Rejoignez-nous

Genève

Commerce de détail genevois: reprise du dialogue social

Publié

,

le

Sous l’égide du conseiller d’Etat Mauro Poggia, les acteurs du commerce de détail genevois se sont mis d’accord pour renouer le dialogue. Les syndicats et les représentants patronaux de la branche ont accepté d’entamer immédiatement des négociations pour une future convention collective de travail (CCT) et de futurs horaires d’ouverture des magasins s’appliquant à l’ensemble du secteur.

L’accord a été conclu entre la Fédération du commerce genevois (FCG), la Nouvelle organisation des entrepreneurs (NODE), le Trade Club, le syndicat SIT, le syndicat UNIA et la Société des employés de commerce (SEC), fait savoir mardi le département de la sécurité, de l’emploi et de la santé (DSES).

A Genève, le secteur du commerce de détail n’était plus couvert par une CCT depuis juillet 2017. Pour éviter une détérioration des conditions de travail dans une branche particulièrement exposée à la sous-enchère salariale et la concurrence déloyale, un contrat type de travail (CTT) a été conclu sous la houlette de l’Etat. Mais le dialogue était rompu, dans un climat tendu. Cette modération est donc plus que bienvenue. Le conseiller d’Etat en charge de l’emploi, Mauro Poggia.

Mauro Poggia
Conseiller d'Etat en charge de l'emploi
Mauro Poggia Conseiller d'Etat en charge de l'emploi

Le CTT, rappelle le DSES, permet de mettre en place un filet de sécurité, « mais il n’offre jamais le niveau de protection d’une CCT ». Les commerces genevois, de leur côté, traversent une situation économique difficile, notamment « en raison de la forte concurrence provoquée par la vente en ligne et les achats transfrontaliers ». Mais également en raison des horaires d’ouverture. Mauro Poggia.

Mauro Poggia
Conseiller d'Etat en charge de l'emploi
Mauro Poggia Conseiller d'Etat en charge de l'emploi

Le protocole d’accord a ainsi été signé par la Fédération du commerce genevois (FCG), la Nouvelle organisation des entrepreneurs (NODE), le Trade Club, le Syndicat interprofessionnel des travailleuses et travailleurs (SIT), le syndicat UNIA et la Société des employés de commerce (SEC). Près de 14’000 salariés travaillent dans le secteur du commerce de détail.

 

Actualité

Jean Le Cam, parrain du Bol d’Or Mirabaud 2021

Publié

le

Photo Archives AP Photo/ Jacques Brinon

Un invité de prestige pour Bol d’Or Mirabaud: le skipper français Jean Le Cam sera le parrain de l’édition 2021.

Le “Roi Jean”, comme on le surnomme, a terminé quatrième du dernier Vendée Globe. Il avait aussi marqué les esprits avec le sauvetage de Kevin Escoffier dans l'Atlantique sud.

Son palmarès parle pour lui: Triple vainqueur de la Solitaire du Figaro, vainqueur de la Barcelona World Race en 2015 (avec Bernard Stamm) ou encore la Transat Jacques Vabre en 2013.

« Le Bol d’or, c’est un monument, une course mythique, sur un plan d’eau qui peut être très exigeant », a t’il déclaré pour lancer les débats sur le lac. D’ailleurs il connait bien le Léman: dans les années 80, il y a disputé des régates de 5,5 m JI et des étapes du circuit lémanique des Formule 40, à bord de Biscuits Cantreau.

Continuer la lecture

Actualité

Ils sont frouzes et fiers de l’être

Publié

le

Photo ©Les Frouzes

Un couple de frontaliers vient de lancer sa marque de vêtements, nommée “Les Frouzes”.

Un pari audacieux: derrière le terme péjoratif, ils espèrent ainsi fédérer la communauté des frontaliers, en proposant une marque identitaire.

Présentation du projet avec Benoît Rouchaleau.  

 

L’idée est née fin 2017. Le couple et ses 3 enfants quittent alors la Bretagne pour s’installer en France voisine, dans le Pays de Gex pour des raisons professionnelles. Dans leur bagage, un nouveau statut, celui de frontalier. Des “frouzes”, comme sont parfois moqués les travailleurs français. Sauf que l'appellation “frouze” plaît au couple qui, a son arrivée, n’a pas mesuré tout de suite la connotation négative ou insultante du terme. Martin Bouchard, l’un des co-fondateurs.

Martin Bouchard
Co-fondateur des vêtements Les Frouzes
Martin BouchardCo-fondateur des vêtements Les Frouzes

Pas de quoi pour autant décourager le couple de néo-frontaliers, bien convaincu du potentiel de leur idée et de la marque. 

Martin Bouchard
Co-fondateur des vêtements Les Frouzes
Martin BouchardCo-fondateur des vêtements Les Frouzes

Le pari était pourtant loin d’être gagné pour ce couple qui travaille dans l’aéronautique mais le projet s’est finalement concrétisé avec une série de t-shirts, de polos et autres sweat à capuches, pour hommes et femmes. Les ventes ont débuté depuis un mois et les premiers échos sont plutôt bons.

Martin Bouchard
Co-fondateur des vêtements Les Frouzes
Martin BouchardCo-fondateur des vêtements Les Frouzes

Et histoire de ne pas trop exacerber les sensibilités et de rester un peu discret, le couple a fait le choix de surtout mettre en avant les 3 lettres FRZ.

Martin Bouchard
Co-fondateur des vêtement Les Frouzes
Martin BouchardCo-fondateur des vêtement Les Frouzes

Les noms des vêtements sont eux aussi liés au territoire: le Meyrin, le Ferney ou le Bardonnex composent la gamme. Côté tarifs, les prix oscillent entre 40 et 85 euros. Des tarifs frontaliers, diront certains.

Martin Bouchard
Co-fondateur des vêtements Les Frouzes
Martin BouchardCo-fondateur des vêtements Les Frouzes

Petit plus écologique de la démarche, un arbre est planté tous les 40€ d'achat, une manière de compenser les émissions de CO2. Il faudra sûrement encore un peu de temps avant que l’arbre des Frouzes ne cache la forêt des insultes.

Continuer la lecture

Actualité

Réforme du Cycle: le DIP veut instaurer des classes mixtes

Publié

le

KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Le département de l'instruction publique repense l'organisation du cycle d'orientation pour mieux répondre aux besoins des élèves. Dès 2022, les trois regroupements actuels seront supprimés en 9e et en 10e au profit de classes mixtes avec des matières à niveaux. En 11e, les élèves seront répartis en deux voies distinctes, maturité ou certificat. Autre nouveauté: la possibilité de faire un parcours accéléré en deux ans pour les élèves avec de grandes facilités.

Des parcours adaptés à tous les élèves. C'est ainsi que l'on pourrait résumer CO22, la nouvelle mouture que devrait prendre le cycle d'orientation dès la rentrée 2022 dont les enjeux ont été présentés à la presse ce lundi. En projet depuis 2019, cette nouvelle structure doit permettre de répondre aux besoins de tous les élèves qu'ils aient des difficultés ou de la facilité. La réforme a fait l'objet d'un large travail de collaboration avec les enseignants, les parents d'élèves, les experts et les partis politiques. Tour d'horizon de ces changements avec Anne Emery-Torracinta, conseillère d'état en charge de l'instruction publique.

Anne Emery-Torracinta
Conseillère d'état en charge de l'instruction publique
Anne Emery-TorracintaConseillère d'état en charge de l'instruction publique
Une des grandes nouveautés de la réforme est également de permettre un parcours accéléré en deux ans pour les élèves avec de grandes facilités. Ceux-ci seront identifiés en première partie de 9e année. Par la suite, ils bénéficieront d’aménagements pour apprendre le programme de 10e entre la seconde partie de la 9e année et la première partie de la 11e année. Les élèves sauteront donc la 10e puisqu'ils seront directement promus en 11e. A noter qu'il ne faut pas voir dans ce parcours une quelconque forme d'élitisme puisque ces élèves seront dans les mêmes classes que tous leurs autres camarades. Selon les premières estimations, ce parcours accéléré devrait concerner une vingtaine d'élèves par établissement.

Stopper la ghettoïsation

Le projet a vu le jour car la précédente réforme de 2011 (nCO) n'a pas produit les effets escomptés. L'orientation à l'issu du Cycle n'a pas été modifiée et le système de regroupement par niveaux a contribué à accentuer les inégalités sociales. Lors de la dernière rentrée, 76% des élèves ont intégré le regroupement 3, le plus exigeant, 20% le regroupement 2 et seulement 4% le regroupement 1, le moins exigeant. Pour ce dernier groupe, la situation n'était plus tenable comme l'explique Anne Emery Torracinta.

Anne Emery-Torracinta
Conseillère d'état en charge de l'instruction publique
Anne Emery-TorracintaConseillère d'état en charge de l'instruction publique

 

Pas de nivellement par le bas

Parmi les opposants, la réforme n'est pas vue d'un très bon oeil. Ils craignent notamment que l'homogénéisation des classes débouche sur un nivellement par le bas du niveau du cycle d'orientation. Une crainte infondée selon Anne Emery-Torracinta.

Anne Emery-Torracinta
Conseillère d'état en charge de l'instruction publique
Anne Emery-TorracintaConseillère d'état en charge de l'instruction publique

La mise en oeuvre de cette réforme nécessite 5 millions de francs. Une vingtaine de postes supplémentaires devront être crées. Le projet prévoit également de former les enseignants et notamment ceux qui devront gérer différents niveaux dans une discipline.

Sous réserve de l'adoption de la loi par le Grand Conseil, il est prévu une mise en oeuvre progressive sur trois ans: pour les élèves de 9e à la rentrée 2022, pour ceux de 10e en 2023 et pour ceux de 11e en 2024. Genève s'inscrirait ainsi dans la tendance romande puisque Jura, Valais et Neuchâtel pratiquent déjà la mixité avec niveaux dans certaines disciplines. Seuls Fribourg et Vaud conservent des sections.

Continuer la lecture

Actualité

Quiz Room: le jeu inspiré des plateaux télé débarque à Genève

Publié

le

©QUIZ ROOM

L'enseigne propose un jeu de quiz déjanté dans un univers proche de celui des émissions de télévision. Accessible pour tout public, Quiz Room s'appuie autant sur la culture générale que sur la stratégie. L'arcade de jeux d’un nouveau genre vient d’ouvrir ses portes à Genève aux Eaux-Vives.

Vous avez toujours rêvé de participer à un jeu télévisé ? Quiz Room est fait pour vous ! Dans un décor de plateau télé ultra réaliste et immersif les joueurs sont réunis en cercle, chacun autour de son pupitre. Le but est simple : répondre au maximum de questions de culture générale, en mode solo, duo, trio ou tournoi. Ici, pas d’animateur, mais une voix off qui guide les joueurs au fur et à mesure du jeu. En plus du traditionnel questions-réponses, le jeu comporte de nombreux défis comme compléter des paroles de chansons, des tests de mémorisation ou encore d’observation. Les créateurs se sont inspirés de nombreux jeux télévisés existant pour produire un jeu unique et original comme l’explique Sabrina Soleilhac, responsable marketing et communication chez Quiz Room.

Sabrina Soleilhac
Responsable marketing et communication chez Quiz Room
Sabrina SoleilhacResponsable marketing et communication chez Quiz Room

 

Stratégie et rééquilibrage

Les enfants sont admis à partir de huit ans accompagnés d'un adulte. Les questions sont adaptables selon le niveau de participants voire personnalisables lors d’événements particuliers. Avant de s’affronter les joueurs peuvent composer leur quiz selon diverses thématiques comme la musique, le sport, sujets de société, vie quotidienne, premier de la classe ou encore cinéma et séries. L’une des particularités de Quiz Room est qu’un algorithme gère le niveau de difficulté de la partie en temps réel afin d’adapter le niveau des questions aux participants. Les explications de Sabrina Soleilhac.

Sabrina Soleilhac
Responsable marketing et communication chez Quiz Room
Sabrina SoleilhacResponsable marketing et communication chez Quiz Room

Autre singularité de Quiz Room : la culture générale n’est pas le seul atout pour gagner. En effet, Quiz Room est un jeu ou la stratégie a toute son importance pour tirer son épingle du jeu notamment grâce aux jokers à disposition des joueurs comme l’explique Sabrina Soleilhac.

Sabrina Soleilhac
Responsable marketing et communication chez Quiz Room
Sabrina SoleilhacResponsable marketing et communication chez Quiz Room

Crée à Paris, le concept du Quiz Room est unique au monde. Il a ouvert ses portes il y a quelques semaines pour la première fois en Suisse à Genève. L’arcade située dans le quartier des Eaux-Vives peut accueillir jusqu’à 54 personnes dans trois salles différentes.

Continuer la lecture

Actualité

Une montre intelligente qui pourrait vous sauver la vie

Publié

le

Photo © Synctech SA - Timeon

Dans le grand bain des montres intelligentes, une jeune entreprise genevoise compte bien devenir la référence des smartwatch pour le monde nautique.

Leur montre, nommée Time on, combine synchronisation et sauvetage.

Présentation du concept avec Benoît Rouchaleau.

 

La montre Timeon est finalement à l’image de son créateur, Rémi Aeschimann, à mi-chemin entre l’horloger de formation et le navigateur aguerri. Après 4 ans à l’école d’horlogerie de Genève, il a viré vers le monde de la régate professionnelle. Et ses 2 passions nourrissent aujourd’hui son projet de montre intelligente, dédiée au monde nautique. Le concept: un boîtier de 40 mm qui embarque des fonctions classiques de GPS, de vitesse ou d’altimètre mais surtout qui intègre un dispositif de synchronisation automatique du temps pour les régatiers et un mode « sauvetage » qui permet d’envoyer un signal de détresse, pour localiser une personne en difficulté dans l’eau. Rémi Aeschimann.

Rémi Aeschimann
CEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon
Rémi AeschimannCEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon

Et comme bien souvent la bonne idée est née d’un manque.

Rémi Aeschimann
CEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon
Rémi AeschimannCEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon

Bien sûr, la montre s’adresse en priorité aux régatiers mais la démocratisation des sports nautiques pourrait ouvrir d’autres horizons commerciaux.

Rémi Aeschimann
CEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon
Rémi AeschimannCEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon

Autre particularité de la montre, elle n’est pas dépendante d’un réseau qui limiterait son champ d’action.

Rémi Aeschimann
CEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon
Rémi AeschimannCEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon

Seul bémol pour l’instant, le dispositif ne fonctionne qu’en réseau fermé. Seuls ceux qui possèdent la montre Time on peuvent émettre ou recevoir un signal de détresse. A voir, à terme, comment la technologie peut être développée sur d’autres supports. Pour l’heure, la montre est uniquement disponible en pré-commande à 749 francs. Les 100 premiers modèles seront distribués à un pool de testeurs début 2022. 

Continuer la lecture