Rejoignez-nous

Volleyball

Chênois Volley mise sur un effectif plus homogène

Publié

,

le

Membre du comité en charge de la première équipe, Michel Lamas est confiant avant le début de la saison

Pénalisé la saison dernière par les blessures à répétition de son topscorer Luka Babic, Chênois a raté la qualification pour les demi-finales des play-offs. Les banlieusards genevois disposent aujourd’hui d’un effectif plus équilibré qui devrait leur permettre de viser un top 4 synonyme de participation à une Coupe d’Europe.

Le championnat de Ligue Nationale A reprend ses droits samedi et Chênois aborde cette nouvelle saison avec des ambitions renouvelées. Objectif avoué : une qualification pour les demi-finales de play-offs, synonyme de participation aux Coupe d’Europe interclubs. Un objectif raté la saison dernière à cause de la blessure du top scorer Luka Babic… Touché en novembre, ce dernier a ensuite été écarté jusqu’au terme du championnat…  Afin de prévenir les mésaventures du précédent exercice, les dirigeants ont apporté les retouches nécessaires à l’effectif chênois. Principal avantage de ce remaniement : les performances chênoises ne dépendent plus seulement de la présence d’un seul joueur.

Michel Lamas Comité de Chênois Volley

 

Par ailleurs, passablement de joueurs genevois ont trouvé place dans le nouveau contingent.

Michel Lamas Comité de Chênois Volley

 

Chênois est toujours aussi ambitieux, mais la concurrence s’annonce quand même rude lors de la saison qui démarre en cette mi-octobre. Au moins quatre équipes semblent en mesure de prétendre au titre national.

Michel Lamas Comité de Chênois Volley

 

La présence de l’entraîneur espagnol Carlos Carreño Cejudo représente un des atouts majeurs des volleyeurs de Chêne. Sous sa houlette, la formation des bords de la Seymaz a énormément progressé.

Michel Lamas Comité de Chênois Volley

 

Prendre un bon départ est essentiel pour réussir une bonne saison. Or, affronter les néo-promus de Traktor Bâle n’est pas une sinécure. Les Rhénans comptent bon nombre de joueurs extrêmement talentueux dans leurs rangs.

Michel Lamas Comité de Chênois Volley

 

Et ça ne passe pas suffisamment bien en championnat, la Coupe de Suisse aussi mener les Chênois à une compétition européenne. Mais cette voie est beaucoup plus aléatoire.

Michel Lamas Comité de Chênois Volley

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Volleyball

Coronavirus: les sports de salle ne sont plus épargnés

Publié

le

Ecarté de la course au titre, les volleyeurs de Chêne ne sont pas certains de pouvoir terminer leur saison (© KEYSTONE/Laurent Gillieron).

A l’instar du football et du hockey sur glace, les sports de salle ne sont plus épargnés. Les matches à jouer en volleyball et en basketball dans l’élite jusqu’au 15 mars, ont été renvoyés.

Les sports de salle ne sont plus épargnés. Les matches à jouer d’ici au 15 mars en Ligue Nationale A (volleyball ) ou SBL (basketball) ont été renvoyés dans l’élite. Pourtant, la plupart des matches attire moins de 1000 spectateurs autour des parquets.
Cependant, les différences intercantonales, par exemple entre Soleure (Schönenwerd) et Thurgovie (Amriwsil), dans l’application des règles fédérales ont incité les instances sportives des sports indoors à trancher dans le vif…

Michel Lamas Membre du comité du CS Chênois

 

L’impact sur les compétitions varie suivant l’enjeu des matches. La situation de Chênois, appelé à jouer les matches de classement du cinquième au huitième, n’est donc pas comparable à celle des équipes qualifiées pour les play-offs, ou à celle des formations jouant les rencontres de classement en Ligue Nationale A féminine.

Michel Lamas Membre du comité du CS Chênois

 

Le calendrier est moins contraignant qu’en hockey sur glace, mais davantage qu’en football. Swiss Volley a une marge de manœuvre limitée: pas de question de reporter au-delà de la fin avril.

Michel Lamas Membre du comité du CS Chênois

 

L’incertitude demeure et l’inquiétude des principaux acteurs grandit. La saison pourrait se terminer de façon abrupte, c’est la crainte exprimée par Michel Lamas…

Michel Lamas Membre du comité du CS Chênois

 

Reste à savoir comment les principaux intéressés – les joueurs – vivent cette situation: l’absence d’enjeu ne les laisse pas indifférents pour autant ; loin de là.

Michel Lamas Membre du comité du CS Chênois

 

Pour mémoire, le Conseil Fédéral doit se prononcer le vendredi 13 mars quant à la prolongation éventuelle de la mesure d’interdiction des manifestations réunissant plus de mille personnes. Les présidents de club de Ligue Nationale A doivent se réunir pour se déterminer sur la suite à donner au championnat et à la Coupe de Suisse en fonction de la décision du Département de l’Intérieur, présidé par Alain Berset…

C’est également en raison des différences dans l’application observée entre cantons que l’Association Suisse de Football (ASF) a – une nouvelle fois – renvoyé les matches de Promotion League et première ligue classique agendés du 6 au 8 mars.

 

Continuer la lecture

Volleyball

LNA : destin opposé pour les équipes genevoises

Publié

le

Toute la déception chênoise en une image : éliminés par le LUC en quatre matches, Robin Rey, Edin Musabegovic et Antonio Dos Santos - de gauche à droite - ne joueront pas les demi-finales du championnat. Ils sont également privés de compétition européenne (© KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Battus (0-3) à Dorigny par le LUC, Chênois ne jouera pas les demi-finales du championnat de Suisse. Victorieuses (3-0) dans leur salle face à Toggenbourg, les joueuses de Genève Volley ont, en revanche, sauvé leur place en LNA féminine.

Le sort des deux représentants genevois de l’élite helvétique est connu : la saison de Genève Volley est terminée, celle de Chênois se poursuit avec des matches sans enjeu ou presque. Pour les joueuses de Châtelaine, c’est une issue finalement heureuse. Un soulagement plus qu’une explosion de joie, mais tout de même. N’ayant pas réussi à se qualifier pour les play-offs, elles se sont cependant parvenues se maintenir. Grâce à trois victoires trois manches à zéro face aux néo-promues de Toggenbourg. Samedi, elles l’ont emporté sans coup férir (25-9 25-12 25-22). La nomination d’Aïda Shouk en lieu et place de Ludovic Gruel à la tête de l’équipe a donc été couronnée de succès.

Pas de Coupe d’Europe pour Chênois

Pour les volleyeurs de Chêne, c’est une fin en queue de poisson. La saison semblait lancée sur de bonnes bases avant les play-offs. Et même après le premier acte, tout semble se présenter pour le mieux. Deux victoires consécutives à une semaine d’intervalle (3-2 pour le dernier match de la saison régulière, puis 3-1 lors du premier match des quarts de finale) avaient mis les joueurs de Charly Carreño sur les rails. C’est ensuite que tout a basculé. Un deuxième perdu (0-3) à Dorigny, avant un troisième acte perdu sur des détails (1-3) à Sous-Moulin. Samedi, ils ont bu le calice jusqu’à la lie : une défaite sans appel (0-3 une nouvelle fois) au score final, mais aussi des sets nettement perdus (17-25, 19-25, 17-25). La messe est dite. Mais la pilule est amère.

Conséquence : non seulement, Chênois ne jouera pas les demi-finales, mais se voit également privé d’une compétition européenne à laquelle une quatrième lui aurait donné. Place à présent aux matches de classement, pour mettre du baume au cœur des banlieusards genevois.

 

Continuer la lecture

Volleyball

Genève Volley veut assurer sa place dans l’élite samedi

Publié

le

Laetitia Perroud et Alyssa Aveni (à droite) compte bien terminer leur série samedi par une nouvelle victoire sur Toggenbourg. Le nouveau président Patrick Tran (au fond) prépare déjà l'avenir...

Les volleyeuses de Châtelaine ont leur destin entre leurs mains : une victoire samedi (17h30) face à Toggenbourg dans leur salle de l’école Henri Dunant dans le troisième match des play-outs leur assurerait leur place en Ligue Nationale A pour la saison prochaine.

Dans un week-end complètement « coronavirussé » pour le sport d’élite suisse, seul les sports de salle ont été épargnés. Les rencontres du championnat attirant le plus souvent moins de mille personnes, celles-ci peuvent se dérouler normalement. Pourtant jeudi soir, soit à la veille des mesures annoncées par le Conseil Fédéral, Swiss Volley avait déjà édicté un certain nombre de nouvelles règles. Mais la nouvelle coach principale de Genève Volley, Aïda Shouk ne panique pas. Loin de là!

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

Vendredi, en revanche, fini de rigoler ! Les mesures prises ont pour effet de paralyser les disciplines médiatisés. Pour les autres, la situation sur le plan sanitaire semblant contrôlable, l’aspect compétition reprend le dessus.

Entrée en matière réussie pour Aïda Shouk

Intronisée à la tête de la première équipe pour les play-outs en lieu et place de Ludovic Gruel, Aïda Shouk (qui était l’une de ses assistantes en compagnie de Fabia Gnädinger) a connu une certaine réussite pour les deux premières rencontres gagnées face aux néo-promues de Toggenbourg. Ces deux parties ont été moins facile à gagner que le score (3-0 à chaque fois) ne l’indique.

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

La prise de conscience de la part des joueuses a permis à Genève Volley de se relever. Mais elle n’explique pas à seule la victoire en trois manches à Wattwil une semaine à l’occasion du deuxième acte des play-outs alors qu’à la reprise du championnat le déplacement saint-gallois s’est soldée par une courte défaite (2-3). Sans doute, l’approche plus pragmatique d’Aïda Shouk (37 ans) axée sur la motivation convient mieux aux joueuses que les conceptions sans doute  trop intellectuelles de son prédécesseur. De peur de mal faire, celles-ci étaient probablement inhibées.

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

Ancienne joueuse de l’Equipe de Suisse, la Lausannoise a connu quatre clubs au cours de sa carrière (Lucerne, Cheseaux, Kanti Schaffhouse et Köniz), de quoi emmagasiner une précieuse expérience à transmettre à son équipe.

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

Autre clef de la réussite retrouvée de la formation de Châtelaine, l’arrivée de la nouvelle Américaine Julia Brown arrivée pour pallier la blessure de sa compatriote Caitlyn de Witt sérieusement blessée à l’épaule.

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

Terminer le travail

Reste une victoire à remporter : la dernière pour mettre un terme à cette saison. Mais la « balle de match » est souvent la plus difficile à jouer.

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

Reste à savoir quelle la clé de cette potentiellement ultime partie de l’exercice samedi (17h30) face à Toggenbourg à l’Ecole de Culture Générale Henri Dunant.

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Volleyball

Genève Volley voit les play-offs s’éloigner

Publié

le

Shannon Berger (à gauche). Johanna Remy (n°5) et Ewine Guscetti (à droite) ont sans doute perdu plus qu'un match samedi dans leur salle.

Battues dans leur salle par Cheseaux (0-3), les volleyeuses de Châtelaine risquent fort de devoir lutter contre la relégation en LNB.

S’il y avait une rencontre à gagner c’était bien celle-là. Remporter les trois points, ou moins deux, était une nécessité pour espérer encore accrocher une huitième place synonyme de participation aux play-offs. Mais une première manche ratée (15-25) a d’emblée rendu la tâche de Genève Volley difficile. Une grosse déception pour les joueuses de la formation genevoise.

Ewine Guscetti Passeuse de Genève Volley

 

Au contraire du premier set, l’écart a été nettement moindre lors des deux suivants perdus 23-25, puis 21-25. D’où les regrets de Fabia Gnädinger, adjointe de Ludovic Gruel.

Fabia Gnädinger Assistante-coach de Genève Volley

 

Reste à savoir ce qui fait pencher la balance en défaveur des pensionnaires de la Salle Henri Dunant.

Ewine Guscetti Passeuse de Genève Volley

 

 

Continuer la lecture

Volleyball

Genève Volley mise autant sur ses juniors que sur ses Américaines

Publié

le

Laetitia Perroud (n°14) et Alyssa Aveni (n° 9) occupent tour à tour le poste de libero à Genève Volley.

Battues à deux reprises ce week-end par le NUC (0-3), puis à Guin (1-3), les volleyeuses de Châtelaine ont cependant trouvé des raisons d’espérer. Face aux favorites de ce championnat, elles sont allées crescendo 

Un seul point récolté en trois matches, le premier bilan comptable n’est pas rose pour Genève Volley qui se voulait plus ambitieux au moment d’entamer cette nouvelle saison. Mais à y regarder de plus près, les motifs de satisfaction ne manquent pour les joueuses de Ludovic Gruel, même après la défaite concédée (0-3) vendredi soir face au Neuchâtel Université Club. Les championnes de Suisse en titre qui l’ont emporté avec des scores très nets (25-13 à chaque fois) lors des deux premières manches ; lors de la troisième, en revanche, les volleyeuses de Châtelaine ont offert une belle résistance ne s’inclinant que de cinq points après avoir sauvé plusieurs balles de matches.

Laetitia Perroud Libero de Genève Volley

 

Outre la résistance offerte face aux Neuchâteloises en fin de partie, le fait d’avoir pu aligner deux joueuses de moins dix-huit ans constitue une source de promesse pour l’avenir. L’une de ces juniors, Alyssa Aveni n’est âgé que de quinze ans seulement. Pourtant, elle a joué durant la plus grande partie de la troisième manche. Ce qui réjouit son aînée Laetitia Perroud qui a, pour sa part, vingt-trois ans, seulement…

Laetitia Perroud Libero de Genève Volley

 

Toujours au rayon jeunesse, la blessure de la centrale américaine Liesl Engelbrecht, arrivée cet été, a ouvert la voie à une autre junior Johanna Rémy…

Sebastien Ruffieux Président de Genève Volley

 

Le pari est pris. Et en attendant, toutes ces jeunes volleyeuses pourront s’aguerrir au contact des cinq  Américaines que compte, au total, la première équipe de Genève Volley.

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture