Rejoignez-nous

6 minutes avec Estelle Tanari, présidente des JLR Genève

Publié

le

L'initiative des Jeunes Libéraux Radicaux veut lier l’âge de départ en retraite avec l’espérance de vie. Avec une retraite qui serait repoussée à 66 ans, dans un premier temps, puis liée à l’espérance de vie par la suite. Estelle Tanari, la présidente des JLR Genève, était invitée de Béatrice Rul, à 7h30, sur Radio Lac.

Votre initiative veut lier l’âge de départ en retraite avec l’espérance de vie. Avec une retraite qui serait repoussée à 66 ans, dans un premier temps, puis liée à l’espérance de vie par la suite. Ce qui donnerait 67 ans en 2050:

"L'AVS est en difficultés à partir de 2030. Nous proposons donc une solution pérenne et durable. Les autres solutions comme faire baisser les prestations, ne sont pas entendables. Augmenter la TVA ou les cotisations feraient mal, surtout en cette période d'inflation. Par contre, s'engager à travailler plus tard, sachant que l'on est en forme plus longtemps, c'est ce qui va permettre de garantir l'AVS".

" Nous proposons une solution pérenne et durable. Les autres solutions comme faire baisser les prestations, ne sont pas entendables"

Pour les maçons, travailler jusqu'à 67 ans, est-ce vraiment possible?

"Les métiers pénibles ne sont, déjà. aujourd'hui, pas protégés. Ce sont les partenariats sociaux qui nous permettent de faire partir ces personnes, en retraite, avant. Cela, nous n'y touchons pas. Ce sera toujours possible avec les CCT".

Cette initiative fait conflit de générations:

"De notre côté, c'est un engagement que l'on prend. Le problème va se poser demain, en 2030. Il faut prendre des solutions, maintenant".

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces vidéos peuvent vous intéresser