Rejoignez-nous

Genève

Visite du premier foyer pour migrants mineurs à Genève

Publié

,

le

KEYSTONE/Martial Trezzini

Inauguré le 1er novembre dernier, le foyer de la Seymnaz a finalement ouvert ses portes à la presse ce jeudi. Situé sur la route de Malagnou à Thônex, le lieu de vie accueille 19 migrants mineurs non accompagnés, uniquement des hommes, pour tenter de les stabiliser avant leur majorité.

C’est le sujet qui agite la politique genevoise en ce moment. L’occupation du Grütli depuis 10 jours maintenant par le Collectif de lutte des MNA a relancé les débats sur le manque de prise en charge des mineurs non accompagnés. Inauguré le 1er novembre dernier, ce n’est que ce jeudi que le premier foyer pour migrants mineurs à ouvert ses portes à la presse.

Alors qu’il peut accueillir jusqu’à 20 personnes, l’établissement compte à ce jour 19 pensionnaires qui n’ont pas droit à l’asile, pour la plupart issus du Maghreb. Le lieu d’hébergement offre aux mineurs un accompagnement éducatif adapté à leurs besoins dans un cadre d’hébergement sûr. Chaque jeune accueilli bénéficie d’un bilan de santé complet et du suivi médical nécessaire. La prise en charge proposée permet de préparer, pour les jeunes qui le souhaitent, un projet d’avenir réaliste une fois arrivés à leur majorité. Pour rappel, ce foyer est géré par la Fondation Officielle de la Jeunesse (FOJ) sur la base d’un mandat du canton.

Situé au bout d’une longue allée de gravier au milieu d’un grand jardin, le bâtiment compte deux étages. Le rez-de-chaussée comprend les chambres des mineurs, le bureau de la direction et la cuisine. Au sous-sol se trouve une salle qui accueille entre autre les leçons de français. Au mur, un tableau blanc où sont inscrits des mots de français usuels avec leur déterminant et leur genre.

 

Vivre une vie normale

Karim* a accepté de partager son expérience et nous accueille dans sa chambre. Arrivé en Suisse en août 2019, il est présent au foyer depuis presque un mois. Il revient sur son départ d’Algérie, sur sa vie au foyer et sa nouvelle « famille » que composent les autres jeunes et les éducateurs. Il estime que le foyer a bien répondu à ses besoins. Interrogé sur son avenir, il souhaite devenir coiffeur ou informaticien. Mais ce qu’il souhaite plus que tout, c’est se stabiliser et aller de l’avant. Mener une vie normale.

Karim pensionnaire du foyer de la Seymnaz

Faire face aux difficultés

Au foyer tout est fait pour que les jeunes se sentent apaisés et en sécurité. Ils peuvent d’ailleurs profiter de la disponibilité des éducateurs pour les aider. De nombreuses activités sont à leurs dispositions, comme des ateliers de français, des ateliers de soutien en mathématiques, des forums de discussions, du sport ou encore des jeux de société.

Les éducateurs sont également présents pour apprendre aux mineurs à prendre soin d’eux. Certains jeunes sont arrivés récemment en Suisse et leur accompagnement passe parfois par l’enseignement de notions qui peuvent paraître élémentaires. Les explications de Christophe, éducateur au foyer Seymnaz pour mineurs non accompagnés.

Christophe Educateur au foyer de la Seymnaz

 

Répondre à leurs demandes

Si de nombreuses activités leur sont proposées, il arrive que certains mineurs fassent des demandes aux éducateurs ou à la direction. Des demandes qui ne peuvent malheureusement pas toutes être acceptées. Les détails de Xavier Weller, Directeur adjoint du foyer de la Seymnaz.

