Rejoignez-nous

Sorties

Le salon du livre retransforme Palexpo en capitale littéraire

Publié

,

le

2024 salon du livre
© Pierre Albouy
Sponsorisé

Les amateurs de littérature en tout genre ne peuvent pas passer à côté du rendez-vous annuel incontournable qu’est le salon du livre de Genève.

Et pour cette nouvelle édition à Palexpo, qui aura lieu du mercredi 6 au dimanche 10 mars, le salon du livre a prévu de faire le plein de nouveautés ! En effet, des « exclus 2024 » viendront rythmer l’événement, pour vous permettre de vivre davantage de moments uniques autour de la lecture.

En résumé, c’est une édition du salon du livre à ne pas manquer, alors prenez votre billet sans plus tarder sur le site internet officiel de l’événement. Et, cette année encore, l’entrée est gratuite !

Un événement accessible

Le salon du livre vous accueille, les portes grandes ouvertes ! Cette manifestation gratuite permet à chacun, quel que soit son âge et ses affinités littéraires, de passer un moment riche en partage et en découverte.

Durant ces 5 jours au cœur de la culture francophone, tous les styles seront représentés. Du roman à l’essai philosophique, en passant par des ouvrages spécialisés, la bande dessinée ou encore les œuvres jeunesse, nous sommes assurés de trouver de quoi éveiller notre intérêt au salon du livre.

Salon du livre de Genève 2024

© Pierre Albouy

Les « exclus 2024 »

Le salon du livre s’articule chaque année autour de préoccupations et de thématiques contemporaines. Pour 2024, l’accent sera mis sur les liens particuliers entre le cinéma et la littérature ainsi que le genre frissonnant du polar. Les femmes seront également mises à l’honneur avec des rencontres 100% féminines, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le vendredi 8 mars.

Des rencontres inédites

Le salon du livre, c’est également l’occasion de croiser le chemin d’auteurs de talent, qui sont à la fois déjà bien établis dans le domaine mais aussi fraîchement arrivés.

Comment ? En assistant à des débats, des rencontres uniques et des échanges entre artistes de renom, comme ce sera notamment le cas avec les trois hôtes d’honneur suisses de cette édition 2024 : L’autrice de bande dessinée Léonie Bischoff, l’éditeur et auteur de best-sellers Joël Dicker et l’autrice de récits intimes Elisa Shua Dusapin. Et la sélection promet d’être riche puisque ce ne sont pas moins de 11 scènes qui accueilleront les auteurs !

En plus de ces moments particuliers, vous pourrez vous balader à travers les nombreux stands du salon du livre, découvrir les diverses expositions et participer à des animations spécialement pensées autour de la lecture.

Salon du livre 2024

© Pierre Albouy

Une dimension internationale

Bien évidemment, cette mise en avant de la richesse littéraire francophone est accompagnée de la venue de talents suisses, mais pas que. Des pays tels que la France, la Belgique et le Canada seront également présents, tout comme la communauté africaine, pour un total de plus de 600 personnalités rassemblées sous le même toit !

En quelques mots, c'est un beau programme qui vous attend pour cette édition 2024 du salon du livre, alors rendez-vous du 6 au 10 mars à Palexpo.

 

Nous avons reçu des membres de l'organisation pour en parler :

Natacha Bayard, directrice

Nine Simon, directrice artistique

Gilles de Diesbach, programmateur BD

 

Et également des invités de marque de cette édition 2024 :

Léonie Bischoff, autrice invitée d'honneur

Elisa Shua Dusapin, autrice invitée d'honneur

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Le 59e Printemps carougeois plonge dans les secrets

Publié

le

Pour sa 59e édition, le Printemps carougeois plonge dans le monde des secrets. Le public pourra notamment visiter des jardins secrets (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Pour sa 59e édition, le Printemps carougeois plonge dans le monde des secrets. Pendant douze jours, du 24 avril au 5 mai, forêts mystérieuses, secrets d'alcôve ou de fabrication seront au programme de la manifestation pluridisciplinaire de la Cité sarde.

 

La soirée d'ouverture au cinéma Bio sera suivie de la 11e édition du Concours de courts-métrages dont le thème est, lui aussi, les secrets sous toutes leurs formes. Les prix seront remis après la projection d'une sélection de films en lice.

Parmi les points forts de la manifestation figure la venue de La Transumante. Cette oeuvre éphémère en bois de Johann Le Guillerm, composée de carrelets de trois mètres de long, est construite et déconstruite en un même mouvement par les dix personnes qui la manipulent. A voir évoluer à la place de la Sardaigne le 4 mai.

