Rejoignez-nous

Sport

Servette Rugby Club : l’heure du bilan avant la trêve hivernale

Publié

,

le

Il reste encore un match à jouer pour les Genevois ce dimanche à domicile face à l’AS Succieu Terres Froides, un club venu d’Isère.

A quelques jours de la pause, il est l’heure de faire un bilan de cette première moitié de saison. Pour rappel, le SRC est engagé en Promotion Honneur, soit la 7e division française. Le club genevois est pour le moment 2e de son championnat. Un résultat positif pour ses dirigeants, quand on sait que les débuts de saison ont été compliqués. Pour rappel, l’entraineur principal est parti juste avant la reprise, et les blessures se sont enchainées. Mais certains joueurs se sont révélés et ont pris leurs responsabilités, comme l’explique Alain Studer, le directeur sportif du SRC:

Alain Studer Le directeur sportif du SRC

Le projet du Servette Rugby Club a tout juste 4 ans, le club franchit les paliers chaque année, et il est en permanence en apprentissage. Alain Studer :

Alain Studer Directeur sportif du SRC

Ne ratez donc pas le dernier match du SRC de l’année 2017 ce dimanche, face à l’AS Succieu Terres Froides, à 15h au stade de la Praille.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Club Sport

A 17 ans, Paloma Mello nagera au Mondial sénior de natation artistique

Publié

le

Paloma Mello lors de la manche 2 des Worlds Series à Alexandropoulos [Photo Delphine Berenguer]

Elle a 17 ans et représente son club de natation artistique (nom remplaçant natation synchronisée depuis 2017) des Dauphins Synchro de Vernier depuis ses 6 ans. Paloma Mello a cette année franchi un cap avec une première participation au Championnat suisse élite qui se sont tenus le week-end du 13 au 14 avril dernier, le tout avec un certain succès puisqu’elle a remporté la médaille de bronze en solo tech (seule dans le bassin avec des figures imposées). Une médaille de bronze accompagnée d’une médaille d’or par équipe chez les juniores.

Deux semaines auparavant, Paloma Mello participait à la deuxième manche des World Series en Grèce, un mois d’avril chargé. Radio Lac a été à la rencontre de la jeune nageuse verniolane et de celle qui l’entraîne depuis 7 ans Delphine Berenguer.

Paloma Mello & Delphine Berenguer Dauphins Synchro Vernier

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

Première réunion du nouveau comité de pilotage pour la patinoire

Publié

le

La fin du GSHC aux Vernets se rapproche lentement mais surement

Le projet de nouvelle patinoire a connu une petite avancée la semaine dernière avec une réunion du Comité de pilotage (CoPil) du projet.

Forcé de repartir de zéro suite à la nouvelle répartition des département, le CoPil a émis le préavis de ne se concentrer que sur l’emplacement de Trèfle-Blanc. En résumé, sous réserve d’un total renversement de situation venant du Conseil d’Etat, tout autre projet (emplacement de la voirie, parking des Vernets etc.) serait laissé tomber. Les explications du Conseil d’Etat à la tête du Département de la cohésion sociale Thierry Apothéloz.

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

 

Le dernier projet en date est celui proposé par Olivier Plan, un projet 100% privé. Pour autant, le CoPil n’a pas encore retenu de modèle économique qui sera proposé au gouvernement genevois

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

 

« Il y aura un appel d’offres »

Cette première réunion du CoPil constitue donc une avancée dans ce dossier tortueux. Une avancée qui permet de formaliser: même si le projet d’Olivier Plan est actuellement le seul publiquement connu, un appel d’offres aura lieu pour cette nouvelle patinoire.

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

Affaire à suivre…

 

 

Propos recueillis par Marie Prieur

Texte web: Sébastien Telley

Continuer la lecture

Le Club Sport

Patrick Emond: « La décision n’a pas été très longue »

Publié

le

Le nouvel entraîneur du GSHC, Patrick Emond [DR]

Le nouvel entraîneur du Genève-Servette Hockey Club était l’invité du Club sport au soir de sa nomination. L’occasion de faire plus ample connaissance avec le nouveau coach, de revenir sur ses années juniores mais aussi de parler de l’avenir. Retrouvez ci-dessous son interview en intégralité en 3 parties distinctes

Sa nomination et ses années juniores

Patrick Emond Entraîneur du GSHC

 

Sa personnalité

Patrick Emond Entraîneur du GSHC

 

Le futur du GSHC

Patrick Emond Entraîneur du GSHC

 

L’interview en vidéo

 

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Sport

Patrick Émond est le nouvel entraîneur du GSHC, contrat de 2 ans

Publié

le

Le nouvel entraîneur Patrick Emond (au centre) avec Chris McSorley (à gauche) et Laurent Strawson

Le Genève-Servette Hockey Club a confirmé mercredi Patrick Émond, 54 ans, dans ses fonctions d’entraîneur en chef de l’équipe première et ce pour deux ans plus une option pour une année supplémentaire. Le Québécois succède ainsi à Chris McSorley. Ce dernier conserve ses fonctions de directeur sportif au sein du club genevois.

A la tête des juniors élites du club depuis la saison 2010-2011, Patrick Emond reste sur deux titres de champion suisse avec la relève grenat. Il est déjà connu de l’équipe première puisqu’il officiait comme 3e coach lors des matchs à domicile.

« Avec ses qualités pédagogiques et techniques, il pourra appuyer au mieux les jeunes éléments qui vont intégrer l’effectif dès la saison prochaine », souligne le communiqué du Genève-Servette. Le nouvel entraîneur sera épaulé par Louis Matte, déjà présent depuis de longues années derrières le banc aux Vernets.

« Pour être convaincant, il faut être convaincu. Je suis convaincu », le nouveau coach genevois est prêt à relever le défi.

Deux places distinctes

« Ce n’est pas une question de personne », a d’entrée martelé le président du conseil d’administration du Club Laurent Strawson en abordant le sujet du poste de directeur sportif de Chris McSorley. Ce dernier occupera pleinement la fonction de directeur sportif, poste qu’il occupait jusqu’à présent en même temps que son poste de head coach. Son défi sera notamment de pérenniser le partenariat avec le HC Sierre, récemment promu en LNB.

Chris McSorley qui a déclaré mettre fin à sa carrière de coach. « J’espère que ce poste (de directeur sportif) sera mon dernier job », a-t-il complété. Pour le futur proche, plusieurs pistes ont été abordées par Laurent Strawson comme la possible création d’une commission sportive.

Une certitude toutefois, il existe dorénavant au GSHC deux fonctions distinctes: Patrick Emond est le head-coach, Chris McSorley est directeur sportif.

Patrick Emond qui sera notre invité dans Le Club Sport ce soir dès 19h. 

Développement suit

Continuer la lecture

Actualité

Monte-Carlo: Wawrinka craque

Publié

le

Stan Wawrinka quitte battu le court central du Rocher, avec une montagne de regrets (©KEYSTONE/EPA/SEBASTIEN NOGIER)

Que s’est-il passé dans la tête, le bras et les jambes de Stan Wawrinka au 2e tour du Masters 1000 de Monte-Carlo?

Le Vaudois (ATP 36) a perdu 0-6 7-5 6-3 contre Marco Cecchinato (ATP 16) un match qu’il aurait dû gagner mille fois.

Cette défaite trottera sans doute longtemps dans la tête du vainqueur de l’édition 2014, qui avait bouclé la première manche en 21 minutes seulement après un véritable cavalier seul en forme de démonstration de puissance. Et qui, surtout, avait fait le break dans la deuxième jusqu’à servir pour le match à 5-3…

Puis la machine s’est enrayée, en même temps que le demi-finaliste surprise de Roland-Garros 2018 retrouvait son tennis. Cecchinato, d’abord totalement hors sujet puis tout juste en mode survie, s’est soudainement réveillé sur la terre battue du Rocher et a fait preuve d’une efficacité redoutable.

Car Wawrinka, malgré la perte du deuxième set, aurait pu et dû continuer de faire la course en tête, ayant eu quatre balles de break en sa faveur. Le Vaudois n’a toutefois pas su les convertir, au contraire d’un Cecchinato qui, lui, a frappé à sa première occasion (pour mener 4-2) et n’a plus lâché son os, filant tout droit vers un 8e de finale contre l’Argentin Guido Pella, tombeur de Marin Cilic (6-3 5-7 6-1).

Ce revers, improbable, n’est pas sans rappeler celui concédé par Wawrinka dès son entrée en lice au Masters 1000 de Miami contre Filip Krajinovic. En Floride, le Vaudois avait notamment mené 3-1 puis 5-2 dans le tie-break de la troisième manche sans parvenir à conclure (5-7 6-2 6-7).

S’il n’avait pas de point à défendre sur le Rocher, Wawrinka a tout de même raté une belle opportunité de gagner des places au classement mondial, lui qui espère bénéficier d’un statut de tête de série à Roland-Garros.

Source ATS

Continuer la lecture