Rejoignez-nous

L'Edito Politique

«De qui se moque-t-on?»

Publié

,

le

Ce matin, vous êtes d’humeur moqueuse… Sans doute pour vous plonger dans l’esprit de votre soirée.

Marie Prieur

Et oui. Ce soir, je file à la Revue. Au casino théâtre, pour la première. C’est une tradition! A ne manquer sous aucun prétexte. Ça fait plus de 120 ans que ce spectacle humoristique et satirique met en scène les politiciens suisses avec une attention toute particulière pour les Genevois. Et cette année, ça promet! Comme l’a déjà annoncé le duo aux manettes: Laurent Nicolet et Antony Mettler. Entre les élections et les affaires qui ont agité et agitent encore la République; il y a matière. Résultat: J’en ris d’avance. Je me gausse. Je m’esclaffe. Je me fends la poire. Et surtout, je me moque…

Hier soir déjà, je me demandais secrètement qui, hormis Pierre Maudet- parce que ça c’est une évidence- allaient en prendre pour son grade. Tandis que je me délectais de ce futur plaisir sadique. On a les petits plaisirs qu’on peut- la voix du conseiller fédéral Johann Schneider-Amman m’a rappelée à l’ordre. Tout le monde se souvient du “Rire c’est bon pour la santé” Mais est ce que vous vous rappelez de la suite?

Non. Je me rappelle surtout de l’accent suisse allemand mais pas de la suite de son discours.

Petite piqûre de rappel alors: dans cette vidéo qui a fait le tour du monde francophone, Johann Schneider-Ammann a enchaîné avec cette phrase: “Un rire cynique qui vise à tourner une personne en dérision, ce n’est pas un bon rire à mon avis.” Flûte… Bon, j’allais tout de même pas laisser Johann me gâcher la soirée.
Mais, la suite était plus corsé. Mon fils de 8 ans m’a demandé pourquoi il ne pouvait pas m’accompagner au théâtre. J’ai répondu du tac au tac, sans trop réfléchir. “Tu vas t’ennuyer. Ce sont des chansons et des sketchs qui se moquent d’hommes et de femmes connues.” Qu’est ce que j’avais pas dit!!! Il m’a regardé avec ses grands yeux bleus et m’a rétorqué: “pourtant tu me dis toujours que c’est pas bien de se moquer des autres”. Bim. Bien envoyé. “Les enfants sont formidables”, comme disait l’autre…

Pour me tirer de ce faux pas, il a fallu que je sorte les rames. Aux grands maux, les grands remèdes! Et c’est justement un mot qui m’est apparu. Telle une bouée à la mer. “Catharsis”. Selon mon cher Larousse et son pote le petit Robert, la catharsis, pour Aristote, c’est l’effet de «purification» produit sur les spectateurs par une représentation dramatique. En résumé, selon ce brave Aristote, le théâtre sert de défouloir. La caricature sous toute ses formes joue un rôle social déterminant. Elle est, depuis la nuit des temps, un outil de démocratie. Du bouffon du roi aux journaux satiriques en passant par les guignols ou le Muppet show. Mais aussi du prix Genferei à la Revue. Je rirai donc de bon cœur ce soir. Et je trinquerai aussi à l’issue du spectacle, à la santé de Pierre.

Encore Pierre Maudet?

Non, non. Pierre Naftule! Dont l’art de se moquer, entre cruauté et tendresse, va forcément nous manquer. On l’embrasse.

L'Edito Politique

« Citation détournée et vrai danger »

Publié

le

L’édito du jour s’intitule “citation détournée et vrai danger”. Il y est question des propos de Micheline Calmy-Rey repris dans un flyer de l’UDC.

L'édito de Marie Prieur

Continuer la lecture

L'Edito Politique

« C’est jaune, c’est moche et ça ne va avec rien! »

Publié

le

« C’est jaune, c’est moche et ça ne va avec rien! » Le port du gilet jaune est devenu quasiment obligatoire pour randonner. Hormis à Genève, seul secteur où la chasse est interdite. De quoi inspirer le billet d’humeur de Marie Prieur:

Continuer la lecture

L'Edito Politique

«On n’est pas à un mensonge près»

Publié

le

Retour sur les perquisitions qui ont été effectuées au sein de la France insoumise, et sur l’attitude de son président Jean-Luc Mélenchon. C’est le sujet de l’Edito politique d’Olivier Francey.

Le billet d'humeur d'Olivier Francey

Continuer la lecture

L'Edito Politique

«Où commence le voyeurisme?»

Publié

le

«Jusqu’où s’arrête la transparence? Et où commence le voyeurisme?», c’est la question de l’édito politique d’Olivier Francey.

Continuer la lecture

L'Edito Politique

«La longue agonie du Mouvement citoyens genevois»

Publié

le

«La longue agonie du Mouvement citoyens genevois», c’est l’édito politique d’Olivier Francey

«La longue agonie du Mouvement citoyens genevois» – Olivier Francey

Continuer la lecture