De nombreuses expositions seront aussi visibles, dont l'installation immersive de Vincent Grange, "La Maison de Dorothy". Ce titre fait référence au prénom d'une femme imaginaire qui servait de code aux hommes gays américains pour communiquer discrètement leur orientation sexuelle. Princesse Gender Fuck donnera une performance dans ces murs.

Trou de la serrure

Du côté des spectacles, la compagnie vol plané proposera une interprétation anti-conventionnelle de "L'Avare", de Molière. "La Forêt", une balade théâtrale, emmènera les familles au milieu des arbres de la butte du Val d'Arve, tandis que la Compagnie VéloScène proposera du théâtre de rue. Des concerts et des visites de jardins secrets sont aussi à l'affiche du Printemps carougeois.

Cette année, 17 artisans de la Cité sarde s'associent à la manifestation pour dévoiler leurs secrets de fabrication. Le public sera invité à guigner dans les vitrines à travers un trou de serrure et à découvrir un objet. Le secret de fabrication sera révélé grâce à un QR code dédié.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Genève

Le Salon des inventions de Genève attire plus de 24'000 personnes

Publié

le

Salon des Inventions- Photo Manon Voland
La 49e édition du Salon international des inventions de Genève, qui s'est tenue de mercredi à dimanche à Palexpo, a attiré plus de 24'000 personnes. Elles ont pu découvrir 1035 inventions issues de 45 pays.

Dans un communiqué diffusé dimanche, les organisateurs tirent un bilan positif. "Le niveau s'améliore d'année en année. Toutes ces inventions ont comme point commun d'avoir un impact", souligne le président du jury David Taji, cité dans le communiqué.

Et de mentionner comme exemple une invention pour dégrader les microplastiques, qui a reçu le Grand Prix, ou encore une technologie de récupération du phospore dans les eaux usées.

La prochaine édition, qui célèbrera le demi-siècle de l'événement, se tiendra au printemps 2025.

Continuer la lecture

Festivals

Le 21e Festival Electron plonge dans les origines de l'électro

Publié

le

Image pretexte (archives © Keystone/VALENTIN FLAURAUD)

A Genève, le premier volet de la 21e édition du Festival Electron plongera, jusqu'au 12 mai, dans les origines de la musique électronique à Détroit, au début des années 1980. Au programme, des soirées clubbing, une exposition de photos et des conférences.

Le festival des cultures électroniques se décline désormais en deux temps, au printemps et à l'automne. La première partie de la manifestation a été lancée le 18 avril avec le vernissage de l'exposition d'une quarantaine de photographies tirées du livre "Electronic Landscapes: Music, Space and Resistance in Detroit".

Les photographes new-yorkais Isaac Diggs et Edward Hillel ont cherché à mettre en lumière des figures cruciales de Détroit, comme Mad "Mike" Banks, Theo Parrish, Stacey Hotwaxx Hale, Rick Wilhite ou Amp Fiddler. Ils se sont autant intéressés à ceux qui font la musique qu'au contexte politique, social et urbain dans lequel la musique jaillit, explique le festival.

Le lendemain, les deux photographes donne une conférence sur le projet de leur livre en compagnie de John Collins, une légende de la scène techno de Détroit. Ils évoqueront la naissance de ce qui deviendra un des plus grands bouleversements musicaux du 20e siècle.

Des pionniers

John Collins, un des premiers DJ à intégrer la house, la techno et le proto-hip-hop dans ses sets, sera aux platines pour une soirée clubbing underground le 20 avril. La Genevoise Puma et le Lausannois Matthieu Benjamin complèteront le line-up.

Et le 10 mai, le Festival Electron investira pour la troisième fois le Grand Théâtre de Genève pour une Late Night, faisant résonner les beats à tous les étages de l'institution. Là aussi, des pionniers de la Motor City seront de la partie: Jeff Mills et Stacey Hotwaxx Hale, première femme à passer de la house à la radio à la fin des années 1980. Ils seront accompagnés par des artistes locaux.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Sorties

Chico & The Gypsies au MAD

Publié

le

Crédit photo: MAD

Dans la diversité proposée à sa fidèle communauté, le MAD Club de Lausanne organise mensuellement des soirées thématiques I Love 90’s qui vous transporteront directement dans les années 90.

L'édition de ce mois-ci, le 26 avril prochain dès 22h30, ce sera ambiance feu de camp et guitares endiablées! Chico, guitariste et cofondateur des Gipsy Kings, sera dans la place avec ses musiciens. Djobi Djoba, Bamboleo ou encore Volare, leurs plus grands tubes seront à écouter lors d’un live showcase exceptionnel.

 

Information et billets: mad.club ou Ticketcorner

Continuer la lecture

Festivals

Le 58e Montreux Jazz Festival investit le lac et le casino

Publié

le

Mathieu Jaton présente la programmation 2024 entre anecdotes et pas de danse

Le Montreux Jazz Festival a dévoilé sa programmation pour sa 58e édition, qui aura lieu du 5 au 20 juillet. Au total, 62 groupes et artistes de renom se produiront sur les deux nouvelles scènes du festival: celle du Casino et celle du Lac. Mathieu Jaton, directeur du festival, était mon invité.

Le retour du prodige Jon Batiste, PJ Harvey, Kraftwerk, Diana Krall, Jamie Cullum, Air, Justice ou encore un projet fou d'Andre 3000 vont se partager les 2 nouvelles scènes du Montreux Jazz Festival durant ce mois de juillet.

© MJF

Le 2m2c, lieu traditionnel où se déroule le Montreux Jazz Festival, étant en rénovation jusqu’en 2025, les organisateurs du festival n’ont eu d’autre choix que de changer d’emplacement tout en restant au cœur de la ville, indissociable de cet événement musical. La scène sur le Lac avait été testée en 2021 et ce fut un grand succès. Pour sa part, la scène dans le Casino fait son retour après plusieurs années.

© Montreux Jazz Festival

Parmi les légendes de la musique présentes, notons la venue de Lenny Kravitz mardi 16 juillet sur la scène du Lac. Avec son mélange unique de rock, de funk et de soul, l'artiste de 59 ans promet de faire vibrer le public avec ses tubes intemporels et son énergie électrisante.

Le jeudi 18 juillet, la scène du Lac accueillera un mariage musical harmonieux entre rhythm and blues et soul à travers des titres comme « BED » et « Make Me Feel », des œuvres de Janelle Monáe et Raye.

« Raye, pour moi, elle incarne complètement ce qu’on adore. Dans le même titre, elle part en jazz, ensuite elle dérive sur de la soul. Vous avez du rythme, un trait hip-hop derrière. Puis elle repart sur des vocalises avec une voix posée, incroyable, assumée. Surtout, vous voyez le bonheur de cette femme qui joue et qui est transmis », raconte le directeur du festival, Mathieu Jaton.

Groupe culte dont les lettres de noblesse s'écrivent à Montreux, Deep Purple viendra "enflammer" la scène du Lac le 8 juillet. C’est en 1971, durant l'incendie du Casino de Montreux, lors d'un concert de Frank Zappa, que le groupe a créé son plus grand succès « Smoke on the Water ». La formation était supposée y donner un concert et enregistrer son prochain album. C'est finalement au Grand Hôtel de Territet que Deep Purple a pu finir son projet, grâce à la résilience de Claude Nobs, le fondateur du festival. Depuis, le groupe a joué neuf fois au Montreux Jazz Festival. Le groupe sera donc de retour pour y enflammer la scène du Lac, à l'occasion de sa 10e participation.

Seule artiste à avoir remporté deux fois l'Eurovision, Loreen enchantera le public avec sa musique mêlant folk, pop et électro, avec son titre à succès « Tattoo » et plus récemment « Is It True », faisant sensation dans les palmarès.

Sur cette même scène, le mardi 9 juillet, Dionne Warwick captivera l'audience avec sa voix et son répertoire intemporel, offrant un moment de grâce et d'élégance avec des classiques comme « That’s What Friends Are For » et « Heartbreaker ».

Comment fait-on venir tant de talents au coeur de la Suisse Romande? La tâche incombe à une équipe de programmation aussi efficace que reconnue, dont font partie Michaela Maiterth et Rémi Bruggmann.

En réunissant des légendes de la musique et des talents émergents, le Montreux Jazz Festival 2024 s'annonce comme un événement incontournable pour tous les amateurs de musique, célébrant à la fois l'héritage musical du passé et l'innovation artistique du futur, notamment avec les sonorités africaines qui gagnent en popularité. « Je pense que ça fait partie d’un mouvement musical. Ce n’est pas nouveau, mais c’est ce qui émerge actuellement, donc pour nous, il semble très important de pouvoir les présenter au festival. On aurait pu attendre 5 ans que ce soit plus grand public, mais c’est maintenant que ça commence à émerger », souligne l’un des programmateurs, Rémi Bruggmann.

Adaptation web: Viviane Bisson
Interviews: Benjamin Smadja / Lena Vulliamy

Continuer la lecture