Rejoignez-nous

On fait la route ensemble

Le moustique-tigre est de retour à Genève. Voici comment s'en protéger.

Publié

,

le

Identifié pour la première fois en 2019, le moustique-tigre loge au Tessin et a également été identifié en Suisse romande, à Monthey et Genève. Il est petit, aux pattes rayées de noir et blanc et une ligne blanche traverse son thorax. Il pique avec insistance de jour et se reproduit dans les petits volumes d'eau. Il peine à se déplacer par lui-même et s'invite volontiers dans vos voitures.

Vecteur de maladie comme la dengue et le chikungunya, ce moustique originaire d'Asie du Sud-Est pourrait représenter un risque sanitaire. Le Conseil du Léman, qui rassemble les cantons de Genève, de Vaud et du Valais ainsi que les départements de l'Ain et de la Haute-Savoie, incite la population à ouvrir l'oeil afin de contrôler sa propagation.

Comment faire? Repérez les petits volumes d'eau stagnante sur vos terrasses, balcons, dans vos jardins, videz-les une fois par semaine dans l'herbe pour éviter la reproduction des larves, photographiez les insectes et signalez leur présence sur le site internet www.moustiques-suisse.ch.

A vous de jouer!

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On fait la route ensemble

Info ou Infox - Est-ce vraiment dangereux de ne pas mettre son téléphone en mode avion?

Publié

le

Chaque jour une idée reçue est passée au crible de radio Lac. Aujourd'hui, est-ce vraiment dangereux de ne pas mettre son téléphone en mode avion?

Est-ce vraiment dangereux de ne pas mettre son téléphone en mode avion?

Non ce n’est pas réellement dangereux même si un risque existe. Les ondes émises par un téléphone perturbent les communications radio et dérangent les pilotes, mais ne représentent pas de réel danger pour le trafic aérien. En réalité, cela dépend du modèle de l’avion, mais également du modèle de téléphone utilisé. Le mode avion a été créé pour couper la recherche de réseaux des téléphones portables. Nos smartphones sont en recherche perpétuelle de connexion. Donc, ils envoient des ondes qui provoquent des interférences avec les radios des pilotes.

Est-ce que ces interférences peuvent être dangereuses?

Au-delà d’une gêne qui perturbe les hommes du ciel, elles ne sont pas dangereuses outre mesure. Du moins en théorie. Il y a déjà eu des risques d’accident. Une incompréhension a failli mener au décollage de deux avions en même temps. Heureusement, la situation a été maîtrisée à temps, de justesse. Et puis je vous laisse imaginer l’enfer que cela représente que d’entendre 50 téléphones envoyant des ondes dans un casque radio de pilote. Il serait tout simplement impossible d’entendre quoi que ce soit et de se concentrer. Certaines compagnies aériennes peuvent parfois proposer une utilisation du téléphone dans les avions, mais cela implique l’installation de capteurs à proximité des sièges afin d’éviter justement toute interférence.  Mais le danger est à relativiser, surtout dans les plus grands avions, puisque la distance est plus importante, en prenant également en compte la présence d’une pièce destinée à l’équipage, qui atténue en grande partie les signaux indésirables. De plus, les pilotes sont formés aux difficultés de transmission, ce qui limite les risques.

Pourquoi est-ce que l’on doit le faire au décollage et à l'atterrissage? 

Il faut savoir qu’au sol, les fréquences sont plus actives et que le risque d'interférence est plus important. Et dans le cas où plusieurs dizaines de mobiles resteraient actifs lors du décollage, les pilotes ne pourraient absolument pas communiquer ce qui pourrait poser quelques problèmes. Donc en résumé ne pas mettre son téléphone en mode avion ce n’est pas vraiment dangereux, mais vous faciliterez la vie des pilotes.

Continuer la lecture

On fait la route ensemble

Info ou Infox - Est-ce que l'espion Hubert Bonisseur de La Bath a vraiment existé?

Publié

le

(AP Photo/Brynn Anderson)

Chaque jour une idée reçue est passée au crible de radio Lac. Aujourd'hui, est-ce que l'espion Hubert Bonisseur de La Bath a vraiment existé?

Est-ce que l'espion Hubert Bonisseur de La Bath a vraiment existé?

Non, le personnage d’Hubert Bonisseur de la Bath n’a jamais existé, il est purement fictif. Il est sorti de l’imagination de l’écrivain français Jean Bruce qui crée en 1949 cette série de roman d’espionnage qui compte 250 volumes. La série est l'une des premières du genre en France, et même en Europe puisque Ian Fleming n’inventera James Bond qu’en 1953.

Est-ce que les films sont fidèles au personnage du roman? 

Alors avant la série de films qui voit Jean Dujardin endosser le rôle du héros principal, il faut savoir que d’autres long métrages ont été consacrés à OSS 117. Le premier voit le jour en 1957 mais les plus célèbres sont la série de 5 films réalisés dans les années 60 par le français André Hunebelle. Des longs métrages qui s’inscrivent dans le genre du film d'aventure et d'espionnage, loin de la comédie de Michel Hazanavicius ou de Nicolas Bedos, qui a réalisé ce dernier opus. 

Et donc pour répondre à votre question Sophie il y a un certain nombre de différences entre le personnage des romans et ceux du film. Dans les romans c'est un espion américain travaillant tout d'abord pour l’Office of Strategic Services (OSS), service de renseignements américain, puis pour la CIA, qui remplace l'OSS en 1947. Autre différence, le personnage qui est donc américain descend d’une vieille famille française qui aurait fui la révolution française et aurait trouvé refuge en Louisiane d'où son nom à consonance française. Alors que dans les films de la série de Michel Hazanavicius, Hubert Bonisseur de la Bath est Français et travaille pour les services secrets français, le Service de documentation extérieure et de contre-espionnage.

 

 

 

Continuer la lecture

On fait la route ensemble

Info ou Infox - Est-ce que la théine est vraiment plus forte que la caféine?

Publié

le

Chaque jour une idée reçue est passée au crible de radio Lac. Aujourd'hui, est-ce que la théine est vraiment plus forte que la caféine?

Est-ce que la théine est vraiment plus forte que la caféine? 

Non, la théine n’est pas plus forte que la caféine car en réalité on parle d’une seule et même molécule qui répond au doux nom de 1,3,7-triméthylxanthine. 

Deux mots pour décrire la même molécule

Pour comprendre cette double appélation, il faut remonter aux années 1820. C'est à ce moment que le chimiste allemand Friedlieb Ferdinand Runge extrait des grains de café, un composé chimique qu'il baptise Kaffein, qui donnera en français le terme caféine. Quelques années plus tard, un certain Oudry isole une molécule contenue dans les feuilles de théier. Il la baptise théine. C'est à la fin des années 1830 que l'on découvre que ces deux molécules sont en réalité identiques. Mais c’est trop tard pour rectifier car les deux mots sont déjà passés dans le langage courant.

Est-ce que les effets eux sont différents?

Oui les effets sont différents en fonction de la boisson car le théier et caféier n’ont pas le même rapport à la caféine. La concentration de caféine est beaucoup plus importante dans le café. Pour une même quantité de boisson, la caféine contenue dans le café est entre 2 à 5 fois plus importante que la caféine contenue dans le thé. L’assimilation par le corps est également différente car dans le café, la caféine est biodisponible, c’est à dire qu’elle passe immédiatement dans le sang. Alors que dans le thé qui s'avère riche en tanins ceux-ci ont pour effet de retarder l'assimilation de la caféine par l'organisme. Le thé aura ainsi des effets plus lissés dans le temps que le café. C’est pour ça qu’on parle d’un effet stimulant de 3 à 6 heures pour le thé et d’un effet excitant «coup de fouet» plus court pour le café. C'est pourquoi l'on a tendance à dire que le thé stimule, sans énerver, là où le café excite. D'autant que le thé contient également de la théanine, un acide aminé aux propriétés relaxantes qui contrebalancent les effets excitants de la caféine.

 

Continuer la lecture

On fait la route ensemble

Info ou Infox - Est-ce que manger de l'ananas fait vraiment maigrir?

Publié

le

Chaque jour une idée reçue est passée au crible de radio Lac. Aujourd'hui, est-ce que manger de l'ananas fait vraiment maigrir?

Est-ce que manger de l'ananas fait vraiment maigrir?

Eh bien non, l'ananas n'a aucune action sur la perte de poids. La publicité faite autour de ce fruit est, en fait, basée sur l'action de la broméline "enzyme mangeuse de graisse". Cette substance est produite par les plantes de la famille des broméliacées dont l'ananas fait partie. Mais il faut savoir que c'est la tige qui contient la plus grande partie de broméline et non le fruit. Si la broméline est effectivement une enzyme, c'est une protéase, c'est-à-dire une enzyme qui agit sur les protéines donc pas sur les graisses. Donc malheureusement, ce pouvoir de l'ananas est une légende ou, en tout cas, un fait qui reste à démontrer. 

Un fruit très bon pour la santé et pour garder la ligne

On y retrouve des fibres alimentaires, manganèse, vitamine B6, thiamine, cuivre, etc.  Les fibres alimentaires contenues dans l’ananas sont satiétogènes et permettent d'avoir un sentiment de satiété plus rapide et plus durable. Elles ont un effet coupe faim naturel et entraînent une meilleure gestion de la prise alimentaire. De plus, elles ont aussi un effet positif sur le taux de lipides sanguin et sur la glycémie. Enfin, elles régulent le transit intestinal et protègent l'organisme de diverses pathologies : cancer colo-rectal ou les maladies cardiovasculaires. 

Riche en vitamine C

 La vitamine C est un puissant antioxydant. En plus de booster les défenses immunitaires de l'organisme, elle permet de lutter contre le stress oxydatif et le vieillissement prématuré des cellules. Un bon apport en antioxydants aide aussi à lutter contre l'inflammation locale, en partie responsable de la formation de cellulite. Enfin, les antioxydants stimulent également la combustion des graisses et sont de précieux alliés pour perdre du poids.

 

Continuer la lecture

On fait la route ensemble

Info ou Infox - Est-ce que faire le plein en téléphonant est vraiment dangereux?

Publié

le

Chaque jour une idée reçue est passée au crible de radio Lac. Aujourd'hui, est-ce que faire le plein en téléphonant est vraiment dangereux?

Est-il vraiment si dangereux de faire le plein en téléphonant?

Et bien non. La recommandation tient plus du principe de précaution que du risque avéré. Dans la théorie, un simple téléphone portable peut enflammer la vapeur d'essence qui s'échappe du pistolet lorsqu'un automobiliste fait le plein. Ce qu’il faut comprendre c’est qu’une batterie entièrement chargée porte en elle plusieurs millions de fois l'énergie nécessaire à la production d'une étincelle qui serait donc susceptible de mettre le feu aux poudres. Mais dans la pratique, un téléphone portable n'est pas censé émettre d'étincelles.

Ce n'est pas une question d'ondes

Les ondes des téléphones mobiles sont incapables de déclencher la combustion de l’essence. Les ondes peuvent chauffer un corps comme l’eau, car c’est une molécule qui a des caractéristiques spécifiques. Lorsqu’elle se trouve dans un champ électromagnétique comme un micro-ondes, ses molécules vont se déplacer et chauffer. 

Ca ne marche pas pour l'essence 

C’est la structure de la molécule d’essence qui veut ça. Si on mettait de l’essence au micro-ondes, on constaterait que sa température n’augmente pas. Et vu que les ondes de notre smartphone, sont moins puissantes que celles du micro-ondes, elles ne risquent pas de déclencher la combustion de l’essence !

Le vrai risque c’est une étincelle.

Petit rappel: pour provoquer un feu, il faut un comburant, comme l’air, un carburant comme la vapeur d’essence et un apport d’énergie, comme une étincelle. Mais dans l’absolu n’importe quel objet électronique est susceptible de produire des étincelles. Alors, c’est très rare et il ne faut vraiment pas de chance pour qu’un court-circuit se produise dans un portable, mais cela reste possible. Mais si cela concerne le téléphone portable, c’est aussi le cas pour un appareil MP3 ou tout simplement des clés de voiture qui commandent à distance l’ouverture des portes ! Donc en résumé il y a très peu de chance que ça arrive mais mieux vaut en tout cas rester prudents.

Continuer la lecture