Rejoignez-nous

Football

Euro’20: le sort n’a pas épargné l’Equipe de Suisse

Publié

,

le

Vladimir Petkovic et la Suisse ont les moyens de passer la poule de qualification de l'Euro. (©KEYSTONE/AP/MARCOS MORENO)

Les Helvètes affronteront l’Italie, la Turquie et le Pays de Galles en juin prochain. Ils devront, de surcroît, faire des déplacements entre Rome et Bakou, deux villes éloignés de 3’000 km!

Même si elle a eu la chance d’éviter le Portugal dans le troisième chapeau, la sélection helvétique n’a vraiment pas été gâtée par le tirage au sort qui s’est déroulé samedi en fin d’après-midi à Bucarest. Outre la valeur de leurs adversaires, les « Rouges » de Vladimir Petkovic devront composer avec les longs déplacements à Bakou. Ils affronteront l’Italie le mercredi 17 juin à Rome, mais avant et après ce match inaugural, ils joueront dans la capitale azérie contre le Pays de Galles le samedi 13 juin, le lendemain du match d’ouverture sera Italie – Turquie à Rome, et face à la Turquie le dimanche 21 juin. Faire la navette entre deux villes éloignée de 3000 km ne sera pas une sinécure.

Sur le plan sportif, des raisons d’espérer puisque, outre les deux premiers de chaque groupe, les quatre meilleurs troisièmes seront qualifiés pour les huitièmes de finale. Mais rien ne sera facile face à trois adversaires de haut vol, notamment les Italiens de de Roberto Mancini, meilleure équipe de la phase de la qualification pour cet Euro avec dix victoires en autant de matches. La « Nazionale azzurra » a notamment frappé les esprits en écrasant l’Arménie (9-1) pendant la formation rouge à croix blanche venait péniblement à bout de la Géorgie (1-0) à Saint-Gall. Avec Marco Verratti à la manœuvre, les Tr

Après avoir manqué la Coupe du monde 2018, elle s’est rapidement remise sur pied sous la conduite . Sur le terrain,

La Turquie rappellera à la sélection helvétique l’un des matches les plus piquants de son histoire en 2005 en barrage de qualification pour le Mondial 2006 à Istanbul. Dans un climat détestable avec des incidents en fin de rencontre, les Suisses de Stéphane Grichting avaient arraché la qualification (2-2). En qualification, la sélection turque a battu la France, championne du monde avant de se qualifier en tenant à distance l’Islande.

Le dernier adversaire sera le Pays de Galles de Gareth Bale, qui s’est qualifié en tant que deuxième du groupe E, remporté par la Croatie. Les Gallois ont devancé la Slovaquie, la Hongrie et l’Azerbaïdjan.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Super League: Servette a encore frappé!

Publié

le

Alain Geiger: une magnifique victoire au Letzigrund. (©KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Une semaine après sa défaite au Tessin face au FC Lugano (0-1), le Servette FC est à nouveau sur orbite. Les néo-promus ont réussi une véritable démonstration au Letzigrund face au FC Zurich (5-0).

Contre un adversaire qui restait sur une très belle série de cinq victoires, les joueurs d’Alain Geiger se sont imposés 5-0 grâce notamment à trois buts de Park Jung-Bin. L’ailier sud-coréen a été intenable sur son flanc gauche comme l’a été Miroslav Stevanovic sur le flanc droit.

En l’absence de son capitaine Anthony Sauthier et du pilier de la défense centrale, Steve Rouiller, le mentor valaisan de la Praille avait opté pour un dispositif audacieux avec deux attaquants axiaux – Koro Kone et Alex Schalk – entre ces deux joueurs de couloir qui ont fait si mal au FCZ de Ludovic Magnin. L’entraîneur vaudois lequel ne s’attendait peut-être pas à un retour sur terre aussi brutal même si son discours demeurait avant ce match empreint d’une très grande prudence.

 

Statu quo en tête

Le FC Bâle, vainqueur du FC Sion (4-0), et Saint-Gall, victorieux à Thoune (4-1), restent au contact des Young Boys, vainqueurs de Lucerne par la marge la plus étroite (1-0) samedi soir suite à un autogoal de Schürpf. Rhénans et Saint-Gallois restent respectivement à un et à deux points des champions de Suisse en titre. Cela fait bien longtemps que la lutte pour le titre n’a pas été aussi indécise. Passionnante aussi grâce au retour de flamme du FC Bâle et au fantastique parcours du Saint-Gall de Peter Zeidler.

 

 

Source: ATS

Continuer la lecture