Rejoignez-nous

Tennis

Open d’Australie: succès à l’arraché de « Marathon-Stan »

Publié

,

le

Wawrinka a senti le vent du boulet dans son 2e tour à Melbourne (©KEYSTONE/EPA/AF)

Stan Wawrinka (no 15) revient de loin ! Malade depuis plusieurs jours, le Vaudois s’est qualifié dans la douleur pour le troisième tour de l’Open d’Australie en venant à bout d’Andreas Seppi (ATP 85) au terme d’un match qui a duré 3h38′.

Cette victoire 4-6 7-5 6-3 3-6 6-4 tient presque du miracle. Andreas Seppi a, en effet, servi à 6-4 5-4 pour mener deux sets à rien. L’Italien a ensuite réussi le premier break du cinquième set à 3-3 dans le fatidique septième jeu. Mais il devait galvauder une balle de 5-3 sur son engagement avant de céder devant un Stan Wawrinka redevenu dans les dix dernières minutes de cette partie le « Stanimal » auquel rien ne résiste.

Wawrinka contre Isner au troisième tour 

Le Vaudois voit donc pour la première fois depuis trois ans les seizièmes de finale à Melbourne. Samedi, il devra soigner ses retours de service face à John Isner (no 19), contre lequel il reste sur trois défaites. Mais face au géant américain, il conviendra en premier lieu qu’il retrouve tout son punch au service, qu’il soit capable comme lors de son premier tour face Damir Dzumhur de gagner le point en une ou deux frappes.

Face à Andreas Seppi, Stan Wawrinka avait choisi de jouer dans une filière longue. Il redoutait à juste titre les qualités de contreur du Transalpin. En fin de compte, ce choix s’est révélé payant , mais il s’en est vraiment fallu d’un rien pour que son Open d’Australie tourne au cauchemar.

« J’ai vomis deux fois pendant le match! »

Si ce succès n’a tenu qu’à un fil, c’est parce que le Vaudois a souffert pendant plusieurs jours avant de pénétrer sur le court. Il n’était pas encore certain de pouvoir jouer. Il l’a avoué sans détour au micro de notre envoyée spéciale à Melbourne, Helen Scott Smith.

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

Après avoir effectué un bref échauffement, il s’est senti prêt à jouer. Reste à savoir il s’était donné un délai avant de décider s’il allait déclarer forfait ou pas…

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

La satisfaction de l’avoir emporté est d’autant plus grande pour le Vaudois qu’il a perdu le premier et le quatrième set avant de se faire breaker dans le cinquième.

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

Au troisième tour, le Vaudois devra en découdre avec le géant américain John Isner,un redoutable serveur. Il nous explique comment le contrer…

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tennis

Stan Wawrinka s’incline en quarts de finale à Acapulco

Publié

le

[Keystone/AP Photo/Rebecca Blackwell]

Stan Wawrinka (ATP 16) a échoué dès les quarts de finale à Acapulco. Tête de série no 3 du tableau, le Vaudois s’est incliné 6-4 6-4 devant Grigor Dimitrov (ATP 22). Il restait pourtant sur cinq succès d’affilée face au Bulgare.

Efficace au service dans ses deux premiers matches, Stan Wawrinka n’a cette fois-ci pas pu compter sur cette arme (33% de points gagnés derrière sa deuxième balle, 72% derrière la première). Il fut, surtout, bien trop inconstant à l’échange: le Vaudois a commis 34 fautes directes, contre 12 seulement pour Grigor Dimitrov!

Stan Wawrinka, qui a concédé les huit premiers points du match, s’est accroché pour recoller à 3-3. Mais il a perdu un nouveau jeu de service dans la foulée pour laisser Grigor Dimitrov reprendre le contrôle. Un seul break, réussi « blanc » dans le cinquième jeu, a en revanche suffi au Bulgare pour faire la différence au deuxième set.

Demi-finaliste du dernier US Open, Grigor Dimitrov a conclu cette partie sur sa première balle de match après 84′ de jeu, battant Stan Wawrinka pour la première fois depuis l’été 2016. Sacré sur les courts en dur d’Acapulco en 2014, le vainqueur du Masters 2017 devrait retrouver Rafael Nadal (ATP 2) en demi-finale.

Continuer la lecture

Tennis

Stan Wawrinka se qualifie pour les quarts de finale à Acapulco

Publié

le

[Keystone/AP Photo/Rebecca Blackwell]

Stan Wawrinka (ATP 16) jouera les quarts de finale à Acapulco. Tête de série no 3 du tableau, le Vaudois a dominé l’Espagnol Pedro Martinez (ATP 113) 6-4 6-4 en 1h30′ au 2e tour. Il se frottera à Grigor Dimitrov (ATP 22) jeudi soir.

Auteur de 35 aces dans un 1er tour où il avait sauvé neuf balles de break sur neuf face à Frances Tiafoe, Stanislas Wawrinka ne s’est pas montré aussi percutant sur sa mise en jeu face à Pedro Martinez. Il a, ainsi, perdu à deux reprises son engagement, la deuxième alors qu’il servait pour le gain du match à 6-4 5-3.

Le Vaudois, qui a gagné 90% des points derrière sa première balle mais seulement 33% derrière la seconde, a néanmoins maîtrisé son sujet. Il a su serrer sa garde pour éviter toute mauvaise surprise, même s’il aurait également pu remporter plus aisément un premier set dans lequel il a manqué deux balles de double break à 4-1.

Stan Wawrinka retrouvera jeudi soir un adversaire qu’il connaît parfaitement. Il mène ainsi 7-4 dans son face-à-face avec Grigor Dimitrov, qui a écarté deux balles de match face à Adrian Mannarino (ATP 42) mercredi. Un sixième succès d’affilée face au Bulgare devrait lui permettre de se frotter à Rafael Nadal en demi-finale.

Continuer la lecture

Tennis

Stan Wawrinka victorieux à Acapulco pour son retour

Publié

le

[Keystone/AP Photo/Rebecca Blackwell]

Porté par une première balle magnifique – 35 aces -, Stan Wawrinka (ATP 16) s’est hissé en huitième de finale du tournoi ATP 500 d’Acapulco. Le Vaudois a battu 6-3 6-7 (4/7) 7-6 (7/1) Frances Tiafoe (ATP 82).

Il aura fallu toutefois 2h’45’ de jeu et cinq balles de match dans la nuit mexicaine au Vaudois pour prendre la mesure de l’Américain. Comme en octobre dernier à Bâle lors de leur première confrontation qu’il avait remportée 6-3 3-6 7-5, Stan Wawrinka a dû vraiment s’employer face à un joueur qu’il apprécie et avec lequel il s’était aligné en double le mois dernier à Doha.

Il a, ainsi, dû écarter les deux premières balles de break du troisième set à 3-3. A 5-4 30-40, il se procurait une première balle de match. Il en galvaudait trois autres à 6-5 avant, fort heureusement pour lui, de survoler le tie-break pour le gagner d’une manière fort expéditive.

Ce retour gagnant sur les courts depuis sa défaite en quart de finale de l’Open d’Australie face à Alexander Zverev lui offre un huitième de finale apparemment très « jouable » sur le papier contre le vainqueur de la rencontre qui doit opposer le Moldave Radu Albot (ATP 69) à l’Espagnol Pedro Martinez (ATP 113).

Eliminé l’an dernier dans ce même tournoi en quart de finale par le futur vainqueur Nick Kyrgios, le Vaudois a les moyens d’aller plus loin cette semaine.

Continuer la lecture

Tennis

Roland Garros : Roger Federer renonce à participer

Publié

le

Roger Federer sera à nouveau éloigné des courts durant plusieurs mois (©KEYSTONE/EPA/NIC BOTHMA).

Blessé au genou droit, le Bâlois doit faire l’impasse sur les internationaux de France ce printemps.

Roger Federer (38 ans) a subi une opération au genou droit mercredi, a-t-il indiqué sur son compte Twitter. C’est un coup dur pour le Bâlois qui a ainsi déclaré forfait pour les tournois de Dubai, Indian Wells, Bogota, Miami et Roland-Garros. Il reprendra la compétition lors de la saison sur gazon. Il devrait donc être de la partie à l’occasion du tournoi de Wimbledon.

 

Par ailleurs, Federer a indiqué avoir été gêné depuis quelque temps par ce genou. Il s’est décidé pour une arthroscopie après discussions avec son équipe. « Après l’opération, les médecins ont confirmé que c’était la meilleure chose à faire, se montrant très optimistes quant au rétablissement complet du genou en question », a-t-il encore expliqué. Il avait déjà été opéré du genou gauche voilà bientôt quatre ans…

L’actuel n°3 mondial n’a joué qu’un seul tournoi cette année : l’Open d’Australie. Il a été éliminé en demi-finale par Novak Djokovic. Cette absence de plusieurs mois va faire le reculer au classement ATP. L’an dernier, il a remporté les tournois de Dubai et de Miami, il a également atteint le dernier carré à Roland-Garros.

 

 

 

Continuer la lecture

Sport

Coupe Davis: deux Genevois avec l’Equipe de Suisse

Publié

le

Henri Laaksonen, Luca Margaroli, Sandro Ehrat, Antoine Bellier ont à nouveau été sélectionnés par le capitaine Séverin Luethi, toute à droite. Marc-Andrea Hüsler, deuxième depuis la droite, est blessé. Il sera remplacé par un autre Genevois Johan Nikles (©KEYSTONE/Peter Schneider/archives).

Le capitaine Séverin Lüthi a fait appel à Johan Nikles et Antoine Bellier pour affronter le Pérou début mars à Lima.

C’est une sélection sans surprise. L’Equipe de Suisse de Coupe Davis qui se rendra à Lima les 6 et 7 mars sera formée de Henri Laaksonen (ATP 134), Sandro Ehrat (ATP 381), Johan Nikles (ATP 475), Antoine Bellier (ATP 554) et du spécialiste du double Luca Margaroli, (ATP 141 en double). Le vainqueur de cette rencontre entre le Pérou et la sélection helvétique qui se déroulera au Club Lawn Tennis de la Exposición sur terre battue jouera pour une place dans le groupe des qualifiés en septembre.

Un retour pour Nikles et Bellier

Il s’agit d’un retour pour les deux Genevois qui n’étaient présents ni l’un, ni l’autre lors de la défaite à Bratislava (1-3) contre la Slovaquie en septembre dernier. Nikles et Bellier remontent dans le classement mondial depuis quelques mois grâce à leurs bons résultats.
Luca Margaroli, le joueur de double suisse le mieux classé, complète l’Equipe de Suisse…

 

Johan Nikles accompagnera Antoine Bellier avec l’Equipe de Suisse de Coupe Davis les 6-7 mars à Lima (©KEYSTONE/Peter Schneider/archives).

 

Côté péruvien, Juan Pablo Varillas (ATP 145) est proche du numéro un helvétique Henri Laaksonen dans la hiérarchie planétaire.
Les autres candidats à une titularisation au sein de la sélection andine occupent un rang similaire aux Helvètes dans le classement ATP. Ce sont eux-aussi des habitués de la Coupe Davis : Nicolas Alvarez (ATP 335), Jorge Panta (ATP 486) ou Mauricio Echazu (ATP 563) sont régulièrement appelés tout comme Sergio Galdos (ATP 200), un spécialiste du double expérimenté qui occupait le 80e rang au classement mondial il y a encore deux ans.

Continuer la lecture