Rejoignez-nous

Sport

Hockey sur glace: les Vernets peuvent voir la vie en grenat

Publié

,

le

Net vainqueur de Davos (3-0), Genève-Servette a réussi sa meilleure performance de la saison mardi soir aux Vernets grâce notamment à Robert Mayer, auteur d’une prestation étincelante. Tanner Richard, auteur de deux passes décisives, mérite aussi la citation, tout comme les nombreux jeunes qui ont fortement contribué à la victoire des Grenats.

Genève-Servette a remporté sa deuxième victoire consécutive mardi soir aux Vernets: les Grenats ont battu Davos 3-0. Un succès qui a pris forme grâce à un but inscrit juste avant la fin du premier tiers temps par le Topscorer Juraj Simek, puis au milieu de la deuxième période par Jeremy Wick (qui egalement fin au suspense en ajustant la cage vide à 1’21 » de la sirène finale). Les arrêts souvent déterminants Robert Mayer ont permis aux Aigles de garder leur cage inviolée pour la première fois cette saison…  Peut-on parler de match-référence ?

Romain Loeffel Défenseur de Genève-Servette

 

 

 

Ce blanchissage doit aussi beaucoup à l’intransigeance défensive des joueurs de Craig Woodcroft.

Romain Loeffel Défenseur de Genève-Servette

 

 

Les juniors grenats ont activement participé à la conquête des trois points à l’image d’Arnaud Riat, l’attaquant genevois qui a joué hier son tout premier match au plus haut niveau…

Arnaud Riat  Attaquant de Genève-Servette

 

Une seule ombre au tableau : cette partie s’est jouée devant 4’869 personnes seulement.

Au chapitre des résultats, cette soirée a été très particulière, puisque les quatre derniers du classement (avant cette journée) ont gagné! Le Lausanne HC, qui repasse au-dessus de la barre, est venu à bout de Zoug (1-0), alors que Kloten a battu Lugano (3-1), les Tigres de Lugano se sont imposés face aux Lions de Zurich (3-2). Au classement, Genève-Servette est toujours dixième de Ligue Nationale: les Aigles comptent quinze points en autant de matches avant leur déplacement de vendredi soir à Berne.

 

 

Photos: © Clara Salama (GSHC) et Romain Gimblett.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Une défaite qui ne peut que faire grandir le Genève-Servette HC

Publié

le

Face à Mathieu Tschantré et ses coéquipers, les Genevois n'ont de loin pas été ridicules. [Bastien Gallay - Gallay Photo]

Le Genève-Servette Hockey Club s’incline 4-2 face au HC Bienne dans un match où les Grenat n’ont pas paru ridicules. Au final, cette défaite ne fera que du bien à la bande de Patrick Emond tant les enseignements à tirer sont nombreux.

Tout avait pourtant bien commencé. Dans un premier tiers plaisant à suivre et dans la lignée du match de la veille face à Langnau, le GSHC a su imposer son jeu et son rythme aux Seelandais. Sereins, les Grenat trouvèrent la faille en powerplay sur un but de Wingels servi à la perfection par le Top Scorer de la soirée, le jeune Deniss Smirnovs.

Toujours dans le calme et malgré l’égalisation biennoise tombée de la canne de Yannick Rathgeb en powerplay, les Aigles purent s’envoler à 1’10 » de la fin du premier tiers, à nouveau en powerplay, sur une réussite d’Eric Fehr (son premier but en National League) reprenant au rebond un tir de Tommy Wingels.

Mais c’est dès la reprise du deuxième tiers que les Genevois ont commencé à peiner, sans pour autant rompre. Une peine finalement concrétisée dans le 3e tiers. Les deux buts biennois en 69 secondes et le repli défensif seelandais ont amené un GSHC en panne d’inspiration offensive et semblant pressé, parant au plus pressé dès la ligne médiane franchie.

Au final, c’est un match plein d’enseignements qu’a disputé le Genève-Servette. Une défaite qui permet également d’éviter une euphorie autour de l’équipe et qui montre que, malgré la bonne prestation globale, beaucoup de travail reste à accomplir.

Des enseignements

  • Le manque d’expérience

Pour la première fois en 120 minutes de jeu, le Genève-Servette a semblé presser de repartir en attaque dès le 3-2 biennois. Une situation qui a mené à des tentatives d’exploit individuel. Une marque de la jeunesse de cette équipe selon l’entraîneur assistant Jan Cadieux

Jan Cadieux Entraîneur assistant du GSHC

  • Un manque de réalisme

Menant alors 2-1, les Aigles ont disposés de plusieurs grosses occasions, notamment en powerplay, de marquer le troisième goal. Finalement, trop d’opportunités gachées ont permis au HC Bienne de revenir au score. L’attaquant grenat Timothy Kast le dit, il aurait fallu « tuer le match avant »

Tim Kast Centre du GSHC

  • Patrick Emond a su imposer son style

Flagrant à Langnau et bien visible face à Bienne, le style de Patrick Emond est bien intégré par l’équipe quand tout fonctionne. Un jeu simple, prudent et en possession du puck, voilà ce que propose ce GSHC version 2019-2020. Pour Tim Kast, toute l’équipe a adhéré au projet

Tim Kast Centre du GSHC

  • Deniss Smirnovs n’a pas fini de nous surprendre

Auteur d’une superbe passe décisive sur l’ouverture du score, Deniss Smirnovs épate plus d’un observateur sur la glace. Aligné au centre de la 1ère ligne suite à la blessure de Tanner Richard (la durée de son absence n’est pas encore connue), il a parfaitement rempli son rôle. Agé de 20 ans, il pourrait bien faire les beaux jours du Genève-Servette s’il continue sur cette voie. Pour l’entraîneur assistant du GSHC, sa réussite n’est pas le fruit du hasard.

Jan Cadieux Entraîneur assistant du GSHC

 

Réecouter le match, commenté par Geff Scarantino et Sébastien Telley

GSHC - Bienne - 1er tiers Geff Scarantino et Sébastien Telley

GSHC - Bienne - 2e tiers Geff Scarantino et Sébastien Telley

GSHC - Bienne - 3e tiers Geff Scarantino et Sébastien Telley

>> Feuille de match officielle

Les buts du match

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Sport

Football: battu par Bâle, Meyrin quitte la Coupe la tête haute

Publié

le

Les joueurs des deux équipes réunies pour la photo de "famille" juste avant le coup d'envoi.

Le Meyrin FC a fait jeu égal avec le FC Bâle pendant près d’une heure avant de s’incliner (0-3) face aux détenteurs du trophée. Les quatre clubs genevois en lice sont tous passés à la trappe lors des seizièmes de finale de la Coupe de Suisse . 

Plus de 2’800 spectateurs (c’est plus qu’à la Pontaise pour voir le Lausanne-Sport face le FC Lugano 3-0 !) malgré la concurrence des portes ouvertes du CERN et de la Fête des Vendanges à Russin, un match engagé et indécis pendant une bonne heure, une ambiance bon enfant: le succès est total pour les organisateurs à commencer par le président meyrinois Antoine Salamolard.
Sur le plan sportif, les joueurs de Jean-Philippe Lebeau ont longtemps volé la vedette à leurs prestigieux adversaires. Un dispositif tactique très au point, des attaques rapides, des ailiers incisifs, des défenseurs intransigeants, les jaunes et noirs n’ont nullement été impressionné par les Bâlois. Ils les ont souvent forcés les joueurs de champ à se défendre et le gardien Nikolic (titularisé en l’absence d’Omlin) à se détendre. Mais c’est paradoxalement au début de la seconde mi-temps, alors qu’ils se créaient leurs occasions les plus nettes qu’ils ont commencé à montrer les premiers signes de fatigue. Une pression accrue des visiteurs, des ballons perdus plus souvent qu’en première période donnaient déjà l’impression que le vent était en train de tourner. Les deux buts inscrits par Kemal Ademi et Fabian Frei en à peine plus de cinq minutes sont venus confirmer cette impression.
Les arrêts déterminants réalises par Fabio Monteiro n’ont pas suffi: le portier genevois a dû se résigner à aller chercher le ballon au fond de ses filets.

Fabio Monteiro Gardien du Meyrin FC

 

Reste évidemment quelques regrets, car après quarante-cinq premières minutes équilibrées, les pensionnaires de première ligue paraissaient en mesure de créer la surprise. Ce d’autant plus que les Bâlois semblaient empruntés et fébriles, pour ne pas dire nerveux.

Jean-Philippe Lebeau Entraîneur du Meyrin FC

 

Quant aux équipes genevoises, elles ont toutes trois mordus la poussière. Après Servette vendredi, Olympique de Genève (autre formation de première ligue) s’est incliné sur son terrain face à Bavois (Promotion League) tout comme Lancy (première ligue encore) à Saint-Aubin (NE) face à Béroche-Gorgier (pensionnaire de deuxième ligue) à chaque fois sur le même score (1-2). Tout ça, alors que les trois représentants vaudois (outre le Lausanne-Sport et Bavois, Stade Lausanne est allé battre Kriens 4-2 en Suisse centrale) ont tous passé le cap…

Continuer la lecture

Actualité

Un Genève-Servette convaincant débute sa saison par une victoire

Publié

le

Les Grenat ont réalisé une véritable performance collective sur la glace de l'Ilfis [Sébastien Telley]

Le Genève-Servette Hockey Club et son nouvel entraîneur Patrick Emond ont parfaitement lancé leur saison 2019-2020. Sur la glace d’un probable adversaire direct pour une place en playoffs, les Grenat s’imposent 3-1 face aux SCL Tigers de Langnau.

Pourtant tout avait mal commencé. Après 4’09 », le capitaine (et Top Scorer pour le premier match) Noah Rod était renvoyé au vestiaire pour une obstruction sur Loïc In-Albon. Une pénalité suivi par deux minutes contre Arnaud Jacquemet offrant une situation de 5 vs 3 aux Bernois, qui ne se firent pas prier, Yannick Blaser d’un maître tir dans la lucarne venait ouvrir le score.

Puis, comme si la préparation n’avait pas permis de tout clairement établir, ce fut quelques approximations que nous offrit le GSHC. Des pertes de puck évitables, à l’image de Tim Bozon qui permis à Robbie Earl d’aller affronter seul Robert Mayer, sauvé par son poteau. Mais dès la fin du premier tiers et 30 secondes de folie autour de la cage des Tigres, les Aigles ont ensuite réagi de la plus belle de manière. Une satisfaction pour le nouvel entraîneur Patrick Emond.

Patrick Emond Entraîneur du GSHC

 

Ce succès porte également la patte des étrangers du GSHC puisque deux buts sur 3 sont marqués par des imports. Mais ce sont aussi les jeunes qui se sont démarqués, notamment Deniss Smirnovs, 20 ans, auteur d’un but et d’un assist. Ces jeunes qui ont répondu présent, exactement comme Patrick Emond l’attendait

Patrick Emond Entraîneur du GSHC

 

Le jeune attaquant de 20 ans Deniss Smirnovs pouvait difficilement revêr pour son premier match dans l’élite. Mais c’est pourtant la performance d’équipe qu’il a tenu à souligner.

Deniss Smirnovs Attaquant du GSHC

Prochain match pour les Grenat, samedi soir face au HC Bienne, à suivre sur Radio Lac dès 19h30.

Réecouter le match de ce soir, commenté par Geff Scarantino et Sébastien Telley

Langnau - GSHC - 1er tiers Geff Scarantino - Sébastien Telley

Langnau - GSHC - 2e tiers Geff Scarantino - Sébastien Telley

Langnau - GSHC - 3e tiers Geff Scarantino - Sébastien Telley

 

Les buts du match:

 

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

Football: Servette piégé par les Grasshoppers

Publié

le

Une cruelle désillusion pour Michael Goncalves (à droite) et les Servettiens. (©KEYSTONE/WALTER BIERI)

Battus par la marge la plus étroite (0-1), les « grenats » quittent la Coupe de Suisse dès le deuxième tour. A onze contre dix durant une heure, ils n’ont pas su s’extirper du piège tendu par les « sauterelles » du maître-tacticien Ueli Forte. C’est le premier véritable couac de l’été pour les Servettiens. 

Jouer en supériorité numérique n’est pas toujours un avantage. Les joueurs d’Alain Geiger l’ont appris à leurs dépens vendredi dans un stade du Letzigrund à 90% vide. L’expulsion d’Euclides Cabral à la demi-heure pour un second avertissement leur a offert la possession du ballon et une domination territoriale toujours plus nette au fil des minutes. Mais en fin de compte, la montagne a accouché d’une souris. En d’autres termes, les visiteurs ne sont créé que très peu d’occasions de buts et surtout, ils ont été littéralement transpercés par un débordement côté droit de Nikola Gjorgjev dont le tir a laissé le gardien Joël Kiassumbua pantois en tout début de seconde mi-temps. Une action sur laquelle l’arrière latéral gauche, mais défenseur central de formation, Yoan Severin a dévoilé toutes ses limites.

Salvi salvateur

Du côté des « bleus et blancs », le portier Mirko Salvi a tiré son épingle du jeu ; lui qui s’est fait l’auteur d’une parade remarquable sur une reprise acrobatique du nouvel attaquant servettien Grejohn Kyei alors qu’on ne jouait pas encore depuis dix minutes.

Déjà remarquée lors du match nul contre Neuchâtel Xamax (2-2), l’absence d’Anthony Sauthier a pesé de son poids au Letzigrund. Sans son capitaine avec lequel il cultive une très belle entente sur le flanc droit, Miroslav Stevanovic n’a pas été en mesure de faire de différence. Et ça n’est pas le seul joueur « grenat » avoir évolué en dessous de ses réelles possibilités lors de ce match des seizièmes de finale…

Saint-Gall éliminé aussi

Maigre consolation: Servette est en bonne compagnie, puisqu’un autre club de Super League a également mordu la poussière vendredi soir. Battu à Winterthour (0-2), Saint-Gall quitte également la Coupe de Suisse la tête basse. Les coéquipiers de l’ex-servettien Ousmane Doumbia ont su profiter de leur supériorité numérique pour forcer la décision sur des réussites d’Anas Mahamid (en toute début de seconde période) et de Nuno Da Silva (dans le temps additionnel). A la demi-heure, le gardien Jonathan Klinsmann, le fils du légendaire Jürgen, avait écopé d’un carton rouge pour une faute de dernier recours sur Roman Buess (ex-LS).

 

ats/bb

Continuer la lecture

Actualité

GSHC: la fonction de CEO supprimée, Christophe Stucki s’en va

Publié

le

Christophe Stucki va quitter son poste de CEO de Genève-Servette (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Christophe Stucki va quitter ses fonctions de Chief Executive Officer (CEO – directeur général) du Genève-Servette, indique vendredi le club sur son site. Il avait repris ses fonctions en 2018 suite à la reprise du club par la Fondation 1890. Son départ est dû à la suppression du poste de CEO et à la réorganisation de l’administration du club. 

Dans un communiqué intitulé « merci Christophe », le Genève-Servette Hockey Club souligne le travail du futur-ex directeur général, accompli « avec professionnalisme et un engagement indéfectible afin de participer à la restructuration, stabilisation et redynamisation » du club, précisant que « la mission confiée au CEO est largement accomplie. »

Les explications du président du conseil d’administration du Genève-Servette Hockey Club, Laurent Strawson

Laurent Strawson Président du conseil d'administration du GSHC

Philippe Rigamonti en « chef des opérations »

C’est l’actuel directeur commercial du Genève-Servette, Philippe Rigamonti, qui endossera le rôle de responsable de l’administration du club de hockey. Le nom du poste n’est pas encore clairement défini mais se rapproche davantage de chef des opérations que directeur général.

Emulation de la Fondation 1890, la société Genève-Sport SA reprendra en partie les tâches de Christophe Stucki. « Ce n’est pas en terme de contrôle », précise le président du conseil d’administration du GSHC. « Un certain nombre de postes font doublon entre les entités (foot-hockey-rugby ndlr…), l’idée est de mutualiser tout ça dans Genève-Sports par souci de rationalisation, de cohérence et peut-être par souci de réduction des coûts », précise Laurent Strawson.

Laurent Strawson Président du conseil d'administration du GSHC

La nomination de Philippe Rigamonti dans ses nouvelles fonctions devrait intervenir en début de semaine prochaine.

Sébastien Telley

 

Continuer la lecture