Rejoignez-nous

Genève

Des places d'hébergement d'urgence pour les familles à Vernier

Publié

,

le

CREDIT: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

La Ville de Genève renforce l'offre d'hébergement d'urgence. Après l'ouverture d'un sleep-in de 30 places à la Servette mardi, une deuxième structure de 64 places destinée aux familles a été mise sur pied à la route de Vernier.

Ouvert de 16h30 à 10h00, le nouveau sleep-in propose des appartements pour seize familles, soit 64 personnes, indique jeudi la Ville de Genève. Quatre familles avec deux bébés et quatre enfants ont déjà été accueillies. Le bâtiment est mis à disposition par la Fondation Emile Dupont avec le soutien d'une fondation privée.

Ce sleep-in géré par l'Association Intégration Mineurs sans Statut Légal et Famille Genève (AIMSLFG) est cofinancé par la Ville de Genève. Avec un total de 600 places d'hébergement d'urgence, l'offre n'a jamais été aussi importante à Genève, relève la Ville qui dépense près de 15 millions de francs par année pour les hébergements d'urgence.

Une récente étude de l'Université de Genève a estimé le nombre de personnes obligées de dormir dehors ou de passer la nuit dans une structure d'urgence à environ 730. Cet hiver, les abris PC ne sont pas utilisés pour accueillir les sans-abris qui sont hébergés uniquement dans des locaux en surface.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Férédique Perler refuse de s’expliquer sur le dégrappage des places de parking

Publié

le

La Conseillère administrative chargée de l'aménagement Frédérique Perler a refusé de s'expliquer sur le dégrappage du bitume organisé aux Pâquis. Elle réserve ses réponses à l'enquête externe commandée par le Conseil administratif, entre autres.

La Conseillère administrative Frédérique Perler a tout de suite donné la couleur hier soir (je) lors de la séance extraordinaire du Conseil municipal de la Ville de Genève: elle ne s’exprimera pas sur  le dégrappage de places de parking aux Pâquis. Trois raisons à ce silence, l’enquête externe commandée à un juge à la retraite, la dénonciation pénale déposée par le MCG Daniel Sormani et la demande de renseignement de l’autorité de surveillance des communes. Elle va réserver ses explications pour ces trois instances.

Débats musclés

Une décision qui a donné lieu à des interventions musclées des auteurs de la motion, Daniel Sormani (MCG) en tête qui a interpelé les verts qui «durant 20 ans avaient tout le temps de lutter contre le réchauffement climatique». L’exécutif n’a nul besoin de cautionner des actions illégales. Il a fustigé le manque de courage de Frédérique Perler qui se mure dans le silence. Elle doit une explication à la population, selon Daniel Sormani. «On espérait que vous alliez vous expliquer», déplore l’élu MCG.

Pour le vert Omar Azzabi, «l’heure est grave, non pas parce qu’une action illégale a fait 3'800 francs de dégâts mais parce que l’on n’a pas répondu assez vite aux habitants des Pâquis». Et de souligner que ce quartier enregistre 6 à 7 degrés de plus qu’à Champel, à cause de son manque de verdure. Il n’hésite pas à parler de «Greenbashing» à l’encontre de sa Magistrate. Il propose de tourner la page pour une «Genève plus égalitaire et plus verte».

Alia Chaker Mangeat (Centre) insiste sur le devoir du Conseil municipal de livrer la vérité au citoyen. Elle rappelle que la Magistrate aurait donné son autorisation pour des actes illégaux. Concernant l'urgence climatique et la justification de ces actes, l'élue du centre s'interroge: "quelles sont les actions citoyennes qui méritent d'être défendues?" Elle estime inacceptable de ne pas avoir de réponse par rapport aux citoyens et aux élus et dit "regretter d'être là ce soir".

Coût du dommage

En début de séance, la Maire, Marie Barbey-Chappuis, a détaillé le coût des mesures décidées par le Conseil administratif. L'enquête externe menée par un ancien juge à la retraite coûtera moins de 10'000 francs. Quant au dégrappage du bitume des places de parc, il a causé un dommage de 3802 francs qui ne sera pas à charge du contribuable, a insisté la Maire.

 

développement suit

Continuer la lecture

Genève

Un orage de grêle dévastateur pour les cultures genevoises

Publié

le

Violent épisode de pluie et de grêle lundi soir sur plusieurs communes de la rive gauche genevoise. Les dégâts sont catastrophiques.

Des grêlons, plus gros qu’une pièce de 5 francs, se sont abattus sur plusieurs parcelles à Choulex, Meinier ou Jussy.

Et les dégâts sont colossaux pour certains, comme en témoigne Cédric Béné, vigneron à Meinier. 

Cédric BénéVigneron à Meinier

Reste maintenant à mesurer l'étendue exacte des dégâts.

Cédric BénéVigneron à Meinier

Et les photos sont impressionnantes. On se serait cru en hiver...

 

 

 

Continuer la lecture

Genève

Au coeur des Rues Basses, un centre de réalité virtuelle voit le jour

Publié

le

Dès le 6 juillet, Dreamscape fera voyager petits et grands dans son premier centre de réalité virtuelle en Europe. Un lieu qui voit le jour au sous-sol de Confédération Centre et qui offre une expérience entre voyage dans un zoo alien et les rues de Genève en 1850. 

Dans ce centre, le public pourra y (re)découvrir l’expérience de réalité virtuelle Genève 1850. Créée par la Fondation Artanim et présentée initialement au Musée d’Art et d’Histoire en 2019, cette expérience a été améliorée pour inclure de nouveaux personnages, un nouveau design sonore et deux minutes de contenu inédit. Le centre propose deux aventures supplémentaires conçues par Dreamscape Immersive : Alien Zoo ainsi que DreamWorks Dragons Flight Academy. Le tout est basé sur une technologie utilisée dans le monde, mais développée à Genève.

Sylvain ChaguéCo-fondateur d'Artanim et Dreamscape

 

L'aventure Genève 1850 commence au sommet du Salève avec une vue sur le bassin genevois. Avant de partir en calèche [Artanim]

Même si certaines limites sont parfois montrées, l'expérience reste extrêmement immersive, mélange expérience visuelle, auditive et olfactive (et même le toucher, lorsque l'on souhaite caresser un chat) et plonge le spectateur dans un univers bien différent. L’expérience Genève 1850 plonge les visiteurs au coeur du 19ème siècle, à l'époque de la révolution fazyste.

Les expériences de Dreamscape

 

Au début de l'aventure Genève 1850, le spectateur rencontre plusieurs personnes historiques, dont le Général Dufour et James Fazy, au sein des bureaux du Journal de Genève [Artanim]

Une technologie genevoise

Dreamscape a vu le jour après le développement d'Artanim, une fondation à but non lucratif fondée à Genève en 2011 et dédiée au développement et à la promotion de la capture de mouvement. Elle développe depuis 2015 la technologie à l’origine de Dreamscape.

Sylvain ChaguéCo-fondateur d'Artanim et Dreamscape

L'expérience Genève 1850 se termine par un vol en ballon au dessus du Genève de 1850 puis celui de 2022... [Artanim]

Le but des centres Dreamscape, proposer une expérience qu'un privé ne peut retrouver chez lui même si ce dernier acquiert du matériel de réalité virtuelle. Reste que la technologie connaît encore quelques limites, ou tourner dans l'autre sens, de nombreux challenges se présentent aux développeurs.

Sylvain ChaguéCo-fondateur Dreamscape et Artanim

 

La réalité virtuelle à l'école

L'expérience Genève 1850 fut présentée initialement au Musée d’Art et d’Histoire en 2019. Dès lors, l'implantation de ce centre dans les Rues Basses permettra à Dreamscape, dès la rentrée 2023, de proposer une expérience aux écoles genevoises.

Sylvain ChaguéCo-fondateur Dreamscape et Artanim

A Genève, Dreamscape propose deux aventures supplémentaires dont Alien Zoo, où il est possible d'interagir avec les créatures [Dreamscape]

Continuer la lecture

Genève

Léman Express: trafic perturbé mercredi dû à un mouvement social

Publié

le

(© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le trafic ferroviaire du Léman Express sera perturbé mercredi. Un mouvement social national des personnels de plusieurs sociétés du groupe SCNF aura lieu de mardi soir à jeudi matin en France.

Si le mouvement commence mardi à 19h00, le trafic pourra être assuré normalement ce soir-là, indique la société Lémanis lundi soir dans un communiqué. Entre 05h00 et 08h00 jeudi matin, quelques perturbations résiduelles pourraient encore subsister.

C'est surtout mercredi que le trafic sera fortement perturbé, avertit Lémanis. La majorité des trains Léman Express et tous les RegioExpress des CFF circuleront normalement entre Coppet (VD) et Annemasse (F) de 05h00 à 10h00, puis de 15h00 à 20h00.

En revanche, entre 10h00 et 15h00 et après 20h00, les trains Léman Express s'arrêteront à Chêne-Bourg (GE) et les RegioExpress à Genève. Les voyageurs pourront alors prendre la ligne 17 des tpg à destination ou en provenance d'Annemasse.

En France, le trafic sera partiellement maintenu entre 05h00 et 10h00, puis entre 15h00 et 20h00. Il sera interrompu entre 10h00 et 15h00 puis dès 20h00; des bus de substitution seront mis en place.

La gare d'Annemasse sera fermée dès 21h00. Il est recommandé aux voyageurs qui le peuvent d'annuler ou de reporter leurs déplacements prévus mercredi et de privilégier si possible le télétravail, note Lémanis.

Continuer la lecture

Genève

Les curieux auront des indiscrétions sur le Musée de la Réforme

Publié

le

Le directeur du Musée international de la Réforme (MIR) dira aux participants si les clichés du protestantisme feront partie du dispositif quand il rouvrira après plus d'un an de rénovations à Genève (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le Musée international de la Réforme (MIR) à Genève doit rouvrir ses portes dans quelques mois après plus d'un an de rénovations. Son directeur Gabriel de Montmollin dévoilera début octobre des indiscrétions lors d'une conférence publique.

Dans cette réunion à l'Institut national genevois (INGE), il promet de dire si les clichés protestants seront conservés dans le nouveau musée, selon les organisateurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture