Rejoignez-nous

Coronavirus

Brevets: des centaines de syndicats demandent à Parmelin de céder

Publié

,

le

Des millions de travailleurs accusent la Suisse d'être "criminelle" en s'opposant à la suspension provisoire des brevets sur les technologies contre le coronavirus dans les discussions à l'Organisaiton mondiale du commerce (OMC) à Genève (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Plus de 350 syndicats demandent au président de la Confédération Guy Parmelin de revenir sur l'opposition, "criminelle" selon eux, de la Suisse à une suspension provisoire des brevets pour les technologies contre le coronavirus. Ils l'accusent de favoriser la pharma.

Dans une lettre ouverte publiée jeudi par la Fédération internationale des travailleurs des transports (ITF), ces syndicats qui représentent plus de 10 millions d'employés de 113 pays reprochent aux Etats opposés à une suspension des brevets de prolonger la crise en termes d'approvisionnement. "Vous n'avez plus d'excuses", ajoutent-ils encore.

Selon des estimations récentes, l'inégalité vaccinale pourrait coûter 5300 milliards de dollars (environ 5000 milliards de francs) à l'économie mondiale dans les prochaines années. Récemment, les dirigeants des faîtières internationales des transports avaient appelé les dirigeants politiques à garantir les dispositifs d'approvisionnement dans le monde.

Et dans leur lettre, outre M. Parmelin, les centaines de syndicats en appellent à la chancelière allemande Angela Merkel, au Premier ministre britannique Boris Johnson et à la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. "Vous devez approuver sans délai une suspension provisoire des brevets", affirme le secrétaire général de l'ITF.

Les syndicats relèvent que les Etats-Unis, où les entreprises pharmaceutiques sont importantes, ont eux affiché leur soutien à une levée provisoire des brevets dans les discussions à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dont une nouvelle réunion a eu lieu mercredi à Genève. L'inégalité vaccinale menace "notre sécurité et la reprise de nos activités", ont-ils aussi dit.

ONG ou encore partis actifs

Ils déplorent que leurs employés, notamment les marins, ont été parfois bloqués pendant des mois. Selon eux, ces travailleurs ont été trois fois plus menacés de décéder du coronavirus que la population générale.

Mercredi soir, une manifestation à l'appel d'un collectif soutenu par des partis de gauche et des syndicats genevois avait également appelé à cette suspension des brevets. Celle-ci est exigée depuis de nombreux mois par des acteurs comme l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ou Médecins Sans Frontières (MSF).

La Suisse, comme les autres pays opposés ou la faîtière internationale des entreprises pharmaceutiques (IFPMA), estime que ce dispositif ne permettrait pas de fabriquer une dose de vaccin supplémentaire. Elle souhaite plutôt des licences sur ces technologies et une extension des capacités de production dans les pays en développement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coronavirus

La rupture des chaînes d'approvisionnement inquiète Parmelin

Publié

le

Il est possible que les entreprises doivent encore recourir au chômage partiel l'année prochaine, estime Guy Parmelin (archives). (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

L'interruption de nombre de chaînes d'approvisionnement en pièces détachées des entreprises suisses, inquiète le président de la Confédération Guy Parmelin. Il est possible que les entreprises doivent encore recourir au chômage partiel l'année prochaine, selon lui.

"Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de travail, mais parce qu'il y a un manque de pièces détachées ou de matériel pour finir les produits", déclare dans un entretien diffusé dimanche par le journal alémanique SonntagsBlick M. Parmelin, qui est également le ministre suisse de l'économie. "Si cette crise devait s'aggraver dans d'autres pays, la Suisse serait également touchée".

Face à ce contexte économique difficile, l'UDC vaudois s'alarme d'un échec de la loi Covid-19, soumise au verdict du peuple le 28 novembre prochain. "Un 'non' aura certainement des répercussions". La Suisse devra trouver quelque chose de nouveau dès le mois de mars pour remplacer le certificat Covid, souligne-t-il.

M. Parmelin pointe en outre des problèmes au niveau international. Il rappelle encore que l'extension de l'indemnisation du chômage partiel à 24 mois est comprise dans cette loi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Les manifestants contre les mesures anti-Covid de retour à Berne

Publié

le

Des milliers d'opposants aux mesures contre le coronavirus se sont rassemblées samedi à Berne pour une manifestation nationale. La ville avait autorisé l'évènement. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées samedi à Berne pour une manifestation nationale contre les mesures anti-Covid. Des discours ont été prononcés sur la Place fédérale, remplie de monde.

Les orateurs ont notamment exprimé leur refus du pass sanitaire, des déclarations acclamées par la foule, a constaté une journaliste de Keystone-ATS.

"Liberté!"

Plusieurs centaines de participants s'étaient réunis auparavant sur la place de la cathédrale, d'où ils ont rejoint la Place fédérale, menés par les sonneurs de cloche désormais habituels de ces cortèges. Certains manifestants scandaient le mot "Liberté!"

La police était présente en nombre, bien visible aux endroits stratégiques et avec des patrouilles à bord de véhicules en ville. Le périmètre du Palais fédéral a été clôturé. Aucun incident notable n'a pour l'heure été signalé.

