Rejoignez-nous

Actualité

Universités: peu de protestations contre le certificat Covid

Publié

,

le

A l'UNIGE, le certificat Covid est obligatoire pour accéder aux salles de cours, à la bibliothèque et aux cafétérias. Des agents de sécurité procédaient aux contrôles à l'entrée des auditoires épaulés par une douzaine de Covid Angels, des étudiants recrutés pour l'occasion (image symbolique). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le certificat Covid obligatoire dans plusieurs universités suisses a suscité peu de protestations au début du semestre. A Zurich, Berne et Lucerne, des manifestations modestes ont eu lieu, rassemblant jusqu'à 150 personnes.

A Zurich, quelque 150 étudiants ont défilé lundi matin en direction de l'université et de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). Ils portaient des pancartes exigeant un accès à l'éducation sans certificat et scandaient "liberté".

Les tracts distribués condamnaient l'exigence du certificat comme une discrimination. Les droits ne dépendent pas d'un code QR et le certificat ne mène qu'à la division, dénonçaient les protestataires.

Contre-manifestation à Lucerne

A Lucerne, une centaine d'étudiants se sont également rassemblés pour protester contre le certificat obligatoire. C'est la maturité, et non le certificat Covid, qui doit permettre d'entrer à l'université, a déclaré un étudiant. Celui-ci a réclamé "l'éducation pour tous".

Un groupe appelé "gauche libre" a distribué des tracts sur lesquels on pouvait lire: "aucun être humain n'est certifiable". Des personnes du groupe "Mass-Voll" (la coupe est pleine) étaient également présentes au rassemblement. Des slogans tels que "mon corps, mon choix", ou simplement "non au certificat" figuraient sur les bannières.

Le rassemblement de Lucerne a également suscité des critiques et provoqué du chahut. Une petite contre-manifestation a accusé les détracteurs des mesures anti-coronavirus de tolérer la présence d'extrémistes de droite. Un porte-parole a aussi accusé les protestataires de ne se soucier que de la liberté des privilégiés.

Le rassemblement s'est dispersé vers 10h30, a déclaré à Keystone-ATS un porte-parole de la police. La situation était globalement calme, même si les forces de l'ordre ont contrôlé et refoulé plusieurs personnes, en raison d'une tentative de plusieurs opposants au certificat d'entrer dans le bâtiment principal de l'université. Une plainte menace cinq meneurs présumés.

Tests sur place à Genève

A Berne aussi, une bonne trentaine de personnes ont manifesté contre le certificat obligatoire à l'université. En Suisse romande, aucune protestation n'a été signalée à Fribourg et à Genève. A UniMail, les étudiants qui n'avaient pas de pass Covid ont pu se faire tester sur place. Une tente à l'extérieur proposait des tests salivaires. Le dispositif a aussi été renforcé avec des tests antigéniques effectués dans le bâtiment.

Les étudiants avaient également la possibilité de se faire vacciner sans rendez-vous au 3e étage d'UniMail par le biais de l'unité mobile déployée par le canton. En début de matinée, plus d'une trentaine de jeunes patientaient pour se faire piquer.

Depuis lundi, le certificat obligatoire est en vigueur dans plusieurs universités suisses. Ce n'est que de cette manière qu'il est à nouveau possible d'offrir aux étudiants une expérience d'étude plus normale après presque trois semestres de circonstances exceptionnelles, écrit l'EPFZ sur son site.

A l'Université de Bâle, le certificat obligatoire s'appliquera à partir de novembre. Le délai a été fixé à la mi-octobre à la Haute école spécialisée de la Suisse du Nord-Ouest (FHNW). A Lausanne et Neuchâtel, le semestre ne commence que mardi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Politique

Des ONG exigent une politique des droits humains "forte" en Suisse

Publié

le

La plateforme demande notamment la mise en place d'un mécanisme de recours indépendant en matière de violences policières (image d'illustration). (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

La Suisse doit "combler les lacunes qui persistent" dans son système de protection des droits humains, estime une centaine d'ONG à l'occasion de la journée mondiale des droits humains. Malgré des critiques persistantes, aucune amélioration n'a jusqu'ici été constatée.

Dans l'ensemble, "on constate un manque de cohérence et de ressources pour la mise en ½uvre des droits humains par les responsables étatiques à tous les niveaux du système fédéral", souligne la Plateforme des ONG suisses pour les droits humains.

Dans ce contexte, les organisations réclament une politique "forte" et présentent trois revendications. Il s'agit de mettre en place des lois garantissant le respect, la protection et la mise en ½uvre des droits humains; de se doter d'une stratégie de mise en ½uvre des droits humains accompagnée de moyens suffisants; et de garantir des mécanismes de plainte accessibles et effectifs.

La Journée internationale des droits humains est célébrée tous les 10 décembre, jour de l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme (1948).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Débordements après un match de Super League à Lausanne

Publié

le

Des fumigènes ont été lancés durant le match samedi soir. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Des débordements ont eu lieu samedi soir après le match de Super League opposant Lausanne-Sport au FC Servette à Lausanne. Un policier a été légèrement blessé, indique la police cantonale vaudoise.

Des affrontements se sont produits entre les supporters lausannois et genevois avant et après le match au Stade de la Tuilière, écrit la police cantonale vaudoise dans un communiqué. Des ultras lausannois s'en sont pris à la sécurité privée et à la police autour du stade, jetant des bouteilles et des engins pyrotechniques.

La police a également dû intervenir lors de la descente des fans genevois en direction de la gare de Lausanne. Elle a dû tirer des balles en caoutchouc et faire usage de gaz lacrymogènes.

Un policier a été légèrement blessé et de nombreux dégâts ont été commis sur le mobilier urbain et les infrastructures du stade. Des graffitis sont également à déplorer.

Au total, un effectif de 130 gendarmes et policiers provenant de la police cantonale vaudoise, de la police municipale de Lausanne et des polices intercommunales vaudoises a été déployé pour assurer la sécurité de l'événement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

La dernière chance pour le SLO ?

Publié

le

Pas de droit à l'erreur pour Elies Mahmoud (à gauche) et le SLO ce dimanche à Yverdon. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Derby de la peur ce dimanche à Yverdon ! "Lanterne rouge" à quatre points désormais de l’avant-dernier, le Stade Lausanne-Ouchy n’a pas vraiment le droit de perdre contre son camarade de promotion.

Aussi valeureux que malheureux mercredi à Berne lors de la défaire 1-0 contre les Young Boys, le SLO peut, en cas de succès, revenir à seulement 3 points d’Yverdon. La "chance" des Lausannois est de rencontrer une équipe qui n’est pas loin de basculer dans la crise. Battus 5-0 par Lugano puis 4-0 à St. Gall, les Yverdonnois ne sont pas vraiment remis du limogeage de Marco Schällibaum...

L’autre rencontre de 16.30 mettra aux prises le FC Zurich au FC Lucerne. Au repos forcé depuis deux semaines, le FCZ entend poursuivre sur la lancée de son succès 3-1 contre les Young Boys face à un adversaire qui reste sur quatre défaites à l’extérieur, trois en championnat et une en Coupe de Suisse à Delémont.

Enfin à 14.15, Lugano accueillera le FC Winterthour. Battus 3-1 mercredi à domicile par le FC Bâle, les Tessinois se doivent de rebondir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Servette trop minimaliste

Publié

le

Auteur de l'égalisation du Lausanne-Sport, Samuel Kalu tente de se défaire du marquage de Keigo Tsunemoto. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Sans doute trop minimaliste, le Servette FC a égaré deux points précieux dans le derby lémanique. Tenus en échec 1-1 à la Tuilière par le Lausanne-Sport, les Grenat n’ont pas vraiment tenu leur rang.

Le scénario du match fut pourtant idéal pour la formation de René Weiler avec l’ouverture du score de Bendeguz Bolla à la 3e minute. Seulement, les Genevois ont eu l’immense tort de vivre trop vite sur cet acquis. L’égalisation des Vaudois, signée Samuel Kalu à la 72e sur un ballon que n’aurait jamais dû perdre... Bolla est tombée ainsi comme un fruit mûr. A l’arrivée, les Grenat se retrouvent à cinq points des Young Boys alors qu’ils avaient toutes les cartes dans les mains pour obtenir un autre résultat.

Dans ce derby trop haché et perturbé par les fumigènes lancés trop généreusement par des supporters qui auraient pu avoir davantage de retenue, le grand mérite des Lausannois fut de chercher sans relâche à attaquer. Même si l’on peut regretter un certain déchet dans leur jeu, Ludovic Magnin appréciera la faculté de rebond de ses joueurs. Une semaine après la défaite 5-0 à Zurich contre les Grasshoppers, le néo-promu n’a pas voulu tendre l’autre joue à son meilleur ennemi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

National League: les deux leaders s'imposent

Publié

le

Toni Rajala a marqué le but décisif en prolongation (© KEYSTONE/POSTFINANCE/ADRIEN PERRITAZ)

Bienne s'est imposé 4-3 ap sur la glace de Fribourg-Gottéron samedi en National League. La soirée a vu les deux leaders gagner, mais pas de la même façon. Zurich garde cinq points d'avance sur Zoug.

La prolongation de contrat du capitaine Julien Sprunger aura été la principale source de satisfaction des fans de Gottéron. Leur équipe n'a pas montré son meilleur visage contre des Seelandais en nette reprise.

Les visiteurs ont mené 2-0 puis 3-1, mais les Fribourgeois ont su revenir avant même la fin du tiers médian, notamment grâce à deux réussites en power-play. Rajala a donné la victoire aux Biennois après 1'43 de prolongation. Ceux-ci, au 11e rang, reviennent à quatre points de la 10e place occupée par Davos.

Genève-Servette a pour sa part confirmé avoir surmonté son passage à vide en allant gagner 3-1 à Rapperswil. Les tenants du titre ont d'emblée affiché leurs intentions avec des buts de Rod et Miranda au premier tiers. Ils ont ensuite bien résisté aux assauts des Lakers. Les Aigles, 7es, comptent quatre longueurs de retard sur le 6e, Lugano. Rien n'est donc perdu dans la course aux places garanties en play-off.

Issue cruelle pour Ajoie

La confrontation entre le premier et le dernier a été bien plus serrée qu'attendu. Ajoie a fait mieux que se défendre sur la glace des Zurich Lions, où les Jurassiens ont fini par s'incliner 2-1. Le leader a arraché la victoire à... 12 secondes de la fin grâce à Froden: une issue bien cruelle! Devos (7e) avait ouvert le score pour les visiteurs, alors que Balcers avait égalisé (31e).

Battu chez lui vendredi par "Rappi", Lausanne s'est remis sur le bon chemin. Les Vaudois ont gagné 3-2 tab à la Valascia contre Ambri-Piotta. Les Tessinois ont pris deux fois l'avantage, mais des réussites d'Heldner et Djoos ont chaque fois permis au LHC d'égaliser.

Zoug se promène

Par ailleurs, Zoug s'est largement imposé 6-2 sur la glace du CP Berne. Les visiteurs ont fait la différence en marquant trois fois lors du premier tiers. Ils n'ont pas lâché leur os ensuite. Les Zougois possèdent l'attaque la plus prolifique du championnat avec désormais 104 buts inscrits, les Zurich Lions ayant eux la meilleure défense avec seulement 58 buts encaissés.

Pour le reste, Kloten a dominé un Davos décevant 4-1 alors que Lugano est allé l'emporter 5-3 sur la glace des Langnau Tigers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture