Rejoignez-nous

A la une

Le marin genevois Alan Roura traverse actuellement l’Atlantique

Publié

,

le

Alan Roura et son bateau La Fabrique, le 11 juillet. [© La Fabrique Sailing Team]

Le navigateur âgé de 26 ans Alan Roura est parti à l’assaut de l’Atlantique nord. Le marin genevois s’est élancé à 20h00 de New York pour tenter de battre le record de la traversée en monocoque.

Roura, à bord de son bateau de la classe Imoca, a coupé la ligne de départ virtuelle du phare d’Ambrose et cherchera à franchir celle, 2800 milles nautiques (5333 kilomètres) plus à l’Est, symbolisée par le cap Lizard, dans les Cournouailles (GBR).

C’est le Français Marc Guillemot qui détient le record depuis 2013. Il est de 8 jours, 5 heures, 20 minutes et 20 secondes.

La Fabrique au large au large du phare d’Ambrose, proche de New York [© La Fabrique Sailing Team]

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A la une

Genève met un coup d’accélérateur à la mobilité douce

Publié

le

Faire de la marche et du vélo l’un des piliers de la mobilité genevoise, c’est l’objectif du 3ème plan d’action présenté par le canton.  96 projets sont prévus, dont 72 infrastructures pour améliorer la circulation des piétons et des cyclistes. 50 km de nouvelles pistes cyclables supplémentaires sont prévues d’ici à 2023 et 90 km vont être améliorées. Ce plan d’action de la mobilité douce travaille par projet. Il se veut beaucoup plus concret. Le Conseiller d’Etat chargé des infrastructures, Serge Dal Busco.

Serge Dal Busco Conseiller d'Etat chargé du Département des infrastructures

Un accent sera mis sur la continuité des itinéraires cyclistes, qui fait défaut à Genève. Serge Dal Busco

Serge Dal Busco Conseiller d'Etat chargé du Département des infrastructures

Pour réaliser ces aménagements, il faudra faire de la place sur la chaussée…Récemment le Grand Conseil a modifié les normes sur la compensation des places de parking. Un référendum a été lancé. Une situation que déplore le Conseiller d’Etat.

Serge Dal Busco Conseiller d'Etat chargé du Département des infrastructures

22 points accidentogènes ont été déterminés par les associations de cyclistes. Des mesures vont être prises pour supprimer les conflits entre usagers. Fabienne Peracino-Rostan, responsable mobilité douce au sein de l’Office cantonal des transports.

Fabienne Peracino-Rostan Responsable mobilité douce au sein de l'Office cantonal des transports

Le Canton va construire 2500 places dans des vélos stations et 3’000 places sur l’espace public.Le financement, d’un montant de 200 millions de francs est assuré par la Confédération via le projet d’agglomération, le Canton, la Ville de Genève et les communes.

 

Continuer la lecture

A la une

Une initiative contre la 5G lancée

Publié

le

Une manifestation contre la 5G a rassemblé quelques milliers de personnes à Berne en septembre dernier; la Chancellerie fédérale a donné son feu vert au lancement d'une initiative populaire contre le développement de la technologie en Suisse (archive (©KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

L’introduction de la technologie de communication mobile 5G en Suisse suscite de nombreuses craintes. Ses opposants ont lancé une initiative populaire limitant l’extension du réseau. Ils ont jusqu’au 15 avril 2021 pour récolter les 100’000 signatures nécessaires.

La Chancellerie a donné son feu vert à l’initiative fédérale « Pour une téléphonie mobile respectueuse de la santé et économe en énergie », indique mardi la Feuille fédérale. Le texte demande que les valeurs limites, fixées par l’ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant, ne soient pas relevées, pas même en raison de nouvelles méthodes de mesure.

La desserte en téléphonie mobile et Internet serait séparée entre espace extérieur et intérieur. Ainsi, la puissance des émetteurs devrait être abaissée pour que les émissions n’entrent pas dans un bâtiment. A l’intérieur, les données seraient transmises par câbles à fibre optique ou par câbles coaxiaux, et non pas par ondes électromagnétiques.

Places réservées dans les transports

D’autres mesures préconisent d’équiper les transports publics de sièges interdisant l’utilisation d’appareils électroniques. Les locaux des bâtiments publics tels que jardins d’enfants, écoles, hôpitaux ou EMS devraient être aménagés afin d’éviter tout rayonnement électromagnétique.

Les opérateurs qui envisagent d’installer de nouvelles antennes ou d’augmenter la puissance de celles existantes devraient obtenir l’accord écrit des habitants du quartier dans un rayon de 400 mètres. Les personnes électrosensibles auraient accès gratuitement à des centres de conseil.

Réseau en cours d’extension

Malgré les nombreuses oppositions contre la 5G, les opérateurs ont commencé à déployer leur réseau en vue d’une couverture quasiment intégrale du territoire helvétique. Pourtant plusieurs cantons romands ont pris des mesures par précaution.

Genève, Vaud et le Jura ont décrété un moratoire dans l’attente des conclusions d’un rapport de l’Office fédéral de l’environnement sur la question. Fribourg a décidé début juin de soumettre l’implantation d’antennes à l’octroi d’un permis de construire. Neuchâtel veut appliquer le principe de précaution, quant au Grand Conseil valaisan, il a refusé d’introduire un moratoire.

Source: ATS

Continuer la lecture

A la une

J-60 avant les premières rames du Léman express à Genève

Publié

le

Ce mardi 15 octobre, on est à deux mois pile du lancement du Léman express, prévu le 15 décembre. Il devrait révolutionner la manière de se déplacer à Genève et dans la région genevoise. 

Les deux premières rames s’élanceront de chaque côté de la frontière, d’Annemasse et de Coppet à 5 heures du matin, le dimanche 15 décembre.  Le Canton prépare une belle fête pour l’occasion et Radio lac sera à Cornavin pour accueillir les deux premiers trains du Léman express. Lémanis, la compagnie franco-suisse qui gère ce réseau a pour ambition de révolutionner la mobilité dans la région. Le RER genevois a nécessité la collaboration de tous les acteurs, le Canton, la Région, les Transports publics genevois, les CFF et la SNCF. Ce n’était pas une mince affaire de mettre en place ce réseau  de 230 km de lignes et de 45 gares.

Dès le 15 décembre, 6 trains par heure vont circuler entre Coppet et Annemasse pour 6 destinations. Le Directeur général de Lémanis, Mario Werren.

Mario Werren Directeur général de Lémanis

Les noctambules ne sont pas oubliés. Une liaison par heure est prévue entre Coppet et Annemasse les vendredis et samedis. De l’autre côté de la frontière, des bus tardifs vont relier Annemasse à Annecy et à Evian.

Le directeur  espère que le Léman express devienne un trait d’union entre la France et la Suisse.

Mario Werren Directeur général de Lémanis

Le Léman express devrait donner un formidable essor ferroviaire en France voisine. Six trains par heure entre Coppet et Annemasse et à l’autre bout des jonctions avec les TER français et les trains régionaux suisses. On ira en 1 h 12 de Chêne-Bourg à Annecy et de Thonon-les-bains à Genève-aéroport. Les attentes seraient importantes côté français, selon Mario Werren.

Mario Werren Directeur général de Lémanis

Annemasse va devenir une gare d’importance pour la Région Rhône-Alpes-Auvergne, juste après Lyon et Grenoble, puisqu’elle va passer de 100 à 200 trains par jour.

Les Transports publics genevois vont ouvrir de nouvelles lignes.

Un nouveau tram est prévu. Le 17, qui ira jusqu’à Annemasse.  Les TPG vont faire converger les lignes bus sur les gares du Léman express pour assurer un bon maillage du territoire.

La société Lémanis noue des liens avec les gros employeurs du canton comme les Hôpitaux Universitaires de Genève pour les inciter à prendre le RER genevois.

Mario Werren Directeur général de Lémanis

Entre 5 et 6000 collaborateurs des Hôpitaux universitaires seraient susceptibles d’emprunter le Léman express. Un tunnel spécial est d’ailleurs prévu pour les piétons pour rejoindre l’hôpital depuis l’arrêt Genève-Champel.

Quelques exemples des liaisons que va offrir le Léman.

  • 14 minutes de Lancy-Bachet à Geneve sécheron.
  • 28 minutes de Versoix à Lancy-Bachet.
  • 1h10 de Pringy près d’Annecy à Genève-Champel,
  • 63 minutes de Chêne-Bourg à Cluse.
  • 22 minutes d’Annemasse à cornavin.
  • 27minutes de Satigny aux Eaux-vives avec un changement à Cornavin.
  • 1h12 de Thonon-les-bains à Genève-aéroport.

 

Continuer la lecture

A la une

Le DIP envisage une refonte du cycle d’orientation genevois

Publié

le

A Genève, le Département de l’instruction publique veut revoir l’organisation du cycle d’orientation. Les trois niveaux R1, R2 et R3, entrés en vigueur en 2011, ont fait l’objet d’une évaluation et ne répondent pas aux attentes. Les élèves de R1, qui présentent davantage de difficultés scolaires, sont trop peu nombreux dans leur classe. Ils doivent souvent être envoyés à l’autre bout du canton, ce qui les isole socialement. Le DIP songe à rétablir une certaine mixité au sein du cycle d’orientation. La Conseillère d’Etat chargé du département Anne Emery-Torracinta

Anne Emery-Torracinta Conseillère d'Etat chargée du Département de l'instruction publique

En 10ème et en 11ème, les sections, littéraire et scientifique, littéraire et communication et communication et technologie seraient maintenues. Le département va consulter ses partenaires. La refonte devrait entrer en vigueur en 2022. Autre souhait du département : améliorer la formation des enseignants afin qu’ils gèrent mieux les difficultés des élèves.

Anne Emery-Torracinta Conseillère d'Etat chargée du Département de l'instruction publique

En 2019, 70% des élèves étaient en R3, 24% en R2 et seul 6% d’entre eux étaient en R1.

La Fédération des maîtres du cycle d’orientation (FAMCO) a réagi favorablement au projet de réforme via un communiqué. Elle souhaite néanmoins qu’elle soit étendue en 10ème et en 11ème.

 

 

Continuer la lecture

A la une

Dans la peau de mon grand-père

Publié

le

Pro Senectute fête son 100e anniversaire. Sur la plaine de Plainpalais, samedi 12 octobre, environ mille personnes sont attendues autour de stands d’information, de performances et d’une flash mob. Parmi les participants, l’IMAD, institution genevoise de maintien à domicile. Dans ses locaux, elle met à disposition un simulateur, qui permet de se glisser dans la peau d’un senior, et que nous avons essayé.

Nous sommes à l’IMAD, à Carouge, l’institution genevoise de maintien à domicile, qui livre notamment des repas aux personnes en besoin. C’est ici que l’on peut essayer le simulateur, qui pèse environ trente kilos et que l’on enfile, comme une sorte de seconde peau. Avec ça, effectuer un mouvement devient beaucoup plus complexe.

Explications et présentation avec Amador Morales: « technicien » à l’IMAD

Amador Morales  Formateur

Cette deuxième peau, nous avons décidé de l’enfiler pour vous décrire comment cela se passe:

Tadeusz Roth

Après l’exercice, place à l’indispensable débriefing avec Amador Morales:

Amador Morales  Formateur

C’est donc une véritable immersion dans la vie d’un senior que permet ce dispositif. Avec cela, on prend conscience des difficultés auxquelles sont soumises les personnes âgées. Mais s’il s’agit de leur venir en aide, il ne faut pas pour autant les infantiliser. C’est ce que rappelle le directeur de Pro Senectute, Joël Goldstein :

Joël Goldstein  Directeur de Pro Senectute

C’est justement l’esprit de l’événement de samedi. Pour la directrice de l’IMAD, Marie Da Roxa, la santé des aînés ne peut pas faire abstraction du social:

Marie Da Roxa Directrice générale de l'IMAD

Le centième anniversaire de Pro Senectute, c’est samedi entre 13h et 16h30. La flash mob se tient à 15h30. Plus d’informations sur le site internet de l’organisation : https://ge.prosenectute.ch/

Continuer la lecture