Rejoignez-nous

Suisse

La population veut le maintien d'un hôpital par région

Publié

,

le

En cas d’urgence, une majorité de personnes tient à avoir une offre hospitalière de proximité comme le HIB de Payerne (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Une majorité de la population souhaite que chaque région dispose d'un hôpital. C'est le résultat toujours plus net d'un sondage de la faîtière des hôpitaux suisses H+ publié mardi.

En cas d’urgence, les personnes interrogées sont attachées à une offre de proximité. L'hôpital régional est aussi plébiscité pour les traitements ambulatoires récurrents durant la semaine et pour les accouchements. Mais l'offre en prestations ne doit pas impérativement être complète.

Des temps de parcours plus longs sont en revanche admis pour les séjours de plusieurs semaines à l’hôpital, en réadaptation ou en psychiatrie. C'est aussi le cas pour des interventions chirurgicales uniques, en particulier lorsqu’elles sont spécialisées, indique le Baromètre de H+ 2021.

Bonne note pour le Covid-19

Les hôpitaux et cliniques sont bien notés pour la gestion de la crise du Covid-19. Selon 63% des personnes interrogées, ils ont plutôt bien géré la crise; 21% donnent la note de très bien. Pour plus de deux tiers, ces événements ont influencé positivement leur perception de la branche.

La contribution des hôpitaux et des cliniques à la maîtrise de la pandémie est très importante selon 88% des sondés et importante pour 12%. Seuls les rôles de l’industrie pharmaceutique et de la communauté scientifique atteignent des proportions proches.

Suivent les pharmacies, les médecins de famille, le Conseil fédéral, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et les gouvernements cantonaux. L’action du Parlement, des associations économiques, des assureurs et de l’armée est jugée moindre. Celle des médias arrive en dernière place.

Professionnel

Au chapitre des points forts, les personnes sondées citent le fonctionnement des infrastructures, le professionnalisme, la disponibilité du personnel, ainsi que la qualité. Côté points faibles, ils mentionnent le manque de matériel de protection, la pénurie de personnel et l’insuffisance de lits.

Les citoyens interrogés sont divisés sur les enseignements à tirer du Covid-19 pour la branche: 46% sont pour marquer une pause en matière de mesures d’économie, mais 48% estiment qu'on peut continuer d’imposer des mesures d'économies aux hôpitaux.

En 2021, les répondants approuvent dans l’ensemble la répartition des moyens financiers. Mais ils consacreraient désormais plus d’argent aux prestations ambulatoires des hôpitaux ainsi qu’aux hôpitaux centraux et régionaux. Jusque-là, les largesses supplémentaires devaient prioritairement être destinées à la pédiatrie et à la gériatrie.

Les résultats du Baromètre des hôpitaux et cliniques de H+ 2021 reposent sur une enquête menée auprès de 1200 personnes. Ce sondage a été effectué par gfs.bern sur mandat de H+ entre le 6 et le 31 mai 2021.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

FC Sion: un grand merci à Edin Omeragic

Publié

le

La troisième bévue d'Edin Omeragic qui permet au FC Sion de rester en Super League. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Trois bévues du gardien remplaçant du Servette FC Edin Omeragic ont permis au FC Sion d'assurer son maintien. Il ne passera pas par la case du barrage après son nul (3-3) heureux face aux Genevois.

Victorieux 3-2 du FC Zurich au Letzigrund après avoir pourtant été mené 2-0 à la 27e, le FC Lucerne devra sauver sa place en Super League lors d'une double confrontation face au FC Schaffhouse. Si une morale existait dans le football, jamais cette équipe si séduisante depuis le remplacement de Fabio Celestini par Mario Frick, n'aurait dû connaître un tel sort. Poussée par son public et par un élan formidables, elle est depuis des semaines l'une des formations les plus séduisantes du pays.

Une impression pitoyable

On ne peut pas malheureusement en dire autant du FC Sion. Sans les cadeaux royaux du malheureux Omeragic, le FC Sion aurait dû prolonger sa saison une semaine de plus comme l'an dernier pour un barrage qui aurait été bien celui de tous les dangers en raison de la pauvreté de son jeu. Face pratiquement à la seconde équipe du Servette FC, les Valaisans ont laissé une impression pitoyable. Si le Servette FC avait tout simplement aligné un gardien à la hauteur, jamais les Valaisans n'auraient cueilli ce point du nul qui les sauve.

Edin Omeragic a commis une première erreur de relance sur l'ouverture du score de Filip Stojilkovic à la 26e. A la 77e alors que son équipe menait 3-1 face à des Sédunois qui avaient vraiment abdiqué, il récidivait pour offrir à Itaitinga la possibilité de réduire la marque. A la 85e, il renvoyait mal une frappe de ce même Itaitinga pour le plus grand bonheur de Gaëtan Karlen et des supporters valaisans. Le FC Sion était sauvé, c'est vrai. Mais il n'a pas sans doute fini de se demander par quel miracle.

Encore sous contrat une année, Paolo Tramezzani a mené à bien une deuxième opération maintien après celle de 2020. Mais son président doit désormais se demander si son entraîneur sera bien l'homme de la situation la saison prochaine. Le manque d'identité dans le jeu interpelle. Le FC Sion donne, par ailleurs, l'image d'une équipe sans âme, incapable d'entraîner son public. Ce constat ne date malheureusement pas de hier.

Alex Frei de retour au FC Bâle

Grand artisan du maintien du FC Sion en 2020, Pajtim Kasami a été le buteur qui a permis au FC Bâle de conserver sa deuxième place au classement. Le Champion du monde a signé le 2-1 pour les Rhénans face à Lugano. Mais cette rencontre contre les Tessinois n'était pas le fait du jour au Parc Saint-Jacques. L'imminence de l'arrivée d'Alex Frei l'a reléguée au second plan.

Moins de vingt-quatre heures après avoir conduit le FC Winterthour en Super League, le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de Suisse s'apprête à reprendre les rênes de "son" club. Après un court intermède malheureux en 2018, Alex Frei revient par la grande porte. Aux yeux de David Degen, il est l'homme qui va redonner très vite ses lettres de noblesse au FCB. Le chantier qui se présente devant lui semble pour le moins très vaste.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

8000 personnes ont pris part aux activités romandes

Publié

le

La nature, source infinie d'émerveillement. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Plus de 8000 personnes ont participé à la 11e édition de la Fête de la nature qui a proposé quelque 350 activités en plein air durant quatre jours en Suisse romande. Ce fut l'occasion de "célébrer la nature sous toutes ses formes", relèvent les organisateurs.

Parmi les nombreux rendez-vous proposés dans les communes figuraient des activités comme écouter le sol et le chant des vers de terre, découvrir la sexualité des arbres, confectionner un pesto d’orties sauvages ou observer le bal des chauves-souris à la tombée de la nuit. "Ces expériences uniques ont enchanté petits et grands", se félicite dimanche dans un communiqué l'Association de la Fête de la nature.

Les curieux étaient aussi invités à s’aventurer hors des sentiers battus pour découvrir des écrins de nature. Ces "pépites vertes ont permis de montrer le travail accompli à l’échelle de ces 40 communes pour préserver et protéger les trésors de biodiversité", soulignent les organisateurs.

Les Alémaniques et les Tessinois étaient aussi à la fête pour une édition à l’échelle nationale, qui a rassemblé des dizaines de milliers de personnes.

La 12e édition de la Fête de la nature aura lieu du 18 au 28 mai 2023.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Les autorités neuchâteloises félicitent Loris

Publié

le

La fan zone de Neuchâtel a vibré une dernière fois samedi soir pour Loris. (© Ville de Neuchâtel)

Le conseil communal de Neuchâtel tient dimanche à féliciter l'artiste du cru Loris pour son "magnifique parcours" dans l'émission de TF1 The Voice. Le jeune chanteur s'est hissé parmi les cinq finalistes, aux portes de la finale des deux meilleurs.

"En à peine trois mois, à 18 ans, Loris a touché des millions de téléspectateurs francophones et fait connaître loin à la ronde le nom de Neuchâtel", loue le conseil communal dimanche dans un communiqué. Même sans avoir décroché la victoire, revenue à la chanteuse Nour, il s'est montré "tout à fait remarquable".

"Sa voix et sa personnalité ont su séduire des artistes chevronnés comme Marc Lavoine ou Nolwenn Leroy", admire l'exécutif, qui souligne la "belle prestation" du jeune homme en finale. Loris est le premier Suisse à être allé aussi loin dans ce show très compétitif.

Le conseil communal remercie le jeune chanteur d'avoir gardé un lien fort avec Neuchâtel tout au long de son parcours et remercie son entourage ainsi que le Tennis-Club du Mail pour la mise en place de la "fan zone", qui a accueilli à Neuchâtel des centaines de personnes pour suivre l'émission.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Les propriétaires d'Axpo veulent renoncer au dividende

Publié

le

Les représentants des propriétaires du groupe énergétique Axpo veulent renoncer jusqu'à nouvel ordre à leur dividende. (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Les représentants des propriétaires du groupe énergétique Axpo veulent renoncer jusqu'à nouvel ordre à leur dividende. Une partie doit à la place être investie de manière ciblée dans le développement des énergies renouvelables.

Afin de renforcer l'assise financière de l'entreprise argovienne, les représentants des propriétaires ont, lors de leur réunion de vendredi, "laissé entrevoir leur intention de renoncer jusqu'à nouvel ordre à un dividende".

C'est ce qu'ont indiqué dimanche les cantons de Zurich (un des deux plus gros actionnaires avec 18% des parts), Argovie, Schaffhouse, Glaris et Zoug ainsi que les entreprises électriques du canton de Zurich (EKZ/l'autre actionnaire principal), de Thurgovie (EKT), les St.Gallisch-Appenzellische Kraftwerke AG (SAK) et AEW Energie.

Parallèlement, ils ont annoncé leur intention d'accélérer le développement des énergies renouvelables indigènes et d'investir à cet effet une partie des futurs dividendes dans des projets correspondants.

En tant que plus grand producteur d'énergie renouvelable, Axpo continuera d'apporter sa contribution, est-il précisé. Les projets de développement des énergies renouvelables en Suisse contribuent fortement à la sécurité de l'approvisionnement.

Le directeur des finances zurichois Ernst Stocker (UDC) a confirmé à la NZZ am Sonntag qu'aucun dividende ne serait versé jusqu'à nouvel ordre. "Toute autre chose serait déplacé", selon lui. En outre, il s'attend à ce qu"aucun autre contrat augmentant le risque de liquidité ne soit conclu en cette période de turbulences".

Plan de sauvetage

La décision d'Axpo est liée au mécanisme de sauvetage des fournisseurs d'électricité prévu par le Conseil fédéral. Le message a été envoyé au Parlement mercredi et le Conseil d'Etat débattra de la loi urgente lors de la session d'été. Un parachute de 10 milliards de francs - entre autres pour les trois entreprises d'importance systémique Axpo, Alpiq et FMB - doit permettre de garantir la sécurité d'approvisionnement en Suisse.

Ce plan trouve son origine dans l'explosion des prix de l'électricité en décembre dernier, multipliés par huit ou neuf en l'espace de quelques jours. Le groupe Alpiq - deuxième fournisseur d'électricité de Suisse en termes de chiffre d'affaires - a demandé une aide financière à la Confédération à titre préventif en raison du manque de liquidités qui le menaçait. Il a ensuite retiré sa demande car ses actionnaires ont mis des liquidités temporaires à disposition.

La situation incertaine s'est encore aggravée avec la guerre en Ukraine. Elle s'amplifierait si les livraisons de gaz russe devaient cesser. C'est pourquoi le Conseil fédéral entend anticiper le pire des cas, "qui, espérons-le, ne se produira jamais", comme le déclarait la ministre de l'énergie Simonetta Sommaruga à la mi-avril, lors de la présentation du plan de sauvetage.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un tracteur percute une barrière de chemin de fer

Publié

le

Un conducteur de tracteur sous l'emprise de l'alcool a percuté une barrière de chemin de fer ouverte à Münchwilen (TG). (© Police TG)

Un conducteur de tracteur sous l'emprise de l'alcool a percuté une barrière de chemin de fer ouverte et une signalisation samedi à Münchwilen (TG). Le sexagénaire n'a pas été blessé. Le trafic ferroviaire a été interrompu pendant près de quatre heures.

L'accident s'est produit peu après 18h00, a annoncé dimanche la police cantonale thurgovienne. Au passage à niveau, le tracteur s'est déporté et a heurté la barrière de chemin de fer. Les dégâts se chiffrent à plusieurs milliers de francs. Le conducteur affichait une alcoolémie de 0,8 mg/l. Son permis lui a été retiré.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture