Rejoignez-nous

Genève

Le chapiteau du cirque Knie trône de nouveau à Plainpalais

Publié

,

le

C’est le spectacle avant le spectacle...

Le cirque Knie a installé son chapiteau tôt ce mercredi matin sur la plaine de Plainpalais.

Un rendez-vous toujours incontournable pour une poignée d'inconditionnels du cirque national venus assister au montage. Le reportage de Benoît Rouchaleau.

Benoît RouchaleauLe montage du chapiteau du cirque Knie

Après l’annulation l’an dernier pour cause de Covid, pas question de rater le grand retour à Genève du cirque national et de son grand barnum, ils étaient quelques-uns ce matin aux aurores. Certains sont venus en famille pour montrer les coulisses du cirque au petit dernier.

Un rendez-vous en familleLe montage du chapiteau du cirque Knie

Pour d’autres, c’est un RDV annuel. Comme une grand’messe avec ses fidèles…

Une tradition annuelleLe montage du chapiteau du cirque Knie

Il y a ceux aussi pour qui le ballet technique n’a déjà plus de secret. Avec l’excitation qui monte en même temps que le chapiteau s’élève...

DominiqueLe montage du chapiteau du cirque Knie

Le cirque Knie qui fera le bonheur des grands et des petits jusqu’au 19 septembre à Genève.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Le Théâtre du Grütli va financer les tests covid de ses spectateurs

Publié

le

DR

L'institution veut continuer à rendre la culture accessible à tous. Une enveloppe de 120 francs par soir est prévue à cet effet. Pour le moment, ce dispositif sera disponible jusqu'au mois de décembre. 

À Genève, des tests gratuits pour les spectacles. Le Théâtre du Grütli va financer les tests Covid de ses spectateurs. L'objectif est de continuer à rendre la culture accessible à tous. Principal écueil: l'institution ne sait pas encore le nombre de personnes intéressées par cette mesure. Les détails du dispositif avec Nataly Sugneaux Hernandez, codirectrice du Théâtre du Grütli.

Nataly Sugnaux HernandezCodirectrice du Théâtre du Grütli

À noter que la mesure entre en vigueur dès ce soir.

Ouvert à tous

La volonté du Théâtre du Grütli est d'accueillir le plus de public possible. Selon Nataly Sugneaux Hernandez, le certificat covid ne doit pas limiter l’accès à la culture qui est un bien essentiel.

Nataly Sugnaux HernandezCodirectrice du Théâtre du Grütli

À l'instar du Grütli, la Comédie ou le Théâtre de l'Usine proposent également ce type de mesure à Genève. À Lausanne, le théâtre Arsenic a lui aussi adopté un dispositif en ce sens.

Continuer la lecture

Genève

Les CFF, entre pénurie de mécaniciens et formation de la relève

Publié

le

Photo archives (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Depuis plusieurs mois maintenant les CFF manquent de mécaniciens.

Conséquences directes : plusieurs trains sont régulièrement supprimés. Quentin Lienard a posé 3 questions à Frederic Revaz, le porte parole des CFF pour comprendre la situation:

Frédéric RevazPorte-parole des CFF

Conscients du problème, les CFF ont lancé une grande opération de recrutement. Une trentaine de mécaniciens termineront leur formation dans la région Lausanne/Genève d’ici la fin du mois ce qui devrait apaiser la situation.

D’autres sont encore en formation. C’est le cas de Maryline Régal. Son portrait:

Maryline RégalPortrait

Noter que si vous aussi vous rêvez de conduire un train, les CFF recrutent toujours.

Continuer la lecture

Genève

Eco-Cayla: la grève du climat inspire le cycle d'orientation genevois

Publié

le

Ce vendredi après-midi une nouvelle grève du climat aura lieu à Genève. Dès 16 heures les grévistes se sont donnés rendez-vous à la place des 22 cantons pour défiler des Pâquis à la place des Nations, un lieu hautement symbolique pour les grévistes, puisque le monde entier est y représenté. Les manifestations pour le climat ont donné des idées aux élèves, comme au cycle d’orientation de Cayla, dans le quartier des Charmilles, où Judith Monfrini s’est rendue. Reportage au coeur du projet Eco-Cayla.

