Rejoignez-nous

Le Club Sport

Tanguy Nef: « Je ne m’en rends pas encore forcément compte »

Publié

,

le

En ski alpin, Tanguy Nef (22 ans le 19 novembre) a réalisé une superbe performance dimanche lors du slalom spécial de Levi, où il participait pour la première fois à une manche de la Coupe du monde. Terminant au 15e rang au terme de la première manche, le skieur parti avec le dossard 40 a encore amélioré son rang lors du second run terminant à la 11e place du classement général.

Avec ces résultats, quels sentiments ont traversé le skieur lors de ses deux arrivées, la réponse du Genevois.

Tanguy Nef 11e du slalom de Lévi

 

Si Tanguy Nef a ressenti autant d’émotions au terme de la 1ère manche c’est qu’il n’a pas eu un parcours de vie comme les autres, le Genevois a choisi de très vite partir de Genève pour aller à Brigue avant de s’envoler pour les Etats-Unis où il poursuit ces études. 

Tanguy Nef Skieur alpin genevois

 

Avec ce parcours, il est donc facile d’imaginer qu’a aucun moment, Tanguy Nef n’imaginerait finir 11e lors de son premier départ en Coupe du monde. Un résultat dont il ne se rend pas encore compte. 

Tanguy Nef 22 ans, le 19 novembre

 

Le Genevois, n’avait que 21 ans lors du slalom de Lévi, il en a eu 22 le lendemain et est encore en étude aux Etats-Unis. Et même s’il venait à continuer de s’illustrer sur les pistes de la Coupe du monde, il n’en oublierait pas pour autant ses études.

Tanguy Nef Membre du cadre B de Swiss Ski

Si tout se passe bien, le Genevois devrait prendre part au prochain slalom de la Coupe du monde prévu le 9 décembre prochain à Val d’Isère (F)! Nul doute que Radio Lac prendra de ses nouvelles. 

Revoir la première manche du skieur genevois:

@SebTelley

Le Club Sport

A la découverte du Pony Games avec Spirit Pony Games de Laconnex

Publié

le

Une membre de l'équipe des Spirits Pony Games de Laconnex en action

Un sport équestre mais qui n’a rien de semblable à ce que l’on peut voir au Concours hippique de Genève: Radio Lac vous présente le pony games.

Un sport qui demande adresse, réflexion et agilité tout en maîtrisant un poney lancé à différentes allures. Pour en parler trois cavalières des Spirit Pony Games de Laconnex étaient les invitées du Club Sport: Audrey Parmelin-Progin, Caroline Parmelin et Marie Willy, l’occasion de faire plus ample connaissance avec ce sport méconnu mais spectaculaire.

Pony Games Avec les Spirits Pony Games de Laconnex

Pour en savoir plus: 

Le site de la Fédération suisse: https://mgaswitzerland.ch/

Le site des Spirit Pony Games de Laconnex: http://spiritponygames.com/

L’équipe des Spirit Pony Games de Laconnex

Continuer la lecture

Le Club Sport

Aviron: deux Genevoises aux championnats d’Europe

Publié

le

Sofia Meakin (à gauche) et Eline Rol rameront séparément sur le Rotsee avant se retrouver cet été en moins de 23 ans.

Eline Rol et Sofia Meakin font partie de la sélection suisse pour les championnats d’Europe à Lucerne (31 mai-2 juin). Les deux jeunes rameuses connaîtront leur première expérience chez les élites.

Eline Rol, en quatre de couple, et Sofia Meakin, en skiff (bateau à une place) poids léger connaîtront leur toute première expérience chez les élites. Pour les deux jeunes rameuses, c’est un rendez-vous capital en cette année préolympique. On connaît peut-être un peu mieux Eline Rol (championne d’Europe espoirs/moins de 23 ans en septembre en Biélorussie) qui fait partie du Team Genève. Mais Sofia Meakin, c’est la grande révélation de la saison. Depuis l’année dernière, elle n’a cessé de progresser. Elle a notamment remporté une course de sélection interne. Donc sa présence dans cette liste n’est pas une surprise pour la principale intéressée, même si elle éprouvait quand même une certaine appréhension avant la confirmation de la nouvelle.

Sofia Meakin Rameuse Swiss Rowing

 

Beaucoup d’émotions chez Sofia Meakin, qui est plus âgée qu’Eline Rol (pas encore 20 ans, elle les aura cet automne). Celle-ci est aussi ravie de sa sélection, mais elle va évoluer dans une catégorie qui n’est pas véritablement la sienne au départ.

Eline Rol Rameuse Swiss Rowing

 

Si Eline Rol n’évolue pas dans sa catégorie de prédilection, c’est parce que les places sont chères. Edouard Blanc, l’entraîneur national responsable des Elites a donc dû faire des choix. Il nous explique les décisions qu’il a prises, notamment celles concernant les deux rameuses genevoises.

Edouard Blanc Entraîneur national Swiss Rowing

 

L’une des rameuses absolument ravie, l’autre doit s’adapter. Souligner ce fait revient à évoquer l’ascension de Sofia Meakin qui est véritablement fulgurante! Stéphane Weiss, responsable compétition au Club d’Aviron de Vésenaz et Edouard Blanc sont stupéfaits. La principale intéressée nous explique cette montée en puissance qui a débuté l’année dernière.

Sofia Meakin Rameuse Swiss Rowing

 

Pourtant l’explication est simple : Sofia Meakin s’était focalisée sur ses études à l’Ecole Hôtelière de Lausanne jusqu’au début de l’année. Mais grâce à l’appui de ses doyens, elle a obtenu des allègements. Elle a pu diviser son année académique en deux : cinq cours à suivre ce semestre,  et trois le semestre prochain. Elle suit une voie comparable pour l’aviron où sa saison comporte aussi deux axes, malgré une part d’incertitudes.

Sofia Meakin Rameuse Swiss Rowing

 

Les deux Genevoises vont donc se retrouver ensemble sur le même bateau plus tard dans la saison, ne fois ces championnats d’Europe terminés. En attendant, il s’agit pour Sofia Mearkin de se focaliser sur le skiff monoplace avant de revenir au double qui seul fait partie du programme olympique.

 

Des contraintes de poids !

Les rameuses de la catégorie des poids « légères » doivent à tout prix éviter que leur masse corporelle n’augmente trop, faute de quoi, elle ne peuvent pas prendre le départ: 59 kg est la limite maximale. Pas facile quand on mesure plus de 180 cm comme c’est le cas de Sofia Meakin.

Sofia Meakin Rameuse Swiss Rowing

 

Mais quelle que soit la catégorie dans laquelle on évalue, les autres rameuses et rameurs de la délégation helvétique éprouvent une satisfaction particulière de par le fait de naviguer à domicile. Ramer sur le plan d’eau du Rotsee représente une satisfaction de plus quand on porte les couleurs rouge à croix blanche.

Eline Rol Rameuse Swiss Rowing

Continuer la lecture

Le Club Sport

La plongeuse Michelle Heimberg connaît une fantastique saison 2019

Publié

le

Michelle Heimberg lors du Bergen Open, en mai 2019

Michelle Heimberg, 18 ans (bientôt 19), occupe la 29e place mondiale en plongeon à 3 mètres. Une place qu’elle doit notamment à son superbe début de saison: en 2019, elle a déjà glané 3 médailles d’or et 3 médailles d’argent en 9 compétitions sur les 5 concours auxquels elle a pris part.

Cette année 2019 sera marquée par les championnats du monde en Corée du Sud en juillet, une dernière grosse échéance avec les possibles prochains Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Michelle Heimberg, élue sportive genevoise de l’année 2018 et membre de Team Genève,  est venue parler de son début de saison canon et de la riche année qui l’attend.

Michelle Heimberg 29e plongeuse mondiale

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Le Club Sport

Football: une date historique pour Servette !

Publié

le

Julián Karembeu, supporter, membre-fondateur des Enfants du Servette, et Steven Lang, demi gauche grenat

Beaucoup d’effervescence avant ce match Servette – Lausanne-Sport du vendredi 10.05.19. Vingt ans après le dernier titre de champion de Suisse et quarante ans après le fameux quadruplé, les footballeurs en grenat vivent à nouveau un moment historique tant attendu par joueurs, entraîneurs, dirigeants et supporters.

Peu avant le coup de sifflet initial, le club sports piloté par Sébastien Telley a eu le plaisir d’accueillir en direct depuis les tribunes Steven Lang, demi gauche grenat à vocation offensive, et Julián Karembeu supporter, membre des enfants du Servette, pour vous faire vivre les derniers instants précédant le match qui a attiré la grande foule au Stade de Genève…

Servette - Lausanne-Sport Steven Lang, demi gauche (Servette FC) et Julián Karembeu (Enfants du Servette)

 

Continuer la lecture

Le Club Sport

Gilbert Guyot: « il faut une victoire pour que la fête soit belle ! »

Publié

le

Le match opposant le Servette football club au Lausanne-Sport vendredi dès 20h et la perspective de revoir les Grenat dans l’élite raniment la flamme de Gilbert Guyot. Pour l’emblématique capitaine du SFC 78-79, vainqueur des quatre trophées mis en jeu, seule la victoire satisferait vraiment le nombreux public…

Vingt ans après le dernier titre de champion de Suisse remporté grâce à un succès (5-2) à Lausanne, quarante ans après le fabuleux quadruplé (championnat, Coupe de Suisse, Coupe de la Ligue, Coupe des Alpes), Servette s’apprête à vivre à nouveau un moment historique. Capitaine durant dix ans (72-82), entraîneur d’équipes de juniors durant de nombreuses années, Gilbert Guyot a contribué à transmettre un précieux héritage à la génération actuelle, il est venu en parler en direct sur Radio Lac jeudi soir dans le Club Sport.

Gilbert Guyot Capitaine du Servette FC 72-82

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture