Rejoignez-nous

Elections

Les coulisses des entretiens d’embauche au Conseil d’Etat

Publié

,

le

Pendant trois semaines, Radio Lac Matin a fait passer des entretiens d’embauche aux candidats au Conseil d’Etat.

Des profils variés, originaux ou classiques, surprenants voire désarmants. pour certains. Tous ont été passés au crible de Pascale Jeannet, une spécialiste RH.

Elle est venue débriefer cette opération en compagnie du rédacteur en chef de Radio Lac, Raphaël Leroy.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Elections

Elections municipales: Meyrin et son projet Coeur de Cité

Publié

le

(Photo: KEYSTONE)

Le 15 mars, les Genevois sont appelés aux urnes pour élire leurs Conseils municipaux et administratifs. Aujourd’hui, focus sur Meyrin qui compte aujourd’hui plus de 25’000 habitants et qui fait face à une très grande croissance démographique.

Depuis cinq ans, la commune de Meyrin a vu sa population bondir de 23%. Une hausse de 4,6% a été enregistrée entre 2018 et 2019. Conséquence de cette hausse : le Conseil municipal aura deux sièges de plus pour la prochaine législature, soit 35 sièges. Pour le Conseil administratif, ils sont neuf candidats à se présenter.

L’avenir de la cité

Meyrin fait donc face à des défis en termes de densification. La zone de Cointrin est également au cœur des préoccupations, en ce qui concerne les problématiques de bruit et de pollution liés aux activités de l’aéroport. Et parmi les gros dossiers qui vont préoccuper la commune, il y en a aussi un autre : le projet Cœur de Cité. Il prévoit la construction d’une nouvelle mairie. Mais également un réaménagement des espaces publics dans le périmètre du Théâtre Forum Meyrin et du centre commercial Meyrin Centre. Le théâtre sera par ailleurs rénové et le parking du centre commercial enterré. Le projet se fera en deux temps. La deuxième phase prévoit la création d’un parc arborisé sur l’espace actuel du parking.

Un projet qui ne plaît pas à tout le monde

Le projet Coeur de Cité a pour objectif de créer des espaces vivants et agréables pour les habitants. Mais la rénovation du Théâtre Forum ne plaît pas à la droite. L’UDC Meyrin-Cointrin a lancé un référendum contre un crédit d’environ 3,2 millions de francs destiné à la préparation de la transformation. Selon le parti, la rénovation du théâtre ne devrait pas être une priorité. L’UDC qui a jusqu’à fin mars pour récolter les 1275 signatures requises.

Continuer la lecture

Actualité

Onex face au défi du logement

Publié

le

(Photo: KEYSTONE)

Alors que les élections municipales approchent à grands pas dans le canton de Genève, nous nous penchons sur les thématiques importantes des différentes communes. Aujourd’hui, la commune d’Onex. Avec ses 19’000 habitants, elle fait partie des plus grandes communes du canton. Et comme pour beaucoup de villes, la question du logement fait partie des défis pour les prochaines années.

Pour pallier le manque de logement, des projets d’aménagement sont en cours à Onex : celui des Moraines du Rhône ou celui des Ormeaux. Des nouveaux quartiers, avec des nouveaux logements et des espaces et équipements publics. Mais pour Denis Pasche, président de l’AHOC, l’Association des habitants Onex-Cité, ils ne résoudront pas tout. Créer des tours par exemple en densifiant en permanence, n’est pas forcément le chemin à prendre. Denis Pasche.

Denis Pasche Président de l'AHOC

Onex est également touchée par les inégalités. Selon le rapport du CATI, le Centre d’Analyse Territoriale des Inégalités, la Cité-Nouvelle d’Onex présente à la fois la population résidente la plus élevée du canton et cumule de fortes inégalités. Un constat qui s’explique selon Denis Pasche, sans toutefois être alarmant.

Denis Pasche Président de l'AHOC

Dans l’ensemble, Denis Pasche estime qu’il fait bon vivre à Onex. Il s’exprime en tant que résident, mais également en tant que président de l’AHOC, lui qui côtoie donc les habitants lors des activités que propose l’association. Mais il y a tout de même une chose qui pourrait être améliorée dans la commune, selon lui.

Denis Pasche Président de l'AHOC

Les Genevois se prononceront donc le 15 mars dans les urnes. Sept candidats se présentent ou se représentent au Conseil administratif.

Continuer la lecture

Actualité

Lancy s’agrandit: le défi du lien intergénérationnel

Publié

le

Le quartier de l'Adret à Pont-Rouge

A Genève, les élections municipales approchent à grands pas. Le 15 mars les Genevois vont élire les Conseils municipaux et administratifs des 45 communes du Canton. Nous nous penchons  sur la Ville de Lancy, une commune en pleine mutation. Un défi de taille pour le bien-vivre ensemble et les liens intergénérationnels.

A Lancy de nombreux quartiers d’habitation sortent de terre au Petit comme au Grand-Lancy. L’Adret à Pont-Rouge, Surville le long de la route de Chancy, aux Semailles vers les Palettes ou encore le projet de Chapelle-Gui au-dessus de la gare de Bachet-de-Pesay.

Autant de nouveaux quartiers qui vont faire bondir le nombre d’habitants.

En 2030, la population devrait passer à 40’000 âmes, contre 33’000 actuellement, un enjeu de taille pour les futurs élus. École, crèches, espaces verts et autres infrastructures, autant de coûts auxquels la Commune va devoir faire face. 82 candidats sont en lice pour les 37 sièges du Conseil municipal. Six candidats dont deux femmes et le sortant Damien Bonfanti se présentent au Conseil administratif.

Comment conserver la convivialité et le bien-vivre ensemble dans une commune qui s’agrandit ?

Nous nous sommes adressées à l’association VIVA, qui veut dire valoriser et intégrer pour vieillir autrement. Elle s’occupe du bien-être des personnes âgées qui risquent d’être affectés par ces changements. Anne-Claude Juillerat Van der Linden est la présidente de Viva. Pour elle, il faut miser sur la vie au sein des quartiers.

Anne-Claude Juillerat Van der Linden Présidente de l'association VIVA

VIVA organise de nombreux projets intergénérationnels de manière régulière avec les écoles, sur cinq à six séances. Les aînés ont pu ainsi jardiner avec les élèves, faire du rap ou encore lire avec eux. Des activités qui contribuent à changer la perception de l’autre.

Anne-Claude Juillerat Van der Linden Présidente de l'association VIVA

Activités de mémoire

De nombreuses activités ont été organisée avec d’autres associations comme avec Lancy d’Autrefois qui s’occupe de collecter toutes les traces du passé de Lancy

Anne-Claude Juillerat Van der Linden Présidente de l'association VIVA

Multiplier les contacts entre les générations serait bénéfique pour tous selon les dernières études sur le vieillissement. Anne-Claude Juillerat Van der Linden est aussi neuropsychologue et enseigne à l’Université de Genève.

Anne-Claude Juillerat Van der Linden Présidente de l'association VIVA

L’association VIVA reçoit une subvention annuelle de la Ville de Lancy. Elle compte plus de 70 membres.

 

Continuer la lecture

Actualité

Plus jeune, l’Assemblée fédérale comptera près de 40% de femmes

Publié

le

Avec 95 élues, soit 38,6% de l'Assemblée fédérale, le Parlement comptera un nombre record de femmes lors de la prochaine législature. Elles étaient 71 il y a quatre ans (29%) (archives). (©KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Avec 95 élues, soit 38,6% de l’Assemblée fédérale, le Parlement comptera un nombre record de femmes lors de la prochaine législature. Elles étaient 71 il y a quatre ans (29%). Tous les partis principaux, sauf le PDC, ont renforcé leur représentation féminine.

Au total, l’UDC compte 59 élus, le PS 48, le PLR 41, le PDC 38, les Verts 33 et les Vert’libéraux 16. Le PBD et le PEV, qui siégeront dans le même groupe que le PDC, ont obtenu chacun trois sièges. La gauche alternative a deux représentants. Un léguiste, un membre de l’UDF et l’indépendant Thomas Minder sont aussi élus.

Le pourcentage d’élues varie fortement selon les partis. Elles sont moins d’un quart à l’UDC (23,7%) et près de deux tiers chez les Verts (63,6%). Leur part ne dépasse pas les trente pourcents au PDC, au PLR et à l’UDC alors que celle-ci grimpe à 54,7% chez les socialistes. Les Vert’libéraux sont parfaitement paritaires.

Bastions masculins

La représentation féminine connaît aussi des grandes différences au gré des cantons. Deux d’entre eux, Fribourg (55,6%) et Bâle-Campagne (75%) ont élu plus de femmes que d’hommes. Cinq (AG, BS, GE, OW, TG) sont paritaires.

A l’inverse, certaines députations comptent une écrasante majorité d’élus en complets cravates. La « palme » revient au canton du Valais, avec 90% d’élus masculins. Soleure (87,5%), Schwyz (83,3%) et Neuchâtel (83,3%) talonnent le Vieux Pays.

Légèrement plus jeune

Globalement, la moyenne d’âge de l’Assemblée fédérale (49,7 ans) diminue de 1,7 an par rapport à 2015. Les conseillers nationaux ont en moyenne 48,6 ans, les sénateurs 54,4 ans. Le rajeunissement est plus fort au National (-1,7 an) qu’aux Etats (-1 an).

Entre les Verts (44,6 ans de moyenne d’âge) et le PDC (53,9), il y a presque 10 ans d’écart. Les autres partis se situent à l’intérieur de cette fourchette: vert’libéraux (48,3), PS (49,6), UDC (49,9) et PLR (51,2).

C’est cependant au sein des libéraux-radicaux qu’on trouve le plus jeune élus, avec le Zurichois Andri Silberschmidt (25 ans). Le doyen est le Vaudois Jean-Pierre Grin (UDC), 72 ans.

Singularité verte

L’écart est même plus fort à la Chambre des cantons où les Verts affichent un âge moyen de 41,6 ans, soit bien moins que le PS (59 ans), l’UDC (58 ans) et le PDC (58 ans). Avec 51,3 ans en moyenne, le PLR se situe entre les deux.

Les écologistes présentent un paradoxe. Alors que le Conseil des Etats est en moyenne cinq ans plus vieux que le National, les sénateurs verts sont eux 3,5 ans plus jeunes que leurs homologues de la Chambre du peuple.

Des grandes différences d’âges séparent les vingt-six députations cantonales. Les électeurs d’Appenzell Rhodes-Extérieures ont opté pour la jeunesse: leurs représentants ont une moyenne d’âge de 40,1 ans, soit cinq années de moins que ceux du canton de Neuchâtel, qui emmène un peloton de 22 cantons allant de 47,5 ans (Berne) à 56 ans (Soleure).

Le Valais (48,3), Genève (49,5), Fribourg (50,7) et Vaud (51,1) sont dans un mouchoir de poche. Détachés, les élus jurassiens (60,4 ans) et schaffhousois (60,5 ans) sont nettement plus grisonnants.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Levrat (PS) réélu et Gapany (PLR) élue

Publié

le

La PLR Johanna Gapany a devancé son adversaire direct, le PDC sortant Beat Vonlanthen, de 158 suffrages. (©KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Après des heures d’attente, suite à un problème informatique, Fribourg peut fêter l’élection de la première femme représentant le canton au Conseil des Etats. La PLR Johanna Gapany prend le siège du sortant PDC Beat Vonlanthen. Christian Levrat est arrivé en tête.

Le deuxième tour de l’élection au Conseil des Etats a finalement connu son dénouement dimanche à 21h15. Dans un bâtiment du site Miséricorde de l’Université de Fribourg, en présence d’une dizaine de journalistes et d’un député au Grand Conseil, la Chancellerie de l’Etat de Fribourg a proclamé les résultats, au bout du suspense.

Le PS sortant Christian Levrat (49 ans) et Johanna Gapany (31 ans) ont obtenu la majorité relative et sont donc élus, a fait savoir la chancelière Danielle Gagnaux-Morel. La journée électorale a souffert, irritant plus d’un politique, de problèmes informatiques, dès après 13h00, qui ont retardé la publication des résultats.

Petit écart

Christian Levrat et Johanna Gapany (PLR) ont obtenu respectivement 38’337 et 31’122 suffrages. Les deux Gruériens devancent le troisième candidat, le Singinois Beat Vonlanthen (62 ans), qui termine avec 30’964 suffrages, soit 158 suffrages derrière Johanna Gapany. L’ancien conseiller d’Etat siégeait à Berne depuis 2015.

Pour Johanna Gapany, qui a créé la surprise, le succès vient récompenser une solide campagne électorale, comme l’ont relevé les dirigeants du PLR fribourgeois entre les deux tours. Avec ses 31 ans, elle devient la benjamine du Conseil des Etats, en étant un peu plus jeune que la Verte genevoise Lisa Mazzone, élue aussi dimanche.

Johanna Gapany possède une formation d’économiste d’entreprise. Elle est députée au Grand Conseil fribourgeois et conseillère communale dans sa ville de Bulle. Elle formera le nouveau tandem avec le président du Parti socialiste suisse Christian Levrat, qui siège à la Chambre des cantons depuis 2012.

Levrat devant

Ce dernier, arrivé nettement en tête du 2e tour, à l’instar du 1er tour où il avait devancé Beat Vonlanthen de plus de 13’000 suffrages, s’est dit très satisfait de sa réélection, en ralliant l’Université de Fribourg en fin d’après-midi. « Je me réjouis de continuer », a précisé le citoyen de Vuadens.

Christian Levrat a souligné la marque de confiance des électeurs fribourgeois, ce qui lui permet de poursuivre son travail. « La législature s’annonce passionnante, après quatre ans où l’on n’a pas traité les dossiers les plus importants », a-t-il ajouté pour montrer sa motivation.

Johanna Gapany, face à l’incertitude entourant le dénouement de l’élection, a rejoint le chef-lieu de la Gruyère dès la fin de l’après-midi. Elle a été fêtée par les siens dans un café de Bulle. « C’est une grande reconnaissance, mais aussi une grande responsabilité », a-t-elle réagi dans une vidéo publiée sur le site de La Liberté.

Le PDC demande un recomptage

Quant à Beat Vonlanthen, il a quitté Fribourg en même temps pour se rendre à Niedermuhren, en Singine. La défaite est amère pour celui qui, il y a quelques semaines à peine, était donné comme relativement facilement réélu pour un nouveau mandat sous la Coupole fédérale. Les Fribourgeois ont ainsi confirmé la poussée en faveur des femmes.

Le taux de participation s’est élevé à 37,1% dimanche, contre près de 43% au 1er tour il y a trois semaines.

« Devant les graves problèmes rencontrés lors du dépouillement, le parti démocrate-chrétien s’interroge quant à la validité du processus électoral relatif à ce deuxième tour des élections fédérales. (…) Le PDC demande un recomptage », a fait savoir en fin de soirée le parti dans un communiqué.

La Chancellerie a assuré que les chiffres avaient été vérifiés et revérifiés.

 

Source / ATS.

Continuer la lecture