Rejoignez-nous

Sport

Super League: Triste fin pour Lausanne

Publié

,

le

Il n’y a pas eu de miracle pour le Lausanne-Sport !

Trois jours après la mère des défaites à Lugano (2-0), les Vaudois n’ont pas gagné à la Pontaise face à Thoune le match qu’ils devaient gagner pour avoir une chance de « survivre ». Battu 2-0 par le FC Thoune dans une rencontre marquée malheureusement par le comportement imbécile des fans vaudois dont les débordements ont provoqué l’interruption du match avant son terme, le Lausanne-Sport ne peut plus échapper à la relégation avant l’ultime journée.

Promus il y a deux ans, les Vaudois quittent l’élite l’année où l’arrivée d’un nouveau propriétaire devait leur permettre de franchir enfin un palier, de redevenir ce club qui, il y a bientôt 20 ans, luttait pour le titre. Mais elle est bien là la magie du football qui nous apprend que rien ne peut être écrit d’avance. Qu’un coup de baguette magique ne peut pas effacer toutes les fêlures qu’une drôle de saison aura laissé éclater. La dernière, ce divorce avec les supporters qui ont provoqué des scènes presque inimaginables dimanche, sera peut-être la plus difficile à guérir.

Le pourquoi d’une relégation

Cinquième à la trêve à trois points seulement de la troisième place, Lausanne aura vécu un printemps « horribilis ». Avec une seule victoire à leur compteur, le 2 avril à la Pontaise contre Lugano (2-1), le bilan des Vaudois en 2018 est proche du néant. Il s’explique à la fois par la fracture entre le vestiaire et Fabio Celestini, qui a entraîné le renvoi de l’entraîneur au soir du 28 avril, et par une campagne de transferts qui n’a pas ciblé la priorité absolue: l’engagement d’un défenseur central de valeur.

Grâce au soutien de son nouveau propriétaire Ineos, Lausanne est un club qui n’accuse aujourd’hui plus aucun souci d’argent. Les Vaudois feront donc tout pour reprendre leur place en Super League avant l’inauguration de leur nouveau stade de la Tuilière prévue pour la saison 2019/2010. Ils s’avancent donc comme les grandissimes favoris du prochain championnat de Challenge League. Mais ils devront toutefois rester sur leurs gardes. Le Servette FC, qui bénéficie lui aussi de la générosité d’une grande multinationale, ne sera peut-être pas toujours dirigé par un entraîneur étranger qui ne maîtrise pas le français, qui ignore tout de la réalité du football suisse et qui est, enfin, épaulé par un directeur sportif issu du rugby…

L’opération remontada menée à bien

Si les Lausannois basculent en enfer, les Sédunois sont, quant à eux, au septième ciel. Victorieux 3-2 du FC Saint-Gall, ils ont mené à terme cette opération remontada qu’ils considèrent encore plus belle qu’une victoire en Coupe de Suisse. Que les esprits chagrins jugeaient impossible au soir de la défaite du 10 février à Lugano qui laissait le FC Sion à sept points à la barre.

Ce match à Lugano était le premier dirigé par Maurizio Jacobacci. Promu depuis l’équipe des M21, le successeur de Paolo Tramezzani et de Gabri est, bien sûr, le grand artisan de ce maintien. Il a eu l’intelligence de modifier un système de jeu pour chercher davantage de verticalité dans le jeu de possession et de sortir de la « cave » dans laquelle avaient été enfermés de manière inexplicable Carlitos, Lenjani et Neitzke. Il reste à espérer que Christian Constantin maintiendra sa confiance à Maurizio Jacobacci et qu’il misera toujours sur la jeunesse de son effectif. Bouleverser son équipe comme il l’a fait l’été dernier serait la dernière chose à faire. Christian Constantin est trop avisé pour jouer à nouveau avec le feu au terme d’une saison qui aurait pu être celle de toutes les désillusions.

Fessés jeudi par le FC Bâle (5-1), les Young Boys ont eu le mérite de bien rebondir devant leur public face à Lugano pour que la remise de la coupe du Champion soit une belle fête. Les Bernois se sont imposés 3-1 après avoir pourtant concédé l’ouverture du score. La récréation est désormais terminée pour l’admirable Steve von Bergen et ses coéquipiers. Ils ont deux semaines pour se remettre en mode « guerriers » avant la finale de la Coupe de Suisse contre le FC Zurich de Ludovic Magnin qui, pour sa part, a battu.. 4-1 le FC Bâle au Letzigrund.

(Source ATS – Photo ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Genève Volley veut assurer sa place dans l’élite samedi

Publié

le

Laetitia Perroud et Alyssa Aveni (à droite) compte bien terminer leur série samedi par une nouvelle victoire sur Toggenbourg. Le nouveau président Patrick Tran (au fond) prépare déjà l'avenir...

Les volleyeuses de Châtelaine ont leur destin entre leurs mains : une victoire samedi (17h30) face à Toggenbourg dans leur salle de l’école Henri Dunant dans le troisième match des play-outs leur assurerait leur place en Ligue Nationale A pour la saison prochaine.

Dans un week-end complètement « coronavirussé » pour le sport d’élite suisse, seul les sports de salle ont été épargnés. Les rencontres du championnat attirant le plus souvent moins de mille personnes, celles-ci peuvent se dérouler normalement. Pourtant jeudi soir, soit à la veille des mesures annoncées par le Conseil Fédéral, Swiss Volley avait déjà édicté un certain nombre de nouvelles règles. Mais la nouvelle coach principale de Genève Volley, Aïda Shouk ne panique pas. Loin de là!

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

Vendredi, en revanche, fini de rigoler ! Les mesures prises ont pour effet de paralyser les disciplines médiatisés. Pour les autres, la situation sur le plan sanitaire semblant contrôlable, l’aspect compétition reprend le dessus.

Entrée en matière réussie pour Aïda Shouk

Intronisée à la tête de la première équipe pour les play-outs en lieu et place de Ludovic Gruel, Aïda Shouk (qui était l’une de ses assistantes en compagnie de Fabia Gnädinger) a connu une certaine réussite pour les deux premières rencontres gagnées face aux néo-promues de Toggenbourg. Ces deux parties ont été moins facile à gagner que le score (3-0 à chaque fois) ne l’indique.

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

La prise de conscience de la part des joueuses a permis à Genève Volley de se relever. Mais elle n’explique pas à seule la victoire en trois manches à Wattwil une semaine à l’occasion du deuxième acte des play-outs alors qu’à la reprise du championnat le déplacement saint-gallois s’est soldée par une courte défaite (2-3). Sans doute, l’approche plus pragmatique d’Aïda Shouk (37 ans) axée sur la motivation convient mieux aux joueuses que les conceptions sans doute  trop intellectuelles de son prédécesseur. De peur de mal faire, celles-ci étaient probablement inhibées.

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

Ancienne joueuse de l’Equipe de Suisse, la Lausannoise a connu quatre clubs au cours de sa carrière (Lucerne, Cheseaux, Kanti Schaffhouse et Köniz), de quoi emmagasiner une précieuse expérience à transmettre à son équipe.

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

Autre clef de la réussite retrouvée de la formation de Châtelaine, l’arrivée de la nouvelle Américaine Julia Brown arrivée pour pallier la blessure de sa compatriote Caitlyn de Witt sérieusement blessée à l’épaule.

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

Terminer le travail

Reste une victoire à remporter : la dernière pour mettre un terme à cette saison. Mais la « balle de match » est souvent la plus difficile à jouer.

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

Reste à savoir quelle la clé de cette potentiellement ultime partie de l’exercice samedi (17h30) face à Toggenbourg à l’Ecole de Culture Générale Henri Dunant.

Aïda Shouk Coach principale de Genève Volley

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Football

Tous les matches renvoyés en Swiss Football League

Publié

le

Le Stade de la Praille restera vide dimanche.

Tous les matches de la 24e journée du championnat de Suisse ont été renvoyés dans les deux premières catégories helvétiques.

Prenant acte de la décision du Conseil Fédéral qui a interdit vendredi matin toutes les manifestations de plus de mille personnes jusqu’au 15 mars, la Swiss Football League (SFL) a décidé de renvoyer tous les matches de samedi et dimanche en Super et en Challenge League comptant pour la vingt-quatrième journée de championnat. Ces dix rencontres se joueront à une date ultérieure. Aucune décision n’a encore été prise pour la vingt-cinquième journée, celles du week-end des 14 et 15 mars. La SFL se prononcera à ce sujet lundi ou mardi. « En raison des délais très courts et pour poursuivre la compétition dans un cadre régulier, des matches sans spectateurs (à huis clos) devront être envisagés. Simultanément, Les intérêts économiques des clubs doivent aussi être pris en compte dans les discussions lors de l’élaboration des scénarios possibles. Ce n’est qu’après cette décision que la SFL pourra déterminer des dates pour la reprogrammation des matches de la 24e journée », écrit l’instance faîtière des catégories de jeu professionnelles helvétiques sur son site internet.

Billets toujours valables pour Servette -Lugano

Le Servette FC a également communiqué sur son site au sujet du match contre le FC Lugano qui devait se jouer dimanche (16h) au Stade de Genève ; les billets déjà achetés restent valables pour assister à cette partie quand elle se jouera.

 

 

Continuer la lecture

Tennis

Stan Wawrinka s’incline en quarts de finale à Acapulco

Publié

le

[Keystone/AP Photo/Rebecca Blackwell]

Stan Wawrinka (ATP 16) a échoué dès les quarts de finale à Acapulco. Tête de série no 3 du tableau, le Vaudois s’est incliné 6-4 6-4 devant Grigor Dimitrov (ATP 22). Il restait pourtant sur cinq succès d’affilée face au Bulgare.

Efficace au service dans ses deux premiers matches, Stan Wawrinka n’a cette fois-ci pas pu compter sur cette arme (33% de points gagnés derrière sa deuxième balle, 72% derrière la première). Il fut, surtout, bien trop inconstant à l’échange: le Vaudois a commis 34 fautes directes, contre 12 seulement pour Grigor Dimitrov!

Stan Wawrinka, qui a concédé les huit premiers points du match, s’est accroché pour recoller à 3-3. Mais il a perdu un nouveau jeu de service dans la foulée pour laisser Grigor Dimitrov reprendre le contrôle. Un seul break, réussi « blanc » dans le cinquième jeu, a en revanche suffi au Bulgare pour faire la différence au deuxième set.

Demi-finaliste du dernier US Open, Grigor Dimitrov a conclu cette partie sur sa première balle de match après 84′ de jeu, battant Stan Wawrinka pour la première fois depuis l’été 2016. Sacré sur les courts en dur d’Acapulco en 2014, le vainqueur du Masters 2017 devrait retrouver Rafael Nadal (ATP 2) en demi-finale.

Continuer la lecture

Actualité

Europa League : le FC Bâle qualifié sans gloire, ni douleur

Publié

le

Valentin Stocker, à gauche, et le FC Bâle n'ont guère inquiété par l'Apoel de omas De Vincenti, à gauche (EPA/GEORGIOS KEFALAS).

Les Bâlois ont assuré sans trop de difficulté leur qualification pour les huitièmes de finale de l’Europa League en venant à bout d’APOEL Nicosie (1-0) grâce à un penalty transformé par Fabian Frei.

Un match sans rythme, dans un Parc Saint-Jacques qui sonne creux : le FC Bâle a assuré l’essentiel sans folie jeudi soir lors du match retour des seizièmes de finale de l’Europa League… Les Rhénans se sont imposés par la marge la plus étroite (1-0) face à APOEL Nicosie, obtenant la qualification escomptée les huitièmes de finale sur le score total de 4-0.

Fabien Frei a inscrit le seul but de la rencontre sur penalty après l’intervention de l’assistance vidéo à l’arbitrage. Selon le milieu de terrain du FC Bâle, il fallait réagir après plusieurs contre-performances à domicile. Marceline Michon a rencontré le demi axial du FCB juste après la partie.

Fabian Frei Demi défensif du FC Bâle

 

Le FC Bâle a fêté hier sa première victoire de l’année à domicile. Essentiel pour la confiance, selon Samuele Campo.

Samuele Campo Meneur de jeu du FC Bâle

 

Large domination territoriale

Les joueurs de Marcel Koller ont largement dominé les débats, avec 65% de possession de ballon. Si les Chypriotes n’étaient pas à leur affaire, les Bâlois ont été particulièrement consciencieux.

Samuele Campo Meneur de jeu du FC Bâle

 

Les Bâlois, forts de leur succès 3-0 au match-aller, ont su gérer la fatigue accumulée. Ils sont encore engagés dans trois compétitions: championnat, Coupe de Suisse et sur la scène européenne.

Fabian Frei Demi défensif du FC Bâle

 

Continuer la lecture

Tennis

Stan Wawrinka se qualifie pour les quarts de finale à Acapulco

Publié

le

[Keystone/AP Photo/Rebecca Blackwell]

Stan Wawrinka (ATP 16) jouera les quarts de finale à Acapulco. Tête de série no 3 du tableau, le Vaudois a dominé l’Espagnol Pedro Martinez (ATP 113) 6-4 6-4 en 1h30′ au 2e tour. Il se frottera à Grigor Dimitrov (ATP 22) jeudi soir.

Auteur de 35 aces dans un 1er tour où il avait sauvé neuf balles de break sur neuf face à Frances Tiafoe, Stanislas Wawrinka ne s’est pas montré aussi percutant sur sa mise en jeu face à Pedro Martinez. Il a, ainsi, perdu à deux reprises son engagement, la deuxième alors qu’il servait pour le gain du match à 6-4 5-3.

Le Vaudois, qui a gagné 90% des points derrière sa première balle mais seulement 33% derrière la seconde, a néanmoins maîtrisé son sujet. Il a su serrer sa garde pour éviter toute mauvaise surprise, même s’il aurait également pu remporter plus aisément un premier set dans lequel il a manqué deux balles de double break à 4-1.

Stan Wawrinka retrouvera jeudi soir un adversaire qu’il connaît parfaitement. Il mène ainsi 7-4 dans son face-à-face avec Grigor Dimitrov, qui a écarté deux balles de match face à Adrian Mannarino (ATP 42) mercredi. Un sixième succès d’affilée face au Bulgare devrait lui permettre de se frotter à Rafael Nadal en demi-finale.

Continuer la lecture