Rejoignez-nous

Genève

Météo à Genève : températures douces ces prochains jours

Publié

,

le

PV

Des nuages pour aujourd’hui, mais des éclaircies prévues pour la mi-journée. Les températures atteindront les 7°.

Demain : de faibles pluies et un temps très nuageux en matinée, des éclaircies et des nuages pour l’après-midi. 8°, ce seront les maximales.

Samedi : le ciel sera couvert et le temps sera sec. Les températures seront encore en augmentation. Elles atteindront les 9°.

Dimanche : temps en partie ensoleillé, avec tout de même des passages nuageux parfois denses. Et toujours 9°.

Lundi : rimera avec retour de la pluie. Les maximales seront de 11°.

De nouveaux satellites météorologiques en construction 

L’atmosphère terrestre est surveillée de l’espace depuis le 1er avril 1960, date à laquelle le premier satellite météorologique a été mis en orbite. Des satellites qui permettent de réaliser des prévisions et d’émettre des avertissements à partir d’observations de nuages par exemple.

Deux nouvelles générations sont actuellement en construction et devraient permettre, selon les experts, une amélioration de la qualité et de la quantité des données relevées. Ces nouveaux satellites fourniront des données sur l’état de l’atmosphère ou encore des informations encore inconnues à ce jour. Affaire à suivre.

Genève

Les festivités historiques de l'Escalade de nouveau annulées

Publié

le

Archives KEYSTONE/Magali Girardin

La menace d'annulation planait sur les festivités de l'Escalade depuis l'annonce des nouvelles mesures anti-Covid par le Conseil fédéral. Le verdict est tombé ce samedi.

Les organisateurs des festivités de l'Escalade, initialement prévues du 10 au 12 décembre 2021, ne cachaient pas leur pessimisme, au lendemain des nouvelles mesures contre le Covid, mises en consultation par le conseil Fédéral, notamment l'obligation du pass sanitaire pour les manifestations de plus de 300 personnes en extérieur. Sachant que les cortèges regroupent 250 membres le vendredi soir et plus de 800 participants le dimanche.

Après la confirmation vendredi des mesures retenues par le Conseil fédéral, la décision finale de maintenir ou non les festivités revenait au comité de la Compagnie qui s'est réunit ce samedi. Six jours avant le début des festivités, le couperet est tombé via un communiqué : "Au vu du risque sanitaire et des dernières annonces du Conseil fédéral, le Comité de La Compagnie de 1602 annonce aujourd’hui qu’il a décidé à l’unanimité de reporter la célébration de l’Escalade, qui devait se dérouler au cours du weekend du 10 au 12 décembre 2021. L’aggravation de la situation et les nouvelles mesures imposées pour enrayer la diffusion de la pandémie rendent impossible la mise sur pied d’une célébration à la fois belle et offrant toute la sécurité souhaitée."

La Compagnie précise aussi que toutes les règles de distanciation et de protection "compromettent également la mise en place des marchés, ventes de soupe, démonstrations et autres expositions. Il est pratiquement impossible, dans la vieille ville de faire respecter strictement les mesures de sécurité les plus élémentaires. L’exiguïté des ruelles, sites et esplanades de la vieille cité représentent un risque."

La mort dans l'âme, les organisateurs se disent conscients de la tristesse et de la déception que leur décision va créer, mais pas question de "faire courir le moindre risque à notre public et à nos membres et il est évident que la sécurité requise ne peut pas être assurée. »

Continuer la lecture

Genève

Le feu dévore du bois de construction à Plan-les-Ouates

Publié

le

Photo © Incendie Secours Genève

Les pompiers du Service d'incendie et de Secours (SIS) de la Ville de Genève sont intervenus vendredi soir pour éteindre l'incendie d'un tas de bois de construction, à Plan-les-Ouates (GE). Le matériel était entreposé à l'extérieur, à proximité d'une serre.

"Nous avons reçu l'alerte à 20h18", indique l'officier de presse du SIS, le lieutenant Nicolas Millot, samedi. Les nombreuses personnes qui ont appelé la centrale du numéro 118 disaient voir de grosses lueurs. Les pompiers sont intervenus avec 4 véhicules et 3 lances. Il leur a fallu une heure pour venir à bout du feu.

Une enquête a été ouverte par la police genevoise pour déterminer l'origine de l'incendie.

