Rejoignez-nous

6 minutes avec Dario Lopreno, représentant du SIT / SSP

Publié

le

Une manifestation était organisée, mercredi soir, pour dénoncer les conditions d'accueil des requérants mineurs non accompagnés et exiger la fermeture du foyer de l'Etoile. Dans le viseur des manifestants, la politique menée par le Conseil fédéral et le Conseil d'Etat en matière d'asile. Dario Lopreno, représentant du SIT / SSP et organisateur de cette manifestation était invité de Béatrice Rul, à 7h35, dans Radio Lac Matin.

Environ 100 personnes ont manifesté, mercredi soir, à Genève, pour dénoncer les conditions d'accueil des requérants mineurs non accompagnés. Dans leur viseur particulièrement, le foyer de l'Etoile:

"C'est un lieu fermé par des barrières, avec des Protectas, au milieu du béton, en zone industrielle. La plupart des personnes accueillies sont des jeunes mineurs qui sont là avec un taux d'encadrement catastrophiques" a précisé, sur Radio Lac, Dario Lopreno, représentant du SIT / SSP, organisateur de la manifestation.

Le foyer de l'Etoile devait fermé fin mars, une fermeture qui a été reportée:

"Le foyer de l'Etoile a ouvert en janvier 2016, en étant pas aux normes. Il y a une impréparation, au niveau fédéral, pour l'accueil des requérants d'asile. Ce foyer ne va pas, car les conditions d'accueil sont catastrophiques. Ils sont 140, ce qui seraient illégal pour n'importe quel jeune, ici. Le Conseil d'Etat et l'Hospice général font la sourde oreille à nos pistes alternatives. Ils ont annoncé neuf fois, depuis janvier 2016,la fermeture du foyer de l'Etoile".

Directement visés, le Département de la cohésion social et l'Hospice général:

"Il y a des solutions pour accueillir ces jeunes: il y a, à Genève, 80 maisons vides, des dizaines de milliers de m2 du PAV qui ne seront pas repris avant 2030 /2035. Il y a aussi la possibilité de construire du préfabriqué de qualité dans des endroits qui peuvent être vivables. Ils ont eu sept ans pour avancer dans les solutions d'hébergement, s'il ne le font pas, il y a deux solutions: soit le Conseil d'Etat et l'Hospice général sont des crétins incompétents, ce que je ne pense pas, soit il y a une volonté claire, nette de ne pas trouver des solutions pour les requérants d'asile. C'est la politique fédérale qui est appliquée, il faut faire le moins de choses possibles dans l'accueil des requérants d'asile avec l'objectif d'avoir le moins de requérants d'asile".

2 Commentaires

2 Comments

  1. PONTET

    8 mars 2023 à 11 h 23 min

    Un agitateur public qui fustige L’Etat et ses institutions mais qui ne propose rien de concret et qui n’a pas la vision d’ensemble ! Dario Lopreno brasse de l’air et n’a surtout aucune crédibilité. Cher Monsieur Lopreno, depuis que je vous écoute prendre la parole, que ce soit lors de débat public ou autre, je me suis toujours dit que vos propos n’étaient malheureusement pas très réfléchis. Mais c’est pas maintenant que vous allez vous remettre en question, c’est évident.

  2. Bovelles

    27 novembre 2023 à 11 h 06 min

    Ces jugements arbitraires et subjectifs rendent bien compte du caractère réactionnaire de son auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces vidéos peuvent vous intéresser