Rejoignez-nous

Football

Un nouveau maillot qui fait débat

Publié

,

le

L’ASF a choisi de présenter le nouveau maillot de l’Equipe de Suisse pour l’Euro’20 avant même la fin de la phase de qualification. Particularité : le premier chandail intronisé, portés par les Helvètes à l’occasion de Suisse – Géorgie, est le blanc.

Alors qu’on attend toujours la présentation du maillot rouge, la tenue à domicile, que les Helvètes porteront lors de la phase finale de l’Euro, le blanc, le deuxième maillot a dejà fait l’objet d’une présentation sur football.ch,  le site internet de l’Association Suisse de Football.
Ce nouveau chandail tranche avec les précédents.
Cette fois-ci, on ne se contente pas de parements rouges sur fond blanc, on trouve également des pointes de triangle, censés représenter les sommets de nos montagnes, de quatre couleurs différentes, rose, vert pâle, bleu et une quatrième couleur théoriquement du noir, mais à avoir la photo que j’ai sous les yeux ce serait plutôt du grenat.
Sur les réseaux sociaux, ce maillot n’a pas tardé à faire débat : on adore ou on déteste.
On a donc pris la température cet après-midi dans l’un des hauts-lieux du sport genevois, c’est-à-dire aux Vernets, auprès des passionnés pour connaître leurs impressions et leurs réactions sont assez contrastées.

Equipe de Suisse (nouveau maillot blanc) Réactions des supporters

 

Chose curieuse, ce maillot extérieur, sera inauguré à domicile vendredi (20h) lors du match Suisse – Géorgie à Saint-Gall…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Super League : quatre buts pour consolider le quatrième rang

Publié

le

Boris Cespedes, à droite, freine l'action de Mimoun Mahia. Les Servettiens ont retrouvé toute leur efficacité dans le dernier quart du match (©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Net vainqueur du FCZ (4-1) dimanche, Servette n’est plus qu’à trois points du troisième rang occupé par le FC Bâle grâce à l’efficacité de ses attaquants. Titularisé en pointe, Kyei a ouvert le score en première mi-temps avant que Kone, entré en seconde période, ne fasse trembler les filets adverses à trois reprises.

Est-ce un dimanche à marquer d’une pierre blanche ? En tous cas, les Servettiens ont gagné en soignant la manière. Ils ont battu pour la deuxième consécutive en trois matches un adversaire direct pour les places européennes. Se créant de nombreuses occasions de but. ils ont eu le mérite de remettre sans cesse l’ouvrage sur le métier pour remporter une victoire nette. Ce faisant, ils ont également fait plaisir aux 7052 spectateurs présents à la Praille.

Alain Geiger : des choix tactiques judicieux

Pour forger ce succès si important au regard du classement, chacun des joueurs composant le compartiment offensif a apporté sa pierre à l’édifice. Titularisé en lieu et place de Koro Kone, Grejohn Kyei a été le seul à faire trembler les filets lors des quarante-cinq premières minutes. Entré en jeu pour l’attaquant franco-ghanéen, le buteur ivoirien a trouvé le chemin des filets dans les instants qui ont suivi. Il a ensuite récidive à deux reprises pour doubler son total de buts. Pas mal pour un joueur en panne de confiance !

Autre élément déterminant, Miroslav Stevanovic s’est l’auteur de trois assists. Décalé à gauche lors de cette vingt-deuxième journée, Timothé Cognat a adressé l’avant-dernière passe sur les deux premiers buts. Quant à Varol Tasar, il n’a cessé d’ouvrir des brèches dans une arrière-garde zurichoise qui est une des plus perméables du championnat.

Tout cela revient à dire que l’entraîneur « grenat » a une nouvelle fois fait des choix particulièrement judicieux. Pourtant, à voir le scepticisme de certains confrères (qu’on ne citera pas), ce n’était pas gagné d’avance. Mais semaine après semaine, le mentor valaisan de la Praille démontre sa capacité à mettre (ou remettre) ses joueurs sur les rails pour qu’ils puissent donner la pleine mesure de leur talent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Football

Stade de Genève: quand Servette s’inspire des Young Boys

Publié

le

Le capitaine Anthony Sauthier, à droite, et Servette espère marcher sur les traces de Christian Fassnacht, à gauche, et des Young Boys (KEYSTONE/Martial Trezzini).

