Rejoignez-nous

Genève

Météo à Genève : entre pluie et soleil

Publié

,

le

Au large de Lausanne le ciel est couvert

Le ciel est très nuageux, le temps est pluvieux. Il fera 19° cet après-midi.

Demain : le soleil vous redonnera sûrement un peu de baume au coeur. Il fera frais le matin : 6° pour les minimales. Les maximales atteindront les 16°.

Vendredi : temps couvert et sec, beaucoup de nuages et quelques pluies en fin de journée. Il fera 16° au plus fort de la journée.

Samedi : ciel nuageux avec quelques brèves éclaircies et des averses isolées. Les maximales seront de 18°.

Dimanche : des éclaircies, de la pluie et des nuages. Il fera 17° au plus fort de la journée.

Pays pluvieux, pays heureux 

Même si la pluie ne met pas tout le monde d’accord, sachez que les gens qui vivent dans des contrées pluvieuses sont les plus heureux. Et en tête de liste de ces pays où le capital bonheur est à son apogée vous trouverez la Finlande et le Danemark.

Selon le World Happiness Report 2019 publié en mars de cette année, la Suisse se situe à la 6ème position du classement derrière la Norvège, l’Islande ou encore les Pays-Bas.

Genève

Météo à Genève : pas de pluie avant cette nuit

Publié

le

Source : Keystone ATS

Vous vouliez un peu de soleil ? Et bien il vous faudra attendre demain. Aujourd’hui le ciel sera nuageux et les températures ne grimperont pas très haut. Il fera 4° au plus fort de la journée.

Demain : comme promis du soleil malgré quelques passages nuageux. Mais on ne peut pas avoir tout ce que l’on veut. 6° seront atteints en cours de journée.

Samedi : encore du soleil et encore des nuages. Il fera 6°.

Dimanche : quelques averses isolées, des nuages, mais encore des éclaircies. Il fera 4°. Nouvelle baisse des températures.

Lundi : début de semaine plutôt agréable avec des éclaircies. Les nuages seront encore au rendez-vous. Les maximales atteindront les 4°.

Comment calculer la température ressentie ? 

Pour cet indicateur, deux paramètres sont pris en compte: la température de l’air sous abri et la force du vent. Ce sont des travaux datant de 2001 qui ont fait naître cette technique. Une équipe de scientifiques a exposé à des températures et diverses vitesses de vents, des volontaires emmitouflés jusqu’au cou. Par exemple à – 5°C avec un vent de 40km/h, la température est de – 14°C.  

Continuer la lecture

Actualité

Dans la cellule d’un condamné à mort

Publié

le

Dans le cadre de la semaine des droits humains 2019 à l’Université de Genève, il est possible de visiter la réplique d’une cellule de prison américaine.

C’est une petite pièce de deux mètres sur trois qui trône dans le hall d’entrée d’Uni Dufour. Il s’agit d’une reconstitution qui permet de vivre une véritable immersion dans les couloirs de la mort étasuniens. Cette exposition fait référence à l’histoire de Kenneth Reams, un américain condamné à la peine capitale par erreur, pour un crime qu’il n’a pas commis.

Cette réplique a été mise en place par Anne-Frédérique Widmann, journaliste et réalisatrice, et par le dessinateur de presse Patrick Chappatte. Tous les deux oeuvrent depuis plusieurs année pour dévoiler de l’intérieur l’univers carcéral. Ensemble, ils ont déjà réalisé d’autres projets sur ce sujet, notamment un film (Free Men) et une autre exposition (Fenêtre sur les couloirs de la mort). Ici, l’objectif est de toucher les curieux, afin qu’ils puissent se mettre à la place d’un détenu. C’est ce qu’explique Anne-Frédérique Widmann:

Anne-Frédérique Widmann  Journaliste et réalisatrice

Kenneth Reams a été condamné en 1993, il avait alors 18 ans. Aujourd’hui, 26 ans plus tard, il est toujours dans cette cellule. Anne-Frédérique Widmann l’a rencontré, ainsi que d’autres détenus dans le couloir de la mort. C’est leurs histoires qu’elle raconte.

Anne-Frédérique Widmann  Journaliste et réalisatrice

Une exposition qui questionne la notion de liberté. Car si le corps est enfermé, l’esprit peut – quant à lui -essayer de rester libre. C’est le cas de Keneth Reams qui a choisi de vivre sa détention comme un combat.

Anne-Frédérique Widmann  Journaliste et réalisatrice

Une projection du film réalisé par Anne-Frédérique Widmann est prévue jeudi à 18h à Uni Dufour (en salle U600). Après la diffusion se tiendra un débat, auquel participera Kenneth Reams par téléphone depuis sa prison.

Anne-Frédérique Widmann  Journaliste et réalisatrice

Réaction 

Dans le hall d’Uni Dufour, de nombreux étudiants et curieux visitent la cellule. Parmi eux Morgane, 26 ans. Elle raconte l’angoisse qu’elle a ressenti à l’intérieur de ce petit espace:

Morgane  Etudiante de 26 ans

Autre étudiante, Eileen – 20 ans – s’est installée dans la pièce pendant un bon quart d’heure pour s’imprégner. Comme Morgane, elle raconte l’angoisse. Elle estime également que la peine capitale devrait être interdite.

Eileen  Etudiante de 20 ans

Plus d’informations sur l’exposition sur le site internet de l’Université de Genève. 

Continuer la lecture

A la une

Assurances maladie: faites jouer la concurrence!

Publié

le

Le 30 novembre c’est le dernier délai pour en changer. Comment savoir quelle assurance maladie choisir pour être couvert au mieux et au meilleur prix. Un site internet de la Confédération suisse peut vous aider. Le détail avec Judith Monfrini

Pour résilier ou modifier son contrat, les professionnels conseillent d’envoyer le courrier le 25 novembre au plus tard. Ce n’est pas le timbre postal qui fait foi, mais l’arrivée effective de la résiliation. Elle doit être entre les mains de votre assureur le jour du délai limite officiel. Florent Schittulli, est assureur chez Néos suisse, un courtier indépendant à Châtelaine.

Florent Schittuli Assureur chez Néos Suisse

L’assureur rappelle que plus la franchise est élevée et plus la prime sera basse. En cours d’année, elle pourra être modifiée mais à la hausse seulement.

Plusieurs choix s’offrent à l’assuré. L’assurance standard est la plus chère, avec la possibilité d’aller chez le médecin de son choix. Les primes seront moins élevées avec l’option médecin de famille. Pour les jeunes parents, notre assureur a une solution.

Florent Schittulli Assureur chez Néos Suisse

Concernant l’assurance complémentaire, trois choix s’offrent à l’assuré. Florent Schittulli.

Florent Schittulli Assureur chez Néos Suisse

Pour l’assureur, l’assurance complémentaire indispensable est l’ambulatoire.

 

Continuer la lecture

A la une

La neige pourrait tomber dès demain matin à Genève

Publié

le

Des flocons jusqu’en plaine. D’après Météosuisse, les conditions météorologiques pourraient bien être réunies dès  jeudi pour que la neige se rapproche du Léman.

Les températures – elles – seront comprises entre un et quatre degrés, une météo propice à la neige. Pourtant, l’or blanc dépendra de l’intensité des précipitations, qui sont prévues toute la journée. En cause, une perturbation qui devrait provoquer des grosses chutes de neige au sud des Alpes et qui pourrait également toucher la région genevoise. La limite pluie-neige de cette masse d’air qui gagne nos régions devrait se situer aux abords des 700 mètres, mais elle pourrait descendre de quelques centaines de mètres en cas d’intensification des précipitations. Les explications de Lionel Fontannaz, météorologue à Météosuisse.

Lionel Fontannaz  Prévisionniste chez Météosuisse

Mais est-ce que cela va tenir? La température des chaussées permettra-t-elle à la neige de rester au sol?

Lionel Fontannaz  Prévisionniste chez Météosuisse

La neige pourrait également tomber samedi. Pourtant, la précipitation qui se prépare le week-end prochain devrait être moindre que celle qui nous touche actuellement.

Lionel Fontannaz  Prévisionniste chez Météosuisse

Continuer la lecture

A la une

Grosse intervention de police: un homme retranché dans un immeuble aux Acacias

Publié

le

A Genève, le quartier des Acacias a été bouclé ce matin à l’Avenue Eugène Marziano. Un homme était retranché chez lui. Selon la police, il menaçait d’en finir. Depuis 8 h 30, la police d’intervention était sur place ainsi que celle de négociation. Les pompiers ont déployé des matelas de sécurité. Vers 13 heures, la situation s’est débloquée. L’homme en détresse a ouvert la porte et il a été emmené à l’hôpital. Il souffre de problèmes psychiques et les médecins l’ont pris en charge. Toute la matinée, les locataires de l’immeuble sont restés confiné à l’intérieur. C’est le cas de Raphaël qui travaille pour le journal Cote Magazine.

Raphaël Cote Magazine

Continuer la lecture