Rejoignez-nous

Sport

Gauthier Descloux prolonge: « Le GSHC m’a toujours soutenu »

Publié

,

le

C’était dans l’air depuis quelques temps, c’est maintenant officiel: Gauthier Descloux sera Grenat trois saison de plus. Soit jusqu’en 2022.

Il est  le meilleur gardien de la saison actuellement avec des statistiques à faire pâlir la glace des Vernets, jugez par vous-même. Il est premier en terme de pourcentage d’arrêt avec 96.2% et il est premier aussi en nombre de goal avec seulement 1.15 but pris par match. On l’a contacté par téléphone une fois l’officialisation faite, et forcément c’est un Gauthier Descloux aux anges qu’on a retrouvé.

 

Gauthier Descloux Gardien du Genève-Servette Hockey Club

 

Son contrat avec Ge-Servette arrivait à bout au terme de cette saison. Et avec les performances actuelles, il était un gardien prisé. Mais Gauthier Descloux voulait absolument resté au bout du lac. Il explique pourquoi.

 

Gauthier Descloux Gardien du Genève-Servette Hockey Club

 

Le marché des gardiens dans le championnat Suisse est très mouvementé en vu de la saison prochaine. Leonardo Genoni a déjà annoncé qu’il quitterai Berne pour Zoug dès l’année prochaine. Même chose avec Tobias Stephan qui atterrira à Lausanne. Davos est actuellement en difficulté avec ses gardiens et Elvis Merz-likins devrait quitter Lugano pour tenter sa chance en Amérique du Nord. Pour trouver un nouveau contrat, Gauthier Descloux savait qu’il devait faire bonne figure dès le début du championnat. On retrouve une dernière fois le portier de 22 ans.

 

Gauthier Descloux Gardien du Genève-Servette Hockey Club

 

Gauthier Descloux aura l’occasion de fêter son nouveau contrat dès vendredi avec la venue de Davos au Vernets. Coup d’envoi à 19h45.

 

GeffScar

 

Course à pied

Marathon : Maude Mathys tout près des Jeux de Tokyo

Publié

le

Maude Mathys est passé tout près des minima pour une qualification olympique sur le marathon (© KEYSTONE/Peter Klaunzer/archives)

Maude Mathys rate les minima d’une minute à Seville, mais elle garde toutes ses chances de figurer dans le top 56 mondial. Une place synonyme de qualification pour le marathon des Jeux Olympiques de Tokyo cet été.

Maude Mathys n’est pas passée loin d’une qualification directe pour le marathon des Jeux Olympiques de Tokyo dimanche à Séville. Elle reste toutefois bien placée pour être du voyage au Japon. La Vaudoise a atteint son objectif : elle est passée tout près des minima pour se qualifier directement pour les Olympiades au Pays du Soleil Levant. Quatorzième de l’épreuve chez les dames, la Chablaisienne a été créditée d’une excellente performance chronométrique: 2h30’41 ! Si elle reste en deçà des minima olympiques (2h29’30), elle a néanmoins amélioré son record personnel établi il y a deux ans à Zurich. Trois fois championne d’Europe de course de montagne, elle reste donc bien placée pour être tout de même retenue pour les Jeux nippons. Son temps devrait en effet lui permettre de figurer à l’une des cinquante-six premières places du classement mondial. Au terme de cette course, Maude Mathys pouvait donc avoir le sentiment du devoir accompli, même si tout n’a pas été facile. Julien Trachsel l’a rencontrée.

Maude Mathys Championne d'Europe de course de montagne

 

Pas d’autre marathon

Si la coureuse d’Ollon a manqué les minima pour un peu plus d’une minute, la Vaudoise garde toutes ses chances de figurer dans le « top-56 » mondial. A-t-elle donc gagné son pari, à savoir courir un seul marathon en vue des Jeux ?

Maude Mathys Championne d'Europe de course de montagne

 

Maude Mathys saura le 2 juin si sa performance de dimanche à Séville est suffisante pour être retenue pour le marathon des Jeux Olympiques d’été à Tokyo.

Continuer la lecture

Basketball

Euro: l’Equipe de Suisse entre regrets et perspectives d’avenir

Publié

le

Jonathan Kazadi, à droite, tire malgré l'opposition du Finlandais Ilari Seppälä (© KEYSTONE/Peter Klaunzer)

L’Equipe de Suisse peut nourrir de gros regrets après ses deux matches qualificatifs en vue de l’Eurobasket. Battus après prolongation en Géorgie, les Helvètes ont subi une nouvelle défaite, évitable face à la Finlande dimanche à Fribourg. Pivot des Lions de Genève, Arnaud Cotture voit pourtant des raisons d’espérer malgré ces deux résultats défavorables.

Après sa défaite subie dimanche soir à Fribourg (64-69) face à la Finlande, dans le cadre des qualifications pour le prochain championnat d’Europe, l’Equipe de Suisse occupe la dernière place au classement de son groupe. Les Helvètes qui ont compté jusqu’à dix-huit points d’avance, avant de complètement craquer en deuxième mi-temps, se mordent les doigts. Le revers subi après prolongations jeudi en Géorgie (88-96), puis celui face aux Finlandais, adversaires directs pour la qualification, laissent un goût amer aux joueurs de la sélection helvétique. Mais cette dernière poursuit son apprentissage sur la scène internationale, selon Arnaud Cotture, pivot des Lions. Avec six points dimanche, il estime également que lui et ses coéquipiers n’ont pas à rougir de leurs prestations. Valentin Danzi l’a rencontré.

Arnaud Cotture Pivot de l'Equipe de Suisse

 

Le chemin est encore long dans cette phase qualificative pour l’Eurobasket. La prochaine échéance est fixée au mois de novembre, avec notamment un match en Serbie…

 

Continuer la lecture

Football

Super League : Servette arrache un point à Bâle

Publié

le

Valentin Stocker s’élève plus haut que toute la défense servettienne pour ouvrir le score après six minutes de jeu (© KEYSTONE/Georgios Kefalas).

Les Servettiens ont fait match nul à Bâle (2-2) après avoir encaissé deux buts au cours des vingt premières minutes. Imëri, sur penalty, et M. Stevanovic ont marqué pour les néo-promus.

Une certaine fébrilité défensive et un manque de percussion en attaque semblaient avoir condamné les Servettiens. Mais les visiteurs sont progressivement revenus dans la partie face à des Bâlois qui se sont éteints au fil des minutes. Le remplaçant Kastriot Imëri a réduit l’écart à un quart de la fin suite à une faute sur Koro Kone, avant que Miroslav Srevanovic n’égalise en exploitant au mieux un service de Gaël Ondoua. Valentin Stocker avait ouvert le score suite à un centre Samuele Campo, puis Fabian Frei a doublé la mise. Tout ça alors qu’on ne jouait pas encore depuis vingt minutes.

Vincent Sasso: « nous avons changé de système à la mi-temps »

En seconde période, les efforts servettiens ont été récompensés. Sans doute, la fatigue s’est-elle fait sentir dans les rangs bâlois. Les joueurs de Marcel Koller ne se trouvaient plus comme en début de match. Mais si la partie a changé de physionomie, le mérite en revient aussi et surtout aux néo-promus – notamment à leur entraîneur – qui ont su changer de fusil d’épaule au moment opportun. Le mentor valaisan de la Praille a su remettre ses joueurs sur les rails pour qu’ils remontent la pente et finissent par obtenir un résultat positif.

Vincent Sasso Défenseur central servettien

 

En fin de compte, les néo-promus peuvent se montrer satisfaits du point obtenu et surtout, d’avoir une fois de plus tenu tête à l’un des ténors du championnat. Les perspectives sont d’autant meilleures pour la suite et la fin du championnat.

 

Anthony Sauthier, au centre, à la lutte avec Omar Alderete, à droite, sous les yeux de Fabian Frei, à gauche, et les Servettiens sont revenus avec un point de Bâle (© KEYSTONE/Georgios Kefalas).

 

Continuer la lecture

Football

Servette Chênois assure l’essentiel face à Lugano

Publié

le

Leonie Fleury, qui a marqué le premier et le dernier but de son équipe, et les Servettiennes ont définitivement passé l’épaule en fin de partie face aux Luganaises (© Stéphane Chollet).

Rarement en danger, les Servettiennes restent en tête de Ligue Nationale A féminine après leur victoire sur Lugano (3-0), mais elles ont attendu les dernières minutes de la rencontre pour traduire au tableau d’affichage leur nette domination territoriale. Léonie Fleury, deux réussites, et Mirela Jakupi ont fait trembler les filets de la formation tessinoise.

Face à la lanterne rouge, Servette Chênois a assuré l’essentiel. Après un penalty de Maëva Sarrasin retenu par la gardienne Benedicte Haaland en tout début de partie, un corner tiré par Alyssa Lagonia trouve la tête de Caroline Abbé dont la reprise heurte la base du poteau. Deux minutes plus tard, les joueuses d’Eric Sévérac débloquent leur compteur par Léonie Fleury. Cette ouverture du score tombée à la demi-heure aurait pu servir de déclic. Il n’en est rien. Les Servettiennes se heurtent longtemps à une défense adverse, plus solide que pourrait le laisser supposer le classement de l’équipe visiteuse.

Léonie Fleury a trouvé le chemin des filets à douze reprises depuis le début de la saison. (© Stéphane Chollet)

 

En seconde période, leur domination se fait de plus en plus nette. Les possibilités de doubler la mise se multiplient. Mais rien ne bouge au tableau d’affichage. Il faut du sang frais. Eric Sévérac l’a compris : Kenza Chircop prend la place d’Amandine Soulard pour la dernière demi-heure. Marie Duclos relaie Alyssa Lagonia dix minutes et l’entrée en jeu de Mirela Jakupi permet à Amira Arfaoui qui s’est dépensée sans compter de souffler un peu. Ces changements portent leurs fruits. Deux supplémentaires permettent d’assurer l’indispensable victoire et de respecter le tableau de marche.

 

Léonie Fleury: « nous devons être plus patientes. »

A l’heure de l’interview, Leonie Fleury annonce d’emblée la couleur : « vous ne posez pas des questions trop compliquées ! » L’Annécienne préfère s’exprimer balle au pied…
Au terme d’une partie où elle n’a – comme ses coéquipières – pas ménagé ses efforts, la satisfaction prédominait, même si tout n’a pas été parfait. Avec déjà douze buts à son actif cette saison, l’ancienne junior de Saint-Etienne était globalement satisfaite, tout en relevant la marge de progression de son équipe.

Léonie Fleury Attaquante de Servette Chênois

 

Léonie Fleury, à droite, a fait preuve d’un engagement total sur le flanc droit de l’attaque servettienne samedi face à Lugano. (© Stéphane Chollet)

 

Première titularisation réussie pour Amira Arfaoui

Nouvelle venue en début d’année, Amira Arfaoui a connu sa première titularisation à l’occasion de cette partie face à la lanterne rouge de Ligue Nationale A féminine. Joueuse offensive, elle passe allègrement du milieu de terrain au front de l’attaque. Hier toutefois, elle a pris beaucoup de coups face à une défense luganaise solide, parfois rugueuse. Mais l’intégration de l’ancienne ailière du FC Bâle (formée aux Young Boys) est en bonne voie…

Amira Arfaoui Demi offensive de Servette Chênois

 

Amira Arfaoui, à gauche, a connu sa première titularisation depuis son arrivée durant la pause hivernale. (© Stéphane Chollet)

 

Photos: Stéphane Chollet (facebook: stephane.chollet.3)

Continuer la lecture

Football

Super League : Servette défie le FC Bâle

Publié

le

Le 10 août dernier, Fabian Frei, à gauche, et les Bâlois ont pris le dessus sur Vincent Sasso et les Servettiens (© KEYSTONE/Walter Bieri/acrhives)

Les néo-promus défient les vainqueurs de la Coupe de Suisse dimanche à Bâle, troisième rang en jeu…

Actuellement quatrièmes de Super league, les néo-promus ont la possibilité de rejoindre leurs adversaires du jour sur le podium en cas de victoire. Ils devront toutefois se passer de deux de leurs attaquants, le Néerlandais Alex Schalk et le Sud-Coréen Park Jung-Bin.
Unique interrogation pour l’entraîneur servettien : savoir qui du Franco-Ghanéen Grejohn Kyei, titularisé contre le FC Zurich et auteur de l’ouverture du score, ou de l’Ivoirien Koro Kone, remplaçant, auteur des trois derniers buts « servettiens », commencera le match.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Un point d’ancrage dans la défense adverse

Les Bâlois, eux, restent sur une série négative en championnat: ils ont perdus quatre de leurs cinq derniers matches. Mais ils ont nettement gagné à Chypre (3-0) hier (jeudi) en Europa League…
Une explication à cela : la présence d’un attaquant de pointe brésilien – Arthur Cabral – qui offre un véritable point d’ancrage dans la défense adverse.
Ce qui bonifie le jeu de ses coéquipiers.
Mais l’entraîneur servettien Alain Geiger sait comment contrer la redoutable armada offensive bâloise.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Reste à savoir ce déplacement cypriote victorieux engendre une plus grande fatigue chez les Rhénans ou au contraire les remet en selle.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

Continuer la lecture