Cette manifestation, autorisée la semaine dernière par les autorités de la Ville de Berne, devrait être la dernière, du moins le week-end, avant la votation fédérale du 28 novembre sur la loi Covid. Les autorités bernoises espèrent bien que, dans la foulée, les manifestations illégales des jeudis soirs cesseront aussi.

Une centaine de personnes, en majorité des jeunes, se sont elles rassemblées à quelques centaines de mètres de là, sur l'Helvetiaplatz pour une contre-manifestation. Tous portaient des masques, a noté un correspondant de Keystone-ATS.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

La Suisse compte 1288 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Par rapport à la population âgée de plus de 12 ans (âge minimum pour la vaccination en Suisse), la part des personnes entièrement vaccinées se monte à 71,08% (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La Suisse compte vendredi 1288 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore trois décès supplémentaires et 36 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 26'486 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 4,86%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 13'502, soit 155,03 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,14. Les patients Covid-19 occupent 12,10% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 75,70%.

Au total, 10'981'904 doses de vaccin ont été administrées et 62,47% des personnes ont déjà reçu deux doses. Par rapport à la population âgée de plus de 12 ans (âge minimum pour la vaccination en Suisse), la part des personnes entièrement vaccinées se monte à 71,08%. La Suisse a reçu jusqu'à présent 13'203'825 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 6'912'525 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 862'408 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 11'479'392 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'812 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 33'419.

Le pays dénombre par ailleurs 7559 personnes en isolement et 5105 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Le nombre de tests antigéniques rapides a chuté en Suisse

Publié

le

La fin de la gratuité des tests Covid se reflète dans les statistiques de l'OFSP (image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le nombre de tests rapides antigéniques réalisés en Suisse a chuté depuis qu'ils sont devenus payants le 11 octobre. Il a été divisé par deux dans la semaine du 11 au 17 octobre, selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Dans le même temps, le nombre des tests PCR n'a diminué que de 4,9% par rapport à la semaine précédente, précise l'OFSP dans son rapport hebdomadaire publié jeudi. Au total, 164'386 tests ont été réalisés dans la semaine 41 (62% de tests PCR et 38% de tests rapides antigéniques), contre 231'401 une semaine plus tôt.

Dans dix cantons, le nombre de tests déclarés a diminué de manière significative, précise l'office. A noter que le canton de Vaud affiche une hausse du nombre total de tests sur une semaine (de 15'548 à 17'578).

La proportion de tests PCR positifs est restée stable (6,2% contre 6,1% une semaine plus tôt). Celle des tests rapides antigéniques positifs a en revanche nettement augmenté, passant de 0,8% à 1,5%.

Les infections stagnent

Durant la semaine sous revue, 6426 cas confirmés en laboratoire ont été déclarés, contre 6367 une semaine plus tôt. Le maximum a été enregistré chez les trentenaires en termes absolus (1138 cas). Proportionnellement, c'est la classe d'âge des 10-19 ans qui est la plus touchée (117 cas pour 100'000 habitants). Les personnes de 60 ans et plus ont au contraire été les plus épargnées.

Dans la semaine sous revue, 114 personnes ont été hospitalisées en Suisse et au Liechtenstein. La semaine précédente au même moment, leur nombre était de 144. Même si des déclarations sont encore attendues, le nombre d'hospitalisations devrait donc diminuer, indique l'OFSP. L'âge médian des personnes hospitalisées était de 68 ans contre 67 la semaine précédente.

Un recul est également observé aux soins intensifs: le nombre de patients Covid admis dans ces unités est passé de 156 à 129, soit une baisse de 17%.

Légère hausse des décès

En revanche, les décès affichent une légère hausse: on en dénombre 28 dans douze cantons pour la semaine sous revue, contre 24 au même moment sept jours plus tôt. Des déclarations sont encore attendues. L'âge médian était de 84 ans. Vaud, Genève, Valais, Fribourg, Jura et Neuchâtel n'ont enregistré aucun décès, Berne trois.

L'incidence des cas était de 74,3 pour 100'000 habitants en moyenne contre 73,7 la semaine précédente. Elle était la plus basse à Soleure (31,6) et la plus élevée à Obwald (274,2). Quatorze cantons ont connu une hausse.

Le nombre de personnes en isolement, 6910 contre 6701 la semaine précédente, et de personnes en quarantaine, 4957 contre 4955, n'a que peu changé. Depuis le 4 août dernier, plus aucun pays ni territoire ne figure sur la liste des pays soumis à une quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

La Suisse compte 1478 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Depuis le début de la pandémie, 861'123 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire (image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Suisse compte jeudi 1478 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore sept décès supplémentaires et treize malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 27'347 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 5,40%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 13'232, soit 151,93 nouvelles infections pour 100'000 habitants.

Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,00. Les patients Covid-19 occupent 13,30% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 73,60%.

Au total 10'958'467 doses de vaccin ont été administrées et 62,26% des personnes ont déjà reçu deux doses. Par rapport à la population âgée de plus de 12 ans (âge minimum pour la vaccination en Suisse), la part des personnes entièrement vaccinées se monte à 70,84%. La Suisse a reçu jusqu'à présent 13'203'825 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 6'883'902 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 861'123 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 11'452'601 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'809 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 33'383.

Le pays dénombre par ailleurs 7027 personnes en isolement et 5057 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture