Rejoignez-nous

Genève

Roule-t-on mieux à Genève durant les vacances – Partie 1

Publié

,

le

Des automobilistes aux volants de leurs voitures, pris dans les bouchons matinaux sur le quai Gustave Ador. [KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi]

Vous l’entendez peut-être sur Radio Lac lors des infos trafics, le trafic semble plus fluide durant les vacances scolaires, mais est-ce vraiment le cas? J’ai décidé de parcourir différents tronçons, réputés surchargés en trafic.

Le but est simple, relever les temps de parcours sur des itinéraires bien définis, les parcourir un jour de vacances (dans notre cas le jeudi) puis reprendre le même itinéraire hors des vacances scolaires. Ce jeudi, première partie: en période de vacances, avec une précision utile: le but n’était pas de prendre le chemin le plus direct.

P+R Sous-Moulin (Thônex) – Place des Augustins (Genève)

Routes empruntées: Route de Malagnou; Chemin Rieu; Route du Bout-du-Monde; Route de Veyrier; Rue de l’Aubépine

Temps de parcours: 17 minutes et 21 secondes

Tout commence sur la route de Malagnou, bouchée dès le Centre Sportif de Sous-Moulin due à la voie entière dédiée au bus forcant les voitures à ne former qu’une seule colonne. Dès le croisement passé avec la route du Vallon, la circulation est sur deux voies et cela devient fluide. Ce sont là les seuls ralentissements vécus, du côté du Bout-du-Monde tout roulait parfaitement.

Bonjour GEnève Sur la route de Malagnou

 

La Pallanterie (Collonge-Bellerive) – Gare Cornavin

Routes empruntées: Route de Thonon; Quai de Cologny; Quai Gustave-Ador; Pont du Mont-Blanc; Quai du Mont-Blanc; Rue des Alpes

Temps de parcours: 21 minutes et 16 secondes

Le pire était attendu sur le quai de Cologny mais tout se passe bien. Six petites minutes entre La Pallanterie et Genève-Plage. Mais c’est dès le quai Gustave-Ador que tout se complique avec des minutes perdues notamment le long du Jardin anglais. Sur le pont du Mont-Blanc, cela circule normalement, c’est en arrivant sur le quai du même nom que cela coince: je manque une préselection et doit passer par la Place des Alpes. Au final, je pense que c’est l’itinéraire qui sera le plus rallongé hors vacances.

Bonjour GEnève Sur le quai Gustave-Ador

 

Centre commercial Balexert – La Praille

Routes empruntées: Avenue Louis-Casaï; Route de Meyrin; Rue de la Servette; Boulevard James-Fazy; Pont de la Coulouvrenière; Boulevard Georges-Favon; Avenue du Mail; Rue de l’Ecole-de-Médecine; Rue François-Dussaud; Route des Jeunes.

Temps de parcours: 26 minutes et 43 secondes

Forcément, la rue de la Servette est toujours bouchée et l’itinéraire commence par 5 minutes d’attente à un feu rouge. Mais ensuite, l’impression est quand même à moins de voitures, il faudra voir la semaine prochaine. Le détour par l’avenue du Mail est volontaire, cela reste une avenue bien fréquentée en temps normal.

Arrivé à La Praille, j’ai discuté avec Arnaud, habitant de Cartigny qui travaille dans le secteur du stade de Genève. L’occasion de faire le point sur un itinéraire que je n’ai pas eu le temps de parcourir, partir de la Champagne genevoise pour aller en ville.

Bonjour GEnève Le parcours Cartigny - La Praille

La carte des parcours empruntés:

 

Il ne reste maintenant qu’une chose à faire: reprendre ces mêmes itinéraires hors-vacances pour comparer les temps de trajet.

Le retour sur l’expérience:

Bonjour GEnève Retour sur la circulation

 

Sébastien Telley

2 Commentaires

2 Comments

  1. Alain Balzer

    24 octobre 2019 à 14 h 30 min

    Le but est simple, relevés les temps de parcours sur des itinéraires bien définis, les parcourir un jour de vacances (dans notre cas le jeudi) puis reprendre le même itinéraire hors des vacances scolaires.

    relever par relevés – non ?

    • Sébastien Telley

      24 octobre 2019 à 14 h 36 min

      C’est corrigé merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cinéma & Séries TV

Lanterne magique: la magie du ciné opère toujours!

Publié

le

Photo ®Guillaume Perret

Bonne nouvelle pour les jeunes amateurs de cinéma…

C’est enfin l’heure de la reprise pour la “lanterne magique”. Le club ciné dédié aux 6-12 ans reprend ses quartiers à Genève ce week-end. Après l’arrêt prématuré des activités pour cause de Covid, les projections reprennent à partir de ce samedi, dans le respect des mesures sanitaires, entre impatience et inquiétude de savoir si le jeune public va répondre présent… Mais visiblement, l’attrait pour le grand écran se confirme chez les plus petits. Vincent Adatte, directeur artistique de la Lanterne Magique.

Vincent Adatte Directeur artistique Lanterne Magique

Pari réussi donc pour le retour de la lanterne magique qui retrouve son public. Ce n’était pourtant pas gagné, tant les plateformes de streaming étaient plébiscitées pendant le semi-confinement.

Vincent Adatte Directeur artistique Lanterne Magique

Malgré les contraintes sanitaires liées au Covid, les jeunes spectateurs sont donc impatients de retrouver l’ambiance des salles obscures, pour le plus grand plaisir des exploitants qui ont connu des mois difficiles. A un bémol tout de même: il y a encore peu de films à proposer au jeune public. Vincent Adatte, directeur artistique de la Lanterne Magique.

Vincent Adatte Directeur artistique Lanterne Magique

Prochains RDV à Genève: ce samedi à Pathé Balexert à 10 et 12H et le 3 octobre à 9H30 et 12H au Cinérama Empire. Au menu, une valeur sûre : 3 courts métrages de Laurel et Hardy. 

Continuer la lecture

Genève

Genève: la traditionnelle Coupe de Noël est annulée

Publié

le

KEYSTONE/MAGALI GIRARDIN

La traditionnelle Coupe de Noël n’aura pas lieu cette année en raison des contraintes liées à la crise sanitaire. Cette édition qui devait avoir lieu le 20 décembre prochain dans la rade genevoise est reportée au 19 décembre 2021.

« Les mesures sanitaires imposées par le canton et la Confédération pour les manifestations de plus de 1000 personnes sont impossibles à appliquer à notre événement sportif et populaire », indiquent vendredi les organisateurs. Pas question non plus de prendre le risque d’envoyer les nageurs, bénévoles et spectateurs en quarantaine juste avant les fêtes de fin d’année.

Ces vingt dernières années, seules deux éditions ont dû être annulées en raison des conditions météo. C’est donc « le coeur lourd » que les organisateurs ont pris cette décision. Ils comptent rebondir en 2021 en proposant une édition originale. En attendant, ils lancent un challenge sur les réseaux sociaux qui permet aux nageurs de poster leurs meilleures performance aquatiques, si possible glaciales.

 

Continuer la lecture

Genève

Genève Aéroport: 56 postes en moins l’an prochain

Publié

le

Photo illustration KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Fortement affecté par la crise pandémique et la réduction du tourisme international, Genève Aéroport va poursuivre les mesures de réduction des coûts qu’il avait entamées depuis plusieurs mois.

L’aéroport de Genève n’en a pas fini avec la crise. Alors que le groupe s’est soumis à des mesures d’austérité dès la mi-mars – chômage partiel, gel des embauches – il n’est pas encore près de voir la fin du tunnel.

La reprise du trafic durant l’été n’a été que de courte durée et le nombre de passagers en septembre a chuté de 75% par rapport au même mois de l’année dernière. La direction de l’aéroport estime que le nombre annuel de voyageurs sera inférieur de 60% en comparaison avec 2019.

Ce recul sans précédent se traduira par « une perte d’au minimum 100 millions de francs en 2020 », selon les indications fournies.

Genève Aéroport va donc supprimer 56 postes en 2021 par rapport à l’année en cours. Au menu, le non-renouvellement des contrats à durée déterminée, l’anticipation des retraites et le non-remplacement des départs naturels.

La direction conduit d’autres mesures en parallèle, comme la réduction du personnel temporaire ou la suppression des primes, entre autres.

En tout, ces décisions aboutissent à la réduction de 10% de la masse salariale en 2021, ce qui représente une économie de 14 millions de francs.

Un budget raboté

Mais ce n’est pas seulement du côté du personnel que Genève Aéroport cherche à réduire les coûts. La société va diminuer ses dépenses à hauteur de 30 millions de francs, soit 20% du budget de l’exercice en cours. Le grand projet d’infrastructure de « l’Aile Est » a par exemple été reporté et les dépenses de certains sous-traitants ont été rabotés.

En tout, 110 projets ont en outre été gelés, ce qui se traduit par une réduction des investissements de 71 millions de francs entre 2020 et 2021.

Pour l’établissement, ces mesures permettent d’éviter un licenciement collectif. Mais cette option reste toujours sur la table. « Si l’évolution du trafic s’avérait moins favorable que prévue, des économies supplémentaires s’imposeraient, lesquelles auraient forcément un impact sur les effectifs » a annoncé le communiqué.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Genève

Commerce de seconde main: une tendance encore à confirmer à Genève

Publié

le

Et si au lieu d’acheter des objets neufs, vous faisiez revivre des objets d’occasion?

Ce samedi, c’est la journée nationale de la seconde main, comprenez la revente ou le prêt d’objets déjà utilisés. Une tendance qui se développe doucement à Genève. Illustration du côté de “La Manivelle” avec Benoît Rouchaleau…

Robert Stitelmann Co-fondateur La Manivelle

Pour plus d’informations: la journée nationale de la seconde main.

 

Continuer la lecture

Expositions et spectacles

Pour ses 200 ans le Muséum fait la part belle à l’environnement

Publié

le

KEYSTONE/Martial Trezzini

Pour ses 200 ans, le Muséum d’histoire naturelle de Genève va proposer une bouquet culturel centré sur l’environnement. Un univers aquatique futuriste en plastique réalisé par l’artiste activiste George Nuku est mis à l’honneur. Ce sera également l’occasion d’honorer le long passé du plus grand musée d’histoire naturelle de Suisse. 

Faire face aux enjeux environnementaux et souligner la beauté et l’importance de la nature. C’est le programme du bouquet culturel dédié aux 200 ans du Muséum d’histoire naturelle de Genève. L’objectif est de faire réfléchir sur nos comportements et notre relation avec les autres espèces et la nature. À partir du 25 septembre la thématique sera abordée à travers diverses expositions, rencontres, ateliers, visites et spectacles tout au long de l’année. Les précisions de Pascal Moeschler responsable communication, conservateur et scientifique au Muséum d’histoire naturelle.

Pascal Moeschler  Responsable communication, conservateur et scientifique au Muséum d'histoire naturelle

 

Ecologie mise en avant

La programmation du bicentenaire prévoit aussi des cycles de conférences pour s’interroger sur les grands défis environnementaux de notre époque. Des personnalités engagées ainsi que d’éminents scientifiques dont le biophysicien Jacques Dubochet prendront la parole. Une grande biosphère blanche sera installée dans différents endroits du grand Genève pour mieux se connecter à la nature à travers différentes animations. La première escale a lieu devant la nouvelle gare de Chêne-Bourg. Pour Pascal Moeschler il est important de prendre conscience de l’urgence climatique que l’on vit.

Pascal Moeschler  Responsable communication, conservateur et scientifique au Muséum d'histoire naturelle

 

200 ans d’histoire

La nature et l’environnement sont au programme des festivités mais la programmation d’anniversaire est également l’occasion d’honorer le long passé du plus grand musée d’histoire naturelle de Suisse. Ce ne sont pas moins de 15 millions de spécimens et d’objets qui occupent les collections du Muséum. Les précisions de Pascal Moeschler.

Pascal Moeschler  Responsable communication, conservateur et scientifique au Muséum d'histoire naturelle

Continuer la lecture