Rejoignez-nous

Radio Lac Matin

Radio Lac Matin | Rendez-vous le 28 août

Publié

,

le

6h/9h «Radio Lac matin» :

Du lundi au vendredi, Béatrice Rul, Benjamin Smadja et Benoît Rouchaleau vous donnent le tempo de l’info.

Décryptage, invités, culture, sport, et surtout de l’opinion, tous les points de vue et ce qui fait que notre région est unique se retrouvent sur Radio Lac entre 6h et 9h.

Parmi les nombreux temps forts, les signatures Radio Lac : des personnalités romandes qui ont quelque chose à dire et vont le faire savoir. Chaque jour, avec le soutien de la rédaction, nous décortiquons pour vous l’actualité de la région et d’ailleurs: intervenants, zooms et l’invité de Guillaume Renevey à 7h40.

Parce que l’information, c’est aussi vous qui la faites, venez la partager avec nous ! Nos plateformes sociales ainsi que WhatsApp sont à votre disposition.

Le temps des radios lisses est terminé, maintenant, on s’exprime ! Avec Radio Lac Matin, vous avez toute l’actualité à chaud et les clés pour la comprendre. Nous sommes là pour partager nos opinions et nous le faisons ensemble, chaque matin entre 6h et 9h.

Radio Lac, partageons nos opinions !

Béatrice et Benjamin
Radio Lac Matin

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les signatures Radio Lac

Les glottophobes sont partout! A commencer par J-L Mélenchon

Publié

le

Marie, aujourd’hui, vous allez nous parler de Jean-Luc Mélenchon.

Ce Monsieur, longtemps élu socialiste et désormais chef de file des Insoumis, a littéralement pété un boulon, comme on dit chez moi. Je suis sûre que beaucoup de Suisses ont vu ses vidéos sur les réseaux sociaux ces derniers jours mais je vais résumer les faits rapidement. Tout a commencé mardi 10 octobre, quand la police vient perquisitionner les locaux de la France insoumise ainsi que le domicile de Mr Mélenchon. Celui-ci met en scène son mécontentement devant les caméras. Il se met à hurler, veut défoncer la porte, et clame être un parlementaire, donc quelqu’un de sacré.

Mais cet homme sacré, comme d’autres députés sacrés d’ailleurs, fait l’objet de deux enquêtes, la première pour soupçons d’emplois fictifs au Parlement européen, la deuxième pour des irrégularités dans ses comptes de campagne. Ce que Méluche condamne chez ses concurrents, il le fustige donc quand il s’agit de lui. Il est irrité. A tel point que le lendemain, mercredi donc, face à une question d’une journaliste, il ne se contrôle plus et lâche : « qu’est-ce que ça veut dire », en tentant d’imiter l’accent toulousain de la dame. Puis de demander sournoisement à l’assemblée, « quelqu’un a-t-il une question formulée en français ? »

Quelle violence verbale. Quel mépris. De la part d’un parlementaire qui matraque vouloir représenter le peuple modeste, le peuple oublié, par rapport aux nantis de la République, c’est plus qu’un lapsus, c’est une énorme connerie politique. Jean-Luc Mélenchon, pour éviter de répondre aux accusations dont il fait l’objet, singe la professionnelle qui l’interroge pour faire son travail de journaliste. Il ridiculise les intonations de sa voix, et par delà aussi ses origines.

Et bien tout cela, s’appelle la glottophobie, c’est-à-dire le fait de discriminer quelqu’un via son accent.

La glottophobie est très très répandue, surtout dans un pays comme la France, qui s’est construit en écrasant les spécificités régionales. Un accent, qu’il soit du Sud ou pas, renvoie toujours à la Province, à la campagne, à ce qui n’est pas la capitale. Cela peut être exotique, drôle, mais la vérité, c’est que cela ne fait pas très sérieux, comme l’expliquent les linguistes qui analysent le phénomène. C’est pour ça que le JT, en France est présenté avec un accent parisien, tandis que pour la météo, des intonations régionales sont acceptées.

Pour bien connaître le sujet, Philippe, je peux vous dire que les glottophobes sont partout. Même si la plupart du temps, ils ne sont pas méchants. Si je commande un verre de vin, le serveur glottophobe mimera ma manière de dire « Vin » en riant. Puis, voyant ma mine déconfite, il dira sûrement : « oh mais ce n’est pas pour me moquer, vous savez, j’adore le sud, ça me fait penser au soleil ».

Certes, tu aimes le Sud, mais ça te fait marrer, quoi. Toi, avec ton accent parisien, ou vaudois, tu peux pas me laisser parler sans m’interrompre pour souligner à quel point ma langue est bizarre. Et si moi, je faisais pareil avec ton accent, à toi, tu en penserais quoi ? Parce qu’à la longue, tu sais, c’est pénible, de se faire renvoyer à son accent, qu’on n’a pas choisi. Ce n’est pas parce que je dis « pain » au lieu de « pain », que c’est pour rire. On n’est pas au cirque. Ma langue, c’est moi.

Dans mon école de journalisme, on m’avait dit clairement qu’à cause de mon accent je ne pourrai jamais faire de la radio. Si mes imbéciles de profs de l’époque m’écoutent aujourd’hui, j’aimerais bien qu’ils s’étouffent avec leur café. Parce que maintenant j’en fais, de la radio, et toujours avec accent ! Allez, Sans rancune.

Marie Maurisse Sans rancune

Continuer la lecture

L'Edito Politique

«On n’est pas à un mensonge près»

Publié

le

Retour sur les perquisitions qui ont été effectuées au sein de la France insoumise, et sur l’attitude de son président Jean-Luc Mélenchon. C’est le sujet de l’Edito politique d’Olivier Francey.

Le billet d'humeur d'Olivier Francey

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

«Johnny Hallyday retrouve la voix de ses débuts»

Publié

le

Luc Barthassat, ancien conseiller d’Etat genevois et Philippe Morel, chirurgien et député libéral-radical, étaient invités à réagir sur le nouvel album de Johnny Hallyday.

 

Continuer la lecture

La chronique immo

Chauffage dans votre logement : vos droits et obligations

Publié

le

Cédric Lenoir, avocat spécialisé en droit immobilier, associé de l’Etude LENOIR DELGADO & Associés.

Il fait encore très chaud pour un mois d’octobre mais le froid va nécessairement arriver et avec lui les éternels problèmes de chauffage dans les appartements. Locataires ou propriétaires, Cédric Lenoir, avocat spécialisé en droit immobilier, vous explique vos droits.

Commençons par les droits et obligations des locataires. Sachez tout d’abord que contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, la loi ne prévoit ni de températures minimales obligatoires à respecter dans les appartements ni de périodes de chauffage obligatoires.

En réalité, les droits des locataires découlent de l’article 256 du Code des obligations qui dispose simplement que « Le bailleur est tenu de délivrer la chose à la date convenue, dans un état approprié à l’usage pour lequel elle a été louée ». Dans ce contexte, la jurisprudence a eu l’occasion d’établir qu’une température inférieure à 18 degrés constituait un défaut donnant potentiellement droit à une réduction de loyer. A noter encore que le bien-être subjectif du locataire n’est pas pertinent pour juger de l’existence d’un défaut.

Que faire alors si le bailleur tarde à allumer le chauffage ou si celui-ci est défaillant

La première chose à faire est d’en aviser le bailleur par écrit en lui demandant d’allumer le chauffage ou de le réparer pour qu’une température minimale de 18 degrés puisse être atteinte dans toutes les pièces de l’appartement. Sachez encore qu’il admissible et même recommandé que le chauffage soit diminué la nuit, entre 23h00 et 07h00, et qu’une baisse nocturne de la température n’est pas un défaut.

Et si le bailleur ne réagit pas ?

Il faut alors fixer par courrier recommandé un délai raisonnable au bailleur pour qu’il remédie à la situation en indiquant qu’à défaut les loyers seront consignés. A Genève, les loyers doivent être consignés auprès de la caisse du Palais de justice et dans les autres cantons romands se sont soit les banques cantonales soit toutes les banques. Vous devrez ensuite saisir la commission de conciliation en matière de baux et loyers dans un délai de 30 jours dès l’échéance du premier loyer consigné pour qu’un tribunal puisse ultimement décider si la consignation est justifiée. Dans ce contexte il faut être très prudent car il n’est pas toujours évident de prouver que les températures minimales ne sont pas respectées, de sorte qu’il faut vraiment éviter d’en arriver là et privilégier la discussion avec son bailleur ou faire preuve d’un peu de patience.

Et s’agissant des propriétaires d’appartements, comment ça se passe ?

Si vous êtes propriétaire d’un appartement en propriété par étage cela sera à l’administrateur de la copropriété de s’assurer que le chauffage soit allumé à temps dans l’immeuble. Théoriquement, s’il ne s’exécute pas, vous pourriez saisir un juge pour qu’il ordonne à l’administrateur de prendre les mesures nécessaires pour allumer le chauffage mais il est rare d’en arriver à une telle issue. On pourrait aussi imaginer que le copropriétaire prenne lui-même les dispositions pour que l’entreprise de chauffage vienne le mettre en route au titre des mesures qu’on appelle « urgentes ».

Peut-on se plaindre d’avoir trop chaud dans un appartement ?

S’il fait chaud à l’intérieur alors qu’il fait froid dehors, oui. Dans un arrêt récent (25 avril 2017), le Tribunal fédéral a considéré comme un défaut le fait qu’il faisait entre 23 et 25 degrés dans l’appartement, chauffage éteint, alors qu’il faisait 3 degrés dehors. Ce genre de problème peut survenir avec les nouveaux immeubles dit « Minergie » dans lesquels il est difficile de régler la température, le soleil pouvant suffire à atteindre des températures élevées même sans chauffage.  

Cédric Lenoir Immobilier

Continuer la lecture

Radio Lac Matin

Le pouvoir des couleurs comme thérapie

Publié

le

Les couleurs influencent nos pensées, nos sentiments et nos désirs. Concilier énergie des couleurs et développement personnel, c’est ce que propose l’auteure Anne-Sophie Casper dans son dernier livre « mon coaching coloré ».

Ce guide propose de suivre un parcours personnalisé en quatre étapes, correspondant aux quatre familles de couleurs du cercle chromatique : le rouge, le bleu, le vert et le jaune.

En suivant ce coaching coloré, Anne-Sophie Casper invite chacun à créer son propre projet de vie, en fonction de sa personnalité, mais aussi de son équilibre affectif et professionnel.

Tests, pierres de lithothérapie, huiles essentielles et élixirs floraux, mais aussi recettes de cuisine, exercices physiques, conseils beauté et mode… « Mon coaching coloré » livre de nombreuses recettes pour s’épanouir au quotidien.

Anne-Sophie Casper est révélatrice de couleurs, médium et maître Reiki enseignante.

Anne-Sophie Casper Auteure

Continuer la lecture