Rejoignez-nous

Genève

L’importance des visites des familles aux résidents des EMS

Publié

,

le

Les mesures visant à limiter la propagation du coronavirus s’assouplissent. Depuis quelques jours, les visites dans les EMS sont à nouveau autorisées après des semaines de confinement. Des visites primordiales pour les résidents et leurs proches.

Avec l’assouplissement des mesures pour lutter contre la pandémie de coronavirus, les visites sont à nouveau autorisées dans les EMS. Des établissements où durant plusieurs semaines, les résidents n’ont pas pu voir leurs proches. Ils n’ont eu de contact direct qu’avec le personnel médical. Alors bien sûr, les personnes âgées ont eu la possibilité de passer des coups de fil, ou même de faire des FaceTime avec leur famille, avec l’aide du personnel soignant. Mais si la voix des proches peut être apaisante, cette façon de communiquer peut également être source de stress.

« Le personnel a dû faire preuve d’une grande adaptabilité »

Certains établissements sont spécialisés dans l’accueil des personnes âgées souffrant de troubles cognitifs. C’est le cas des Charmettes, à Bernex. Ici, de nombreux résidents souffrent de la maladie d’Alzheimer. Une spécificité qui a demandé au personnel soignant de s’adapter tout particulièrement. Mikaëla Halvarsson, psychologue et directrice de l’EMS des Charmettes.

Mikaëla Halvarsson
Psychologue et directrice de l'EMS Les Charmettes
Mikaëla HalvarssonPsychologue et directrice de l'EMS Les Charmettes

Le port du masque a donc été très déstabilisant pour les résidents. Mikaëla Halvarsson a tenu à leur créer un environnement qui soit le plus apaisant que possible durant cette période difficile.

Mikaëla Halvarsson
Psychologue et directrice de l'EMS Les Charmettes
Mikaëla HalvarssonPsychologue et directrice de l'EMS Les Charmettes

L’importance de se voir et se toucher

Depuis quelques jours, les visites des familles sont à nouveau autorisées. Une table a été installée dans le jardin, afin de pouvoir respecter une distance de deux mètres. D’autres précautions ont également été prises. Mikaëla Halvarsson.

Mikaëla Halvarsson
Psychologue et directrice de l'EMS Les Charmettes
Mikaëla HalvarssonPsychologue et directrice de l'EMS Les Charmettes

Bien que cadrées, ces visites sont primordiales pour les résidents, tout comme pour leurs proches. Si la situation devait perdurer, cela pourrait d’ailleurs avoir des conséquences sur le mental des personnes âgées. Car se voir est bien sûr bénéfique, mais le contact physique est également indispensable.

Mikaëla Halvarsson
Psychologue et directrice de l'EMS Les Charmettes
Mikaëla HalvarssonPsychologue et directrice de l'EMS Les Charmettes

 

Actualité

À Genève, les centres de vaccination resteront ouverts lors du sommet Russie-USA

Publié

le

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Les cas de Covid continuent de baisser à Genève. Les autorités sanitaires ont indiqué que les centres de vaccinations genevois continueront de fonctionner le jour du sommet Russie-USA, le 16 juin, au bout du lac. Il sera juste procédé à quelques adaptations. 

L'embellie continue sur le front du Covid à Genève. Le canton n'enregistre plus que 20 à 30 cas de contamination par jour. Aujourd'hui, 91 malades du Covid-19 étaient hospitalisés et trois personnes étaient aux soins intensifs. Les autorités sanitaires genevoise ont précisé que les centres de vaccinations genevois continueront de fonctionner le jour du sommet Russie-USA, le 16 juin, au bout du lac. Il sera juste procédé à quelques adaptations mais l'impact sera minime comme l'explique Nathalie Vernaz-Hegi, pharmacienne cantonale.

Nathalie Vernaz-Hegi
Pharmacienne cantonale
Nathalie Vernaz-HegiPharmacienne cantonale

A ce jour, 43% de la population genevoise a reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid et quelques 150'000 personnes ont reçu les deux doses. Les autorités sanitaires ont également dévoilé être passé dans la deuxième phase pour l'obtention du certificat Covid. Les explications de Nicolas Müller, directeur du service de la santé numérique.

Nicolas Müller
Directeur du service de la santé numérique.
Nicolas MüllerDirecteur du service de la santé numérique.

Continuer la lecture

Actualité

La Geneva Pride va prendre la rue les 26 et 27 juin

Publié

le

KEYSTONE/Martial Trezzini

À l'occasion du mois des fiertés, la Geneva Pride organise fin juin une série d'événements culturels, sportifs, festifs et militants. Cette année, elle sera organisée en deux volets puisque la marche des fiertés aura lieu le 11 septembre. Tous les événements seront adaptés à la situation sanitaire. 

Visibiliser les minorités LGBTQIA+. C'est l'objectif de la Geneva Pride qui sera organisée en deux volets cette année. Une série d'événements politiques, culturels et sportifs seront organisés les 26 et 27 juin. Une manière de porter leurs revendications avant la grand marche des fiertés du 11 septembre. Pour rappel, l'édition 2020 avait été annulée en raison de la pandémie de Covid-19. Le détail du programme avec Xavier Lavatelli, co-président de la Geneva Pride.

Xavier Lavatelli
Co-président de la Geneva Pride
Xavier LavatelliCo-président de la Geneva Pride

L'événement à la place des Nations se veut inclusif, avec une traduction en langue des signes et une zone pour les personnes à mobilité réduite. Nouveauté cette année, la Geneva Pride lance ses "pride angel", pour rappeler les consignes sanitaires et prévenir les incidents.

Rassembler et visibiliser

Cette année certaines activités seront donc sportives avec une course chronométrée de 7 km ouverte à tous sera organisée sur la voie verte le dimanche 27 juin au matin. Dans l'après-midi, une course d'orientation aura lieu en ville. Petite particularité, il faudra débourser trente francs pour participer à la course du matin. En revanche pour le course d'orientation les prix sont libres. Les fonds récoltés grâce aux frais d'inscription pour les deux courses permettront notamment de préparer la marche des fiertés en septembre. Le but de ces courses est notamment de rassembler la communauté LGBTQIA+ comme l'explique Xavier Lavatelli.

Xavier Lavatelli
Co-président de la Geneva Pride
Xavier LavatelliCo-président de la Geneva Pride

La Geneva Pride de cette année recouvre une importance particulière en raison de l'annulation de l'événement l'année dernière. Pour certaines minorités, la crise du Covid a été compliquée à digérer comme l'explique Xavier Lavatelli.

Xavier Lavatelli
Co-président de la Geneva Pride
Xavier LavatelliCo-président de la Geneva Pride

Tous les événements se dérouleront dans le strict respect des mesures sanitaires et avec un nombre de participant limité.

Continuer la lecture

Culture

L’OSR a retrouvé la scène et son public (Vidéo)

Publié

le

Photo KEYSTONE/Martial Trezzini

L'Orchestre de la Suisse romande s’est produit mercredi soir au Victoria Hall à Genève pour un premier concert-test dédié à Beethoven

Au total, 373 personnes ont assisté au spectacle alors que la jauge maximale des lieux était fixée à 600, personnel compris. Le public devait soit être complètement vacciné, soit guéri, soit avoir été testé négatif.

Les 52 musiciens ont eu droit à une belle ovation pour leur reprise. 

Avec Keystone ATS.

Continuer la lecture

Actualité

Le Conseil d’Etat recommande d’éviter tout déplacement le 16 juin!

Publié

le

Photo KEYSTONE/Martial Trezzini

Le Conseil d'Etat genevois a indiqué mercredi avoir adopté un arrêté qui fixe la zone sécuritaire dans laquelle la circulation des personnes et des véhicules sera suspendue pendant le sommet entre les présidents russe et américain, Vladimir Poutine et Joe Biden, le 16 juin, à Genève. Toute la rade sera bouclée.

La zone interdite va de la Perle du Lac, rive droite, longe le Quai Wilson, passe par l'île Rousseau, englobant le pont du Mont-Blanc, puis remonte le quai Gustave-Ador. Elle intègre la totalité du Parc La Grange et du Parc des Eaux-Vives, pour se terminer au pied de la rampe de Cologny.

La mise en place d'une zone sécurisée va inévitablement provoquer d'importantes perturbations aux alentours de celle-ci. Le Conseil d'Etat invite donc les entreprises et leur personnel à privilégier dans toute la mesure du possible le télétravail durant la journée du 16 juin et d'éviter au maximum tout déplacement.

L'arrêté devrait également contenir les restrictions imposées d'éventuelles manifestations d'opposants aux politiques menées par les Etats-Unis et la Russie. Selon une source, aucun cortège ne sera accepté sur l'ensemble du territoire genevois le 16 juin.

Des rassemblements pourraient être autorisés, à condition d'avoir lieu loin de l'épicentre du sommet et ailleurs que sur la rive droite ou près de l'aéroport, comme c'est le cas de la Plaine de Plainpalais, par exemple.

Un Comité unitaire, qui regroupe des mouvements, des partis politiques et des ONG voulant manifester le 16 juin s'est plaint, dans un communiqué, de ces restrictions. Ce comité voulait défiler de la place Neuve à la place des Nations, d'une rive à l'autre, le 16 juin, en fin d'après-midi.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Actualité

Une société genevoise développe un paiement éthique et responsable

Publié

le

©RETREEB

La start-up genevoise Retreeb va développer une application mobile pour rendre ses paiements éthiques. Elle souhaite dédier un tiers de ses commissions à des initiatives sociales ou écologiques. La fintech vient de lever 1,5 millions de francs auprès d’investisseurs privés.

Rendre ses paiements solidaires et responsables. C'est le concept de la start-up genevoise Retreeb. Pionière dans son domaine elle souhaite montrer la voie vers une finance alternative et soucieuse des enjeux sociétaux. Essentiellement mobile, la solution développée par Retreeb se veut plus économique et écologique pour les commerçants et gratuite pour les consommateurs. Mais l'innovation majeure réside dans son business model comme l'explique Jéremi Lepetit, cofondateur de Retreeb.

Jéremi Lepetit
Cofondateur de Retreeb
Jéremi Lepetit Cofondateur de Retreeb

Retreeb s’appuie sur les technologies venues de crypto-monnaies pour effectuer des paiements en adéquation avec ces valeurs. Elle contourne ainsi les réseaux classiques des banques et des grands opérateurs de carte bancaire dont les investissements ne sont pas forcément éthiques.

Une finance plus éthique et responsable

Le secteur de la finance étant en forte mutation, Retreeb a voulu se démarquer de ses concurrents. Allant à contre courant, la société met en avant une redistribution des richesses. L'idée étant de rendre le monde de la finance un peu plus responsable. Les explications de Jéremi Lepetit.

Jéremi Lepetit
Cofondateur de Retreeb
Jéremi Lepetit Cofondateur de Retreeb

Suivant sa logique, Retreeb place l'utilisateur au centre de la gouvernance sociétale. Ce sont eux qui décideront quel projets soutenir comme l'explique Jéremi Lepetit.

Jéremi Lepetit
Cofondateur de Retreeb
Jéremi Lepetit Cofondateur de Retreeb

L'entreprise vient de lever 1,5 millions de francs auprès d’investisseurs privés. Les fonds levés vont notamment lui permettre de renforcer ses équipes et d’accélérer le développement de sa technologie. Retreeb compte déployer sa solution auprès de 1500 premiers commerçants sur des territoires pilotes. L'application devrait être lancée en 2022.

Continuer la lecture