Rejoignez-nous

Sport

Indian Wells: Del Potro stoppe Federer

Publié

,

le

Roger Federer n’est pas parvenu à enchaîner un 18e succès en 2018.

Le no 1 mondial a subi sa première défaite de l’année en finale du Masters 1000 de Miami, s’inclinant 6-4 6-7 (8/10) 7-6 (7/2) devant Juan Martin Del Potro. Il a pourtant bénéficié de trois balles de match dans l’ultime set, sur son service qui plus est.

Le Bâlois de 36 ans, qui disputait son 1400e match sur le circuit principal dimanche (1149 victoires, 251 défaites), devra donc patienter avant de cueillir un 98e titre qui lui permettrait de se retrouver à onze longueurs du fabuleux record de Jimmy Connors. Il restait sur quatre finales remportées consécutivement, dont une face au même Juan Martin Del Potro l’automne dernier à Bâle.

Un quart à Miami pour conserver son rang

Cet échec est sans conséquence comptable, Roger Federer étant assuré de conserver la 1re place mondiale depuis son accession au dernier carré. Mais il sera à nouveau sous pression à Miami, où il aura également un titre à défendre: il aura virtuellement 110 points de retard sur Rafael Nadal, finaliste malheureux en 2017 mais d’ores et déjà forfait pour l’édition 2018, à l’entame du tournoi floridien. Le Bâlois devra donc se hisser en quart de finale pour garder sa couronne.

Ex-no 4 mondial, Juan Martin Del Potro progresse quant à lui de deux places dans la hiérarchie grâce à son sacre californien pour se retrouver 6e. Celui que l’on surnomme « la Tour de Tandil » a conquis dimanche son 22e titre ATP, le deuxième consécutif après Acapulco. Le vainqueur de l’US Open s’est adjugé son premier trophée estampillé Masters 1000, après trois finales perdues dans des tournois de cette catégorie.

Trois occasions gâchées

Au bord du précipice samedi dans une demi-finale où Borna Coric mena 7-5 4-2 puis 7-5 4-6 4-3 service à suivre, Roger Federer n’a pas réussi un nouveau miracle en finale. Sa tâche était il est vrai bien plus compliquée face à Juan Martin Del Potro, dont l’énorme gifle de coup droit lui a causé bien des tourments. C’est en vain qu’il aura écarté une première balle de match à 7/8 dans le tie-break du deuxième set, en profitant d’une grosse faute de coup droit de l’Argentin.

Roger Federer, qui avait littéralement offert le premier break de cette partie à son adversaire en livrant un jeu de service catastrophique à 2-2 dans le set initial, a pourtant eu toutes les cartes en main pour passer l’épaule dans la troisième manche. Il a en effet bénéficié de trois balles de match sur son propre service à 5-4, mais il a manqué le coche sur ces trois points. Le Bâlois a ensuite sombré dans le deuxième jeu décisif, dont il a perdu les cinq premiers points.

(Source ATS)

Photo : ©KEYSTONE/EPA/JOHN G. MABANGLO

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tennis

Open d’Australie : Federer arrache la victoire face à Millman

Publié

le

Roger Federer l'a emporté après plus de quatre heures de jeu face au coriace Australien Millman (©KEYSTONE/EPA/LUKAS COCH AUSTRALIA AND NEW ZEALAND OUT)

Roger Federer a souffert avant de venir à bout de John Millman lors d’un match à rebondissements conclu par un super tie break!

Roger Federer s’est qualifié pour les huitièmes de finale de l’Open d’Australie au terme d’un match de folie qui a duré quatre et trois minutes face à l’Australien John Millman (ATP 47). Le Bâlois s’est imposé en cinq sets : 4-6 7-6 (7/2) 6-4 4-6 7-6 (10/8) après avoir été mené 8/4 dans le Super tie-break. Dimanche, le troisième joueur du Monde affrontera le Hongrois Marton Fucsovics (ATP 67).

Nouveau miracle helvétique

Comme Stan Wawrinka la veille face à Andreas Seppi, Roger Federer revient de loin lors de son troisième tour de l’Open d’Australie. Victorieux face à Millman, le seul Australien a l’avoir battu ce siècle dans un tournoi du Grand Chelem. Une an et demi après leur rencontre de New York qui s’était déroulée dans des conditions extrêmes en raison de la chaleur et de l’humidité, Roger Federer a longtemps cru épouser à Melbourne le même sort funeste face au « journeyman » de Brisbane.

 

Federer acculé au 5e set

Federer s’est retrouvé dans les cordes dans un cinquième set à couper le souffle. Après avoir perdu son service au troisième jeu, il a immédiatement recollé au score. Ensuite à trois partout, il a dû écarter deux balles de break à 15-40. Mais c’est surtout au Super Tie-Break – le premier de l’histoire à se dérouler sur la Rod Laver Arena – qu’il a joué avec le feu ! Mené 8/4, le Bâlois s’est adjugé les six derniers points de cette partie pour remporter un centième simple dans le cadre de l’Open d’Australie. Même si elle ne lui offre pas un septième titre, cette victoire restera comme l’une des plus belles et comme la plus improbable.

 

« Rodg' » dominé dans l’échange

Lâché par son coup droit – il a commis 48 fautes directes avec son arme fatale -, Federer a – le plus souvent – été dominé dans l’échange par un adversaire certainement au bénéfice d’une meilleur condition physique. Mais Millman ne s’est pas montré à son avantage sur le plan mental. A 8/5 sur son service dans le Super tie-break, l’Australien a commis deux erreurs grossières, l’une en revers et l’autre en coup droit, pour permettre à Roger Federer de sortir enfin la tête de l’eau. Revenu en vie par on ne sait quel miracle, le Bâlois a gagné les deux points suivants sur son engagement pour se procurer une balle de match qu’il remportait sur un coup droit gagnant grâce à son sens de l’anticipation. Mais c’est surtout sa résilience qui lui a permis de remporter la victoire même s’il a avoué juste après la rencontre qu’il pensait que tout était fini pour lui à 8/4.

Reste à savoir comment il a fallu fait pour garder son calme dans une situation aussi inconfortable et se dire que c’est encore possible.

Roger Federer 3e joueur mondial

 

Face à Fucsovics en 8e de finale

Dimanche, Roger Federer retrouvera comme il y a deux ans au même stade de la compétition Márton Fucsovics (ATP 67). Vainqueur du Geneva Open voilà un an et demi,il n’a perdu qu’un set depuis le début du tournoi. « Bourreau » en quatre manches au premier tour de Denis Shapovalov (n°13), il a ensuite battu 6-4 6-4 6-3 le prodige Jannik Sinner (ATP 82) et 6-1 6-1 6-4 l’Américain Tommy Paul (ATP 80). On peut affirmer sans se tromper que le Hongrois joue à Melbourne le tennis de sa vie.

Continuer la lecture

Actualité

National League: soirée de folie et avalanche de buts à Genève

Publié

le

Garrett Roe marque en tombant (©KEYSTONE/MT)

Match complètement fou aux Vernets où Zurich a dominé Genève 9-6. Hollenstein a signé un triplé, comme Eric Fehr.

A Genève, normalement lorsque les étrangers vont, tout va. Et comme depuis le début de la saison, les importés font le job, tout va. On pensait que ce serait pareil contre Zurich. Triplé de Fehr, un but pour Winnik, un pour Wingels. Mais cela n’a pas suffi. Parce que la défense n’a pas tenu la distance et parce que Descloux n’a pas été déterminant.

Et aussi parce que Zurich a été réaliste. Parce que les Zurichois n’ont jamais abdiqué alors que les Genevois ont mené quatre fois au score dans les deux premiers tiers. Mais Roe, Noreau, Pettersson et Hollenstein ont été des leaders majuscules pour permettre aux Lions de repartir des Vernets avec la totalité de l’enjeu. Les Alémaniques ont fait la différence en fin de troisième tiers.

« Ca peut pas arriver »

Les ZSC Lions auront donc profité des trop nombreuses largesses défensives du GSHC pour finalement s’imposer. Une arrière-garde qui s’est trop souvent fait déborder.

Arnaud Jacquemet Défenseur du GSHC

 

Déjà peu rassurante samedi face à Rapperswil, la défense genevoise a encore une fois été fébrile hier soir alors que l’attaque a fait le job.

Arnaud Jacquemet Défenseur du GSHC

 

Au classement, Zurich revient à hauteur de Zoug en tête du classement avec 71 points et trois longueurs d’avance sur les Aigles.

Continuer la lecture

Tennis

Open d’Australie: succès à l’arraché de « Marathon-Stan »

Publié

le

Wawrinka a senti le vent du boulet dans son 2e tour à Melbourne (©KEYSTONE/EPA/AF)

Stan Wawrinka (no 15) revient de loin ! Malade depuis plusieurs jours, le Vaudois s’est qualifié dans la douleur pour le troisième tour de l’Open d’Australie en venant à bout d’Andreas Seppi (ATP 85) au terme d’un match qui a duré 3h38′.

Cette victoire 4-6 7-5 6-3 3-6 6-4 tient presque du miracle. Andreas Seppi a, en effet, servi à 6-4 5-4 pour mener deux sets à rien. L’Italien a ensuite réussi le premier break du cinquième set à 3-3 dans le fatidique septième jeu. Mais il devait galvauder une balle de 5-3 sur son engagement avant de céder devant un Stan Wawrinka redevenu dans les dix dernières minutes de cette partie le « Stanimal » auquel rien ne résiste.

Wawrinka contre Isner au troisième tour 

Le Vaudois voit donc pour la première fois depuis trois ans les seizièmes de finale à Melbourne. Samedi, il devra soigner ses retours de service face à John Isner (no 19), contre lequel il reste sur trois défaites. Mais face au géant américain, il conviendra en premier lieu qu’il retrouve tout son punch au service, qu’il soit capable comme lors de son premier tour face Damir Dzumhur de gagner le point en une ou deux frappes.

Face à Andreas Seppi, Stan Wawrinka avait choisi de jouer dans une filière longue. Il redoutait à juste titre les qualités de contreur du Transalpin. En fin de compte, ce choix s’est révélé payant , mais il s’en est vraiment fallu d’un rien pour que son Open d’Australie tourne au cauchemar.

« J’ai vomis deux fois pendant le match! »

Si ce succès n’a tenu qu’à un fil, c’est parce que le Vaudois a souffert pendant plusieurs jours avant de pénétrer sur le court. Il n’était pas encore certain de pouvoir jouer. Il l’a avoué sans détour au micro de notre envoyée spéciale à Melbourne, Helen Scott Smith.

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

Après avoir effectué un bref échauffement, il s’est senti prêt à jouer. Reste à savoir il s’était donné un délai avant de décider s’il allait déclarer forfait ou pas…

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

La satisfaction de l’avoir emporté est d’autant plus grande pour le Vaudois qu’il a perdu le premier et le quatrième set avant de se faire breaker dans le cinquième.

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

Au troisième tour, le Vaudois devra en découdre avec le géant américain John Isner,un redoutable serveur. Il nous explique comment le contrer…

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Open d’Australie: victoire expéditive pour Roger Federer

Publié

le

Federer a réussi une démonstration face à Krajinovic (©KEYSTONE/EPA/AM mat)

Roger Federer est en seizièmes de finale de l’Open d’Australie. Le Bâlois a battu Filip Krajinovic en 1h32′, seulement.

Roger Federer s’est imposé 6-1 6-4 6-1  devant le Serbe  pour accéder pour la… 21e fois en seizièmes de finale de l’Open d’Australie. Dès le deuxième point de la rencontre, l’homme aux 20 titres du Grand Chelem a touché au sublime, avec un passing merveilleux en revers le long de la ligne.

Malgré tout son talent, Filip Krajinovic a compris d’entrée de jeu qu’il ne pouvait strictement rien espérer sur la Rod Laver Arena dans une rencontre disputée de surcroît dans les conditions de l’indoor. Et pour enfoncer le clou, Roger Federer a sorti à 3-1 15-30 au deuxième set un passing – en coup droit croisé cette fois – qui a fait lever tout le stade. Le Maître est un aussi un magicien.

Vendredi, Roger Federer affrontera John Millman (ATP 47), cet Australien qui l’avait battu en 2018 à l’US Open sous une chaleur et une humidité extrêmes. « John Millman est un grand combattant. J’ai un immense respect pour ce genre de joueur », souligne-t-il. Victorieux du Français Ugo Humbert (ATP 43) et du Polonais Hubert Hurkacz (no 31) lors de ses deux premiers matches, l’Australien est vraiment un homme capable de renverser des montagnes, surtout lorsqu’il est poussé par le public comme c’est le cas à Melbourne.

Avec les éliminations de Denis Shapovalov (no 13), de Grigor Dimitrov (no 18) et de Hurkacz, Roger Federer peut se hisser en quart de finale sans rencontrer un seul joueur classé parmi les quarante premiers mondiaux. S’il s’impose contre Millman, il affrontera le vainqueur de la rencontre entre le Champion du Geneva Open 2018 Marton Fucsovics (ATP 67) et l’Américain Tommy Paul (ATP 80). A 38 ans passés, Roger Federer ne peut pas faire la fine bouche sur ce tableau qui s’apparente jusqu’à dimanche à un beau boulevard.

Source: ATS

Continuer la lecture

Sport

Open d’Australie : Wawrinka s’impose grâce à son service

Publié

le

Stan Wawrinka: 4 sets pour un premier tour négocié sans grande frayeur. (©KEYSTONE/AP/MDB KAJ)

Trois Suisses se sont qualifiés pour le 2e tour de l’Open d’Australie. Stan Wawrinka a battu, en quatre sets le Bosnien Damir Dzumhur. Le Vaudois a eu besoin de près de trois heures de jeu pour s’imposer. Il rejoint Belinda Bencic, vainqueur un plus tôt de la Slovaque Anna Karolína Schmiedlová, 6-3 / 7-5.  

 

Tête de série no 15 du tableau, Stan Wawrinka s’est imposé 7-5 6-7 (4/7) 6-4 6-4 devant Damir Dzumhur (ATP 92), l’homme qui lui avait barré la route au Geneva Open au printemps dernier. Jeudi, son 32e de finale l’opposera au vainqueur de la rencontre entre le Serbe Miomir Kecmanovic (ATP 54) et l’Italien Andreas Seppi (ATP 85).

Le Vaudois a donc fêté son 200e match en Grand Chelem avec une victoire et une revanche. Il les doit en premier lieu à la qualité de son service. Auteur de 21 aces, il n’a concédé que deux balles de break au Bosnien sur ses 22 jeux de service. S’il témoigne de la même efficacité sur son engagement, il sera un homme qui sera vraiment très dur à battre à Melbourne. A condition toutefois de réduire sa marge d’erreur. Les 41 fautes directes commises lors de ce premier tour font un peu tache.

Stan Wawrinka aurait dû conclure en trois sets s’il avait pu totalement relâcher son bras à 7-5 4-3 15-40. Incapable de saisir sa chance lors de ce huitième jeu, il devait laisser filer cette deuxième manche au jeu décisif. Fort heureusement, il ne devait laisser aucune ouverture à son adversaire pour cueillir son 145e succès en Grand Chelem, presque 15 ans après son premier obtenu lors de l’édition 2005 de Roland-Garros face au double Champion olympique d’Athènes Nicolas Massu.

 

Source / ATS et Rédaction Radio Lac.

Continuer la lecture