Rejoignez-nous

Football

La promesse d'Alain Geiger avant Sion - Servette

Publié

,

le

Alain Geiger estime que son équipe peut allier qualité et efficacitè (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI).

"On verra un Servette toujours plus conquérant !" A la veille du derby du Rhône, Alain Geiger formule une promesse qui ravira les amoureux du beau jeu.

L'entraîneur du Servette FC l'émet après deux premiers matches qui ont vu son équipe cueillir il est vrai quatre points mais aussi bien bousculée par Saint-Gall (1-0) et Bâle (1-1). "Si votre équipe est aussi forte que Manchester City, vous prenez le ballon et vous ne vous occupez pas de l'adversaire. Mais Servette n'est pas City. Face à Saint-Gall et à Bâle, nous devions nous efforcer d'évoluer de manière très compacte, de fermer les espaces. Mais Servette peut être toujours une équipe qui favorise la possession. Même à l'extérieur."

Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Mais si le style de jeu présenté lors de ces premiers matches n’est pas le jeu offensif auquel les supporters du SFC ont été habitués ces dernières années, l’explication est à chercher dans les series de résultats négatifs, notamment l'automne dernier avec cinq revers consécutifs sur le même score (1-2).

Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Il n'est pas sûr toutefois que les Servettiens abordent ce premier derby de la saison à Toubillon la fleur au fusil. "J'ai noté que le FC Sion montre aujourd'hui un visage bien plus offensif. L'équipe joue avec deux attaquants, un milieu en losange et des latéraux très offensifs, note Alain Geiger. On sent une volonté de présenter un autre jeu porté vers l'attaque."

Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

"Balotelli à Sion ? Une bonne idée"

Une volonté affirmée par les efforts entrepris pour attirer Mario Balotelli. "Mario Balotelli à Sion ? C'est une bonne idée, affirme celui qui a été désigné footballeur valaisan du siècle. On sait Christian Constantin capable de tout. Il a déjà fait venir Gattuso. Pourquoi l'empêcher de faire rêver les supporters valaisans avec Balotelli ?"

Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Alain Geiger sait parfaitement que son président Didier Fischer ne tentera jamais un tel coup sur le marché des transferts. Dans l'attente d'un éventuel départ de Kastriot Imeri, qui est toujours en phase de réathlétisation mais qui pourrait rejouer d'ici deux semaines, Alain Geiger doit composer avec un effectif que l'on peut qualifier sur le papier de "modeste". Mais qui peut aussi offrir de divines surprises comme, pourquoi pas, le retour en grâce de Dimitri Oberlin.

 

Dimitri Oberlin: pari "insensé" ou coup de génie ?

Introduit à l'heure de jeu dimanche à Bâle, l'international de 24 ans a été à l'origine de l'égalisation de Théo Valls à la 87e minute. "Dimitri revient bien. Lorsqu'il est arrivé l'an dernier, il était à la cave, avoue Alain Geiger. Il avait dû se remettre d'une rupture des croisés. Il a souffert ensuite des blessures à répétition. Mais il sort d'une préparation sans heurt, sa première depuis bien longtemps. Il a bien travaillé. Il s'est aussi remis en question. Il a un jeu très... solitaire. Il a compris désormais qu'il peut aussi agir collectivement." Jugé comme un pari "insensé" avec un contrat qui court jusqu'au 30 juin 2024, le transfert l'an dernier de Dimitri Oberlin pourrait-il s'avérer comme un coup de génie de la part du directeur sportif Philippe Senderos ? L'ancien Gunner a, en tout cas, besoin d'en réussir un très vite pour asseoir sa légitimité.

 

Cet article a été publié automatiquement, complété ultérieurement avec les enregistrements de la rédaction. Source : ats/ld/bb.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Une qualification sans histoire pour le Servette FC

Publié

le

La joie mesurée des Grenat après l'ouverture du score de Miroslav Stevanovic. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Servette FC n’est pas tombé dans le piège. Trois jours après leur superbe victoire à Berne face aux Young Boys, les Grenats se sont imposés 2-0 à Delémont pour se hisser dans le dernier carré.

Devant 5482 spectateurs, le Servette FC a livré une performance en demi-teinte avant le repos avant de trouver l’ouverture par Miroslav Stevanovic à la 52e. Introduit à la pause, le Bosnien a su exploiter un centre de Bendeguz Bolla pour battre l’excellent Steven Oberle. Impuissant sur cette frappe du no 9 servettien, le portier des Jurassiens a réussi trois parades remarquables sur deux frappes de Jérémy Guillemenot et une de Bolla. Il a toutefois été surpris sur son premier poteau lors du 2-0 de la 74e inscrit par la nouvelle recrue Takuma Nishimura,

"Bourreau" de Saint-Gall et de Lucerne aux tours précédents, Delémont n’a pas réussi la passe de trois. Il y avait bien deux ligues d'écart entre les deux formations. Même si le score est resté dans le domaine du raisonnable et même si René Weiler avait procédé à un large turnover, les Jurassiens n’ont, ainsi, pas été en mesure d’emballer le match pour faire croire à leur public que l’exploit pouvait être possible-

Le Servette FC disputera à la fin avril une troisième demi-finale depuis 2021. Les deux premières à domicile contre St. Gall et Lugano avaient laissé bien des regrets à une équipe qui n’a plus joué une finale de Coupe de Suisse depuis 2001. Mais ce Servette 2023/2024 qui traverse sans doute sa plus belle saison depuis deux décennies semble en mesure de saisir cette fois pleinement sa chance.

 

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Quarts de finale de la Coupe: Delémont attend Servette

Publié

le

René Weiler ne prendra pas à la légère le déplacement à Delémont (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les quarts de finale de la Coupe de Suisse débutent ce soir avec trois matches. Le plus attendu opposera dès 20h15 à la Blancherie les SR Delémont à Servette.

Les Jurassiens, qui évoluent en Promotion League, rêvent d'un nouvel exploit après avoir sorti successivement deux clubs de Super League lors des tours précédents, en l'occurrence Saint-Gall (2-1) et Lucerne (1-0). Mais avec Servette, ils auront face à eux un adversaire d'un autre calibre.

Les Genevois sont en train de réussir une très belle saison. Ils sont encore engagés sur les trois tableaux puisqu'ils ont encore des ambitions en championnat - ils sont deuxièmes à quatre points des Young Boys - et en Conference League, avec un double duel à venir en 8es de finale contre Viktoria Plzen.

Même le départ à Union Berlin lors du mercato du buteur Chris Bédia et l'incroyable bourde administrative qui prive l'équipe de trois des recrues hivernales ne semble pas avoir perturbé outre mesure l'équipe de René Weiler. La Coupe de Suisse peut lui permettre de remporter un trophée attendu depuis 2001.

Les autres rencontres de la soirée mettront aux prises des formations appartenant à l'élite. A 20h30, Bâle accueillera Lugano alors que le FC Zurich recevra Winterthour.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Servette bat les Young Boys et remporte le choc au sommet

Publié

le

Yoan Séverin devance Cédric Itten. Comme si le Servette FC avait toujours eu un temps d'avance... (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les Servettiens ont remporté le choc au sommet de Super League en battant les Young Boys (1-0) dimanche après-midi à Berne. Antunes a marqué l'unique but de la partie peu avant la mi-temps.

Invaincus à domicile en Super League depuis 34 matches, les Young Boys sont tombés de haut. Le choc au sommet face au Servette FC a illustré tous ses errements. Les Bernois se sont inclinés 1-0 pour leur premier revers au Wankdorf depuis le 19 mars 2022, le jour où le FC Zurich sur la route de son titre s'était imposé 2-1. Ils ne comptent désormais plus que 4 points d’avance sur les Grenat.

Ils ont été incapables de répondre à la superbe ouverture du score d’Alexis Antunes peu avant la pause pour confirmer une impression qui se dégage depuis des semaines. Les Young Boys ont mal à leur football, comme si les départs à l’étranger d’Ulisses Garcia et de Jean-Pierre Nsame avaient provoqué une sorte de rupture. Raphaël Wicky peut toutefois avancer une circonstance atténuante avec l’indisponibilité de Filip Ugrinic. Mais c’est bien la seule.

Servette n'a strictement rien volé

Il ne faut toutefois pas taire les mérites du Servette FC. Trois jours après son succès à Razgrad pour s’ouvrir les portes des huitièmes de finale de la Conference League, la formation de René Weiler n’a strictement rien volé sur le synthétique du Wankdorf. Timothé Cognat, Alexis Antunes et Dereck Kutesa ont formé un trio maître pour dessiner plusieurs actions magnifiques. Tous leurs coéquipiers doivent être réunis dans ce concert d’éloges au même titre que René Weiler. Au soir de ce dernier dimanche de février, l’entraîneur ne peut plus se cacher. Le Servette jouera bien le titre ce printemps !

Un point seulement pour Lausanne

A la Tuilière dans l’autre match programmé à 18.30, Lausanne n’est pas parvenu à enchaîner. Huits jours après leur succès devant Yverdon, les Vaudois ont partagé l’enjeu avec Winterthour (1-1). Brighton Labeau a répondu à la 33e à l’ouverture du score de Boubacar Fofana de la 8e. Avec ce nul, Lausanne laisse le SLO à 11 points désormais et n’en accuse plus que 2 de retard sur les Grasshoppers. Si le danger d’une relégation directe n’est plus de mise, la lutte pour échapper à la place de barragiste est encore loin d’être gagnée pour Ludovic Magnin et ses joueurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un samedi à oublier pour Yverdon

Publié

le

A l'image du match, Anton Kade, en blanc, pied en avant devance Anthony Sauthier, en vert; l'ancien Servettien et ses coéquipiers ont - une fois n'est pas coutume - connu la défaite samedi sur leur terrain face au FC Bâle (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON).

Un samedi bien triste pour Yverdon Sport ! Alors qu’ils visaient une cinquième victoire de rang à domicile, les Nord-Vaudois ont subi la loi du FC Bâle (0-2) lors d'un match aux allures de cauchemar.

Yverdon s’est incliné face aux Rhénans (0-2) sur des réussites du Géorgien Gabriel Sigua à la 37e et de l’Ivoirien Thierno Barry à la 83e pour hypothéquer vraiment leurs chances de figurer parmi les six premiers à l’issue de ce troisième tour. Plus grave encore, les Vaudois ont sans doute perdu pour plusieurs mois leur meilleur homme Varol Tasar, touché gravement au genou au quart d’heure. L’expulsion de Dario Del Fabro à la 79e devait noircir encore plus le tableau.

La victoire du FC Bâle ne se discute pas. Malgré une fin de première période un brin "compliquée", les Rhénans ont témoigné d’une réelle maitrise après le repos. Fabio Celestini a sans doute apprécié la performance de Dion Kacuri, passeur sur le 2-0 et, surtout, remarquable tout au long de la rencontre au cœur du jeu.

Souvent en évidence cette saison, Varol Tasar s'est sérieusement blessé à un genou; l'ex-attaquant grenat a dû être évacué sur une civière (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON).

Stade Lausanne battu à Saint-Gall

A St. Gall face à une équipe qui restait sur quatre nuls et une défaite, le Stade Lausanne-Ouchy s’est incliné 1-0 sur un penalty accordé à la... 93e minute pour une faute bien inutile de Lucas Pos sur Willem Geubbels. Christian Witzig le transformait pour délivrer les 16'192 spectateurs du kybunpark en pour enfoncer encore davantage le SLO. Comme dimanche dernier à Berne où ils s’étaient inclinés sur le même score devant les Young Boys, il n’a pas manqué grand-chose aux Stadistes. On pense notamment à cette frappe d’Edmon Akichi sur la transversale en première période...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

Nette victoire des Suissesses sur la Pologne

Publié

le

L'ancienne attaquant du FC Zurich Alayah Pilgrim - en blanc - a inscrit le deuxième but de l'Equipe de Suisse vendredi à Marbella (© KEYSTONE/Anthony Anex).

L'Equipe de Suisse féminine a nettement battu la Pologne (4-1) vendredi à Marbella. Les Suissesses retrouveront les Polonaises pour un nouveau match amical mardi au même endroit. 

Pia Sundhage a réussi sa première à la tête de l'équipe de Suisse féminine. A Marbella, ses protégées ont nettement battu la Pologne (4-1) dans le premier des deux matches amicaux entre les deux formations.

Les Suissesses ont connu une entame idéale puisqu'elles ont ouvert le score dès la 6e grâce à un autogoal. Elvira Herzog a ensuite retenu un penalty (16e) avant le 2-0 signé par Alayah Pilgrim à la 45e.

Les Polonaises ont réduit l'écart à la 62e, mais cela n'a pas perturbé l'équipe de Suisse. Celle-ci a peu après repris ses distances grâce à des réussites de Noemi Ivelj (66e) - sa première en équipe nationale - et d'Alisha Lehmann (71e).

Les deux équipes seront à nouveau aux prises mardi au même endroit. Pia Sundhage espère que l'issue sera identique. La technicienne suédoise a connu de meilleurs débuts sur le banc que sa prédécesseuse Inka Grings, dont le premier match s'était soldé par un résultat nul et vierge (0-0) à Marbella déjàface à la Pologne.

Pia Sundhage a indiqué être contente du résultat de ce premier test, et aussi globalement par son contenu. "C'est un premier petit pas que nous avons fait. Pour la confiance, il est important d'avoir pu marquer quatre buts", a-t-elle commenté.

 

Continuer la lecture