Rejoignez-nous

Suisse Romande

Du Beethoven généré par algorithmes à Lausanne et Genève

Publié

,

le

Beethoven "passera à la machine" la semaine prochaine pour deux concerts à Lausanne et Genève (archives). (© KEYSTONE/APA/APA/HERBERT NEUBAUER)

L'orchestre Nexus s'apprête à prolonger l'oeuvre de Beethoven avec une création inédite, générée par l'intelligence artificielle. Elle sera jouée jeudi et vendredi prochains à Lausanne et Genève.

C'est un extrait de la 10e symphonie, que le compositeur allemand n'a fait qu'ébaucher avant sa mort, qui sera présenté. D'environ sept minutes, le morceau sera créé le matin même du concert par un programme conçu par un chercheur de l'EPFL, explique Guillaume Berney, le chef et fondateur de l'orchestre Nexus, contacté par Keystone-ATS.

Il raconte qu'il ira jeudi matin imprimer la partition en compagnie de Florian Colombo, le concepteur du programme. Il retrouvera ensuite ses musiciens en fin de matinée pour travailler cette nouvelle oeuvre. Elle sera finalement jouée en soirée à la salle Métropole à Lausanne, puis le lendemain au Victoria Hall de Genève.

"Est-ce que cela sera concluant ? Nous n'en savons encore rien", reconnaît Guillaume Berney. Il estime toutefois que cela devrait "sonner" comme du Beethoven, sachant que la machine a appris à connaître le compositeur en "digérant" ses 16 quatuors à cordes. Les esquisses laissées pour la 10e symphonie seront ajoutées dans l'ordinateur qui, via des algorithmes, accouchera d'une partition.

Ce type de composition fonctionne à partir de distributions de probabilités. Il s'agit de savoir, selon le style du compositeur, quelle note viendra après telle note, résume Guillaume Berney.

Décortiquer une oeuvre

Pour le chef d'orchestre, c'est davantage la "performance" que l'aspect musical qui importe. Il estime en effet que ces programmes ne sont pas aboutis et que "les machines ont encore beaucoup à apprendre". Selon lui, il est toutefois intéressant de montrer "un état des lieux", notamment avec les recherches de l'EPFL.

D'autres projets semblables ont été lancés ces dernières années. A l'instar de celui du géant chinois des télécoms Huawei, qui a présenté en 2019 une version terminée de la symphonie inachevée de Schubert. Le groupe Deutsche Telekom doit lui dévoiler en octobre "sa" version de la 10e symphonie de Beethoven, lors d'un concert à Bonn repoussé de plusieurs mois à cause du coronavirus.

Guillaume Berney juge que l'intelligence artificielle peut être bénéfique à la musique classique. Elle est utile à la composition et permet de déconstruire une oeuvre en dévoilant "le processus parfois très obscur" qui mène à sa création. Le chef se dit aussi intéressé à entendre ce que donnerait le mélange de "deux corpus", de Beethoven et Bach par exemple.

Dixième anniversaire

La semaine prochaine, l'orchestre Nexus, anciennement l'Orchestre romand des jeunes professionnels, jouera aussi le 2e concerto pour piano de Rachmaninov avec Christian Chamorel au piano. La 1ère symphonie de Brahms figure aussi au programme. Cette oeuvre, dont la gestation a duré plus de 10 ans, offrira un contraste avec l'extrait de Beethoven composé le matin même par un ordinateur, souligne Guillaume Berney.

Les deux concerts de Lausanne et Genève sont gratuits. Ils ne nécessitent aucune réservation mais la présentation d'un certificat Covid. Ils sont organisés pour célébrer le 10e anniversaire de l'orchestre Nexus, fondé en 2010 et qui n'avait pas pu fêter l'an dernier à cause de la pandémie.

Depuis sa création, cet orchestre vise à offrir un cadre de développement à de jeunes musiciens romands, rappelle Guillaume Berney, qui était déjà à l'origine du projet. Egalement président de la fondation Nexus, le Vaudois souligne que l'orchestre demeure réservé aux musiciens de moins de 30 ans, sauf pour quelques postes clefs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Le patinage artistique à roulettes à l'honneur à Genève

Publié

le

Le Trophée du Léman se déroule ce week-end à la Queue d'Arve.

C’est un sport peu connu en Suisse: le patinage artistique à roulettes. Une compétition est organisée ce dimanche à Genève.  

Connaissez-vous le patinage artistique à roulettes?

Si ce n’est pas le cas, vous pourrez le découvrir ce dimanche lors de la deuxième édition du Trophée du Léman. Un événement qui va regrouper une centaine de jeunes de 5 à 20 ans venant de toute la suisse, et d’un club italien. 21 patineurs issus du Geneva Roller Skating, le club organisateur y participeront. Chaque danseur doit présenter une chorégraphie individuelle entre une et trois minutes suivant les catégories.

Reportage lors d'un entraînement:

Et dimanche 21 avril marquera un jour historique pour les sports à roulettes, car il y a 100 ans naissait à Montreux la Fédération Internationale de Patinage à Roulettes (FIPR).

Le Trophée du Léman se déroule ce week-end à la Queue d'Arve.

Continuer la lecture

Culture

Tirabosco à l'honneur à BDFIL: "c'est la récompense d'une pugnacité"

Publié

le

KEYSTONE- SALVATORE DI NOLFI

Le festival consacré à la bande dessinée BDFIL s'ouvre ce lundi à Lausanne. Un Genevois sera mis à l’honneur: Tom Tirabosco.  

Difficile de passer à côté de lui ce printemps, l'artiste Tom Tirabosco est partout.

L’actualité du dessinateur genevois est chargée en ce mois d’avril. Il est tout d’abord l’invité d’honneur du festival BDFIL qui commence ce lundi. L'événement vaudois lui consacre une grande rétrospective intitulée "Monstres et merveilles". Tom Tirabosco présentera également à Lausanne son nouvel ouvrage en avant-première “Terra Animalia”. Sa bande dessinée “L’œil de la forêt” qui lui avait valu le prix du festival de Sierre il y a 20 ans, est rééditée.

Une mise à l'honneur qui vient récompenser une carrière riche. Que se dit Tom Tirabosco lorsqu’il se retourne sur le chemin parcouru?

L'artiste genevois est arrivé à vivre de sa passion. Comment a t-il fait pour se démarquer?

 

Tom Tirabosco est une figure locale reconnue dans le monde de la bande dessinée. Cette particularité lui a permis d'exercer son métier sur le long terme:

Le dessinateur sera présent du 19 au 21 et du 26 au 28 avril pour, entre autres, des séances de dédicaces à BDFIL.

Enfin, sachez qu’une exposition sur de nouvelles œuvres est à découvrir jusqu'au 24 avril à la galerie Tiramisu à Carouge.

Retrouvez l'interview de Tom Tirabosco en intégralité ci-dessous:

Continuer la lecture

Genève

Les clés pour réussir son rangement de printemps

Publié

le

KEYSTONE/Martin Ruetschi

Une conseillère en rangement dévoile quelques astuces pour mieux organiser son intérieur et réussir son rangement de saison. 

Le printemps, c’est la saison du rangement!

Vous allez peut-être profiter du week-end ou de ces vacances pour nettoyer, trier et ranger dans votre maison.

Mais pour être efficace, il faut savoir par quoi commencer. 

La première étape consiste à se préparer au changement de saison. 

Les conseils de Virginie Dor, créatrice de Space Of Mine, société de rangement basée entre Genève et Lausanne:

Virginie DorCréatrice de Space Of Mine

Si vous vous lancez dans un rangement conséquent, ne négligez pas le ménage. Il faut pour cela absolument vider vos placards:

Virginie DorCréatrice de Space Of Mine

Et puis le grand dilemme: que faire des objets ou vêtements dont on ne parvient pas à se débarrasser? Virginie Dor:

Virginie DorCréatrice de Space Of Mine

Enfin pour garder une maison organisée, il faut essayer de faire un rangement régulièrement.

Pour en savoir plus, retrouvez l'intégralité de l'interview de Virginie Dor ci-dessous:

Virginie DorCréatrice de Space Of Mine

Continuer la lecture

Genève

Quels changements pour le Nutri-Score dès le 1er avril?

Publié

le

KEYSTONE Source DPA Byline CHRISTOPHE GATEAU

Le Nutri-Score a été réévalué. A partir du 1er avril, certains produits transformés vont changer de catégories. 

Vous avez peut-être pris l’habitude de le consulter avant d'acheter un produit alimentaire.

Le Nutri-Score va changer à partir du 1er avril prochain. Ce système de notation classe la qualité nutritive des aliments avec des lettres, de A à E et avec des couleurs, de vert foncé à rouge.

En clair, il permet d’identifier rapidement si un produit est bon ou pas pour notre santé. L'algorithme de ce Nutri-Score a donc été recalculé et par conséquent, des produits qui contiennent du sucre, du sel ou des édulcorants seront davantage pénalisés. C’est pourquoi le Coca Zéro va passer par exemple de B à D.

Le détails de ces changements avec Tania Lehmann, la directrice de Fourchette Verte Genève:

Tania LehmannDirectrice de Fourchette Verte Genève

Des changements qui étaient donc nécessaires car certains produits étaient bien notés, alors qu’ils ne le méritaient pas.

Tania LehmannDirectrice de Fourchette Verte Genève

Si le Nutri-Score peut-être un bon indicateur, il faut continuer à lire la liste des ingrédients des produits transformés et garder une certaine forme de bon sens:

Tania LehmannDirectrice de Fourchette Verte Genève

Les huiles changent aussi de catégories. Par exemple l’huile d'olive ou de colza, réputées pour être bonne pour la santé, vont passer de la catégorie C à B. 

Rappelons que le Nutri-Score est un système européen et n’est pas obligatoire. Et qu’il devrait continuer à évoluer. 

Pour en savoir plus, l'interview de  Tania Lehmann en intégralité est à retrouver ci-dessous:

Tania LehmannDirectrice de Fourchette Verte Genève

Continuer la lecture

Culture

JEMA: visite dans les ateliers costumes du Grand Théâtre

Publié

le

Comment fabrique-t-on un costume pour la scène? Vous le découvrirez ce week-end lors des Journées Européennes des Métiers d’Art. Visite dans les coulisses du Grand Théâtre de Genève.

Découvrir les métiers de calligraphe, de graveur ou de décorateur de théâtre.

Voici l'objectif des JEMA, les Journées Européennes des Métiers d’Art qui commencent ce vendredi. Chaque ville a son programme. A Genève, des ateliers sont proposés au Pavillon Sicli ou directement chez certains artisans ainsi que des parcours culturels dans de grandes institutions. C’est le cas du Grand Théâtre qui ouvre ses coulisses au public, vous pourrez voir entre autres comment on fabrique des costumes. Rendez-vous dans son bâtiment rue Sainte-Clotilde.

Reportage:

Reportage JEMA: le Grand Théâtre ouvre ses coulisses

 

Ces métiers attirent-ils les nouvelles générations? Sandra Delpierre, cheffe des ateliers de costumes:

Sandra DelpierreCheffe des ateliers de costumes

Il est aussi possible de visiter les ateliers perruques, accessoires et chapeaux, cuir ou décors.

Infos et inscriptions ici.

Continuer la lecture