Rejoignez-nous

Genève

À Genève, le comité unitaire en faveur de la loi CO2 lance sa campagne

Publié

,

le

©RADIOLAC/MIGUELHERNANDEZ

Un large front uni composé d'élus de gauche comme de droite se mobilise en faveur de la Loi CO2. Celle-ci mise sur une série d'incitations: hausse de la taxe sur le CO2, taxe sur les billets d'avion ou compensation sur le prix des carburants. Le comité la juge urgente pour renforcer la protection du climat mais précise qu'elle n'est pas suffisante pour contenir la crise climatique. Le texte sera soumis à votation le 13 juin prochain. 

C'est un comité unitaire composé de divers partis de gauche, de droite et de plusieurs associations qui a manifesté son soutien à la la nouvelle loi sur le CO2 devant les médias ce lundi. Pour rappel, le texte adopté en septembre par le parlement a pour objectif de matérialiser l’accord de Paris sur le climat en Suisse. Pour la première fois, une loi stipule de contenir le réchauffement mondial à moins de 2°C et le limiter si possible à 1,5°C. Pour y parvenir, la Suisse entend réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Une loi qui est nécessaire et urgente comme l'explique la conseillère nationale et présidente des Verts genevois, Delphine Klopfenstein Broggini.

Delphine Klopfenstein BrogginiConseillère nationale et présidente des Verts genevois

 

Billets d'avion taxés

Pour réaliser son objectif, la loi va renforcer les mesures actuelles dans le bâtiment, pour les véhicules et intègre désormais les flux financiers. À partir de 2023, des limites strictes de CO2 pour les bâtiments entreront en vigueur. Ainsi, les systèmes de chauffage au mazout ne pourront pas être homologués dans de nouveaux bâtiments. Les programmes de subvention et de crédit-bail soulagent les propriétaires des coûts d'achat souvent plus élevés et des coûts de changement de système. Les locataires en profitent également, car les systèmes de chauffage respectueux du climat sont moins chers lors de l’utilisation. Du côté du parc automobile, les importateurs de voitures seront obligés de vendre des véhicules qui consomment progressivement moins de carburant. L’agriculture également se verra doté d’objectifs climatiques, qui seront du ressort de la politique agricole. Le texte mise aussi sur une série d'incitations: hausse de la taxe sur le CO2 ou compensation sur le prix des carburants. Autre nouveauté, la taxe sur le billet d'avion. Les explications de Delphine Klopfenstein Broggini.

Delphine Klopfenstein BrogginiConseillère nationale et présidente des Verts genevois

Une partie des recettes de la taxe sur les billets d'avion ainsi que de la taxe sur le CO2 vont alimenter un nouveau fond pour le climat. Il sert à promouvoir l’innovation, à soutenir la rénovation des bâtiments, les programmes dans le domaine de l’approvisionnement en chaleur et les mesures d’adaptation visant à prévenir les dommages qui seraient causés par le changement climatique.

Loi de transition

Pour autant, la loi sur le CO2 est loin d'être parfaite pour le comité unitaire. Selon eux, c'est un premier pas important au vu de l'urgence de la situation, mais c'est avant-tout une loi de transition car si le texte passe, le plus dur restera à faire comme l'explique Delphine Klopfenstein Broggini.

Delphine Klopfenstein BrogginiConseillère nationale et présidente des Verts genevois

Le texte sera soumis au vote de la population suisse le 13 juin prochain.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Accès au lac: Un crédit de 55,5 millions pour réaménager le site du Vengeron

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Genève, le projet de réaménagement du site du Vengeron au bord du lac sur les communes de Bellevue et de Pregny-Chambésy se concrétise.

Le Grand Conseil a voté jeudi soir un crédit d'investissement de 55,5 millions de francs pour créer un parc public, une plage ainsi qu'un port professionnel sur ce site.

"Il s'agit d'une revalorisation complète du site d'un point de vue des loisirs et environnemental", a relevé le député socialiste Grégoire Carasso, rapporteur de majorité. Le projet prévoit aussi des infrastructures nautiques, la renaturation de l'embouchure du Vengeron et la construction de deux îles pour la nature.

Ce crédit d'investissement sera complété par un apport de 7 millions de la part des entreprises qui utiliseront les infrastructures du port professionnel ainsi que de la zone artisanale prévue dans le périmètre. Le site accueillera ainsi les entreprises lacustres localisées sur le quai marchand des Eaux-Vives en aval du Jet d'eau, permettant de complètement dégager cette zone.

Ce projet qui va se déployer sur la rive droite fait suite à la création de la plage des Eaux-Vives en 2019. Ce nouvel espace de détente sur la rive gauche a complètement modifié l'accès au lac pour la population tout en favorisant la biodiversité. "On a la même ambition pour la plage du Vengeron", a relevé le conseiller d'Etat en charge des infrastructures Serge Dal Busco.

Le crédit d'investissement a été accepté par 56 voix contre 30. A droite, le PLR s'est inquiété de l'importance du montant accordé au réaménagement paysager. Des critiques ont aussi été émises contre une concession accordée pendant quarante ans à une entreprise pour l'occupation des eaux publiques.

Continuer la lecture

Genève

Le centriste Jean-Luc Forni élu à la présidence du Grand Conseil

Publié

le

Jean-Luc Forni, député PDC, a été élu à la présidence du Grand Conseil genevois. Le parlement siège depuis depuis le début de l'année dans une salle entièrement rénovée (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le député du Centre Jean-Luc Forni a été élu jeudi à la présidence du Grand Conseil genevois pour la dernière année de la législature. Ce pharmacien à la retraite âgé de 67 ans succède au socialiste Diego Esteban, qui avait été à 27 ans, le plus jeune élu au perchoir.

Alors que l'ordre du jour du Grand Conseil déborde avec 251 points à traiter, Jean-Luc Forni s'est réjoui de cet engouement pour la chose politique à Genève. Il a appelé à des débats nourris et vifs tout en restant courtois. Le nouveau président du Grand Conseil pourra accomplir son mandat dans la salle entièrement rénovée de l'Hôtel-de-Ville.

Très applaudi par les députés, son prédécesseur Diego Esteban a pour sa part dû composer avec les contraintes de la pandémie qui ont pesé sur les travaux du Grand Conseil. Dans son discours de fin de mandat, il s'est réjoui du retour de la convivialité, indispensable selon lui pour trouver des compromis. Il a déploré le cumul des oppositions qui ont souvent pris la place des compromis.

Le renouvellement du bureau s'est déroulé sans surprise. Jean-Luc Forni, qui était premier vice-président, a été élu par 88 voix et six bulletins blancs. Il sera accompagné au bureau par la PLR Céline Zuber-Roy, élue première vice-présidente. Jocelyne Haller (Ensemble à Gauche) a logiquement décroché la 2e vice-présidence. Les autres membres du bureau sont Christian Flury (MCG), Katia Leonelli (Verts), Stéphane Florey (UDC) et Alberto Velasco (PS).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Le tenant du titre poursuit sa route

Publié

le

Casper Ruud affrontera Reilly Opelka vendredi en demi-finale à Genève (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Tenant du titre, Casper Ruud (ATP 8) a cueilli jeudi un sixième succès consécutif au Geneva Open. Le Norvégien s'est hissé en demi-finale en dominant Thanasi Kokkinakis (ATP 85) 6-4 7-6 (7/3).

Finaliste du Masters 1000 de Miami en mars mais en retrait dans ses quatre premiers tournois joués sur terre battue, Casper Ruud monte en puissance avant la quinzaine de Roland-Garros. Il avait déjà atteint le stade des demi-finales la semaine passée à Rome, s'inclinant devant le futur champion Novak Djokovic.

Facile vainqueur de Benoît Paire (6-3 6-1 en 55') mercredi pour son entrée en lice, Casper Ruud a dû serrer sa garde dans le deuxième set face à Thanasi Kokkinakis. Il a dû sauver deux balles de break à 5-5 - les deux seules que son adversaire australien s'est procurées -, mais a maîtrisé son sujet dans le tie-break.