Xavier Weller Directeur adjoint du foyer de la Seymnaz

Ce nouveau foyer a été présenté à la presse au lendemain de l’annonce par le Conseil d’État de nouvelles mesures destinées aux migrants non accompagnés (MNA). Le Collectif de lutte des MNA, qui occupe depuis dix jours le Grütli pour protester contre l’absence de prise en charge digne, a multiplié les actions depuis cet été pour interpeller les autorités. Dans un communiqué, il a d’ailleurs envoyé aujourd’hui un ultimatum au Conseil d’Etat : le Collectif ne quittera pas le Grütli sans avancées conséquentes de leurs revendications.

*Prénom d’emprunt

Actualité

Didier Pittet: “Je lance un appel pour une Europe de la santé!”

Publié

le

Faut-il une Europe de la Santé? Oui, selon Didier Pittet.
Le Professeur, chef du Service de prévention et contrôle de l’infection aux Hôpitaux universitaires de Genève, vient de publier “Vaincre les épidémies” avec Thierry Crouzet. Un journal de bord qui retrace les six premiers mois de l’année vécus par l’épidémiologiste. Selon lui, cette pandémie doit pousser les autorités mais aussi les patients à s’interroger sur le monde d’après. C’est l’une des réflexions dont il a fait part à Benjamin Smadja et Laurie Selli dans un long entretien.

 

Continuer la lecture

Actualité

Gate Gourmet a licencié un tiers de son personnel à l’aéroport de Genève

Publié

le

KEYSTONE/Christian Beutler

Gate Gourmet, filiale de restauration à bord des avions de Gategroup, a biffé 59 postes à Genève. Les syndicats contestent ces suppressions d’emploi car l’entreprise a appliqué les RHT. Selon l’Office cantonal de l’emploi, les procédures de licenciements ont été correctement appliquées.

Casse sociale à l’aéroport de Genève. La Filiale de la restauration à bord des avions de Gategroup, Gate Gourmet a supprimé 59 postes sur les 198 que compte l’entreprise à Genève. Une situation qui fâche les syndicats puisque l’entreprise a touché les aides de la Confédération et appliquent les réductions d’horaires de travail (RHT) qui doivent éviter les licenciements. Les syndicats déplorent que le plan social prévu par l’entreprise ne soit qu’un alibi. Les précisions de Jamshid Pouranpir, Secrétaire syndical, SSP Aéroport.

Jamshid Pouranpir Secrétaire syndical, SSP Aéroport

Face à cette situation et au plan social proposé par l’entreprise, les syndicats ont fait part de leurs revendications pour améliorer la situation. Le détail avec Jamshid Pouranpir.

Jamshid Pouranpir Secrétaire syndical, SSP Aéroport

Les syndicats ont interpellé l’Office cantonal de l’emploi (OCE) au sujet de ces licenciements en dépit de l’application des RHT. Pour les services juridiques de l’OCE, les procédures de licenciements ont été correctement appliquées. Une décision que ne comprennent pas les syndicats puisque les autorités se sont plusieurs fois prononcées à ce sujet en précisant que les RHT visaient à empêcher les licenciement.

Témoignages 

Vanessa et Antonio font partie des employés touchés par la vague de licenciements. Tous deux déplorent un manque de considération et de respect de la part de l’entreprise. Sous le régime des RHT depuis le mois de mars ils ont été licenciés respectivement en septembre et en août. Ils dénoncent des manquements dans leur payements comme l’explique Antonio.

Antonio Ancien employé de Gate Gourmet

Certains des employés licenciés ont décidé de faire opposition aux licenciement et vont saisir le Tribunal des prud’hommes.

Une situation qui va empirer

Les syndicats craignent que ce genre d’événements se reproduisent dans les prochains mois. La situation sociale et économique est compliquée et ne risque pas de s’améliorer. Les RHT prendront fin en septembre 2021 on peut donc s’attendre à une casse sociale de grande ampleur. Les précisions de Jamshid Pouranpir.

Jamshid Pouranpir Secrétaire syndical, SSP Aéroport

Continuer la lecture

Evènement

Le salon du livre est de retour en ville de Genève !

Publié

le

La salon du livre revient en 2020 avec une nouvelle formule ! Du 28 octobre au 1er novembre prochain, découvrez les nouveautés de la rentrée littéraire d’automne dans plusieurs lieux culturels de la ville de Genève.

Salon du livre 2020: Une édition adaptée à la situation actuelle

Fort de sa première édition en 2019, le salon du livre en ville de Genève et ses partenaires invitent le public et les auteurs à se retrouver autour d’une passion commune, la littérature. Pendant cinq jours, la ville de Genève va célébrer le livre sous toutes ses formes avec des rencontres, des pièces de théâtre, des ateliers, des contes, des lectures mais aussi des dédicaces.

Le programme de cette édition met à l’honneur l’écrivaine et journaliste franco-marocaine, Leïla Slimani qui a obtenu le prix Goncourt en 2016 pour « Chanson douce » et qui a sorti le 5 mars 2020 son troisième roman « Le pays des autres » ainsi que Raphaël Enthoven, professeur agrégé en philosophie et auteur de vingt ouvrages. A leurs côtés, de nombreux auteurs seront à découvrir au sein des divers lieux et rencontres.

Au programme, des rencontres sur de nombreux thèmes comme la crise du covid-19, l’écologie, l’actualité mondiale ou la liberté d’expression mais aussi des lectures de romans et de contes pour enfants.

Ce salon en ville invite les curieux et les passionnés à parcourir l’espace urbain en proposant de multiples occasions de (re)découvrir des oeuvres et des auteurs et ainsi d’aborder la littérature sous un angle différent.

salon-du-livre-geneve

 

Toutes les nouveautés de la rentrée littéraire d’Automne.

Le salon du livre 2020 met à l’honneur les auteurs phares de la rentrée littéraire à l’occasion de lectures, rencontres et dédicaces*. Vous pourrez suivre tout l’événement sur Radio Lac qui en est le fier partenaire.

Parmi nos coups de coeur, le tout premier roman d’Olivia Ruiz connue en tant qu’auteurice. compositeure, interprète et à qui l’on doit notamment le titre la Femme Chocolat. Le Salon du livre vous propose de découvrir son premier roman, « La commode aux tiroirs de couleur » lors d’une lecture le jeudi 29 octobre à 17h00 à Yvette de Marseille. L’auteurice sera également présente en compagnie de Carole Martinez vendredi 31 octobre à 18h00 au Théâtre Saint-Gervais.

Pour une lecture encore, le salon invite les amateurs à découvrir « Les roses fauves » de Carole Martinez le 31 octobre à 10h30 à Payot Rive-Gauche. Même date, même lieu pour une séance de dédicace de Chappatte, le dessinateur de presse suisse à 15h00.

Le lendemain, 1er novembre à 11h30, Payot Rive-Gauche accueille David Foenkinos (La délicatesse) pour une rencontre à l’occasion de la sortie de son nouveau roman, « La famille Martin ». Pour finir, vous pourrez également assister à une lecture de l’écrivain suisse Marc Voltenauer qui nous offre cet automne une nouvelle aventure de l’inspecteur Andreas Auer avec « Les protégés de Sainte Kinga ».

*Programme sous réserve de modifications

 

La littérature africaine à l’honneur.

La littérature africaine sera aussi à l’honneur et le Prix Ahmadou Kourouma 2020 sera remis dans le cadre du salon du livre en ville. Ce prix décerné chaque année récompense un auteur africain ou d’origine africaine dont le travail s’inscrit sans l’héritage littéraire et humaniste légué par le romancier ivoirien Ahmadou Kourouma ayant donné son nom à ce prix.

On se rappelle qu’en 2019, le prix avait couronné David Diop pour « Frère d’âme » (Seuil). Cette année, une première sélection de six romans sont en lice pour le prix:

  • Les jours viennent et passent, Hemley Boum
  • Boy Diola, Yancouba
  • Rouge impératrice, Léonora Miano
  • Tous tes enfants dispersés, Beata Umubyeyi Mairesse
  • Pourquoi tu danses quand tu marches, Abdourahman A. Waberi
  • Impossible de rester, Aminata Pagni

Les auteurs de ces romans seront présents dans le cadre du salon africain pour des rencontres sur les thèmes de la transmission, l’émigration, l’intégration, l’enfance… Le Prix Kourouma sera remis le vendredi 30 octobre 2020 à 18h30 à ILAB-Design.

Le salon du livre en ville nous annonce donc un programme riche en découverte pour tous les âges qui prendra ses quartiers dans de nombreux lieux culturels de la ville. 

Continuer la lecture

Actualité

Interview – Philipe Chevrier met l’œuf et la poule à l’honneur de Monsieur Bouillon

Publié

le

Malgré la situation sanitaire actuelle, vous l’avez peut-être remarqué, une nouvelle brasserie s’est installée rue de la Synagogue à Genève. Monsieur Bouillon a ouvert ses portes le mois dernier. Aux commandes Grégory Arhr et Philippe Chevrier, deux figures incontournables de la gastronomie genevoise.

Monsieur Bouillon vient s’ajouter à la liste des nombreux autres établissements dont le chef, doublement étoilé du Domaine de Châteauvieux, est propriétaire ou qu’il supervise. Hyperactif dans la création de projet monsieur Chevrier ne sait pas rester tranquille, comme ont pu le remarquer Benjamin Smadja et Laurie Selli.

Monsieur Bouillon est un établissement chic qui a su garder l’ambiance rustique du bâtiment qui l’abrite. Au menu, la carte s’adapte au fil des saisons en déclinant l’œuf et la volaille. En plus du restaurant Monsieur Bouillon accueil un bar à l’étage mettant l’accent sur les cocktails et des brochettes d’inspiration japonaise.

Continuer la lecture

Actualité

Un habitat évolutif pour seniors va proposer des services à la personne

Publié

le

©RADIOLAC/MIGUELHERNANDEZ

À Genève, le quartier de Pont-Rouge va accueillir le premier habitat évolutif pour seniors. Ce projet veut offrir à ses locataires en perte d’autonomie un cadre de vie confortable, harmonieux et intergénérationnel. Il va également proposer des services à la personnes. La structure sera inaugurée au printemps 2021.

Au printemps 2021, un habitat évolutif pour seniors va ouvrir à Genève. Il sera situé dans le nouveau éco-quartier de Pont-Rouge au Grand-Lancy situé à côté de la gare de Lancy-Pont-Rouge et du Léman express. Ce projet original veut offrir à ses locataires en perte d’autonomie un cadre de vie confortable, harmonieux et intergénérationnel au sein des bâtiments de l’Adret. Des commerces de proximité seront également présents. Les précisions de Maria Bernasconi, présidente de la fondation communale pour le logement des personnes âgées (FCLPA).

Maria Bernasconi Présidente de la fondation communale pour le logement des personnes âgées

Un lot de trois bâtiments qui compte 250 logements a été dédiés au logement social et étudiant. Ces-derniers ont signé une charte du vivre ensemble et donnent de leur temps chaque mois pour les seniors en échange d’un loyer modéré. L’immeuble compte également des salles de musique et autres locaux communs. Tout a été fait pour favoriser le lien social dans cet espace intergénérationnel.

Lire aussi: A Genève, l’Adret Pont-Rouge accueille les premiers habitants

Services à la personne

L’une des mesures phare du quartier de Pont-Rouge est de pouvoir offrir des services à la personne à ses locataires. Pour ce faire, plusieurs partenaires comme l’Association des EMS de Lancy, le Groupe Eldora, le Centre Santé Lancy Pont-Rouge, la Physiothérapie de l’Adret, la Fondation Ensemble et la Crèche Pont-Rouge ont signé une convention de partenariat avec la FCLPA. Ensemble, ils vont offrir diverses prestations de services et de proximité aux locataires. Le détail avec Maria Bernasconi.

Maria Bernasconi  Présidente de la fondation communale pour le logement des personnes âgées

Continuer la lecture