 

Annie Gauthier et Philippe Lavorel. Professeure de français et professeur de biologie et de Maths à Cayla.

Continuer la lecture

Genève

Le Passage, un nouvel hébergement d'urgence pour les sans-abris

Publié

le

Le Passage, nouveau lieu d'hébergement d'urgence pour les sans-abris à Genève, propose des chambres de deux ou trois lits. Géré par l'Armée du Salut, il peut accueillir 62 personnes 365 jours sur 365, 24 heures sur 24. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Un nouvel hébergement d'urgence pour les sans-abris ouvrira ses portes le 1er novembre à Genève. Situé dans le quartier de Sécheron, Le Passage a une capacité de 62 places pour 44 hommes et 18 mineurs non accompagnés.

Il a fallu dix ans pour concrétiser ce projet, a rappelé jeudi lors de l'inauguration officielle Agnès Wahli, directrices des institutions sociales romandes de l'Armée du Salut. La Fondation a rassemblé les 9 millions de francs nécessaires à la réalisation du bâtiment et fera tourner l'infrastructure avec une équipe de 45 collaborateurs pour un budget annuel de 3,9 millions.

On accède au Passage depuis l'entrée du tunnel sous-voie de la rue du Valais par un escalier couvert qui débouche sur une réception et un grand réfectoire baignés de lumière. Le bois clair et les grandes baies vitrées qui donnent sur les voies de maintenance des CFF accentuent cette impression de clarté.

Dignité

Des chambres à deux ou à trois lits se répartissent sur trois étages. Le Passage sera ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Le nombre de nuits est limité à 30 par personne. Un encadrement socio-sanitaire est proposé sur place. "Le Passage a été conçu pour retrouver de la sérénité et la dignité", a relevé Thierry Apothéloz, chef du département de la cohésion sociale.

Le bâtiment se dresse sur une ancienne friche qui appartient au canton. L'Etat octroie un droit de superficie à l'Armée du Salut. Le Passage prendra la suite de l'Accueil de Nuit du Chemin Galiffe qui pouvait accueillir 39 personnes. Ce baraquement en bois censé être provisoire tombe en ruine après 67 ans d'utilisation intensive. Il sera détruit prochainement.

Plus de solidarité

Une récente étude de l'Université de Genève a estimé le nombre de personnes obligées de dormir dehors ou de passer la nuit dans une structure d'urgence à environ 730. Cet automne, près de 500 places sont à disposition, en comptant celles proposées par les pouvoirs publics et celles ouvertes par les associations. Les abris PC ne seront pas utilisés cette année pour accueillir les sans-abris qui seront hébergés uniquement dans des locaux en surface.

La Ville de Genève qui assure l'hébergement d'urgence demande plus de moyens pour lutter contre le sans-abrisme et davantage de solidarité financière entre les communes. Le Grand Conseil a voté une loi en septembre qui définit pour la première fois la prise en charge des sans-abris. Reste désormais à fixer ce mécanisme financier dans un règlement d'application.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Les communes genevoises invitées à financer plus l'animation socioculturelle

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Le Conseil d'Etat genevois met en consultation auprès de l'Association des communes genevoises (ACG) un avant-projet portant sur une nouvelle répartition du financement de la Fondation genevoise pour l'animation socioculturelle (FASe). Les communes paieraient plus, mais auraient aussi plus de compétences.

L'Etat se déchargerait de 20,2 millions de francs sur les communes, en plus des financements communaux actuels. Le solde de 3,6 millions de francs resterait supporté par le canton, indique mercredi le Conseil d'Etat dans un communiqué.

Le pilotage des politiques d'animation socioculturelles à portée cantonale en matière de cohésion sociale continuerait d'être assuré par l'Etat. La composition du conseil de fondation de la FASe serait aussi adaptée, avec une présidence attribuée aux communes.

Pour assurer le financement de ce transfert, l'avant-projet de loi prévoit de nouvelles dispositions dans la loi sur le développement de l'intercommunalité et le renforcement de la péréquation intercommunale, avec l'instauration d'une contribution spécifique.

Continuer la lecture