Rejoignez-nous

Le Club Sport

Patrick Kinigamazi: « si je perds, j’arrête ! »

Publié

,

le

Un tournant dans la carrière de Patrick Kinigamazi (© Stéphane Chollet).

Le boxeur genevois se trouve à un tournant dans sa carrière au moment d’entamer la défense de son titre mondial WBF face au Britannique Jordan McCorry chez les super-plumes. 

La victoire ou la retraite tel est l’enjeu du combat que Parick Kinigamazi livre jeudi soir face au Britannique Jordan McCorry. Un combat en douze rounds de trois minutes dans la catégorie des poids super-plumes, les moins de 58,9 kg, titre planétaire WBF en jeu. Âgé de 35 ans, le sociétaire du club pugilistique de Carouge qui était l’invité du Club Sport de Radio Lac considère ce combat comme le tournant de sa carrière. Un succès face à un ressortissant du Royaume-Uni aurait un retentissement médiatique important avec davantage de chances d’attirer un financement conséquent susceptible de mener à un futur combat prestigieux.

Patrick Kinigamazi Détenteur du titre mondial WBF des super-plumes

 

A l’inverse, un revers sonnerait comme un coup d’arrêt….

Patrick Kinigamazi Détenteur du titre mondial WBF des super-plumes

Au total, ce sont cinq combats professionnels qui se dérouleront sous le chapiteau du Cirque de Noël à Plainpalais, avec notamment la présence du mi-lourd (moins de 79,3 kg) lausannois Yoann Kongolo qui sera opposé à l’Allemand Miloslav Savic. Celui opposant Kinigamazi à McCorry aura lieu en fin de soirée…

 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Club Sport

Hockey sur glace: les souvenirs les plus marquants des Aigles en play-off

Publié

le

Timothy Kast a marqué son premier but en LNA lors des play-offs voilà exactement 11 ans (© Clara Salama/archives).

Les play-offs sont le moment le plus attendu de la saison par les passionnés de hockey sur glace. La série entre Genève-Servette et Berne est aussi l’occasion pour trois membres du club grenat d’évoquer leurs meilleurs souvenirs ou les pires.

Le hockey sur glace prend beaucoup de place dans l’actualité sportive avec les play-offs de National League qui se jouent actuellement. Les playoffs sont le plus beau moment de la saison pour les hockeyeurs, les entraîneurs et les supporters. Les meilleurs moments des carrières se jouent souvent durant ces périodes, mais les pires aussi! Parmi les bons souvenirs, le premier but en LNA de l’attaquant Timothy Kast. C’était contre Rapperswil lors des séries finales de 2008.

Timothy Kast Attaquant du Genève-Servette HC

 

Mais ce n’est pas le seul bon souvenir du centre genevois. Les émotions après certaines situations restent gravées à jamais dans les mémoires. Même si la douzième victoire, synonyme de titre nationale, n’a toujours pas pu être vécue.

Timothy Kast Attaquant du Genève-Servette HC

 

Pour Sébastien Beaulieu, c’est la série contre Fribourg Gottéron lors des play-offs de 2010 qui constitue son meilleur souvenir. Ecoutez l’entraîneur des gardiens du Genève-Servette HC.

Sébastien Beaulieu Entraîneur des gardiens du Genève-Servette HC

 

Cette année là, Fribourg menait 3-1 dans la série et n’était plus qu’à un match d’aller en demi-finale. Mais la joie des Fribourgeois allait être de courte durée, puisque Genève-Servette s’est imposé 4-3 pour retrouver Zoug en demi. Un élément a déclenché ce retournement de situation. Sébastien Beaulieu s’en rappelle bien.

Sébastien Beaulieu Entraîneur des gardiens du Genève-Servette HC

 

Mais les play-offs ce ne sont pas que des bons souvenirs. Il y’a des défaites cruelles ou dures, le fait d’être passé proche de l’exploit ou tout simplement de passer totalement à côté de ses matches. Le Genève-Servette HC a tout vécu ou presque. Dans le staff depuis près de 17 ans, Aurélien Omer, dit Jimmy, a vécu les finales perdu contre Zurich en 2008 et Berne en 2010. Son pire souvenir réside dans l’une d’elle. Ecoutez le chef matériel du club genevois.

Aurélien Omer Responsable-matériel du Genève-Servette HC

 

Peut-être que Genève-Servette arrivera à effacer ce souvenir douloureux de l’esprit d’Aurélien Omer cette saison déjà. Mais ça passera forcément par un exploit face au CP Berne.

 

@GeffScar

 

Continuer la lecture

Le Club Sport

Une saison positive pour Genève Volley

Publié

le

Fabia Gnädinger estime positive la saison vécue par Genève Volley pour son retour en LNA.

Battues à deux reprises en quarts de finale des play-offs par Sm’Aesch Pfeffingen, les joueuses de Châtelaine ont fait mieux que de se défendre et elles ont encore la possibilité de terminer à la cinquième place ; une place qualificative pour la Coupe d’Europe. 

Face à Sm’Aesch Pfeffingen, les joueuses de Ludovic Gruel ont subi deux défaites très nettes sur la même marque (0-3) tant à l’extérieur samedi que dans leur salle de l’Ecole Henri Dunant dimanche. C’était l’issue attendue : la logique a donc été respectée, mais les volleyeuses de Châtelaine sont quand même un peu déçues.

Fabia Gnädinger Coach-assistante de Genève Volley

 

Car malgré un score nettement défavorable, Genève Volley a inscrit 20 points durant cinq des six sets joués ce week-end d’où cette impression qu’il y avait sans doute mieux à faire.
Le championnat approche gentiment de sa fin pour les Genevoises. Même si leur saison n’est pas tout à fait terminée, elles ne prendront pas part aux demi-finales, elles ne sont donc plus en lice pour devenir championnes de Suisse. Et Fabia Gnädinger de nous dire ce qu’elle a retenu de cette première saison en LNA.

Fabia Gnädinger Coach-assistante de Genève Volley

 

Au-delà du prestige, l’enjeu sportif est bien réel puisque la 5e place est synonyme de qualification pour une Coupe d’Europe interclubs. Il ne s’agit de pas de matches de liquidation. Loin de là ! On poursuit avec le système play-offs (cinquième contre huitième et sixième contre septième). Et là où ça devient intéressant, c’est Genève Volley va affronter l’équipe de Franches-Montagnes, une équipe qui lui a très bien convenu durant la saison régulière.

Fabia Gnädinger Coach-assistante de Genève Volley

 

En cas de qualification, leur prochain adversaire sera soit Cheseaux ou Lugano, et selon toute vraisemblance Lugano qui a terminé cinquième et contrairement à VFM, les Tessinoises ne leur ont pas du tout réussi lors de la saison. Pourtant, elles n’ont fini qu’avec une petite longueur d’avance sur les Jurassiennes. Je vous propose d’écouter une dernière fois Fabia Gnädinger qui nous parle des difficultés rencontre contre cette formation luganaise.

Fabia Gnädinger Coach-assistante de Genève Volley

 

Pour savoir si cette tendance se confirme, il faut attendre la double, éventuellement triple confrontation contre VFM. La première de ces rencontres est prévue le 27 mars en terres jurassiennes…

 

Continuer la lecture

Le Club Sport

Hockey sur glace: Sébastien Beaulieu, ange-gardien des portiers du GSHC

Publié

le

Robert Mayer a retrouvé son meilleur niveau au moment décisif (© Augusto Tomassetti/archives).

Qualifié pour les play-offs, puis vainqueur du premier match des quarts de finale des play-offs à Berne (2-0), grâce notamment à un Robert Mayer étincelant, Genève-Servette doit beaucoup à son gardien tchéco-suisse. Mais l’autre portier servettien Gauthier Descloux a aussi joué un rôle très important tout au long de la saison. Geff Scarantino s’est penché sur le travail effectué par leur coach spécifique, Sébastien Beaulieu, dans le cadre du club sport de Radio Lac…

Parmi les thèmes abordés, une question primordiale: quand un dernier-rempart brille, quelle part du mérite revient à l’entraîneur des gardiens? La réponse est à découvrir en écoutant l’enregistrement ci-dessous!

Sébastien Beaulieu Entraîneur des gardiens du Genève-Servette HC

 

 

@GeffScar

 

Continuer la lecture

Le Club Sport

Tim Bozon: « On a envoyé un message fort à toute la ligue »

Publié

le

Tim Bozon lors de son but décisif face aux ZSC Lions [Bastien Gallay - gallayphoto.ch]

Si le Genève-Servette s’est qualifié lundi soir en s’imposant face aux ZSC Lions, c’est en partie grâce à son numéro 94, Tim Bozon. L’ailier français à licence suisse a fait vibrer les 7’135 personnes présentes lors du troisième tiers. Invité dans Le Club Sport, il est revenu sur son sentiment vingt-quatre heures après la victoire face à Zurich

Tim Bozon Joueur du GSHC

 

Pour l’un de nos commentateurs au micro lundi soir Nico Puchat, cette qualification en playoffs est la plus belle depuis le retour du club genevois dans l’élite suisse, un avis partagé par le joueur genevois:

Tim Bozon Joueur du GSHC

 

« C’était pas le goal le plus compliqué mais il fait plaisir »

Le numéro 94 genevois a donc inscrit ce but décisif face à Zurich, une but issue d’une « sortie de zone sous contrôle » écoutez son récit

Tim Bozon Joueur du GSHC

 

Habitué à beaucoup marqué durant ses précédentes saisons, est-ce que le joueur tricole préfère marquer 45 buts en une saison et ne pas inscrire ce but décisif ou pouvoir marquer le même goal que lundi. La réponse du numéro 94 genevois:

Tim Bozon Joueur du GSHC

 

« On a montré à toute la Suisse qu’on est capable de tout »

Après cette qualification inespérée il y a encore quelques jours, la donne est claire pour les Aigles genevois: ils sont capables de tout face à Berne

Tim Bozon Joueur du GSHC

 

Réécoutez la séquence en intégralité:

Tim Bozon Joueur du GSHC

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Le Club Sport

« C’est déjà incroyable que l’escalade soit aux JO en 2020 »

Publié

le

L'escalade sportive, un sport qui grimpe! / Photo: Facebook Club alpin suisse

Cette une nouvelle tombée cette fin de semaine, les organisateurs des Jeux olympiques de Paris 2024 ont officiellement proposé le breakdance, l’escalade, le surf et le skateboard comme sports invités au programme de leurs Jeux olympiques. Cette sélection, qui s’ajouterait aux 28 sports déjà au programme, doit encore être validée par le Comité international olympique (CIO), en décembre 2020.

Le breakdance ferait sa première apparition aux Jeux olympiques en 2024 alors que les trois autres sports sont déjà invités aux prochaines olympiades estivales de Tokyo en 2020.

Parmi les sports invités, l’escalade sportive, un sport en pleine expansion. Pour en parler, nous avons contacté Sofya Yokoyama, une Rolloise de 20 ans,  membre de l’équipe élite d’escalade sportive du Club alpin suisse, champion suisse de bloc en 2018. 

Sofya Yokoyama Membre de l'équipe suisse élite

Un sport invité fera partie intégrante du programme des Jeux avec des médailles, des diplomes etc. et qui est invité par le Comité d’organisation d’une édition  ! A ne pas confondre avec un sport de démonstration qui était jusqu’en 1992, un sport sans résultat officiel.

Sofya Yokoyama à l’entraînement: 

View this post on Instagram

No wonder my shoulders hurt 🤷‍♀️

A post shared by Sofya Yokoyama (@sofya_yokoyama) on

 

Sébastien Telley

Continuer la lecture