Rejoignez-nous

Sport

Mondial 2018: la France a sa deuxième étoile

Publié

,

le

L’équipe de France est devenue championne du monde pour la deuxième fois de son histoire.

Vingt ans après avoir soulevé le trophée comme capitaine, Didier Deschamps a conduit les Bleus au sacre suprême dimanche à Moscou, en finale contre la Croatie (4-2).

Les Français ont ouvert le score à la 18e minute grâce à un but contre son camp de Mario Mandzukic, qui a dévié de la tête un coup franc tiré et obtenu par un Antoine Griezmann tombé très (trop) facilement.

Mais les Bleus ont été rejoints à la 28e sur une frappe d’Ivan Perisic, lequel a conclu avec sang-froid et talent une action symbolisant bien la finale ainsi que l’ensemble du tournoi de la Croatie: engagement (quatre duels gagnés après le coup franc tiré par Luka Modric) et talent (contrôle et frappe pure du buteur).

Les Vatreni vont sans doute longtemps se demander ce qu’ils ont bien pu faire de faux dans ce match d’une vie. Ivan Rakitic – deuxième Suisse battu en finale du Mondial après Oliver Neuville en 2002 avec l’Allemagne – et ses partenaires ont dominé, ont fait le jeu, ont poussé, ont exercé un pressing de tous les instants mais… ont perdu. Ne sachant jamais vraiment quoi faire pour fissurer une muraille française solidement cimentée.

La France a du reste repris l’avantage à la 38e, toujours contre le cours du jeu et par Griezmann, sur un penalty accordé après consultation de la vidéo. La VAR s’est en effet invitée dans cette finale et elle l’a fait avec fracas, poussant l’arbitre Nestor Pitana à sanctionner extrêmement sévèrement une faute de main de Perisic.

Puis les Croates, menés au score en huitième, en quart et en demi-finale, poussés dans chacun de ces trois matches au minimum aux prolongations, ont craqué. Physiquement, mentalement. Les Bleus ont alors enfoncé le clou à la 59e par Paul Pogba, d’une subtile frappe enroulée de son « mauvais » pied (le gauche). Ils ont « tué » le suspense et l’adversaire à la 65e, grâce à un Kylian Mbappé pas en réussite jusque-là dans cette finale mais impressionnant de décontraction pour armer sa frappe au sol.

Le black-out du gardien Hugo Lloris, si exceptionnel depuis le début du Mondial mais coupable d’un dribble raté face à Mandzukic à la 69e pour le 4-2, restera de l’ordre de l’anecdote. Le portier de Tottenham est bien devenu, une petite heure plus tard, le deuxième capitaine français à soulever le plus convoité des trophées, vingt ans après son sélectionneur à Saint-Denis, là où, deux ans plus tôt, il avait été crucifié par ce tir d’Eder qui avait offert l’Euro au Portugal.

Source ATS – Photo ©KEYSTONE/AP/THANASSIS STAVRAKIS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Natation: Flavie Capozzi a gagné son pari!

Publié

le

Entourée par son père, sa micro-nutritionniste, son médecin et bon nombre de ses proches, Flavie Capozzi fête son arrivée aux Bains des Pâquis.

La Nyonnaise devient la première femme à avoir traversé le Lac Léman à la nage dans le sens de la longueur sur une distance de près de 75 km entre Le Bouveret et Genève. Plusieurs centaines de personnes ont fêté son arrivée aux Bains des Pâquis samedi après-midi.

Plus de 30 heures dans les eaux lémaniques, dont près d’une demi-douzaine par une fraîche nuit d’été, n’ont en rien entamé la bonne humeur de Flavie Capozzi : parfaitement préparée, elle ne semblait nullement avoir puisé dans ses réserves pour accomplir cet exploit. Seule surprise pour la nageuse de Gland, le nombre de personnes venues l’accueillir, l’applaudir et fêter sa performance avec elle…

Flavie Capozzi Première nageuse à avoir traverser le Léman dans sa longueur

 

 

Pour gagner son pari, Flavie Capozzi a été suivie par un médecin et une micro-nutritionniste : Carine Bucher. Leur point commun : elles sont toutes deux membres du club de triathlon de Nyon, ce qui les a naturellement mené à collaborer au cours des douze mois qui ont précédé la traversée du Léman !

Carine Bucher Micro-nutritionniste - Trélex

 

 

 

Continuer la lecture

Sport

Football: à Thoune, Servette devra faire front dans le jeu aérien

Publié

le

Cinq semaines après leur match nul à Berne, les Servettiens veulent faire au moins aussi bien à Thoune.

Dimanche à Thoune, Servette affronte son voisin au classement, avec la ferme intention de ramener un résultat positif de ce déplacement. Les coups de pied arrêtés pourraient être décisifs.  

Deux jours après l’arrivée de l’attaquant qu’ils cherchaient, Grejohn Kyei, (24 ans, 187 cm, 84 kg), les Servettiens affrontent les joueurs de l’Oberland dimanche (16h) sur leur gazon synthétique. Un match-charnière, (comme celui contre Neuchâtel Xamax le samedi 31 août à la Praille) contre une équipe redoutable, mais à leur portée, qui est sortie la tête haute de l’Europa League après avoir été battue par Spartak Moscou à deux reprises par la marge la plus étroite (2-3, 1-2). A la recherche de leur première victoire à l’extérieur de la saison, les joueurs d’Alain Geiger entendent bien ramener un résultat positif de leur troisième déplacement de la saison en championnat. Mais rien ne sera facile face à un adversaire qui ne manque pas d’atouts notamment sur les balles arrêtées avec leurs spécialistes du jeu de tête que sont l’attaquant tessinois Simone Rapp (193 cm) et le défenseur central japonais d’origine néerlandaise Nikki Havenaar (200cm).

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

A signaler que l’infirmerie ne désemplit pas du côté de la Praille. Koro Kone, Gaël Ondoua, Dennis Iapichino, Steven Lang, Robin Busset et Christopher MFuyi (même si ce dernier a repris l’entraînement) sont toujours indisponibles.

Continuer la lecture

Actualité

Coupe de Suisse: le HC Villars se retire, le GSHC affrontera Saastal

Publié

le

Initialement prévu face au Villars HC, le Genève-Servette jouera son premier tour de la Swiss Ice Hockey Cup face aux Valaisans du EHC Saastal. A l’origine de ce changement, le retrait du club vaudois du championnat et de la Coupe en raison d’un manque de joueurs.

C’est un tirage au sort effectué mardi par l’instance compétente de la Swiss Ice Hockey Federation (SIHF) qui a désigné le club haut-valaisan comme adversaire des Aigles le 11 septembre prochain, annonce la ligue sur son site internet.

Le HC St-Imier et le HC Franches-Montagnes étaient également dans les papables puisque les trois clubs de Regio League furent les trois perdants du dernier tour de qualification pour la Coupe de la Regio League Suisse romande, précise la SIHF.

C’est la deuxième année consécutive que le Genève-Servette HC se déplace à Viège. L’an passé, les Genevois s’étaient imposés 4 à 2 face à l’équipe locale mais cette année, le match devrait se jouer dans la Lonza Arena, la nouvelle enceinte du club viégeois qui sera inaugurée la première semaine de septembre.

Quoiqu’il en soit, le match EHC Saastal – GSHC sera à suivre en direct, filmé et commenté, sur la page Facebook de Radio Lac en coproduction avec le Genève-Servette.

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Sport

Football: Signal Bernex résiste vaillamment avant de céder

Publié

le

Le capitaine bernésien Nicola Trifiletti et ses coéquipiers se sont battus sur chaque ballon avant de s'incliner Thoune (© Stéphane Chollet).

Battu par Thoune (0-2) dimanche, Signal Bernex est éliminé lors du premier tour mais quitte la Coupe de Suisse la tête haute. 

Si la logique a été respectée sans qu’on puisse crier au scandale, l’équipe de l’Oberland bernois ayant dominé cette partie comptant pour le premier tour principal de la Coupe de Suisse en se créant les meilleures occasions de but. On se doit de souligner à quel point le Signal FC Bernex Confignon a vendu chèrement sa peau.
Se battant sur chaque ballon, les Bernésiens sont parvenus à tenir en respect leurs adversaires durant une bonne heure, voire même à les faire reculer. Leur attaquant de pointe Mickaël Mboli a même tiré sur la barre transversale d’un tir pris des 35 mètres (55e). Le score était à ce moment-là de 0-0… avant que Thoune ne marque deux fois coup sur coup en à peine plus de cinq minutes.
Le train était passé… de quoi susciter quelques regrets, mais trop, car c’est finalement la satisfaction d’avoir vécu un moment intense qui prédominait tant chez les 1096 spectateurs présents dimanche au stade municipal que chez les joueurs de leur équipe favorite.

Nicola Trifiletti Capitaine du Signal FC Bernex Confignon

 

Photo: Stéphane Chollet.

Continuer la lecture

Sport

Football: qualification finalement sans histoire de Servette

Publié

le

Auteur de deux buts, Varol Tasar (en grenat, au premier plan) a pris de vitesse Arbesjan Lekiqi et la defense d'Echallens en seconde mi-temps.

Très nets vainqueurs d’Echallens (6-0) samedi dans le Gros-de-Vaud, les grenats ont cependant connu une première mi-temps laborieuse. Ils joueront les seizièmes de finale de la Coupe de Suisse…

Une histoire bien connue en Coupe de Suisse (mis en difficulté dans un premier temps, le pensionnaire de catégorie supérieure finit par se qualifier), mais un score trop sévère pour l’équipe d’Echallens Région.
En première mi-temps, Servette a ouvert le score sur sa seule véritable occasion grâce à un but (inscrit par Chagas) entaché d’une faute de main (la partie supérieure du bras) de Schalk, auteur de la passe décisive.
Tout ça, alors que les Vaudois s’étaient créés les meilleures possibilités de marquer au cours des quarante-cinq premières minutes. A la pause, les 2500 spectateurs se disaient que les joueurs d’Alain Geiger étaient bien chanceux de mener au score.
Après le thé, les visiteurs ont cependant vite classé l’affaire. Un nouveau but de Chagas sur un nouveau centre de Schalk (au premier plan ci-dessous), deux de Tasar et un Routis, puis un tout dernier de Chagas (encore lui!) leur ont permis de se sortir d’affaire et de se qualifier pour les seizièmes de finale de la Coupe de Suisse…
De quoi satisfaire l’entraîneur grenat Alain Geiger…

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Sonny Kok : « c’est frustrant! »

De son côté, l’attaquant vaudois Sonny Kok éprouvait quelques regrets après les occasions ratées par son équipe en première période.

Sonny Kok Attaquant du FC Echallens Région

Continuer la lecture