Rejoignez-nous

Suisse Romande

Le CHUV à Lausanne fête ses 40 ans avec un week-end portes ouvertes

Publié

,

le

En 40 ans, le nombre de patients au CHUV a presque doublé, grimpant de 27'000 en 1982 à 51'000 en 2021. (© Keystone/GAETAN BALLY)

Le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne fête ses 40 ans. C'est en effet le 7 septembre 1982 qu'a été inauguré le bâtiment principal après une décennie de travaux. Pour célébrer ce jubilé, l'hôpital ouvre ses portes au public les 1er et 2 octobre.

La population est conviée à visiter les coulisses du CHUV et à découvrir sa face cachée. Au programme: des lieux de soins, d'analyses ou de techniques emblématiques, mais aussi des endroits où les patients ne se rendent jamais, a indiqué vendredi la direction de l'hôpital dans un communiqué.

Visites, conférences et expos

Sur inscription, il sera possible de participer à dix visites guidées, présentant notamment les laboratoires, une salle de cathétérisme cardiaque, les entrailles du CHUV ou le chantier du nouvel Hôpital des enfants (qui ouvrira ses portes en 2024). Trois expositions seront également visibles durant le week-end.

Au cours des deux jours, une trentaine de conférences seront proposées au public. Elles porteront sur des thèmes aussi variés que l'hypertension, l'infarctus, l'histoire du don d'organes, les nouvelles stratégies de la psychiatrie, les avancées de la thérapie f½tale ou encore la mémoire, détaille le CHUV.

Une grande fête est par ailleurs prévue pour les collaborateurs de l'hôpital. Après avoir dû annuler en 2020 et 2021 la fête du personnel en raison de la situation pandémique, la direction générale a décidé de marquer un le coup pour cette année anniversaire, explique-t-elle.

Grâce aux budgets des deux éditions reportées, la fête 2022 a été ouverte à 4000 personnes, soit plus du double de la capacité habituelle de 1800 invités. Les employés ont déjà répondu présent, puisque les 4000 entrées se sont envolées en un temps record, selon la direction.

Double de patients

Le CHUV est l'un des cinq centres hospitaliers universitaires suisses, aux côtés des hôpitaux de Genève, Berne, Bâle et Zurich. Il poursuit trois missions de base confiées par les pouvoirs publics: les soins, la formation et la recherche. Son budget annuel est de 1,8 milliard de francs.

Depuis 1982, il connaît une "extraordinaire expansion" sur différents plans, selon ses responsables. Avec près de 13'000 collaborateurs, l'institution est devenue le premier employeur du canton. Le nombre de patients a presque doublé, grimpant de 27'000 en 1982 à 51'000 en 2021, alors que les urgences traitées ont quadruplé, passant de quelque 20'000 en 1982 à 80'000 en 2021.

"Les Vaudoises et les Vaudois ont la chance assez rare de pouvoir bénéficier d'un outil de pointe, qui leur propose souvent les traitements les plus novateurs, et ils peuvent y avoir accès via leur assurance maladie de base", souligne la cheffe du Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) Rebecca Ruiz.

"Cette combinaison, assez unique au monde, est le fruit de décisions visionnaires des autorités cantonales, qui ont su dès les années 60 se projeter dans le futur, en proposant un ambitieux hôpital cantonal, qui deviendra universitaire ensuite", complète-t-elle.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Au moins 3000 fonctionnaires manifestent dans les rues de Lausanne

Publié

le

Les fonctionnaires en grogne se sont donné rendez-vous dès 16h30 devant le Grand Conseil vaudois et sur la place du Château avant de défiler dès 17h30 dans les rues de Lausanne. (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Au moins 3000 personnes ont manifesté mardi à Lausanne pour réclamer une indexation entière des salaires de la fonction publique et du secteur parapublic vaudois au renchérissement du coût de la vie. La grève a été suivie par plus d'enseignants qu'il y a une semaine.

"Conseil d'Etat, le compte n'y est pas", "Plus de fric pour le service public", "Indexation, la solution", ont notamment scandé les manifestants réunis devant la salle du Grand Conseil vaudois dès 16h30 avant de défiler dès 17h30 depuis la place du Château en direction du Département des finances à la rue de la Paix, en passant par la place de la Riponne.

"Liberté et Pas de Fric", "Enseignant, pas en saignant", "Conseil d'Etat, tu ne nous auras pas", "On Vaud mieux que ça" ou encore "Pleine indexation" pouvait-on lire sur des banderoles et pancartes brandies lors de la marche organisée par le Syndicat des services publics (SSP Vaud), la Fédération syndicale SUD et la Fédération des sociétés de fonctionnaires (FSF Vaud).

Enseignants, personnel soignant et policiers

Des huées et des sifflets se sont élevés en direction du siège des autorités cantonales. Plusieurs intervenants ont pris la parole sur la place du Château, notamment des élus d'Ensemble à Gauche & Pop (EP), du PS et des Verts ainsi que des syndicalistes.

Selon un premier décompte de Keystone-ATS, les fonctionnaires étaient au moins aussi nombreux que lors de la manifestation du 23 janvier dernier, soit au moins 3000 personnes (chiffre de la police). Les syndicats avaient estimé la foule à 4000 personnes.

Mardi, alors que la journée de grève a surtout été suivie dans l'éducation, la manifestation a, elle, rassemblé d'autres secteurs, en particulier celui de la santé avec notamment la mobilisation du personnel du CHUV mais également d'agents de la police et de la gendarmerie.

C'était le troisième jour de grève depuis six semaines. Selon les chiffres relevés à la mi-journée par le Département vaudois de l'enseignement et de la formation professionnelle (DEF), près de 2100 enseignants de l'école obligatoire et du postobligatoire, contre 1500 la semaine dernière, ont participé à la grève.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Un crédit pour rénover la route des Diablerets (VD)

Publié

le

Les travaux se dérouleront par étapes (Image prétexte) (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Grand Conseil vaudois a donné mardi son feu vert unanime à un crédit de 21 millions de francs pour réhabiliter le tronçon En Favrins de la route cantonale qui mène aux Diablerets (VD). Ces travaux conséquents dureront entre cinq et six ans.

"Ce tronçon de 1,2 km, très sinueux, est en bien mauvais état", a expliqué le député Pierre-Alain Favrod (UDC). La route a été construite vers la fin des années 1950 et le début des années 1960.

Les travaux de rénovation se feront par étapes, sur cinq à six ans, entre fin avril et fin octobre. "C'est une intervention longue et assez lourde. Il est impossible de fermer la route, car il s'agit de l'accès principal aux Diablerets", a rappelé le député.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

La municipale Natacha Litzistorf hospitalisée pour une péritonite

Publié

le

Natacha Litzistorf a été hospitalisée suite à un problème à l'abdomen (archive). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La municipale lausannoise Natacha Litzistorf a été hospitalisée suite à une péritonite, a annoncé mardi la Ville. Son collègue Pierre-Antoine Hildbrand assure son remplacement.

D'ici au retour "prochain" de l'élue Verte, responsable du Logement, de l'Environnement et de l'Architecture, "la Municipalité, et plus particulièrement son suppléant, ainsi que tous les services de l'administration concernés assurent la continuité des dossiers en cours", précise le communiqué. Les membres de l'Exécutif souhaitent "un prompt rétablissement" à Natacha Litzistorf.

Une péritonite est une inflammation du péritoine, l'enveloppe qui entoure les viscères contenus dans l'abdomen, selon le guide suisse de santé en ligne Santeweb. La durée de la période de reconvalescence dépend de la maladie sous-jacente et de l'état général du patient, indique le site.

Ce n'est pas la première fois, depuis qu'elle a été élue en 2016, que la municipale écologiste a des ennuis de santé. En septembre 2021, elle s'était cassé un bras et une jambe après avoir chuté dans des escaliers. Elle avait été absente de la vie publique pendant plusieurs semaines, mais avait pu assurer l'essentiel de ses fonctions depuis son domicile.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Indexation: environ 250 personnes rassemblées devant le CHUV

Publié

le

Sous le slogan "Applaudir c'est bien, indexer c'est mieux", le rassemblement devant le CHUV a duré environ 45 minutes, rythmé de discours, de chants et de huées. (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Quelque 250 employés du CHUV à Lausanne ont participé mardi midi à un rassemblement syndical devant le bâtiment principal. Dans le cadre d'une nouvelle journée de grève et de manifestation de la fonction publique, ils ont demandé une indexation entière des salaires.

"CHUV en lutte", "CHUV en colère" ou encore "On vous sauve, on nous coule", pouvait-on lire sur des banderoles et pancartes au milieu du personnel du CHUV réuni devant l'entrée principale. Sous le slogan "Applaudir c'est bien, indexer c'est mieux", le rassemblement a duré environ 45 minutes, rythmé de discours, de chants et de huées.

"Les travailleurs exigent la pleine indexation des moyens et des effectifs pour tous les corps de métiers afin de garantir des soins de qualité, en quantité et en toute sécurité, des salaires décents, des conditions de travail humaines", écrit le syndicat Sud dans un communiqué.

Syndicats et employés ont estimé que le Conseil d'Etat se moquait du personnel du CHUV. Ils ont appelé à "plus de respect, de reconnaissance et de valorisation de leur salaire". "Une solution, indexation", ont-ils scandé plusieurs fois. Le personnel du plus grand employeur du Canton de Vaud a été invité à participer en nombre à la manifestation prévue en fin de journée.

Le défilé de la fonction publique et du secteur parapublic partira dès 17h30 depuis la place du Château, à la Cité à Lausanne, en direction du Département des finances à la rue de la Paix. Les manifestants se posteront avant, vers 16h30, devant la salle du Grand Conseil pour protester.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Environnement

Ils veulent lancer un service de recyclage à domicile

Publié

le

Source KEYSTONE Byline SALVATORE DI NOLFI

Et si on triait vos déchets pour vous?

C’est le concept de Bingo. Ce service de recyclage à domicile a été créé par trois Romands.

Le principe: vous avez un sac, dans lequel vous mettez jusqu’à 10 types de déchets différents. Vous choisissez un abonnement pour que le sac soit récupéré, de une fois à quatre par mois. 

Un gain de temps pour les entreprises et les particuliers. Les explications de Romain Rosselet, le co-fondateur de BinGo:

Romain RosseletCo-fondateur de BinGo

Le tri à la maison de date pas d’hier, pour autant, les erreurs sont encore courantes:

Romain RosseletCo-fondateur de BinGo

Les créateurs de BinGo ont mis en place une campagne de financement participatif pour lancer leur entreprise.

Pour en savoir plus, rdv ici

Continuer la lecture