Continuer la lecture

Culture

Les lauréats des trois prix Töpffer 2021 honorés à Genève

Publié

le

KEYSTONE/Laurent Gillieron

L'autrice française Catherine Meurisse a reçu vendredi soir le Grand Prix Töpffer doté de 10'000 francs pour l'ensemble de son oeuvre en présence des autorités cantonales et municipales genevoises. Les autres lauréats des prix Töpffer sont Isabelle Pralong et Fabrice Melquiot pour "Polly" et Cassandre Tornay pour "Boa".

Catherine Meurisse est une dessinatrice qui a travaillé pendant une quinzaine d'années pour des titres de presse comme Le Monde, Libération, Les Echos, l'Obs. Ses oeuvres sont notamment à découvrir au Cartoon Museum de Bâle dans l'exposition "L'humour au sérieux" à voir jusqu'au 13 mars prochain.

Le Prix Töpffer Genève, également doté de 10'000 francs, récompense le meilleur album publié entre septembre 2020 et septembre 2021 par une Genevoise ou un Genevois. C'est le duo Isabelle Pralong et Fabrice Melquiot qui a décroché cette distinction pour un roman graphique qui raconte l'histoire de Polly qui ne se sent ni vraiment fille ni vraiment garçon.

Le Prix Töpffer de la jeune bande dessinée (5'000 francs) soutient la relève locale en récompensant le projet d'une oeuvre non publiée d'un auteur âgé de 15 à 30 ans. Cette année, ce prix revient à Cassandre Tornay pour "Boa", un format hybride entre la bande dessinée et la chronique. Les prix ont été remis conjointement par le canton et la Bibliothèque de Genève.

Continuer la lecture

Genève

Condamné à 16 ans de prison pour avoir exécuté son voisin

Publié

le

Archives KEYSTONE/Martial Trezzini

Le Tribunal criminel de Genève a condamné vendredi un homme de 42 ans à une peine de 16 ans de prison pour assassinat. En mai 2016, dans le quartier des Libellules, à Châtelaine (GE), le prévenu avait froidement abattu un ami voisin avec qui il avait eu une altercation quelques jours plus tôt, le criblant de 11 balles, dont 5 dans la tête.

Pour les juges, l'accusé s'est rendu coupable d'une "véritable exécution". Il a agi avec un "sang-froid glaçant", vidant à deux reprises le chargeur de son pistolet semi-automatique sur sa victime, rejoignant cette dernière dans le salon de thé dans lequel elle s'était enfuie pour "l'exterminer comme un chien".

Le tribunal a souligné "le comportement terrifiant" du prévenu qui a fait vivre "l'indicible" à son voisin, qu'il connaissait pourtant depuis des années et avec qui il avait noué des liens d'amitié. La faute de l'accusé est "d'une gravité extrême". Elle a en outre été commise pour un "mobile éminemment futile".

Aux yeux du tribunal, "le sentiment d'infériorité" dont souffre l'accusé, sa frustration, "les échecs de sa vie", le tout associé à une personnalité borderline et paranoïaque, ont pu constituer un mélange détonant. Le prévenu voulait se venger de l'affront reçu après l'altercation. Sa colère s'est "cristallisée" sur sa victime.

Egocentrisme

Le tribunal a reproché à l'accusé son égocentrisme, l'ancien facteur, carrossier de formation, n'ayant toujours pas pris la mesure de ses actes. Les juges ont également déploré les tentatives du prévenu de constamment se justifier, d'évoquer des traumatismes subis durant l'enfance pour expliquer ses agissements.

Les juges ont en outre désapprouvé le comportement du prévenu qui s'est échiné, tout au long de la procédure, à salir la mémoire de sa victime. Il l'a fait passer pour un trafiquant de drogue, un caïd, un racketteur, alors qu'en vérité, elle était une personne "serviable et taquine", qui aimait appeler ses amis par des sobriquets.

En revanche, le tribunal n'a pas retenu la préméditation. Aucun élément ne permet d'affirmer, selon les juges, que l'accusé a recherché son malheureux voisin les jours qui ont suivi sa dispute avec lui. Se basant sur l'expertise, ils ont admis une responsabilité faiblement restreinte au prévenu.

Un massacre

Les faits se sont déroulés en mai 2016 dans la cité des Libellules. Le prévenu a tout d'abord tiré à trois reprises sur sa victime alors que celle-ci rentrait chez elle, dans l'allée de l'immeuble. Il s'est ensuite éloigné, a rechargé son arme, avant de rejoindre son voisin dans le tea-room où il avait trouvé refuge.

Dans l'établissement, en présence d'autres clients, l'accusé ajuste son arme en direction de sa victime et lui tire une fois dans le thorax, puis trois fois dans la tête. Il ressort du salon de thé, remet des balles dans son pistolet, puis rentre à nouveau dans le tea-room et tire deux nouvelles balles dans la tête de son ami.

Continuer la lecture

Genève

Le cocktail Delta-Omicron met les autorités sanitaires sous pression

Publié

le

A Genève, le variant Omicron et la 5ème vague Delta mettent les autorités sanitaires sous pression. Les cas positifs s'élèvent à 700 par jour. Plus d'un tiers des 65-74 ans ont déjà reçu leur booster.

Les autorités sanitaires genevoises sont sous pression avec la 5ème vague Delta et le nouveau variant Omicron. Genève comptabilise près de 700 cas positifs chaque jour. Une partie des malades ne présenteraient que peu de symptômes et ne se feraient pas tester selon la Médecin cantonale. La Doctoresse Aglaé Tardin.

Dr Aglaé TardinMédecin cantonale genevoise

Courbe freinée 

Selon la Médecin cantonale, 7 personnes sur 10 qui se retrouvent à l’hôpital ne sont pas vaccinées. La semaine dernière c’était 8 sur 10. Il y a plus de personnes vaccinées malades en raison de la forte circulation du virus. Malgré cela, l’incidence serait 7 fois plus élevée pour les non vaccinés. Les chiffres comparés de cette année et de l’an dernier le prouvent selon la Doctoresse Aglaé Tardin.

Dr Aglaé TardinMédecin cantonale genevoise

Les hospitalisations des personnes vaccinées sont équivalentes à 12 sur 100'000, celles des non-vaccinées, à 43.

Actuellement 86 personnes sont  hospitalisées pour un Covid aux HUG qui se sont mis en mode "crise". Et 11 le sont dans des cliniques privées. 11 malades exactement sont aux soins intensifs et 12 sont aux soins intermédiaires. Les personnes âgées sont les plus nombreuses aux soins intensifs, elles n’ont pas reçu leur troisième dose ou ont eu leur vaccin, il y a plus de 6 mois.

Circulation du virus dans les écoles

Dans les écoles le virus circule beaucoup, selon les autorités sanitaires. Dès trois cas positifs, élèves et parents de la classe concernée sont testés. Hier jeudi, une quarantaine a été décrétée pour  2000 personnes liées à l’Ecole internationale de La Châtaigneraie. Deux élèves ont été testés positif au variant Omicron. La décision a été prise après un échange rapide avec l’école. Une mesure que la Doctoresse Aglaé tardin estime proportionnée.

Dr Aglaé TardinMédecin cantonale genevoise

Notez que ces mesures ont été prises de concert avec le canton de Vaud, puisqu’un tiers des élèves sont Genevois et deux tiers Vaudois dans cette école de Founex.  Le variant Omicron est encore trop peu connu rappelle Aglaé Tardin.

Dr Aglaé TardinMédecin cantonale genevoise

Booster bientôt ouvert à tous

Du côté des vaccinations, le booster a déjà été administré à 36% des 65-74 ans. 20’000 vont recevoir leur piqûre et 34’000 attendent un rendez-vous. Les autorités sanitaires parviennent-elles à face à la forte demande ? Ecoutez la réponse de la Pharmacienne cantonale, Nathalie Vernaz-Hegi.

Nathalie Vernaz-HegiPharmacienne cantonale genevoise

Inscription rappel

Dr Nathalie Vernaz-Hegi rappelle les démarches à effectuer pour s’inscrire

Nathalie Vernaz-HegiPharmacienne cantonale genevoise

Pour une prise rapide de rendez-vous, la Pharmacienne cantonale conseille de ne pas indiquer de préférence pour le lieu de vaccination.

Notez que la 3ème dose booster s’ouvre dès ce lundi 6 décembre aux plus de 50 ans. Et dès le 13, à toute la population dès 16 ans.

Continuer la lecture