Rejoignez-nous

Football

SFL : début de la saison reporté et retour des fans réclamé

Publié

,

le

A l'image des joueurs du FC Bâle samedi à Lausanne, les équipes de la Swiss Football League peuvent se réjouir: elles auront une semaine de vacances en plus cet été (KEYSTONE/Laurent Gilliéron).

La Swiss Football League a décidé de repousser la reprise du prochain championnat d’une semaine, tout en réclamant le retour des supporters dans les stades…

Initialement prévu une semaine après la fin de l’Euro dont la finale se jouera le 11 juillet, le début du championnat 21-22 a été retardé. Les équipes de Super comme de Challenge League joueront la première journée de championnat le week-end du 23 au 25 juillet. Cette décision fait suite aux mesures de réouvertures progressives décrétées par le Conseil Fédéral mi-avril. Il s’agit d’une part de laisser suffisamment de temps aux championnats amateurs de prendre fin et d’autre part, la SFL réclame une levée rapide de l’interdiction pour les spectateurs, qui hormis un très petit nombre d’entre eux n’ont toujours pas accès aux arènes de Suisse er du Liechtenstein, d’assister aux matches. Le but étant de pouvoir rendre les gradins à nouveau accessible au public, même si c’est dans une proportion limitée…

Ouverture nécessaire à la survie des clubs

«D’une part, les clubs participant aux qualifications des compétitions européennes auront déjà obtenu du temps de jeu et du rythme et, d’autre part, chaque semaine augmente la chance pour les clubs d’accueillir plus de fans.» a estimé Claudius Schäfer, directeur de la SFL, mais précise-t-il:  «L’ouverture des stades est nécessaire à leur survie d’un point de vue financier et la vente des abonnements pour la saison 21-22 commencera dans les prochaines semaines».

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Anthony Sauthier: « il faut montrer plus de caractère! »

Publié

le

L'image est trompeuse: le défenseur grenat Steve Rouiller fait échec à l'offensive de l'attaquant du LS, Evann Guessand, en blanc, mais les visiteurs finiront par remporter leur plus large victoire de la saison face aux Servettiens (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Nettement battu (1-4) mercredi à la Praille, Servette a subi sa troisième défaite en quatre matches cette saison face au Lausanne-Sport. Les approximations défensives ont coûté cher au SFC. Ensuite les expulsions de Sasso, puis de Kone dans le dernier quart du match ont mis fin à leurs espoirs…

Un point, un seul, c’est tout ce que Servette a obtenu face au Lausanne-Sport cette saison en trois-cents soixante minutes. Sur le terrain de la Praille, les « grenats » se sont nettement inclinés (1-4) face aux joueurs de Giorgio Contini. Ceux-ci ont fait valoir toute leur facilité technique pour prendre en défaut la vigilance de la défense servettienne.
A la mi-temps, les visiteurs menaient déjà par deux buts d’écart: pour leur coach, ravi que le maintien soit assuré, c’est en début de match que son équipe a forgé son succès… Quant à savoir si c’est la meilleure performance de la saison jusqu’à la, il laisse la question ouverte, avant de se réjouir que le LS a encore la possibilité de se mêler à leur lutte pour l’Europe.

Giorgio Contini
Entraîneur du Lausanne-Sport
Giorgio ContiniEntraîneur du Lausanne-Sport

 

Repositionnement tactique

En seconde période, le coach grenat a modifié ses batteries passant du 4-4-2 initial à un 3-5-2, le demi défensif russo-camerounais Gaël Ondoua cédant sa place au défenseur central Vincent Sasso pour permettre aux latéraux de jouer plus haut.
Mais l’expérience a tourné court, notamment, pas seulement en raison des deux expulsions qui ont sanctionné d’abord Sasso pour deux avertissements à une vingtaine de minutes de la fin, puis Koro Kone pour avoir imprimé la marque de ses crampons sur un mollet de Tsounggi. Deux expulsions sur lesquelles le capitaine servettien s’interroge. Y a-t-il vraiment des lignes directrices claires du côté des instances arbitrales dans l’élite du ballon rond helvétique: une allusion à peine voilée sur le tacle dangereux, pour ne pas dire méchant lors de Saint-Gall – Sion dimanche.

Anthony Sauthier
Capitaine du Servette FC
Anthony SauthierCapitaine du Servette FC

 

Pour le capitaine grenat Anthony Sauthier, opposé ici à l’attaquant du LS Jonathan Bolingi, en blanc, comme pour son entraîneur, les Servettiens doivent montrer une autre attitude lors des deux derniers matches de la saison  (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

 

Une spirale négative, mais pas que…

En fin de compte, Servette concède sa troisième défaite (et la seconde par trois buts d’écart) en une semaine à peine. De quoi susciter une sérieuse remise en question. Car si le capitaine genevois Anthony Sauthier admet que son équipe se trouve dans une spirale négative et que la réussite n’est pas au rendez-vous, ses coéquipiers doivent surtout changer d’attitude.

Anthony Sauthier
Capitaine du Servette FC
Anthony SauthierCapitaine du Servette FC

 

Le gardien servettien Jeremy Frick a été cherché le ballon au fond de ses filets à quatre reprises mercredi à la Praille, lors du match face au Lausanne-Sport (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

 

Une démobilisation? Quelle démobilisation?

Concernant le risque de démobilisation complète pour les deux derniers matches à Vaduz, dans la Principauté, puis à domicile face à Saint-Gall, l’arrière latéral droit grenat n’y croit pas : à l’entendre, la perspective d’une qualification pour une compétition européenne est une grande motivation pour les joueurs.

Anthony Sauthier
Capitaine du Servette FC
Anthony SauthierCapitaine du Servette FC

 

Un troisième rang à défendre

Le mentor valaisan de la Praille estime que ses joueurs ont tout intérêt à défendre becs et ongles leur troisième rang: malgré les affres d’une saison éprouvante, un strapontin européen reste accessible.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Une fois de plus, seuls 100 spectateurs ont pu assister au match SFC – LS en raison des mesures préventives contre le coronavirus (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

 

Pour le reste, le fait de jouer un match tous les trois (ou quatre) jours ne constitue pas une excuse à ses yeux. Encore que une certaine fatigue – peut-être plus psychique que physique – pourrait nuire aux performances de ses joueurs.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Pourquoi le SFC réussit si bien au LS?

Reste la question cruciale que les supporters se posent: comment expliquer le fait que Servette convienne si bien au Lausanne-Sport cette saison ?

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Aligner plus de jeunes?

Afin de mettre toutes les chances de son côté, le coach grenat ne ferait pas mieux que d’aligner des jeunes de l’Académie – qui aspire à davantage de temps de jeu – plutôt que les anciens à Vaduz samedi et face à Saint-Galle vendredi 21.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

 

Continuer la lecture

Football

Servette et Saint-Gall battus par leurs adversaires directs

Publié

le

L'attaquant français Grejohn Kyei, en blanc, et Servette sont restés muets face à l'espoir lucernois Marco Burch, en bleu, et ses coéquipiers (© KEYSTONE/Urs Flüeler).

Adversaires en demi-finales de la Coupe de Suisse mercredi, tant Servette que Saint-Gall se sont nettement inclinés sur le même score (0-3). Une contre-performance qui fait le bonheur de Lucerne qui revient à deux points des Servettiens, toujours troisièmes, et du FC Sion qui reste en course pour le maintien.

Lucerne est en pleine bourre actuellement. Qualifiés pour la finale de la Coupe de Suisse, les Lucernois ont pris le meilleur sur le Servette FC (3-0) dimanche en Suisse centrale. Les joueurs de Fabio Celestini surfent sur la vague avec quatre succès de rang en championnat. Comme le FC Sion, ils ont fait la différence en seconde période grâce à Ugrinic (59e), Sorgic (78e) et Ndiaye (85e).

Le LS refait son retard

Dans le troisième match, Lausanne a dû remonter la pente pour arracher un point contre Zurich (2-2). Menés rapidement 2-0, les Vaudois ont refait leur retard par Kukuruzovic (52e) et Guessand (75e). Il s'agit du troisième nul de suite pour les Lausannois, toujours cinquièmes avec 43 points.

Hoarau décisif

Trois buts de l'attaquant français a offert trois points extrêmement importants au FC Sion, victorieux à Saint-Gall (3-0) dans l'optique du maintien en Super League. Merci Guillaume. En inscrivant trois buts capitaux, l'attaquant tricolore du FC Sion a donné à son club des raisons d'y croire encore. En dominant St-Gall, Sion est revenu à deux points du barragiste Vaduz et à trois longueurs du finaliste de la Coupe. Ce match, les Valaisans l'ont naturellement gagné en deuxième mi-temps après avoir eté attentistes au cours des quarante-cinq premières minutes.

"Panne de cerveau"

A la 52, les Brodeurs ont eu une "panne de cerveau". Sur un dégagement de Fickentscher, Khasa a pu disposer d'un boulevard sur la droite. Un centre parfait pour Hoarau plus tard et voilà Sion qui a pris les devants. La tâche des joueurs de Marco Walker a été facilitée à la 55e lorsque Fazliji a irrégulièrement stoppé Karlen qui filait au but. Carton rouge pour le défenseur et des espaces ouverts pour les Sédunois. Ces espaces, les pensionnaires de Tourbillon vont les exploiter à la 62e sur un nouveau but d'Hoarau. L'ancien buteur d'YB a cette fois profité d'un très bon centre de Grgic. Une fois encore de la droite. Dans un fauteuil, les Valaisans ont choisi de gérer la fin de rencontre en laissant le jeu à leur adversaire. Ils ont fini le travail à la 89e grâce à leur buteur providentiel.

SFC - LS mercredi

La prochaine journée s'annonce épique mercredi: le Servette attend la venue du Lausanne-Sport (18h15) le FC Sion reçoit Lucerne et Vaduz a le redoutable honneur d'accueillir aux Young Boys, champions de Suisse pour la quatrième fois consécutive.

 

 

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats ; corrigé ultérieurement. Texte: ats/bb

 

Continuer la lecture

Football

Vaduz se donne de l’air et complique la tâche de Sion

Publié

le

Tunahan Cicek heureux d'avoir ouvert le score (© KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari)

Vaduz s'accroche. Les joueurs de la Principauté sont allés chercher un précieux succès à Lugano (2-0) et mettent la pression sur le FC Sion dans la lutte pour le maintien.

Une lourde frappe du gauche de Cicek (16e) et un but de raccroc de Schmied en fin de match (80e) ont apporté ces trois points vitaux pour Vaduz. Cette victoire obtenue au Tessin leur offre un bon bol d'air en leur redonnant provisoirement cinq points d'avance sur les Valaisans et une seule unité de retard sur St-Gall, huitième.

Autant dire que le Saint-Gall-Sion de dimanche (16h) revêt un caractère encore plus important. En cas de succès, les Brodeurs pourraient prendre leurs distances par rapport à cette neuvième place synonyme de match de barrage avec le deuxième de Challenge League.

Quant au FC Sion, tout autre résultat qu'une victoire signifierait probablement la fin des espoirs de maintien en Super League.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Pas de finale pour Servette éliminé sur un coup de dés

Publié

le

La chance n'a pas souri aux Servettiens lors de la seconde demi-finale de la Coupe de Suisse ; le capitaine genevois Anthony Sauthier, à gauche, et Miroslav Stevanovic, au centre, se sont créé les meilleures occasions de but, mais ce sont les Brodeurs de Miro Muheim, à droite, qui ont fini par décrocher leur qualification pour la finale (© KEYSTONE/Martial Trezzini)

Tout s'est joué sur un coup de dés lors de la seconde demi-finale de la Coupe de Suisse : dominateurs durant le trois-quarts du match, les Servettiens ont été terrassé par Saint-Gall (0-1) à cause d'un but de Stillhart tombé à quelques minutes de la fin ; malgré la déception, ils gardent la tête haute.

Un but évitable a mis fin au rêve servettien. Face aux "verts" de Suisse orientale, les "Men In Black" (le SFC a joué en noir lors des compétitions à élimination directe) se sont inclinés par la marge la plus étroite mercredi (0-1) face à Saint-Gall à la Praille. Privés de finale de Coupe de Suisse, ils se sont pourtant - et de loin - montrés les plus dangereux devant la cage adverse. Ils ont exercé une nette domination territoriale, semblant en mesure de faire la décision en leur faveur. Seul problème: ils n'ont réussi à faire trembler les filets saint-gallois.

Fatale baisse de régime

Seuls moment de difficulté: le tout début et surtout la fin de match, le dernier quart d'heure essentiellement, où ils ont subi leurs adversaires, qui paraissaient subitement remis en selle, après être passé très près de la capitulation à de nombreuses. C'est là qu'une erreur inhabituelle a décidé du sort. Une défense qui n'est pas remontée assez vite et un gardien qui n'a pas couvert son premier poteau. Opportuniste, le demi gauche (qui s'est retrouvé à droite) Basil Stillhart a vu le "trou" et il a proprement glissé le ballon au fond des filets. La messe était dite.

Des changements bien tardifs

La nette baisse de régime qu’ils ont connu lors du dernier quart d’heure leur a donc été fatale. Dans ces conditions, une question se pose : pourquoi le coach grenat n’a-t-il pas jugé utile de procéder à davantage de changements plus tôt ?

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Les Saint-Gallois tente de réconforter Steve Rouiller, mais le défenseur valaisan du Servette FC reste inconsolable après l'élimination de son équipe lors de la seconde demi-finale de la Coupe de Suisse (© KEYSTONE/Jean-Christophe Bott).

 

Comparaison Coupe-championnat "malvenue"

Si cette issue est particulièrement décevante, force est de constater qu’au contraire du match de dimanche contre les Young Boys, ils n’ont pas évolué à leur meilleur niveau… Reste à savoir comment l’expliquer.

Anthony Sauthier
Capitaine du Servette FC
Anthony SauthierCapitaine du Servette FC

 

Anthony Sauthier: "il y a 5 ans, on jouait au Stade de Colovray"

Quant à savoir ce qui a manqué, ça n'est pas la préoccupation principale du n°2 servettien. Loin de là! Il préfère au contraire mesurer le chemin parcouru.

Anthony Sauthier
Capitaine du Servette FC
Anthony SauthierCapitaine du Servette FC

Continuer la lecture

Football

Servette vise la 20e finale de son Histoire contre Saint-Gall

Publié

le

A l'image de Miroslav Stevanović, au dessus en noir, les Servettiens ont failli se prendre les pieds dans le tapis tant ici à Vevey, en huitièmes de finale, qu'à Kriens en quarts de finale, mais ils ont obtenu le droit d'affronter Saint-Gall au terme de deux matches épiques sur la Riviera vaudoise, puis en Suisse centrale (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Dix-sept fois champion de Suisse, mais "seulement" sept fois vainqueur de la Coupe, les Servettiens ont l'occasion de se qualifier pour la vingtième finale de leur Histoire mercredi (17h) face à Saint-Gall.

Vingt ans que ça n’était plus arrivé : Servette est en demi-finale de la Coupe de Suisse. La dernière fois, c'était avant la faillite. Entraînés par Lucien Favre, les Servettiens emmenés par Alexander Frei, Sébastien Fournier et autre Martin Petrov ont alors soulevé le trophée Aurèle Sandoz après avoir battu… Saint-Gall, en demi-finales (1-0) dans le vénérable Stade des Charmilles (03.05.01), puis Yverdon-Sports en finale dans le tout nouveau Parc Saint-Jacques (3-0).

Un esprit de corps sans faille

Deux décennies plus tard, les joueurs d'Alain Geiger ont l'occasion de marcher sur les traces de leurs illustres devanciers. Inutile de dire qu'ils s’apprêtent à donc jouer le match l’un des matches les plus importants de la saison mercredi après-midi. Tout auréolés de leur victoire sur les Young Boys (2-1) dimanche, ils sont prêts à rééditer cette performance, avec un atout pour y parvenir : un esprit de corps sans faille.

Gaël Clichy
Arrière latéral gauche du Servette FC
Gaël ClichyArrière latéral gauche du Servette FC

 

Duel des bourreaux d'YB

Si les Servettiens sont les seuls à avoir battu les Young Boys en championnat cette saison, les Brodeurs ont, de leur côté, éliminé les «jaunes et noirs» de la Coupe de Suisse (4-1) en huitièmes de finale au terme d'un match spectaculaire. Pas vraiment de quoi impressionner l’arrière latéral gauche français qui préfère se focaliser sur son équipe.

Gaël Clichy
Arrière latéral gauche du Servette FC
Gaël ClichyArrière latéral gauche du Servette FC

 

SFC : 24h de moins pour récupérer

Fort de leur victoire sur les Young Boys (2-1) dimanche, les Servettiens sont dans les meilleures dispositions pour y parvenir. Cependant, les Brodeurs qui ont joué samedi en championnat, auront eu droit à un jour de récupération en plus. Réel handicap ou simple détail : le mentor valaisan de la Praille nous dit ce qu’il en pense.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Pas de turn-over

Si le succès de dimanche place les "Men In Black" (le SFC joue tout en noir dans les épreuves à élimination directe) dans les meilleures dispositions, on peut tout de même se demander si, dans l’optique de ce match, il n’aurait-il pas mieux valu faire tourner l’effectif pour reposer un certain nombre de titulaires. Leur coach ne le pense pas et il nous dit pourquoi.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

En cas de qualification, les Servettiens affronteraient Lucerne en finale de la Coupe de Suisse le lundi de Pentecôte 24 mai (15h) à Berne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture