Rejoignez-nous

Suisse Romande

Plans canicule réactivés sur Vaud et Genève

Publié

,

le

Réactivés lundi dans les cantons de Vaud et Genève, le plan canicule s'adresse notamment aux EMS (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Vaud et Genève ont réactivé lundi leur dispositif canicule. Les deux cantons lémaniques mettent en garde contre les fortes chaleurs, notamment de leurs effets sur les personnes les plus vulnérables.

Dans le canton de Vaud, le plan canicule vise notamment les institutions sanitaires (hôpitaux, EMS, CMS, etc), qui doivent renforcer la protection de leurs patients, ainsi que les communes. Celles-ci doivent mettre en place des visites à domicile des personnes les plus vulnérables et/ou organiser des prises de contact téléphoniques.

L'objectif consiste à "assurer la première ligne de prévention des conséquences de la canicule sur leur santé", écrit lundi le Département de la santé et de l'action sociale (DSAS).

La centrale téléphonique des médecins de garde (0848 133 133) renforce aussi son dispositif pour "fournir des conseils de prévention, informer et orienter rapidement les personnes avec des symptômes ou des critères de risque", poursuit le communiqué.

Dans le canton de Genève également, "les différents partenaires du réseau socio-sanitaire et les communes sont tenus régulièrement informés" de la situation, indique le Service de la médecin cantonale.

Parmi leurs recommandations, les autorités genevoises rappellent l'existence du projet "De parc en Parc" pour les personnes âgées. Il s'agit de sept "micro-oasis" végétalisées et ombragées, par ailleurs munies d'un dispositif de brumisation, qui permettent de se balader entre Genève et Vernier.

Visites à domicile

A Genève même, les personnes de plus de 75 ans, inscrites auprès du Service social, seront contactées une fois par jour pour s'assurer de leur bon état de santé. Un numéro gratuit (0800 22 55 11) est à leur disposition ainsi qu'une adresse électronique (plancanicule@ville-ge.ch), indique la Ville de Genève dans son propre communiqué.

Elle y mentionne aussi les personnes sans-abri les plus fragiles qui, depuis le 15 juillet, bénéficient des tournées quotidiennes des équipes du Service social.

En ville de Lausanne également, le plan canicule a été réactivé lundi. Cela se traduit notamment par la mise à disposition d'un numéro gratuit (0800 808 808) pour demander la visite d'une personne formée pour ce genre de situation (assistants de sécurité publique, protection civile ou sapeurs-pompiers).

Ce numéro s'adresse aux personnes domiciliées dans la capitale vaudoise, âgées de 70 ans et plus, ou souffrant d'une affection chronique. Elles doivent également vivre seules et ne pas être suivies par un centre médico-social (CMS).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Au moins 3000 fonctionnaires manifestent dans les rues de Lausanne

Publié

le

Les fonctionnaires en grogne se sont donné rendez-vous dès 16h30 devant le Grand Conseil vaudois et sur la place du Château avant de défiler dès 17h30 dans les rues de Lausanne. (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Au moins 3000 personnes ont manifesté mardi à Lausanne pour réclamer une indexation entière des salaires de la fonction publique et du secteur parapublic vaudois au renchérissement du coût de la vie. La grève a été suivie par plus d'enseignants qu'il y a une semaine.

"Conseil d'Etat, le compte n'y est pas", "Plus de fric pour le service public", "Indexation, la solution", ont notamment scandé les manifestants réunis devant la salle du Grand Conseil vaudois dès 16h30 avant de défiler dès 17h30 depuis la place du Château en direction du Département des finances à la rue de la Paix, en passant par la place de la Riponne.

"Liberté et Pas de Fric", "Enseignant, pas en saignant", "Conseil d'Etat, tu ne nous auras pas", "On Vaud mieux que ça" ou encore "Pleine indexation" pouvait-on lire sur des banderoles et pancartes brandies lors de la marche organisée par le Syndicat des services publics (SSP Vaud), la Fédération syndicale SUD et la Fédération des sociétés de fonctionnaires (FSF Vaud).

Enseignants, personnel soignant et policiers

Des huées et des sifflets se sont élevés en direction du siège des autorités cantonales. Plusieurs intervenants ont pris la parole sur la place du Château, notamment des élus d'Ensemble à Gauche & Pop (EP), du PS et des Verts ainsi que des syndicalistes.

Selon un premier décompte de Keystone-ATS, les fonctionnaires étaient au moins aussi nombreux que lors de la manifestation du 23 janvier dernier, soit au moins 3000 personnes (chiffre de la police). Les syndicats avaient estimé la foule à 4000 personnes.

Mardi, alors que la journée de grève a surtout été suivie dans l'éducation, la manifestation a, elle, rassemblé d'autres secteurs, en particulier celui de la santé avec notamment la mobilisation du personnel du CHUV mais également d'agents de la police et de la gendarmerie.

C'était le troisième jour de grève depuis six semaines. Selon les chiffres relevés à la mi-journée par le Département vaudois de l'enseignement et de la formation professionnelle (DEF), près de 2100 enseignants de l'école obligatoire et du postobligatoire, contre 1500 la semaine dernière, ont participé à la grève.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Un crédit pour rénover la route des Diablerets (VD)

Publié

le

Les travaux se dérouleront par étapes (Image prétexte) (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Grand Conseil vaudois a donné mardi son feu vert unanime à un crédit de 21 millions de francs pour réhabiliter le tronçon En Favrins de la route cantonale qui mène aux Diablerets (VD). Ces travaux conséquents dureront entre cinq et six ans.

"Ce tronçon de 1,2 km, très sinueux, est en bien mauvais état", a expliqué le député Pierre-Alain Favrod (UDC). La route a été construite vers la fin des années 1950 et le début des années 1960.

Les travaux de rénovation se feront par étapes, sur cinq à six ans, entre fin avril et fin octobre. "C'est une intervention longue et assez lourde. Il est impossible de fermer la route, car il s'agit de l'accès principal aux Diablerets", a rappelé le député.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

La municipale Natacha Litzistorf hospitalisée pour une péritonite

Publié

le

Natacha Litzistorf a été hospitalisée suite à un problème à l'abdomen (archive). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La municipale lausannoise Natacha Litzistorf a été hospitalisée suite à une péritonite, a annoncé mardi la Ville. Son collègue Pierre-Antoine Hildbrand assure son remplacement.

D'ici au retour "prochain" de l'élue Verte, responsable du Logement, de l'Environnement et de l'Architecture, "la Municipalité, et plus particulièrement son suppléant, ainsi que tous les services de l'administration concernés assurent la continuité des dossiers en cours", précise le communiqué. Les membres de l'Exécutif souhaitent "un prompt rétablissement" à Natacha Litzistorf.

Une péritonite est une inflammation du péritoine, l'enveloppe qui entoure les viscères contenus dans l'abdomen, selon le guide suisse de santé en ligne Santeweb. La durée de la période de reconvalescence dépend de la maladie sous-jacente et de l'état général du patient, indique le site.

Ce n'est pas la première fois, depuis qu'elle a été élue en 2016, que la municipale écologiste a des ennuis de santé. En septembre 2021, elle s'était cassé un bras et une jambe après avoir chuté dans des escaliers. Elle avait été absente de la vie publique pendant plusieurs semaines, mais avait pu assurer l'essentiel de ses fonctions depuis son domicile.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Indexation: environ 250 personnes rassemblées devant le CHUV

Publié

le

Sous le slogan "Applaudir c'est bien, indexer c'est mieux", le rassemblement devant le CHUV a duré environ 45 minutes, rythmé de discours, de chants et de huées. (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Quelque 250 employés du CHUV à Lausanne ont participé mardi midi à un rassemblement syndical devant le bâtiment principal. Dans le cadre d'une nouvelle journée de grève et de manifestation de la fonction publique, ils ont demandé une indexation entière des salaires.

"CHUV en lutte", "CHUV en colère" ou encore "On vous sauve, on nous coule", pouvait-on lire sur des banderoles et pancartes au milieu du personnel du CHUV réuni devant l'entrée principale. Sous le slogan "Applaudir c'est bien, indexer c'est mieux", le rassemblement a duré environ 45 minutes, rythmé de discours, de chants et de huées.

"Les travailleurs exigent la pleine indexation des moyens et des effectifs pour tous les corps de métiers afin de garantir des soins de qualité, en quantité et en toute sécurité, des salaires décents, des conditions de travail humaines", écrit le syndicat Sud dans un communiqué.

Syndicats et employés ont estimé que le Conseil d'Etat se moquait du personnel du CHUV. Ils ont appelé à "plus de respect, de reconnaissance et de valorisation de leur salaire". "Une solution, indexation", ont-ils scandé plusieurs fois. Le personnel du plus grand employeur du Canton de Vaud a été invité à participer en nombre à la manifestation prévue en fin de journée.

Le défilé de la fonction publique et du secteur parapublic partira dès 17h30 depuis la place du Château, à la Cité à Lausanne, en direction du Département des finances à la rue de la Paix. Les manifestants se posteront avant, vers 16h30, devant la salle du Grand Conseil pour protester.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Environnement

Ils veulent lancer un service de recyclage à domicile

Publié

le

Source KEYSTONE Byline SALVATORE DI NOLFI

Et si on triait vos déchets pour vous?

C’est le concept de Bingo. Ce service de recyclage à domicile a été créé par trois Romands.

Le principe: vous avez un sac, dans lequel vous mettez jusqu’à 10 types de déchets différents. Vous choisissez un abonnement pour que le sac soit récupéré, de une fois à quatre par mois. 

Un gain de temps pour les entreprises et les particuliers. Les explications de Romain Rosselet, le co-fondateur de BinGo:

Romain RosseletCo-fondateur de BinGo

Le tri à la maison de date pas d’hier, pour autant, les erreurs sont encore courantes:

Romain RosseletCo-fondateur de BinGo

Les créateurs de BinGo ont mis en place une campagne de financement participatif pour lancer leur entreprise.

Pour en savoir plus, rdv ici

Continuer la lecture