Rejoignez-nous

Genève

Le marché de Noël de Genève revient avec certificat Covid

Publié

,

le

Photo Archives KEYSTONE/Martial Trezzini

Après l'annulation l'an dernier, le marché de Noël revient cette année! Il va s’installer au Jardin. Les premiers montages débutent d’ailleurs ce jeudi. Contexte sanitaire oblige, il faudra présenter son certificat Covid pour accéder au site.  

Bonne nouvelle: le marché de Noël de Genève aura bien lieu en cette fin d'année 2021! Après l’annulation l’an dernier pour cause de Covid et après 2 éditions passées au Parc des Bastions, le rendez-vous féérique genevois va bel et bien pouvoir s’installer au Jardin anglais, du 18 novembre au 26 décembre. Changement de lieu et donc changement de nom, c'est désormais Noël au jardin!

Hormis le lieu, la recette des succès précédents reste la même: des marchands et des artisans d'art, des chalets, de belles illuminations, des lieux de restauration et autres animations pour petits et grands. Avec cette année la grande roue pour décor.

En revanche, il faudra présenter un certificat Covid pour accéder au site. Les explications de la co-organisatrice Lara Mai Vo Van:

Lara Mai Vo VanCo-organisatrice du marché de Noël

Les premiers montages du marché de Noël commencent ce jeudi au Jardin anglais.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Contaminations records à Genève alors que le booster ne séduit plus

Publié

le

Genève enregistre un niveau record de contaminations à l’Omicron alors que le booster ne séduit plus les Genevois. Les autorités sanitaires genevoises surveillent les hospitalisations "comme le lait sur le feu". 

Sur le front du Covid à Genève, les contaminations atteignent un niveau stratosphérique, selon les autorités sanitaires. Omicron représente désormais 90% des cas. Au nombre de 3'000 par jour, les contaminations stagnent en plateau, ce qui pourrait être dû à la saturation du dispositif de test. Les précisions d’Adrien Bron, le Directeur général de la santé.

Adrien BronDirecteur général de la santé

Les hospitalisations, elles, n’augmentent pas de manière significative comme l’an dernier lors de la deuxième vague, mais la situation reste sous haute surveillance « comme le lait sur le feu » selon l’expression d’Adrien Bron qui reste prudent.

Adrien BronDirecteur général de la santé

437 personnes sont actuellement hospitalisées pour un Covid aux HUG et dans les cliniques privées et elles impactent fortement le système de santé. 256 le sont aux soins aigus. 14 aux soins intensifs et 24 aux soins intermédiaires. 165 patients sont en soins post Covid.

Accès aux soins pour tous

Selon les autorités sanitaires, neuf personnes sur 10 aux soins intensifs sont non vaccinées. La vaccination reste le meilleur moyen de garantir l’accès aux soins selon le Directeur général de la santé.

Adrien BronDirecteur général de la santé

 Booster en berne

Mais du côté de la vaccination, la troisième dose Booster ne séduit plus. Ces dernières semaines, 5'000 personnes ne se sont pas présentés aux rendez-vous. Ce qui complique aussi l’organisation du Médecin cantonal. Ecoutez la Pharmacienne cantonale, Nathalie Vernaz.

Nathalie Vernaz-HegiPharmacienne cantonale genevoise

Contracter l'Omicron?

Il semblerait que des personnes préféreraient contracter Omicron, dont les effets moins graves, plutôt que de vacciner. Pour Adrien Bron, mieux vaut choisir le booster.

Adrien BronDirecteur général de la santé

18 EMS sont touchés dans le canton. 56 résidents sont à l’isolement et 40 en quarantaine.

Quarantaine et isolement réduits

Le service du médecin cantonal a dû s’adapter aux nouvelles règles du conseil fédéral de 5 jours en isolement ou en quarantaine. La marche à suivre avec Adrien Bron

Adrien BronDirecteur général de la santé

L’isolement dure 5 jours. Pour en sortir, il ne faut plus avoir de symptômes depuis 48 heures.

 

 

Continuer la lecture

Genève

Pas de ruée à Genève pour la dose de rappel

Publié

le

Adrien Bron, le directeur général de la Santé (DGS), a indiqué que les personnes qui se sont inscrites pour recevoir la troisième dose seront toutes vaccinées d'ici à la fin du mois (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, la vaccination de rappel contre le Covid-19 ne rencontre pas le succès espéré. "Il n'y a pas un engouement énorme pour la troisième dose, a déploré, lors d'un point de presse sanitaire, le directeur de la santé du canton de Genève, Adrien Bron.

Selon lui, certaines personnes ont dû contracter le virus ces dernières semaines et n'ont donc plus l'utilité d'une dose de rappel. M. Bron a aussi avancé une autre explication à ce désintérêt pour "le booster". Peut-être que certains, des jeunes notamment, préfèreraient attraper le virus plutôt que de se faire vacciner.

Ces derniers jours, près de 3000 nouvelles contaminations au Covid-19 ont été enregistrées quotidiennement. "Les nombres de cas restent stratosphériques", a commenté M. Bron. La circulation du virus est extrême. Comme les structures de tests sont saturées, il est par ailleurs difficile de savoir si un plateau a été atteint.

Au niveau des hospitalisations, la situation demeure assez stable, avec 427 personnes soignées pour une infection au Covid-19, dont 14 aux soins intensifs. Pour la médecin cantonale Aglaé Tardin, il est difficile de savoir comment la situation va évoluer.

Elle a rappelé que deux doses ne protègent que faiblement contre une infection à Omicron, le variant du virus le plus répandu.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Les RegioExpress en renfort du Léman Express

Publié

le

Archives (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Une solution a été trouvée pour limiter les perturbations de trafic sur les lignes du Léman Express.

Face à l'augmentation des absences aux CFF, les lignes L2 et L4 ont été supprimées entre Coppet et Annemasse jusqu'au 25 janvier. Les trains circulent donc jusqu'à présent aux demi-heures, au lieu des quarts d'heure.

Mais une solution a été trouvée pour renforcer le réseau avec les trains RegioExpress des CFF qui desserviront exceptionnellement toutes les gares entre Genève Cornavin et Annemasse entre le 17 et le 25 janvier 2022. La ligne transfrontalière retrouvera donc sa cadence habituelle, toutes les 15 minutes entre Genève et Annemasse. Les RegioExpress circuleront selon l’horaire des lignes L2 et L4 du Léman Express :

• Annemasse - Genève : trains aux h27 et h57
• Genève - Annemasse : trains aux h12 et h42

 

Continuer la lecture

Genève

Collision en chaîne sur le Quai de Cologny: cinq blessés

Publié

le

La police cantonale genevoise est intervenue jeudi en fin de journée pour un grave accident sur le Quai de Cologny (image d'illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Un accident impliquant cinq véhicules a fait cinq blessés jeudi à 17h55 sur le quai de Cologny à Genève. Une voiture a percuté une file de véhicules qui était arrêtée à un feu rouge. Le pronostic vital d'un des blessés est engagé.

L'accident a eu lieu à la hauteur du chemin de la Tour Carrée, a indiqué Alexandre Brahier, porte-parole de la police genevoise. Quatre véhicules étaient correctement arrêtés quand un cinquième les a emboutis par l'arrière, provoquant une collision en chaîne. L'enquête devra déterminer pourquoi il n'a pas freiné.

Le pronostic vital du conducteur du cinquième véhicule est engagé. Cette personne a été héliportée aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Le conducteur du premier véhicule qui a été heurté est grièvement blessé. Les trois autres sont également blessés, mais plus légèrement.

Cet important accident a provoqué la fermeture du quai de Cologny jusqu'à Vésenaz, dans les deux sens. La circulation a été déviée. Les perturbations devraient durer tard dans la soirée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Explosion des demandes de vêtements au Vestiaire social à Lancy

Publié

le

A Genève, la pandémie provoque une importante hausse des besoins de vêtements pour les personnes précaires. Une augmentation qui n'avait plus été vue depuis la crise syrienne en 2015 au Vestiaire social CSP-Caritas. Il fait appel aux dons. 

Une hausse sans précédent de la demande de vêtements. C’est ce que constate le vestiaire social à Lancy. 1000 bénéficiaires de plus ont eu recours aux dons de Caritas et du Centre social protestant en 2021. Les personnes sont envoyées au Vestiaire social par les services sociaux avec une liste de vêtements indispensables pour passer l’hiver. Une explosion des besoins qui n’avait plus été constatée depuis la crise humanitaire causée par la guerre en Syrie. Un triste record pour Typhaine Guihard, Responsable du vestiaire social  CSP-Caritas.

Typhaine GuihardResponsable du Vestiaire social CSP-Caritas

La pandémie a laissé beaucoup de monde sur le carreau, comme l’explique Typhaine Guihard, Responsable du vestiaire social  CSP-Caritas.

Typhaine GuihardResponsable du Vestiaire social CSP-Caritas

Gloria est une bénéficiaire. Elle est accompagnée d’une des 70 à 80 bénévoles qui l’aide à choisir des vêtements pour ses six enfants. Ecoutez le témoignage de Gloria.

GloriaBénéficiaire

Carina est une des bénévoles. Il lui tient à coeur d'aider à son tour.

CarinaBénévole

Les bénéficiaires reçoivent des bons de leur assistant social avec la liste de ce dont ils ont besoin. Le détail avec la Responsable.

Typhaine GuihardResponsable du Vestiaire social CSP-Caritas

Le Vestiaire a besoin de vêtements chauds, avec les frimas actuels. En décembre, la Responsable a vécu des situations inédites. Thyphaine Guihard.

Typhaine GuihardResponsable du Vestiaire social CSP-Caritas

Tri des vêtements

Le CSP et Caritas reçoivent en moyenne cent tonnes de vêtements par an, via les dons directs au Vestiaire social et à travers les 13 boîtes à fringues de Plan-les-Ouates. Le tri constitue une énorme tâche. Sabine vient trois fois par semaine bénévolement. Un tas de vêtements pour tout-petits est disposé sur une table devant elle.

SabineBénévole

Le Centre social protestant et Caritas achètent également certains vêtements pour pallier au manque et par mesure d'hygiène.

Typhaine GuihardResponsable du Vestiaire social CSP-Caritas

Manque de vêtements d'hommes

Ce qui manque cruellement, les habits et les chaussures pour hommes et pour adolescents. Le Vestiaire en reçoit en moindre quantité.

Typhaine GuihardResponsable du Vestiaire social CSP-Caritas

Tout don d'argent est bienvenu. Même 20 francs permettent au Vestiaire social d'acheter des bonnets et des gants pour les petits.

 

 

 

 

Continuer la lecture