Le Norvégien de 23 ans devra soigner sa relance vendredi pour sa quatrième demi-finale de l'année. Il retrouvera le géant Reilly Opelka (ATP 18), lequel a dominé Tallon Griekspoor (ATP 64) 6-4 3-6 6-3 jeudi. Il a remporté les trois duels livrés face à l'Américain de 2m11, dont un sur la terre battue de Houston en 2019.

La demi-finale du haut du tableau, "décapité" par les éliminations successives de Daniil Medvedev (ATP 2) et Denis Shapovalov (ATP 15) notamment, s'annonce moins relevée. Tombeur du Russe au 2e tour et de Kamil Majchrzak (6-2 6-4) jeudi, Richard Gasquet (ATP 75) se frottera au Portugais Joao Sousa (ATP 79).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Trois nouveaux bateaux pour entretenir les rives du lac

Publié

le

L'Etat de Genève a inauguré jeudi après-midi trois nouvelles embarcations dévolues à l'entretien des rives du lac Léman. Les 300 à 400 tonnes d'algues et de plantes enlevées des fonds lacustres chaque année sont ensuite déposées dans des filets où elles se décomposent naturellement (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'Etat de Genève a inauguré jeudi après-midi trois nouvelles embarcations dévolues à l'entretien des rives du lac Léman. Afin d'assurer le bon accès des voies navigables et le confort des espaces de baignade, 300 à 400 tonnes d'algues et de plantes sont enlevées des fonds lacustres chaque année.

La Batellerie de l'Etat de Genève fait peau neuve. Trois nouveaux bateaux ont été inauguré ce jeudi. Leur mission: entretenir les espaces lacustres du canton. Un changement nécessaire, puisqu'ils remplacent les anciennes embarcations vieilles de 50 ans. Le détail avec Antonio Hodgers, conseiller d'Etat en charge du territoire.

Antonio HodgersConseiller d'Etat en charge du territoire

Les trois nouvelles embarcations ont été baptisées Vénilia, Carla et Bel'Alice. Des noms qui n'ont pas été choisis par hasard. Ecoutez Hélène Sauty, cheffe d'équipe du secteur travaux et entretiens à l'Etat de Genève.

Hélène SautyCheffe d'équipe du secteur travaux et entretiens à l'Etat de Genève.

Venilia et Carla, une grande et une petite faucardeuse, permettent de couper les végétaux dans les ports publics, les axes de navigation et les zones de baignade balisées. Quant à Bel'Alice, il s'agit d'un bateau de 14 mètres de long qui peut transporter 25 mètres cubes ou 25 tonnes. Il est muni d'une grue auxiliaire et peut être équipé d'une pince permettant de cibler l'élodée, une plante aquatique envahissante.

Travail de l'ombre

Peu connu du grand public, cet entretien des rives genevoises se déroule entre juin et septembre. Exemple d'une journée type avec Grégoire Lauber, qui travaille sur ces bateaux.

Grégoire LauberOuvrier qui travaille sur ces bateaux

Ces embarcations  seront visibles pendant quelques jours dans la zone avale du Port Noir, puis débuteront leur travail le long des rives.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Genève

Des drones au chevet des faons

Publié

le

L’action "Sauvetage des Faons" est reconduite en 2022 pour la quatrième fois dans le canton de Genève. Depuis son lancement, elle a permis de mettre 57 faons en sécurité, ainsi que quelques lièvres, renards et un cerf.

Depuis 3 ans, les agriculteurs genevois peuvent faire appel à une association s’ils craignent de faucher un faon avec leur tracteur.

On estime que chaque année 1500 sont tués de cette manière en Suisse. Le survol des parcelles en drone permet de les éviter.

Le reportage de Quentin Lienard:

Quentin Lienard

L’an dernier, une vingtaine de faons ont été sauvés à Genève. A noter que l’intervention des drones est gratuite pour les agriculteurs.

Continuer la lecture