Le passage d’une pelouse hybride à un gazon synthétique devrait permettre au Servette FC de poursuivre son développement dans les meilleures conditions en suivant l’exemple des « jaunes et noirs » de la capitale fédérale.

La Fondation du Stade de Genève et les représentants de l’Office Cantonal du Sport ayant trouvé les solutions nécessaires, plus rien ne devrait s’opposer à la transformation la plus importantes qu’ait connu le monde du ballon rond genevois à son sommet : l’avènement du gazon synthétique au plus haut niveau genevois. Et cette fois, tous les voyants sont au vert.
Plus d’inquiétude quant au financement, celui-ci est assuré à hauteur d’un million six cent mille francs, somme nécessaire pour changer le revêtement du terrain de la Praille.
En outre, l’agenda est connu. Une fois l’appel d’offre lancé et le cahier des charges établi, il faut prévoir un délai (incompressible) de quarante jours pour permettre aux entreprises à même de réaliser les travaux de présenter leurs offres. Après quoi, il restera trois semaines pour choisir celle qui se verra assigner la mission d’exécuter les travaux.

 

Un stade comme point d’ancrage

Sur le plan sportif, les perspectives sont grandes à en croire le dirigeant servettien. L’exemple des Young Boys qui a terminé septième de Super League au terme de la saison 12-13 avant de se hisser sur le podium l’année suivante, puis de terminer trois ans consécutivement deuxième derrière le FC Bâle et enfin de conquérir le titre de champion de Suisse deux fois de suite constitue une source d’inspiration importante pour le directeur général du SFC…

Constantin Georges Directeur du Servette FC et président de Servette Chênois féminin

 

Diminution des frais d’entretien

Si le changement est bénéfique pour le club résident, il n’en va pas de même son bailleur, la Fondation du Stade. La présence de l’Equipe de Suisse masculine était certes occasionnelle (retour à la Praille en octobre dernier après deux ans et demi d’absence), mais elle apportait des rentrées bienvenues. Toutefois, ce manque à gagner devrait – en partie – être compensé par la diminution des frais d’entretien du nouveau revêtement. Sans oublier qu’une bonne partie des installations posées lors de l’installation de la pelouse hybride pourront être conservées après que le revêtement synthétique. Lundi, la dépense consentie pour le changement de surface a été qualifiée d’« immense gâchis » par l’ancien président de la fondation du Stade Laurent Moutinot. Un point de vue que Constantin Georges est loin de partager!

Constantin Georges Directeur du Servette FC et président de Servette Chênois féminin

 

 

 

Articles précédents

https://www.radiolac.ch/actualite/stade-de-geneve-letat-et-le-fondation-trouvent-des-solutions/

https://www.radiolac.ch/actualite/stade-de-geneve-des-obstacles-au-gazon-synthetique/

https://www.radiolac.ch/actualite/sport/football/super-league-servette-simpose-face-a-thoune/

 

Continuer la lecture

Football

Stade de Genève: l’Etat et la Fondation trouvent des solutions

Publié

le

Les rugbymen servettiens devront probablement jouer sur un autre terrain que celui de la Praille dès la saison prochaine.

Le Servette FC respire mieux. La Fondation du Stade de Genève et les services de l’Etat ont trouvé les solutions nécessaires pour introduire un revêtement synthétique sur le terrain de la Praille.

C’est un soulagement pour le monde du ballon rond grenat. Après vingt-heures de flottement, les principaux partenaires institutionnelles ont réussi à trouver les solutions necessaires à l’installation d’un terrain synthétique sur le terrain du Stade.
Dans ces conditions, la surface de jeu de la Praille devrait finalement être changée cette année encore…
Les obstacles empêchant l’introduction rapide d’un revêtement artificiel ont été levés cet (mardi) après-midi.
Le Conseil de Fondation du Stade de Genève et les services de l’Etat concerné ont trouvé les solutions nécessaires.
Coût estimé : 1,6 million de francs.

Jean-Marc Guinchard Président de la Fondation du Stade de Genève

 

Quant aux travaux, ils débuteraient peu après la fin du championnat se terminer juste avant le début du championnat, même les joueurs d’Alain Geiger devront sans doute jouer leurs premiers sur terrain adverse. Le président de la Fondation dévoile les principales étapes de ce calendrier

Jean-Marc Guinchard Président de la Fondation du Stade de Genève

 

Quant aux rugbymen, ils devraient aller jouer dans un autre stade, aucun terrain synthétique ne convenant à la pratique simultanée du ballon rond et du ballon ovale.

Jean-Marc Guinchard Président de la Fondation du Stade de Genève

 

 

 

https://www.radiolac.ch/actualite/stade-de-geneve-des-obstacles-au-gazon-synthetique/

 

 

 

https://www.radiolac.ch/actualite/sport/football/super-league-servette-simpose-face-a-thoune/

Continuer la lecture

Canton de Genève

Stade de Genève : des obstacles au gazon synthétique

Publié

le

Les supporters, comme l'ancien president de la Fondation du Stade, déplorent le choix de remplacer l'actuel pelouse hybride par un gazon synthétique.

Le Conseil de Fondation du Stade émet des réserves sur l’installation d’une surface de jeu synthétique dans l’enceinte de la Praille. Pour Laurent Moutinot, son ancien président, c’est un choix « absurde ».

Le Servette football club n’est pas au bout de ses peines. Il y a une forte volonté du club grenat de passer au synthétique. Et cerise sur le gâteau, les dirigeants ont l’appui du conseil d’Etat – Jean-Marc Guinchard, l’actuel président de la Fondation du Stade parle même de pression et détail révélateur le Conseil de Fondation -lors d’une de ses séances qui a eu lieu lundi – a pris acte de cette décision, mais trois des cinq membres se sont abstenus…
Les principales réserves portent sur la durée des travaux qui rendent le projet difficilement réalisable dans les mois qui viennent et sur le financement qui reste à trouver.

Jean-Marc Guinchard Actuel président de la Fondation du Stade de Genève

 

Laurent Moutinot : « c’est un immense gâchis! »

Outre le coût (estimé) des travaux : 1,7 millions francs, le manque à gagner avec la disparition des matches internationaux et l’absence de l’Equipe de Suisse pose un réel problème de subsistance à la Fondation du Stade de Genève et son ancien président ne mâche pas ses mots.

Laurent Moutinot Ancien président de la Fondation du Stade de Genève

 

Jean-Marc Guinchard : « l’appel d’offre rend les délais difficile à tenir »

Le Conseil de Fondation doit rencontrer des collaborateurs du Département de la Cohésion Sociale mardi après-midi pour examiner la suite à donner au projet. Reste que si le projet ne devait pas voir le jour cette année encore, il devrait pouvoir se réaliser l’an prochain.

Jean-Marc Guinchard Actuel président de la Fondation du Stade de Genève

 

 

https://www.radiolac.ch/actualite/sport/football/super-league-servette-simpose-face-a-thoune/

 

 

https://www.radiolac.ch/actualite/stade-de-geneve-letat-et-le-fondation-trouvent-des-solutions/

Continuer la lecture

Football

Super League: l’avenir de Servette se précise peu à peu

Publié

le

Le joueur du club bernois, Nias Hefti, à droite, lutte pour la possession du ballon contre le joueur du club genevois, Anthony Sautier, à gauche (KEYSTONE/Martial Trezzini).

Les Servettiens l’ont emporté face à la lanterne rouge Thoune (2-0) grâce à des buts de leur demi défensif russo-camerounais Gaël Ondoua et de leur attaquant sud-coréen Park Jung Bin… Les néo-promus sont désormais beaucoup plus proches d’un strapontin européen que d’une hypothétique relégation.

Le succès de Servette sur Thoune (2-0) permets aux « grenats » de distancer les joueurs de l’Oberland – qui détiennent la lanterne rouge – de vingt-et-un points et Neuchâtel Xamax – avant-dernier – de dix-huit points. Ce qui aux néo-promus permet d’assurer virtuellement leur maintien en Super League, objectif avoué du club. Et surtout ils se retrouvent tout près du podium !

Didier Fischer Ex-président du SFC et président de la Fondation 1890

 

Ravi de cette réussite, joueurs et supporters servettiens ont rendu un vibrant hommage à Didier Fischer, ancien président du Servette football au terme de la partie…

Didier Fischer Ex-président du SFC et président de la Fondation 1890

 

D. Fischer:  » le terrain est synthétique est une nécessité »

Ces fans « grenats » ont également déployé – brièvement – une banderole pour déplorer le projet de terrain synthétique qui doit voir le jour dans l’arène de la Praille.
Mais pour l’actuel président de la fondation 1890 Didier Fischer, il s’agit d’une nécessité.

Didier Fischer Ex-président du SFC et président de la Fondation 1890

 

 

Continuer la lecture