contribuer au chapeau des artistes.

La majorité des artistes seront présents durant les quatre jours du festival. Ils se produiront à plusieurs reprises dans les six endroits prévus au centre-ville.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Brûler du bois est mauvais pour le climat, dit un météorologue

Publié

le

Lorsque le bois est brûlé, le CO2 capturé par l'arbre est relâché dans l'atmosphère (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Un météorologue alémanique s'insurge contre la recommandation d'acheter du bois de chauffage pour l'hiver afin de faire face à la crise énergétique. Selon lui, les pellets de bois sont aussi nocifs pour le climat que le charbon, le gaz ou le pétrole.

Interrogé dans les journaux alémaniques du groupe de presse Tamedia, Jörg Kachelmann relève que les substances nocives émises s'accumulent dans l'air en hiver. "Le fait que l'on mente aux gens pour qu'ils croient à toutes ces bêtises de propriétaires forestiers, qui mettent notre avenir en péril, est très mortifiant", lance-t-il.

Le météorologue rappelle qu'il existe de nombreuses alternatives au bois, comme l'énergie solaire, les pompes à chaleur ou la géothermie. Mais le gouvernement n'a rien fait pour aller dans ce sens, ajoute-t-il. "La protection de la population a été oubliée à un moment donné avec le livret de la protection civile et les médias recopient les mensonges éhontés du lobby du bois, selon lequel, brûler des forêts est bon chez nous mais mauvais en Amazonie".

"Un tel appel est une révélation et une preuve de la manière catastrophique dont un pays a oublié de réfléchir, de se prémunir, de se libérer de ses dépendances", poursuit-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un nouveau millionnaire en Suisse au tirage de l'Euro Millions

Publié

le

Personne n'a décroché le jackpot vendredi à l'Euro millions. Un ou une chanceuse en Suisse a tout de même gagné un peu plus d'un million de francs (archives). (© KEYSTONE/MONIKA FLUECKIGER)

Personne n'a trouvé la bonne combinaison à l'Euro Millions vendredi. Une personne en Suisse a tout de même trouvé cinq bons numéros et une étoile et empoché 1'035'368 francs.

Pour gagner, il fallait jouer les numéros 14, 17, 34, 35 et 42, ainsi que les étoiles 6 et 10. Lors du prochain tirage mardi, 63 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Les bisses aident les arbres forestiers stressés

Publié

le

L'eau qui pénètre naturellement des bisses valaisans dans le sol favorise la vitalité des arbres forestiers à une distance de plusieurs mètres en amont et en aval. (archives) (© KEYSTONE/OLIVIER MAIRE)

Les canaux d'eau traditionnels dans le canton du Valais aident les arbres forestiers soumis au stress de la sécheresse. Un projet de recherche du Fonds national a confirmé l'effet positif de l'eau des bisses qui se diffuse dans le sol forestier.

La conservation des bisses revêt désormais une importance forestière en plus des motivations culturelles et historiques, écologiques, touristiques et paysagères, écrit vendredi la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du territoire (SL-FP). Les arbres et la strate herbacée soumis à un stress extrême dû à la sécheresse et à la chaleur peuvent en profiter.

C'est ce qu'a démontré une étude du Fonds national suisse (PNR 61 Waterchannels) menée il y a quelques années déjà sous la direction de la SL-FP.

Des exemples de cas au Grand Bisse de Lens, au Bisse de Varen et au Bisse de Planige ont montré que l'eau qui pénètre naturellement des canaux d'eau dans le sol favorise la vitalité des arbres forestiers à une distance de plusieurs mètres en amont et en aval des bisses. Cela se voit dans les cernes des arbres et la croissance des aiguilles.

Effet durable

Il a été surprenant de constater que même l'eau du bisse qui pénètre peu dans le sol, mais de manière continue pendant des années, a un effet durable sur la vitalité. En revanche, si cette irrigation passive s'arrête brusquement - à cause d'une mise sous terre ou d'une dérivation de l'eau - cela a un effet négatif sur la vitalité des arbres en peu de temps.

Cet été, cet effet de l'eau des bisses sur les arbres forestiers est évident, surtout là où les tronçons de canaux ouverts alternent avec des parties sèches. Même si cet effet est limité dans l'espace, il est judicieux de laisser à ciel ouvert les plus longs tronçons possibles des canaux parallèles à la pente et situés en forêt.

Les communes, le canton du Valais, la SL-FP, les fonds de loterie et d'autres institutions soutiennent depuis des années les bisses. Dans les années à venir, des réactivations supplémentaires de bisses désaffectés seront toutefois nécessaires, estime la SL-FP.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture