Choisissez votre radio
Connect with us

NIFFF : Neuchâtel, la ville fantastique

Publicité

Blog

NIFFF : Neuchâtel, la ville fantastique

NIFFF : Neuchâtel, la ville fantastique

Dès le 6 juillet prochain, la ville de Neuchâtel se transforme en lieu de rendez-vous incontournable des amateurs de films de genre, d’horreur ou gore, le tout dans une ambiance festive. Un Open Air, de nombreux films et un invité de marque : le canadien David Cronenberg sera le président du jury de la compétition internationale. 

Depuis une petite vingtaine d’années, à la même période, le fantastique envahit Neuchâtel. Pendant un peu plus d’une semaine, le public peut ainsi découvrir la crème des films de genre diffusés dans le cadre magnifique de la ville. Seul festival helvétique dédié à ce style, il a rapidement pris une dimension européenne (voire internationale), avec de nombreux invités ou projections inédites. Jusqu’à passer la barre des 42’000 spectateurs lors de l’édition 2017.

Comme à son habitude, le NIFFF (pour Neuchâtel International Fantastic Film Festival) propose une sélection variée, répartie en plusieurs catégories. Outre la traditionnelle compétition internationale (où des films s’affrontent pour remporter le prix H.R. Giger “Narcisse” du meilleur film), les spectateurs pourront aussi découvrir la sélection de films asiatiques (New Cinema From Asia), des films gore en séances de minuit (Ultra Movies) ainsi qu’un focus mis sur les productions suisses, courts ou longs métrages (Amazing Switzerland). Et cette liste est loin d’être exhaustive.

Cronenberg et des étoiles

Parlant de compétition internationale, cette 18e édition se paie un invité de luxe en la personne de David Cronenberg. Le canadien, dont la filmographie est remplie de classiques pour les amateurs (Videodrome, Dead Zone, La Mouche, Crash, eXistenZ, A History of Violence) sera présent comme président de la compétition. Il dispose également d’une carte blanche (en proposant quelques coups de cœur personnels au public), d’une conférence et de projections de ses œuvres durant le festival, dont certaines dans le cadre de l’Open Air.

Car la toile sous les étoiles est d’un des atouts du NIFFF. En plein centre ville, l’Open Air du festival permet de (re)découvrir des classiques ou des films actuels, dans un cadre convivial et à des prix attractifs. Notez plutôt : les projections prévues de Vertigo d’Alfred Hitchcock (lundi 9 juillet à 22h15) et 2001, l’Odysée de l’Espace de Stanley Kubrick (jeudi 12 juillet à 22h15) seront gratuites.

En plus de la star Cronenberg, d’autres invités seront présents dans différents cadres. On note la présence de Gaspard Noé, dont le dernier film, Climax, est engagé en compétition internationale, tout comme Ari Aster avec son film Hérédité, ou encore Lionel Baier : le réalisateur suisse y proposera sa carte blanche. Sans oublier tout le festival off, le NIFFF Extended, avec des rencontres, des discussions, des masterclass, tournant évidemment autour du médium cinéma, mais également des nouvelles technologies ou du jeu vidéo.

Il serait difficile de parler des plus de 150 films prévus du 6 au 14 juillet à Neuchâtel. Mais la découverte fait aussi partie du plaisir de ce festival, qui propose des films difficilement trouvable dans d’autres contextes, le tout dans un cadre idyllique et avec une ambiance festive et décalée. Vous reprendrez bien un peu de zombies ?

Informations, programme et billetterie sur www.nifff.ch

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Blog

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez Radio Lac sur tous les supports

écrans
To Top