Rejoignez-nous

Mieux Vivre

Comment la BD est devenue un art à part entière

Publié

,

le

À l’occasion du Festival BDFIL, qui se tient à Lausanne jusqu’à dimanche 17 septembre, Mieux Vivre s’interroge aujourd’hui sur le statut de la bande-dessinée. Longtemps considérée comme un sous-genre de la littérature ou du dessin, elle est aujourd’hui respectée et pensée comme un art. Comment la BD a-t-elle acquis ses lettres de noblesse et comment la nouvelle génération de dessinateur la conçoit-elle ?

C’est la question que pose Maud Carlus à ses invités, Tom Tirabosco, scénariste et dessinateur de bandes dessinées, professeur à la nouvelle Ecole supérieure de bande dessinée et d’illustration de Genève, ouverte en 2017, et Célestine Braillard, étudiante en deuxième année en bande dessiné à l’EPAC – Ecole Professionnelle des Arts Contemporains-, à Saxon en Valais. Réécoutez l’émission en podcasts.

Mieux vivre  Comment la BD est devenue un art à part entière

Mieux vivre  Comment la BD est devenue un art à part entière 2ème partie

Mieux vivre  Comment la BD est devenue un art à part entière 3ème partie

Mieux vivre  Comment la BD est devenue un art à part entière 4ème partie

 

 

http://www.tirabosco.com/

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mieux Vivre

Célibat, mon amour

Publié

le

Films, séries, sites et applications de rencontre, magazines féminins…, nous sommes inondés d’injonctions à trouver une moitié et à craindre le célibat comme la peste. Pourtant, la valeur couple n’a jamais été aussi incertaine, à une époque où près d’un mariage sur trois se solde par un divorce.

Pourquoi se retrouver « seul », fait-il si peur à la société? Le célibat doit-il toujours être vécu comme une punition, ou peut-on le choisir, sans en rougir en soirée? Pourquoi les célibataires font-ils aussi peur?

Mieux Vivre pose la question à ses invités, Pascale de SenarclensFondatrice de Bloom and Boom, association féministe de Genève qui interroge les identités de genre et les normes imposées par la société, Barbara Bertoli, quarantenaire célibataire, collaboratrice de Radio Lac.

Retrouvez l’émission en vidéo et en podcast.

Mieux vivre  Le business du célibat, pourquoi ça marche si bien ?

Mieux vivre  Le business du célibat, pourquoi ça marche si bien ?

Mieux vivre  Le business du célibat, pourquoi ça marche si bien ?

Mieux vivre  Le business du célibat, pourquoi ça marche si bien ?

 

 

Références:

Association Bloom and Boom: http://bloomandboom.com/

 

Continuer la lecture

Mieux Vivre

La solitude des profs

Publié

le

En janvier dernier, une des classes du Cycle de Pinchat à Genève était dissoute, provoquant un choc dans l’opinion publique. Comment peut-on arriver à purement et simplement fermer une classe, tant les problèmes sont grands, et les profs, impuissants?

La question de l’indiscipline, voire de la violence à l’école, n’est pas nouvelle. En octobre dernier, en France, une scène surréaliste montrant une enseignante mise en joue par un élève avec un faux pistolet, lors de l’appel, dans une salle de classe, a fait le tour des réseaux sociaux. Une telle situation serait-elle possible en Suisse Romande?

Comment lutter contre l’indiscipline et ses conséquences, tant pour les élèves que pour les enseignants et même la société? Comment mieux soutenir les professeurs dans leur solitude?

Ancien enseignant, Jean-Claude Richoz observe la vie des classes depuis quarante ans. Il a vu évoluer et grandir l’indiscipline et la difficulté des enseignants à y faire face. En 2008, il publie Gestion de classes et d’élèves difficiles, réédité à cinq reprises et épuisé! Preuve que le malaise est bien réel. Nous le recevons ce matin pour parler de son dernier ouvrage, paru en septembre 2018 et intitulé Prévenir et gérer l’indiscipline dans les classes primaires et secondaires.

Maud Carlus reçoit également Salima Moyard. Enseignante, présidente de la Fédération des Associations des Maîtres du Cycle d’Orientation FAMCO, et Présidente de l’Association Professionnelle du Cycle d’Orientation (AMDRIZE), elle est aussi députée socialiste. 

Retrouvez l’émission en podcast et en vidéo.

Mieux Vivre  La solitude des profs

Mieux Vivre  La solitude des profs

Mieux Vivre  La solitude des profs

Mieux Vivre  La solitude des profs

Références:

Prévenir et gérer l’indiscipline dans les classes primaires et secondaires, de Jean-Claude Richoz, est paru aux Editions Favre en août 2018.

 

Continuer la lecture

Mieux Vivre

Nuit du Conte: pourquoi aimons-nous tant les histoires?

Publié

le

Il était une fois… Ces quatre petits mots évoquent instantanément les contes de notre enfance, les histoires que nous connaissons tous et que nous nous transmettons depuis des générations. Le Petit Chaperon Rouge, Cendrillon, le Petit Poucet… le conte renferme toujours une morale, dont le but est de nous faire réfléchir, ou grandir.

Comme chaque année en novembre, vendredi 9 novembre se tient la Nuit du Conte en Suisse. Cette initiative nationale, coordonnée par l’Institut suisse Jeunesse et Médias, en collaboration avec Bibliomedia et l’UNICEF, vise à promouvoir la lecture et la langue auprès des jeunes et moins jeunes. En 2017, quelque 640 manifestations et plus de 70 000 participants ont participé à l’événement dans toute la Suisse.

À cette occasion, Mieux Vivre révise ses classiques et replonge dans le merveilleux monde du conte. Pourquoi sont-ils si importants pour la construction des enfants? Comment les portons-nous encore en nous, une fois adulte? D’où vient l’art du conte, et comment raconte-t-on?

Maud Carlus pose la question à ses invités, Hélène Assimacopoulos, conteuse et membre du groupe des Conteurs de Genève, et Jean-Pierre Vanelslande, professeur de littérature à l’Université de Neuchâtel.

Retrouvez l’émission en podcast et en vidéo.

Mieux vivre  Nuit du Conte: pourquoi aimons-nous tant les histoires?

Mieux vivre  Nuit du Conte: pourquoi aimons-nous tant les histoires?

Mieux vivre  Nuit du Conte: pourquoi aimons-nous tant les histoires?

Mieux vivre  Nuit du Conte: pourquoi aimons-nous tant les histoires?

 

 

Continuer la lecture

Mieux Vivre

Pourquoi les gens sont dingues du Japon?

Publié

le

Le Japon, sa nourriture, sa langue, ses mangas, sa passion pour le déguisement… Depuis quelques années, de plus en plus de gens, et pas que des adolescents, se passionnent pour la culture traditionnelle et moderne du Japon. Certains se lancent dans l’apprentissage pourtant difficile du japonais, si éloigné du français et des langues latines.

Mais ce n’est pas tout. On constate également la montée en puissance d’une pratique typiquement japonaise, le « cosplay », ou le fait de se déguiser en un personnage de la culture pop.

À l’occasion du Salon Japan Cosplay, aux Automnales du 10 au 11 novembre, Mieux Vivre plonge dans l’empire du soleil levant.

Comment la culture japonaise s’est-elle fait connaître dans nos contrées? Comment expliquer l’engouement autour de cette culture à mille lieues de la nôtre?

Eléments de réponse avec Marc Attalah, directeur de la Maison d’ailleurs à Yverdon, maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne spécialiste de science fiction, et David Javet, en thèse sur les représentations du technologique dans les franchises de science-fiction au Japon, et également développeur de jeux vidéos, notamment pour le Japon.

Retrouvez l’émission en podcast et en vidéo.

Mieux vivre  Pourquoi les gens sont dingues du Japon?

Mieux vivre  Pourquoi les gens sont dingues du Japon?

Mieux vivre  Pourquoi les gens sont dingues du Japon?

Mieux vivre  Pourquoi les gens sont dingues du Japon?

 

Références:

Japan Cosplay aux Automnales, du 10 au 11 novembre 2018: http://www.automnales.ch/japan-cosplay

La Maison d’ailleurs à Yverdon: http://www.ailleurs.ch/

 

Continuer la lecture

Mieux Vivre

Journée « Futur en tous genres »: tordre le cou aux clichés

Publié

le

La « Journée en tous genres », anciennement « Journée de la fille », est une initiative nationale visant à faire découvrir les métiers aux enfants de 13 ans. Elle a lieu chaque année le deuxième jeudi du mois de novembre.

Y-a-t-il des métiers pour les garçons ou pour les filles? Comment faire pour tordre le cou aux clichés liés aux métiers? Cette année, l’IMAD, (Institution Genevoise de Maintien à Domicile) organise une initiative spéciale afin de participer activement à cette journée. Maud Carlus reçoit la DRH de l’IMAD, Ayah Ramadan pour en parler.

Lutter contre les préjugés liés au soi-disant sexe des métiers, c’est le lot quotidien d’Emilie Hawlena. La jeune femme a créé un réseau professionnel strictement féminin, les Genuine Women, qui propose de mettre en avant des femmes expertes dans leur domaine. Elle sera également dans Mieux Vivre aujourd’hui.

Retrouvez l’émission en podcast et en vidéo.

Mieux vivre

Mieux vivre  Journée « Futur en tous genres »: tordre le cou aux clichés

Mieux vivre

Mieux vivre

Références:

Infos « Journée en tous genres »: https://www.futurentousgenres.ch/fr/home/

Site des Genuine Women: https://genuinewomen.ch/

Site de l’IMAD: http://www.imad-ge.ch/fr/index.php

Continuer la lecture