Rejoignez-nous

Actualité

11 mai, à l'heure du grand redémarrage à Genève

Publié

,

le

Les bars et restaurants prêt pour l'ouverture (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Genève se réveille en ce lundi 11 mai et reprend le chemin d'une vie normale, à la fin du semi confinement, de la fermeture des écoles, bars et restaurants et d'une mise à l'arrêt presque générale. C'est aujourd'hui que la vie redémarre pour bon nombre de travailleurs et écoliers, avec bien évidemment des différences par rapport à notre vie d'avant. Radio Lac vous accompagne dans cette reprise avec nos reporters dans tout Genève, sur le chemin de l'école, dans le trafic ou en gare, et même en salle de sport.

Des douanes chargées, dès le matin

Une grande majorité des travailleurs sont de retour sur la route aujourd'hui, ce qui provoque un trafic plutôt chargé dans le centre de Genève, mais pas supérieur à la normale malgré des axes bien encombrés ce matin. Comme avant le confinement, le pont du Mont Blanc, le quai Gustave Ador et la route de Malagnou, entre autres ont été particulièrement chargés. En revanche, les douanes sont bien embouteillées depuis plusieurs heures.

Seulement certaines douanes sont ouvertes ce matin et sous contrôle pour le passage des travailleurs qui doivent être munis de justificatifs. Pour les écoliers domiciliés en France, ils doivent être également munis d'un justificatif scolaire pour passer la frontière, comme une attestation de l'école ou une carte d'étudiant.

Les douanes ouvertes tous les jours sont Anières, Bardonnex, Perly, Ferney-Voltaire, Meyrin, Moillesulaz et Thônex-Vallard à ce jour. Ne sont ouvertes que du lundi au vendredi de 6h à 20h, la douane de Mon-Idée et la douane de Veyrier.

Toutes les informations sur les ouvertures de douanes et les horaires sont à retrouver sur le site du canton de Genève.

Carte du trafic ce lundi 11 mai à 9h.

Notre reporter suit deux Genevoises sur le chemin de l'école

Du côté des Eaux-Vives, c'est l'effervescence pour Nati Gomez et ses deux filles ce matin. En effet, il faut reprendre les bonnes habitudes et c'est un climat d'excitation qui règne dans l'appartement. Notre reporter Judith Monfrini s'est invitée pour cette rentrée pas comme les autres et a suivi la famille genevoise pour son retour à l'école.

Ava, 5 ans et Lola, 12 ans, respectivement scolarisées en 1P et 8P à l'école des Vollandes aux Eaux-Vives, se réjouissent de reprendre les cours et de retrouver leurs camarades. Retrouvez notre reportage photo:

Lola (à gauche), Ava (à droite) et notre reporter Judith Monfrini (en haut à droite) se réjouissent de cette rentrée.

Il faut reprendre les habitudes, se coiffer, s'habiller, être à l'heure. Des gestes simples mais que le confinement avait aussi balayé. Ce retour à la normal réjouit en particulier Nati, la maman, qui estime que l'école est importante pour ses filles.

Sacs sur le dos et bien équipées pour affronter la pluie qui ne donne pas envie de traîner dehors, les deux jeunes filles se mettent en route pour rejoindre l'école de Vollandes.

Ava est accueillie à l'entrée de l'école, qui à pris de nombreuses mesures d'hygiène pour assurer la sécurité des enfants et des professeurs. Les bureaux des enfants seront désinfectés régulièrement. Pour la maman des deux jeunes filles, la peur n'est pas vraiment au rendez-vous, mais l'ambiance est particulière:

Nati GomezMaman de Lola et Ava

Du monde dans le Léman Express

À la gare Cornavin également, l’effervescence se fait ressentir, et c'est notre reporter Sébastien Telley qui s'y est rendu ce matin. Avec parfois l'impression que la vie ne s'est pas arrêté pendant tout ce temps. À la sortie du Léman Express partant d'Annemasse jusqu'à la gare Cornavin, les pendulaires sont au rendez-vous, et en nombre plutôt important à l'approche de l'heure de pointe. Les mesures de distanciations sociales sont respectées au sein des wagons et la plupart des usagers portent un masque.

Cependant, peu de vélos en circulation ce matin au vu de la météo peu favorable de ce premier jour des Saints de glaces.

Une circulation dans Genève qui reprend son cours normal, avec du monde sur la route mais aussi dans les trains CFF et sur le réseau TPG.

Une situation presque habituelle aux arrêts de tram et bus devant la gare ce matin.  Dans la gare, des banderoles rouges redonnent le message au gout du jour: "Protégez-vous!" ,  et plusieurs mesures sont prises pour éviter la proximité entre les usagers, dans les escalators, sur les quais, ou encore à l'intérieur du hall de Cornavin.

Les usagers des transports semblent avoir bien compris les mesures prises pour accompagner le redémarrage. En effet, les quais se vident aussitôt le train ou le bus arrivé, dans une gare où, auparavant, on prenait le temps pour discuter, boire un café ou manger un croissant.

Les salles de sport sur les starting blocks

Aujourd'hui, c'est aussi un retour à la normale pour de nombreux commerces, restaurants, bars, mais aussi pour les salles de sport qui peuvent rouvrir, avec bien entendu des conditions et des mesures d'hygiène un peu spéciales. Notre reporter Philippe Verdier s'est rendu ce matin à l'ouverture de Let's Go Fitness, une salle des Paquis. À 7h tapantes, déjà trois personnes attendaient impatiemment le retour sur les machines.

Pour cette salle de 1800m² répartis sur deux niveaux, il sera dans un premier temps impossible d'accueillir plus d'une soixantaine de personnes pour bien respecter les mesures de sécurité. Des mesures qui bouleversent un peu les habitudes de cette salle, comme par exemple les cours collectifs qui ne peuvent pas avoir lieu. Il est en effet impossible de faire respecter les distances de sécurité dans ce contexte. Giuseppe, le gérant  de la salle, était au micro de Philippe verdier:

GiuseppeGérant de Let's Go fitness aux Paquis

Les marquage au sol permet de réaliser un parcours sans aucun contact. Des lignes jaunes qui s'intègrent parfaitement dans le paysage de la salle et qui permettent aux sportifs de faciliter  le parcours ont été posées au sol. La distance sociale est de mise à l'accueil, avec validation de l'entrée par un badge scanné par le client lui-même, récupération et remise des clés de vestiaire par le client.
Un sens de circulation d'entrée et de sortie a été tracé pour garantir en toutes circonstances les recommandations sanitaires.
Dans les vestiaires, pas plus de 17 personnes pourront se changer au même moment. La direction du club demande aux clients de proximité de venir déjà vêtus en tenue de sport et de se doucher si possible à la maison. Malgré ces mesures, les clients sont ravis de retrouver les installations. La pratique d'un sport n'a pas toujours été possible pendant le semi-confinement, et le retour dans les salles de fitness est un soulagement pour certains clients, comme Yvan :
YvanClient de Let's Go fitness aux Paquis

 

Actualité

Un jeu de massacre

Publié

le

La joie des Carougeois après le but qui leur a donné la victoire. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les trois meilleures équipes du pays ont bu la tasse lors des 1/8 de finale de la Coupe de Suisse. Comme le FC Zurich la veille à Yverdon, le FC Bâle et les Young Boys sont allés au tapis.

A Carouge face au... 11e de la Promotion League, le FC Bâle a concédé sa première défaite de la saison sur le plan national. Le leader de la Super League s'est incliné 1-0 sur une réussite de la tête du latéral Romain Kursner à la 52e minute. Ce même Kurser fut le héros de la soirée avec son sauvetage sur la ligne quelques instants après son but pour repousser une tête d'Eray Cömmert.

Le choix de Patrick Rahmen de procéder à un large turnover ne fut pas vraiment judicieux. Les Rhénans n'ont, en effet, jamais vraiment pris l'ascendant. L'introduction à la 68e d'Arthur Cabral fut, ainsi, sans doute trop tardive.

Au Cornaredo, les Young ont vécu une bien sombre soirée. Battus 2-1 sur des réussites du Slovène Zan Celar (21e) et de l'Algérien Mohamed Amoura (83e), les Bernois ont dû déplorer les blessures de David Von Ballmoos et de Wilfried Kanga. Von Ballmoos s'est blessé à l'épaule en détournant un... penalty de Reto Ziegler à la 13e minute frappé, il est vrai, d'une rare violence. La question de savoir si le gardien pourra jouer samedi contre le FC Zurich et trois jours plus tard à Villarreal est, bien sûr, ouverte.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage samedi, 4 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande (archives). (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto mercredi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 4, 16, 18, 32, 33 et 39. Le numéro chance était le 3, le rePLAY le 1 et le Joker le 777698.

Lors du prochain tirage samedi, 4 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Décathlon rappelle des équipements de plongée

Publié

le

Décathlon rappelle ces équipements de plongée de la marque SUBEA en raison d'un risque de fuite d'oxygène. (© Bureau fédéral de la consommation)

Décathlon rappelle trois équipements de plongée de la marque SUBEA en raison d'une possible fuite d'oxygène. Les clients recevront soit un remboursement du prix d'achat soit un produit de remplacement.

Les produits concernés sont le manomètre de plongée Finimètre SCD 300 bar, portant la référence 8397258 et le numéro d'article 2354572; la console de plongée avec manomètre et profondimètre SCD (Référence produit: 8485008, numéro d'article: 2532535). Et le pack détendeur de plongée SCD 500 DIN 300 avec piston compensé octopus finimétrique (Référence produit: 8399225, numéro d'article: 2364401).

Seuls ces produits achetés entre le 1er janvier 2020 et le 31 juillet 2021 sont concernés, précise le Bureau fédéral de la consommation dans son communiqué mercredi. Les propriétaires de ces équipements sont appelés à cesser de les utiliser.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Environ 80% de la population porte des lunettes ou des lentilles

Publié

le

En Suisse, 80% des personnes ont besoin de lunettes ou de lentilles de contact (image d'illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Toujours plus de personnes en Suisse ont besoin de lunettes ou de lentilles de contact. Cette part a encore augmenté au cours des quatre dernières années, a indiqué mercredi Optique Suisse, l'association d'optométrie et d'optique.

Aujourd'hui, quatre personnes sur cinq ont recours à une aide visuelle. En 2017, date de la dernière enquête, un quart de la population âgée de 16 à 74 ans se débrouillait encore sans lunettes ou lentilles de contact. L'association énumère plusieurs raisons: le vieillissement de la population et le travail toujours plus fréquent devant des écrans d'ordinateur.

Les enfants et adolescents sont aussi plus nombreux à recevoir des lunettes ou des lentilles qu'il y a 20 ans. Dans le groupe d'âge des 16 à 24 ans, ils étaient encore 55% à se passer de cet accessoire en 2001 contre seulement 30% aujourd'hui.

Optique Suisse réalise cette enquête tous les quatre ans depuis 1977. L'institut GfK a interrogé pour cette enquête 1002 personnes en Suisse alémanique et en Suisse romande du 9 au 20 septembre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Plus de places pour les vélos dans les trains dès 2022

Publié

le

Les CFF offriront plus de places pour les vélos dans les trains dès 2022 (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Les CFF développent leur offre pour les cyclistes. Dès 2022 et jusqu'en 2025, plus de 400 places supplémentaires pour vélos seront créées dans les trains grandes lignes. Le système de réservation sera lui amélioré en 2023.

Depuis les nouvelles conditions de réservation sur le réseau IC en mars, 169'000 réservations ont été effectuées, indiquent les CFF mercredi. La compagnie ferroviaire s'attend à ce que la demande continue d'augmenter.

Dès la prochaine saison des deux-roues, davantage d'espace pour les vélos sera proposé sur les trains circulant à travers le Lötschberg en direction du Valais. Il y aura sept à neuf places supplémentaires dans certains trains très prisés des cyclistes. D'autres offres seront améliorées comme des capacités à bord des trains de nuit pour Amsterdam et Berlin.

L'obligation de réserver sur les grandes lignes a suscité les critiques de plusieurs organisations. Les CFF vont toutefois maintenir ce système tant que la demande de places de vélos sera supérieure à l'offre durant le week-end. Toutefois, le système de réservation doit être amélioré et un nouveau sera mis en place pour la saison 2023.

Mesures urgentes, selon l'ATE et Pro Velo

L'Association Transports et Environnement (ATE) et Pro Velo saluent un pas dans la bonne direction. Mais elles souhaiteraient davantage d'efforts pour augmenter les capacités pour les vélos dans les trains. Le mauvais temps de l'été 2021 a entraîné une baisse de la demande et "contribué à rendre les problèmes moins évidents cette année".

Concernant l'application pour la réservation, les deux associations la jugent compliquée et propre à décourager de nombreux clients. Elles ont reçu de nombreux retours négatifs. Les CFF doivent donc mettre "les bouchées doubles" pour fournir à la clientèle des moyens techniques à la hauteur, selon la conseillère nationale Delphine Klopfenstein Broggini (Verts/GE), vice-présidente de Pro Velo, citée dans le communiqué.

Cette année, les CFF ont vendu 7% de cartes journalières vélos et 6% de passeports vélos de plus que l’année précédente. Le dimanche 18 juillet 2021 a constitué une journée record avec un total de 2537 réservations.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture