Rejoignez-nous

Le Club Sport

Hippisme: un top 10 sans cesse remis en question

Publié

,

le

L'Australien Boyd Exell part une nouvelle fois favori en attelage. © Pierre Costabadie/scoopdyga.com

Les meilleurs spécialistes de saut d’obstacle s’affrontent sur la piste de Palexpo lors du concours international de Genève, notamment le vendredi soir lors de la finale du top 10 dont la composition change d’année en année…

Quatre jours entièrement dédiés aux sports équestres avec la présence des meilleurs mondiaux. Tel est le menu de la 58e édition du CHI de Genève. Parmi les quatre disciplines, le saut d’obstacle tiendra le haut du pavé dès jeudi prochain. Deux courses à mettre en exergue : le top ten et le Grand Prix du dimanche après-midi. Le top 10 se déroulera le vendredi soir et les dix meilleurs cavaliers de la planète ne sont pas forcément les mêmes qu’il y a un an. Alban Poudret, directeur sportif du concours hippique.

Alban Poudret Directeur sportif du CHI

 

Chouchou de Palexpo, le Jurassien est très en forme cette saison… Mais ce qui impressionne le plus c’est sa régularité. Explications.

Alban Poudret Directeur sportif du CHI

 

Champion olympique à Londres, le Jurassien est l’un des chouchous du public durant ce Concours hippique qu’il affectionne.  Mais parmi les deux épreuves qu’il disputera, le Grand Prix Rolex ou le Top Ten laquelle est sa préférée?

Steve Guerdat N°2 mondial

 

…et Steve Guerdat montent davantage de chevaux que par le passé. Des montures qui sont bien souvent autant mises en avant que le cavalier, on se souvient notamment de Nino des Buissonets ou encore de Jalisca. Alors comment le Jurassien gère-t-il son écurie?

Steve Guerdat N°2 mondial

 

Pour Sophie Mottu-Morel, directrice de l’événement, c’est l’attrait du public qui doit être mis en avant, pour ce faire, c’est l’aspect découverte du public et l’attrait de ce dernier qui prime. 

Sophie Mottu-Morel Directrice générale du CHI

 

Un défi logistique

Palexpo n’étant pas extensible à souhait, il faut trouver des aménagements pour permettre à tous les compétiteurs de se préparer au mieux. Entre les besoins en écuries, en piste d’échauffement et même sur des questions de planning afin que tout le public ait accès aux manifestations. Tout n’a pas été évident comme le confirme la directrice de la manifestation.

Sophie Mottu-Morel Directrice générale du CHI

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Club Sport

Patrick Kinigamazi: « si je perds, j’arrête ! »

Publié

le

Un tournant dans la carrière de Patrick Kinigamazi (© Stéphane Chollet).

Le boxeur genevois se trouve à un tournant dans sa carrière au moment d’entamer la défense de son titre mondial WBF face au Britannique Jordan McCorry chez les super-plumes. 

La victoire ou la retraite tel est l’enjeu du combat que Parick Kinigamazi livre jeudi soir face au Britannique Jordan McCorry. Un combat en douze rounds de trois minutes dans la catégorie des poids super-plumes, les moins de 58,9 kg, titre planétaire WBF en jeu. Âgé de 35 ans, le sociétaire du club pugilistique de Carouge qui était l’invité du Club Sport de Radio Lac considère ce combat comme le tournant de sa carrière. Un succès face à un ressortissant du Royaume-Uni aurait un retentissement médiatique important avec davantage de chances d’attirer un financement conséquent susceptible de mener à un futur combat prestigieux.

Patrick Kinigamazi Détenteur du titre mondial WBF des super-plumes

 

A l’inverse, un revers sonnerait comme un coup d’arrêt….

Patrick Kinigamazi Détenteur du titre mondial WBF des super-plumes

Au total, ce sont cinq combats professionnels qui se dérouleront sous le chapiteau du Cirque de Noël à Plainpalais, avec notamment la présence du mi-lourd (moins de 79,3 kg) lausannois Yoann Kongolo qui sera opposé à l’Allemand Miloslav Savic. Celui opposant Kinigamazi à McCorry aura lieu en fin de soirée…

 

 

 

 

Continuer la lecture

Le Club Sport

Radio Lac célèbre les 60 ans des Vernets! Souvenirs et perspectives

Publié

le

Les Vernets en 2018

La patinoire des Vernets a été inaugurée le 27 novembre 1958, il y a 60 ans. L’occasion pour Radio Lac de consacrer une émission spéciale du Club Sport sur une heure pour aborder le passé et le vécu de la patinoire mais aussi le futur de la patinoire.

Autour de l’équipe des sports de Radio Lac étaient réunis

  • Sybille Bonvin, cheffe du Service des Sports de la Ville de Genève;
  • Vanessa Gusmeroli, professeur de patinage artistique au Club des patineurs de Genève;
  • Christophe Stücki, directeur général du Genève-Servette Hockey Club;
  • Christopher Rivera, hockeyeur ayant disputé près de 500 matchs en LNA dont plus de 430 au GSHC;

 

Retrouvez ci-dessous l’émission en intégralité, divisée en 4 parties.

Les deux premières concernent le passé de l’enceinte:

« La population bénéfice d’une patinoire parmi les plus mordernes d’Europe »:

Le Club Sport Spécial 60 ans des Vernets

 

« Fut une époque c’était ma deuxième maison » – Jean-François Regali

Le Club Sport Spécial 60 ans des Vernets

 

Le futur de la patinoire

 

« Le projet de nouvelle patinoire redémarre actuellement »

Le Club Sport Spécial 60 ans des Vernets

 

« La pression de la ligue n’existe pas tant qu’il y a un nouveau projet » 

Le Club Sport Spécial 60 ans des Vernets

 

Dans Radio Lac Matin du 27 novembre, la chronique sportive de 7h53 fut entièrement dédiée à la patinoire des Vernets et à ses multifonctions:

Le Sport dans Radio Lac Matin Sébastien Telley

 

@SebTelley

Continuer la lecture

Le Club Sport

Recevoir un carton jaune et finir au tribunal ? Une réalité juridique

Publié

le

En football, la Liberté révélait mardi qu’un footballeur fribourgeois de 18 ans fut reconnu coupable de lésions corporelles par négligence et condamné par le Tribunal cantonal fribourgeois à 40 heures de travail d’intérêt général avec sursis pendant deux ans. Le joueur avait brisé la cheville droite d’un adversaire en le taclant au cours d’un match régional de juniors opposant le FC Richemond au SC Guin en mai 2016.

Interrogé dans Radio Lac Midi de Benjamin Smadja, le président de l’Association cantonale genevoise de football (ACGF) Pascal Chobaz s’est dit choqué par cette sanction.

Pascal Chobaz Président de l'ACGF

>> Réecoutez l’intervention de Pascal Chobaz dans Radio Lac Midi

Un carton jaune suffit pour être jugé, « heureusement »

Si la sanction peut paraître sévère, qu’en est-il d’un point de vue strictement légal.  La question a été posée à Maître Yoann Brigante, avocat à Genève et spécialisé dans le droit du sport.

Me Yoann Brigante Avocat genevois

 

Cette question restera toutefois toujours marquée par une zone laissée à libre interprétation:

Me Yoann Brigante Avocat genevois

Pascal Chobaz, le président de l’ACGF, se dit choqué puisqu’il n’existait aucune intention de blesser de la part du joueur coupable. Selon Maître Brigante, en cas de geste intentionnel, le cas aurait de suite quitté le contexte sportif pour immédiatement devenir une affaire pénale. L’absence d’une claire intention de blessure dans le cas du joueur fribourgeois ne fait que poser la question de si oui ou non le contexte sportif est respecté.

 

« L’arbitre protège le jeu, le juge protège l’ordre public »

En 2016, lors de la rencontre opposant le FC Richemond au SC Guin en mai 2016, le joueur coupable n’avait été sanctionné que d’un carton jaune par l’arbitre de la rencontre. Il n’est pas donc indispensable qu’un joueur reçoive un carton rouge pour ensuite passer devant un tribunal. Une bonne chose pour Maître Brigante.

Me Yoann Brigante Avocat genevois

 

La finalité de cette affaire est qu’elle soulève un débat qui est né en 1985 avec notamment le tacle du joueur du FC Vevey-Sport Gabet Chapuisat sur le Servettien Lucien Favre, mais pas que…

Me Yoann Brigante Avocat genevois

 

Réecoutez l’extrait du Club Sport avec les « versions courtes » des réponses de Maître Brigante

Le Club Sport Chaque soir 19h - 19h30

@SebTelley

Continuer la lecture

Le Club Sport

Alan Roura: « Très content! Ca a été une course difficile »

Publié

le

Alan Roura lors de son arrivée à Pointe-a-Pitre. Crédit photo: Alan Roura / La Fabrique

Une septième place dans la classe IMOCA ! Un temps de  15 jours, 2 heures, 25 minutes, 37 secondes ! Mais surtout une avance de seulement 4 minutes et 43 secondes d’avance sur la 8e place occupée par Stéphane Le Diraison ! Il s’agit là du bilan d’Alan Roura pour cette 40e Route du Rhum. 

Interrogé hier soir peu après son arrivée, le Genevois était heureux de sa performance.

Alan Roura 7e de la Route du Rhum

L’objectif d’Alan Roura était de terminer dans le top 10 de la compétition. Avec cette belle 7e place, le Genevois a donc pleinement atteint son but.

Alan Roura 7e de la Route du Rhum

 

« Pour un premier test, vu les conditions, c’est très correct »

Satisfaction supplémentaire, le bateau du Genevois est arrivé en bon état en Guadeloupe.

Alan Roura 7e de la Route du Rhum

 

Sur les différentes vacations, Alan Roura a toujours le sourire, également sur les vidéos qu’il a mis en ligne durant son périple. A-t-il eu constamment le moral ou était-ce que pour les médias, le Genevois est catégorique

Alan Roura 7e de la Route du Rhum

 

Après ses 15 jours de compétition, le Genevois compte bien désormais prendre quelques jours de repos.

Alan Roura 7e de la Route du Rhum

 

Présent dans le studio de Radio Lac pour effectuer un ultime pointage sur cette Route du Rhum, Benjamin Delaloye, moniteur de voile au Club Nautique de Versoix, et habitué des régates sur le Léman est revenu sur le parcours d’Alan Roura et également sur la pénalité d’Alex Thompson. Ecoutez l’extrait en intégralité:

Benjamin Delaloye Professionnel dans le monde de la voile

@SebTelley

Continuer la lecture

Le Club Sport

Tanguy Nef: « Je ne m’en rends pas encore forcément compte »

Publié

le

En ski alpin, Tanguy Nef (22 ans le 19 novembre) a réalisé une superbe performance dimanche lors du slalom spécial de Levi, où il participait pour la première fois à une manche de la Coupe du monde. Terminant au 15e rang au terme de la première manche, le skieur parti avec le dossard 40 a encore amélioré son rang lors du second run terminant à la 11e place du classement général.

Avec ces résultats, quels sentiments ont traversé le skieur lors de ses deux arrivées, la réponse du Genevois.

Tanguy Nef 11e du slalom de Lévi

 

Si Tanguy Nef a ressenti autant d’émotions au terme de la 1ère manche c’est qu’il n’a pas eu un parcours de vie comme les autres, le Genevois a choisi de très vite partir de Genève pour aller à Brigue avant de s’envoler pour les Etats-Unis où il poursuit ces études. 

Tanguy Nef Skieur alpin genevois

 

Avec ce parcours, il est donc facile d’imaginer qu’a aucun moment, Tanguy Nef n’imaginerait finir 11e lors de son premier départ en Coupe du monde. Un résultat dont il ne se rend pas encore compte. 

Tanguy Nef 22 ans, le 19 novembre

 

Le Genevois, n’avait que 21 ans lors du slalom de Lévi, il en a eu 22 le lendemain et est encore en étude aux Etats-Unis. Et même s’il venait à continuer de s’illustrer sur les pistes de la Coupe du monde, il n’en oublierait pas pour autant ses études.

Tanguy Nef Membre du cadre B de Swiss Ski

Si tout se passe bien, le Genevois devrait prendre part au prochain slalom de la Coupe du monde prévu le 9 décembre prochain à Val d’Isère (F)! Nul doute que Radio Lac prendra de ses nouvelles. 

Revoir la première manche du skieur genevois:

@SebTelley

Continuer la lecture