Rejoignez-nous

Football

L’Equipe de Suisse joue son match le plus important à Genève !

Publié

,

le

Le capitaine Stephan Lichtsteiner et l'Equipe de Suisse jouent une grande partie de son destin mardi à Genève. (©KEYSTONE/Laurent Gilliéron/archives)

Les « Rouges » de Vladimir Petkovic jouent mardi à Genève (20h45) face à l’Eire leur match le plus important depuis les huitièmes de finale de la Coupe du monde en Russie (défaite face à la Suède 0-1). Ils doivent impérativement remporter les trois points en jeu pour avoir encore leur destin entre les mains.

Battus samedi à Copenhague par le Danemark (0-1), les Helvètes se retrouvent dos au mur. Ce revers évitable les placent dans une situation difficile. Mardi au Stade de Genève dès 20h45, ils devront remporter la totalité de l’enjeu, pas pour assurer leur participation à l’Euro, mais pour rester dans la courses à la qualification. Car la victoire est obligatoire. En perdant à nouveau des points, ils n’auraient plus leur destin entre leur mains. Leur salut passeraient alors par les matches de barrage au printemps prochain.

Les joueurs de Vladimir Petkovic semblent intrinsèquement supérieurs à une Irlande tenue en échec samedi à Tbilissi par la Géorgie (0-0). Mais ils semblaient aussi nettement supérieurs aux Danois durant près d’une heure de jeu au Telia Parken… Mais les qualités techniques et un niveau de jeu parfois excellent ne leur ont pas suffi pas pour gagner la moindre confrontation directe face aux prétendants dans ce groupe D du tour qualificatif de l’Euro’20.

 

Un placement hasardeux

C’est cela qui doit changer mardi sur le gazon de la Praille. Pour y parvenir, il faudra – entre autres – éviter d’encaisser à nouveau un but dans les dix minutes. Samedi dans la capitale danoise, les errements défensifs helvétiques, avec une défense centrale aux abois, ont permis à Povlsen de se présenter seul face à Yann Sommer : pris de court, le latéral gauche Ricardo Rodriguez et le demi axial Granit Xhaka n’ont pas été le moins du monde en mesure d’apporter la moindre aide à leur gardien.

Yann Sommer Gardien de l'Equipe de Suisse

 

Le fait d’encaisser un tel but suscite un wagon de questions. Qu’il soit né d’une inspiration géniale ou d’un coup de chance de Chrisian Eriksen – une sorte de passe aveugle – ne change rien à l’affaire. Coupables dans leur placement sur cette action, Nico Elvedi, Fabian Schär et Manuel Akanji avaient peut-être oublié qu’un 0-0 au final demeurait un excellent résultat. Sans les nommer ouvertement, Yann Sommer et Stephan Lichtsteiner, mais aussi Admir Mehmedi avaient, devant les micros, de la peine à comprendre comment les trois défenseurs centraux avaient pu se faire piéger de la sorte…
Car si on peut également souligner le manque d’efficacité offensive des Helvètes, Stephan Lichtsteiner qui va plus loin que son gardien réclame une analyse approfondie des circonstances qui ont mené à ce but… Valentin Danzi de Radio Fribourg a rencontré l’emblématique capitaine helvétique juste après le coup de sifflet final.

Stephan Lichtsteiner Capitaine de l'Equipe de Suisse

 

Trouver la faille contre l’Eire

Mardi à la Praille, l’Equipe de Suisse devra trouver à la fois la clé face au bloc bas des Irlandais et témoigner d’une rigueur extrême sur les balles arrêtées adverses avec son gardien qui préfère, on le sait, défendre sa ligne plutôt que l’espace. Enfin, elle sera toujours privée comme à Dublin et à Copenhague de son meilleur joueur, Xherdan Shaqiri.

Par ailleurs, Elvedi, Schär et Akanji ne sont pas les seuls coupables. Même si les Helvètes ont eu la « malchance » de tomber sur un gardien en état de grâce avec un Kasper Schmeichel auteur de quatre magnifiques arrêts, d’autres joueurs ont déçu. On pense au manque de percussion des latéraux, au déchet technique d’un Breel Embolo et à la discrétion d’un Haris Seferovic qui peine à confirmer les dispositions démontrées la saison dernière. Remarquable en première période, Granit Xhaka a, pour sa part, baissé pied en fin de match. Le capitaine d’Arsenal devra mardi donner le ton juste. En l’absence de Shaqiri, il devra, en faisant valoir ses qualités techniques et sa vision du jeu, montrer la voie à l’équipe. Il devra enfin jouer le rôle qui est le sien, celui de stratège.

 

Petkovic veut un stade plein

A Copenhague, Vladimir Petkovic a lancé un véritable appel au peuple. Le coach national veut voir un stade plein et des supporters capables de soutenir son équipe avec la même ferveur que les supporters danois samedi. Plus de 20’000 billets vendus, l’ambiance devrait être au rendez-vous. Aux joueurs d’enflammer le public pour que cette soirée du 15 octobre soit celle de la grande réconciliation, celle du grand pardon plutôt pour oublier le naufrage de Saint-Pétersbourg que personne n’avait vraiment vu venir.

 

 

Source : ATS/ld/6rr/vd/bb

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

L’Euro reporté à l’an prochain

Publié

le

Le trophée Henri Delaunay ne sera pas attribué cette année. Il faudra patienter un an de plus (©KEYSTONE/EPA/SALVATORE DI NOLFI).

L’UEFA a décidé de reporter l’Euro à l’an prochain. Le tournoi réunissant les 24 meilleures équipes nationales du continent se jouera du 11 juin au 11 juillet.

La nouvelle est tombée mardi en début d’après-midi, alors que l’instance faîtière du ballon rond européen n’avait pas encore communiqué à ce sujet. C’est la fédération norvégienne de football qui a rendu l’information publique sur son compte twitter… L’UEFA a confirmé le report de l’Euro, après avoir consulté ses membres, les associations nationales.

L’UEFA acculée par le coronavirus

Acculée par le coronavirus, l’UEFA n’avait plus le choix. Il lui fallait absolument reporter le tournoi. Le risque de propagation du Covid-19 était trop grand, alors que les phases qualificatives ne sont pas encore terminées. Quatre sélections doivent encore gagner leur place. Or, les matches de barrage – réunissant seize équipes qui obtenu leur participation par le truchement de la Ligue Nations – devaient se dérouler du 26 au 31 mars.

Cette décision n’est pas surprise. Loin de là! La seule question qui demeurait encore en suspens était de savoir l’Euro se jouerait en hiver ou l’été prochain. Manifestement, les dirigeants du Vieux-Continent ont tenu à préserver l’intégrité du calendrier.

Les avantages d’un report

Ce report pose évidemment de nombreux problèmes. Les coûts pourraient être conséquents. Selon un quotidien britannique, « The Athletic », l’UEFA aurait demandé plus de trois-cents millions d’Euro aux clubs pour la soutenir. En revanche, les championnats nationaux, la Swiss Football League est concernée au premier chef, pourraient se terminer avant le 30 juin, date officielle de la fin de saison… Pour les équipes nationales qui comptent de nombreux blessés, Belgique et Pays-Bas notamment, cette décision est également un avantage.

 

 

Continuer la lecture

Football

L’Assemblée Générale de la SFL reportée!

Publié

le

La Swiss Football League n'a pas eu d'autre choix que de reporter son Assemblée Générale Extraordinaire (@ KEYSTONE/Peter Klaunzer).

L’Assemblée Générale Extraordinaire de la Swiss Football League a été reportée en raison du coronavirus.

En veille au moins jusqu’au 30 avril, le football suisse ne se prononcera pas lundi sur la suite à donner à cette saison. La SFL a décidé de reporter son Assemblée Générale Extraordinaire à une date qui reste à déterminer.

« La propagation du coronavirus et les mesures de plus en plus drastiques pour le combattre changent la situation d’heure en heure », explique sur son site internet la SFL. Elle rappelle que l’ASF a annoncé dimanche que son président central Dominique Blanc avait été testé positif pour le coronavirus.

Les vingt clubs de Super League et de Challenge League devaient se réunir lundi pour tenter de trouver une solution concernant la fin de l’exercice 2019-20. La SFL avait même rappelé vendredi dans un communiqué que son objectif était « toujours de terminer la saison d’ici l’été »…

La Swiss Football League doit d’une part décider si elle souhaite poursuivre ou non la saison en cours lorsque la situation sanitaire le permettra, et d’autre part si le huis clos est envisageable. Mais le temps presse, sachant qu’il reste treize journées en championnat ainsi que trois tours en Coupe de Suisse.

Les joueurs possèdent ainsi des contrats valables jusqu’à fin juin, et ceux qui ont été prêtés devront retourner dans leur club d’origine le premier juillet. Jouer au-delà du premier juillet, comme le propose le président de Lugano Angelo Renzetti, semble donc hautement improbable.

Il est en outre difficile d’imaginer une reprise des compétitions dès le 1er mai. Les directives étant différentes d’un canton à l’autre, certains clubs n’auront même pas repris l’entraînement collectif à cette date. « Il y aura ensuite besoin de cinq ou six semaines pour être à nouveau compétitifs. On reprendrait à la mi-juin. Il faut oublier », a lâché Christian Constantin au Blick.

Continuer la lecture

Football

Le président de l’ASF testé positif

Publié

le

Dominique Blanc, deuxième depuis a droite, se trouve actuellement en quarantaine à domicile (© KEYSTONE/Alessandro della Valle).

Président central de l’Association Suisse de Football, Dominique Blanc a été testé positif au coronavirus. L’ASF l’a annoncé dimanche dans un communiqué.

Dominique Blanc, qui a été élu en mai dernier, est actuellement en quarantaine à son domicile, précise l’ASF. Agé de 70 ans, le Vaudois s’est fait tester après avoir ressenti un mal de gorge et une légère toux. « Je me sens actuellement assez bien et ressens que de légers symptômes grippaux », déclare-t-il selon le communiqué.

Fermeture du siège de l’ASF

Le siège de l’ASF, la Maison du football à Muri BE, est fermé à partir de ce dimanche matin jusqu’à nouvel avis. Le personnel qui a eu récemment des contacts directs avec le Président a été informé de la situation et se conformera aux instructions du département médical de l’ASF, explique encore celle-ci.

Continuer la lecture

Football

Le football suisse à l’arrêt complet

Publié

le

Après leur victoire sur Lugano le 22 février, les Servettiennes espéraient jouer le choc au sommet samedi contre Zurich (© Stéphane Chollet).

Toutes les compétitions sont suspendues dès vendredi quelque soit les catégories de jeu ou d’âge. Les matches de la Swiss Football League sont suspendus jusqu’au 30 avril.

Suite aux derniers développements en rapport avec le coronavirus, l’Association Suisse de Football (ASF) a décidé aujourd’hui (13 mars 2020) de suspendre complètement les activités concernant les compétitions de football. A partir d’aujourd’hui, vendredi soir, cela s’applique à tous les matchs, de toutes les catégories et de toutes les catégories d’âge.

La SFL veut terminer la saison d’ici l’été

La Swiss Football League a décidé aujourd’hui de suspendre la Raiffeisen Super League et la Brack.ch Challenge League jusqu’au 30 avril. L’objectif principal est toujours de terminer la saison d’ici l’été.

De son côté, la comité de la Première Ligue qui englobe la Promotion League et la première ligue classique a annoncé une interruption du championnat jusqu’au 31 mars au moins.

Suspension des entraînements recommandée

L’ASF a pis sa décision conformément à la stratégie générale de la Confédération et après consultation auprès de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). De l’avis des autorités sanitaires et des épidémiologistes, le football est considéré comme un sport d’équipe présentant un risque accru de contamination. Sur la base des évaluations de l’OFSP, l’ASF recommande aux clubs – au moins dans le football amateur – de suspendre également temporairement les entraînements jusqu’à nouvel avis.

Le Président central de l’ASF, Dominique Blanc, explique que cette situation exceptionnelle nécessite des mesures exceptionnelles. « Nous tenons ainsi compte de l’évolution générale. Et en tant que plus grande association sportive de Suisse, nous voulons assumer nos responsabilités envers la société dans son ensemble. Il s’agit d’une décision d’un intérêt sociétal et répondant à la santé de toutes les personnes de notre pays ».

Servettiennes privées de choc au sommet

Servette Chênois devait affronter le FC Zurich samedi à Balexert dans le choc au sommet de Ligue Nationale A féminine. Cette rencontre au sommet était l’une des rares encore autorisées jusqu’à vendredi matin.

 

Continuer la lecture

Football

Champions’ League: supporters présents à Leipzig, pas à Valence

Publié

le

Remo Freuler (à gauche) et ses coéquipiers de l'Atalanta doivent jouer à huis clos au Stade Mestalla de Valence (©KEYSTONE/EPA/PAOLO MAGNI)

La Ligue des champions reprend dans l’ombre du coronavirus… l’Atalanta Bergame doit valider mardi à huis clos son ticket pour les quarts de finale, sur le terrain de Valence (21h00), tandis que Tottenham espère, à Leipzig, inverser la tendance en huitièmes de finale retour.

C’est le premier match de C1 qui aura lieu sans spectateurs depuis l’essor de l’épidémie en Europe: avant PSG-Dortmund, qui sera disputé mercredi dans le silence après l’annonce de huis clos par la préfecture de police, Valence-Atalanta donnera un premier aperçu de ce que sera un match de l’élite européenne sans chants ni ambiance.

Le gouvernement espagnol a pris cette décision en raison de « la forte présence de supporters provenant de zones à risque attendue » pour ce match, le nord de l’Italie étant l’une des zones les plus touchées par l’épidémie.

Mais du côté de Valence, les rêves de voir plus loin étaient de toute façon déjà minces, après la déroute subie au match aller (4-1) avec notamment un doublé de Hans Hateboer. C’est au contraire du pain bénit pour les Italiens, qui peuvent poursuivre leur surprenante aventure européenne.

A Leipzig, l’autre rencontre de mardi doit se dérouler plus normalement. Elle sera aussi plus indécise, car Tottenham, finaliste en 2019 mais malmené à l’aller chez lui (défaite 1-0), reste en course pour refaire son retard.

Toutefois, les hommes de José Mourinho sont sur une série catastrophique de cinq rencontres sans victoire, et commencent à perdre patience, à l’image du dérapage du milieu de terrain anglais Eric Dier, qui s’est rué en tribunes la semaine dernière pour en découdre avec un supporter insultant.

En dépit de l’épidémie du nouveau coronavirus, ce match aura bien lieu ce mardi avec des spectateurs, a annoncé lundi la ville allemande.

« Cette décision ne s’applique qu’à ce seul match », a néanmoins déclaré le porte-parole de la ville de Leipzig, Matthias Hasberg, au SID.

La ville a finalement opté pour le statu quo, estimant que comme « la Grande-Bretagne n’est pas une zone à haut risque » et que les billets « sont personnalisés » et donc facilement traçables, le danger de transmission de la maladie était minime.

Continuer la lecture