Rejoignez-nous

Suisse

Plantes et animaux exotiques, catastrophiques pour la biodiversité

Publié

,

le

Les poissons rouges, comme les tortues de Floride, relâchés dans nos eaux, consomment et ainsi menacent des espèces indigènes rares. Une fois qu'ils ont été introduits dans un plan d'eau, il est très difficile de les recapturer. (© KEYSTONE/AP/CHITOSE SUZUKI)

Les animaux et plantes des aquariums ou des étangs de jardin n'ont pas leur place dans la nature. Les relâcher dans l'environnement cause d’importants dommages à la biodiversité et est interdit par la loi, rappelle le canton du Valais, qui veut sensibiliser le public.

Le canton du Valais, en collaboration avec d'autres cantons, entend rappeler les précautions à prendre avant même l'acquisition d'un aquarium ou d'un étang de jardin. Mais aussi les solutions possibles en cas de besoin de se séparer de ces animaux et plantes aquatiques.

En premier lieu, il est strictement interdit de déverser dans les étangs, lacs et cours d'eau des animaux ou des plantes provenant d’aquariums ou d’étangs de jardin.

Tortues de Floride et poissons rouges

La plupart de ces organismes ne peuvent pas survivre dans nos eaux. Ceux qui réussissent malgré tout à s'implanter peuvent devenir des espèces exotiques envahissantes, causant de graves dommages et menaçant notamment des espèces indigènes rares d'amphibiens et d'insectes.

Le canton cite l'exemple de la tortue de Floride, dont l'acquisition, le don ou la vente sont interdits en Suisse, mais dont de plus en plus d'observations sont signalées dans la nature.

Ces tortues exotiques, tout comme les poissons rouges relâchés dans nos eaux, consomment et ainsi menacent des espèces indigènes. Une fois qu'ils ont été introduits dans un plan d'eau, il est très difficile de les recapturer.

Les tortues de Floride ne peuvent être remises qu'à des centres d'accueil agréés. Les personnes qui en possèdent déjà ne peuvent les garder que sous certaines conditions.

Les plantes aussi

De même, diverses plantes exotiques très appréciées des propriétaires d'aquarium et d’étangs de jardin peuvent causer des dommages considérables si elles sont déversées dans la nature.

Ainsi, les élodées exotiques, originaires du continent américain, forment des peuplements monospécifiques très denses, évinçant les plantes aquatiques indigènes et les animaux associés à ces dernières.

L'ensemble de l’écosystème aquatique est touché, avec un impact négatif direct non seulement sur la faune et la flore indigènes, mais aussi sur les activités de pêche et de loisir. La prolifération des plantes aquatiques exotiques constitue ainsi un fléau sur les plages et dans les ports de plaisance.

Recommandations

Avant l'acquisition d'un aquarium ou la création d’un étang de jardin, il est essentiel de s’assurer d’être en mesure de les entretenir correctement, et en tout temps. Il faut également veiller à ce qu'aucun être vivant ne puisse s'en échapper et ne jamais ramener d'animaux ou de plantes depuis l’étranger.

Lorsqu’il n’est plus possible de garder les animaux ou les plantes d’un aquarium ou d’un étang de jardin, il est recommandé de chercher un repreneur dans le cercle d'amis ou sur une plate-forme de vente sérieuse, ou de contacter un centre d'accueil.

Si aucune autre solution ne peut être trouvée pour les animaux, il faut s'adresser à un cabinet vétérinaire. Les plantes doivent être éliminées via les ordures ménagères et l'eau des aquariums via les eaux usées de la maison.

Enfin, afin d’éviter de disséminer les organismes aquatiques envahissants, il est indispensable de bien nettoyer et sécher complètement les bateaux, matériel de sport nautique ainsi que tout autre équipement avant chaque changement de plan d'eau.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

11''20 pour Mujinga Kambundji sur 100 m

Publié

le

Un bon chrono pour Mujinga Kambundji à Lucerne. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Mujinga Kambundji (11’’20 sur le 100 m), Dominic Lobalu (7’37’’50 sur le 3000 m), Angelica Moser (4,60 m à la perche) et Annik Kälin (6,65m à la longueur) ont brillé à Lucerne.

Deux jours après ses 10’’90 de La Chaux-de-Fonds, Mujinga Kambundji a enlevé le 100 m avant de prendre la troisième place du 200 m en 22’’61. La Bernoise effectuait à Lucerne son ultime sortie avant les Jeux de Paris. Dominic Lobalu, Angelia Moser et Annik Kälin ont également connu les délices de la victoire pour faire le plein de confiance avant les Jeux.

A noter enfin la sixième place de Rachel Pellaud sur le 800 m. Avec un temps de 2’00’’78, l’athlète du FSG Bassecourt a signé le quatrième chrono de sa carrière.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

Lors du prochain tirage vendredi, 52 millions de francs seront en jeu. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions mardi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 2, 32, 35, 36 et 39 et les étoiles 7 et 8.

Lors du prochain tirage vendredi, 52 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande. Cette loterie transnationale est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse et le Liechtenstein.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

La Suisse s'impose aisément devant l'Azerbaïdjan

Publié

le

Viola Calligaris célèbre son but dans une rencontre sans histoire pour la Suisse. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Suisse a conclu par une victoire le tour préliminaire de l'Euro 2025. A Lausanne, elle a battu l’Azerbaïdjan 3-0 sur des réussites de Meriame Terchoun, Viola Calligaris et Ana-Maria Crnogorcevic.

Déjà assurées de remporter leur groupe avant cette ultime rencontre à la Pontaise, les Suissesses ont parfaitement rempli leur mission dans ce tour préliminaire. Leur première place leur permet de retrouver la Ligue A de la Ligue des Nations. On rappellera que la Suisse était, bien sûr, qualifiée d’office pour l’Euro en tant que pays organisateur.

Devant 2222 spectateurs, Meriame Terchoun a exploité une erreur de la gardienne pour ouvrir le score à la 25e minute et pour retrouver les chemins du filet en sélection après une longue attente de huit ans. Les deux autres buts sont sans doute tombés un peu tardivement (77e et 88e) pour affirmer que cette performance de l'équipe de Suisse fut vraiment aboutie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Une élimination sans gloire pour Dominic Stricker

Publié

le

Dominic Stricker: encore beaucoup de travail devant lui avant de retrouver la lumière. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Dominic Stricker (ATP 175) reste encore loin du compte ! Après une reprise sur gazon bien laborieuse, le Bernois a déçu lors de son premier tour à Gstaad.

Dans un duel de gauchers, Dominic Stricker s’est incliné 6-3 6-3 devant le Néerlandais Botic van de Zandschulp (ATP 87). Même s’il a bénéficié de quatre balles de break dans la seconde mange avant de céder son engagement à 4-3, le Bernois ne méritait pas vraiment un autre sort. Trop imprécis en retour, il a manqué de constance et de coffre pour prendre la main dans cette rencontre.

Contraint à un repos forcé de près de six mois pour soigner son dos, le joueur de 21 ans a sans doute mesuré tout le chemin qui lui reste à parcourir pour retrouver la lumière. Il a encore un mois et demi devant lui pour monter en puissance avant d’aller défendre à New York les 205 points ATP qui avaient récompensé son accession l’an dernier en huitième de finale de l’US Open.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Santé

Roche: feu vert canadien pour le médicament Alecensaro

Publié

le

Le cancer du poumon est l'une des causes de décès par cancer les plus fréquentes au monde. Environ une femme sur 15 et un homme sur 14 au Canada développeront ce type de cancer au cours de leur vie, rappelle Roche. (KEYSTONE/Georgios Kefalas) (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Roche a obtenu l'autorisation de mise sur le marché de son médicament Alecensaro par l'agence canadienne de produits thérapeutiques Santé Canada. Il s'agit d'un traitement d'appoint pour les patients atteints de cancer du poumon ALK-positif au stade précoce (NSCLC).

L'autorisation a été accordée dès le 27 juin en raison d'un "besoin urgent non satisfait", indique un communiqué paru mardi.

Selon les données de l'étude de phase III Alina, Alecensaro (alectinib) a réduit de 76% le risque de récidive ou de décès par rapport à la chimiothérapie seule chez des patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules ALK-positif au stade précoce et dont la tumeur a été enlevée. En temps normal, environ la moitié des patients en phase précoce ont subi une rechute de la maladie après l'opération de la tumeur.

Le cancer du poumon est l'une des causes de décès par cancer les plus fréquentes au monde. Environ une femme sur 15 et un homme sur 14 au Canada développeront ce type de cancer au cours de leur vie, rappelle Roche.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture