Rejoignez-nous

Football

Les joueuses d’Aïre ne jouent que pour l’amour du maillot orange

Publié

,

le

De gauche à droite : Luciana Gesteiro (responsable de la section féminine), Léa Plitt, Ana sofia Luz Almeida, Véronique Fraga et Ilham Saïd (tous les quatre joueuses de la deuxième équipe).

Créée voilà quatorze ans, la section féminine d’Aïre-Le-Lignon a connu ses gloires avec une ascension en LNB au printemps 2016. Aujourd’hui, la première équipe se bat pour éviter la relégation en deuxième ligue régionale. Mais joueuses et responsables regardent bien au-delà des résultats: pour elles, c’est l’esprit de club et l’amour du maillot qui priment…

Une belle ascension fêtée devant 350 spectateurs avec une très nette victoire sur Concordia Bâle (8-2). C’était il y a trois ans le dimanche 5 juin. La première équipe féminine du FC Aïre-Le-Lignon allait accéder à la Ligue Nationale pour la première fois de son Histoire. Une source d’inspiration idéale pour les cent-vingt joueuses du club, lit-on dans le GHI sous la plume de Florence Giroux  (08.06.16).

Quatre joueuses pour deux équipes !

La mariée était-elle trop belle ? Toujours est-il que deux ans plus tard, l’équipe connaît la relégation en première ligue, alors que, dans le même temps, Servette-Chênois accède à la LNA. Le ressort paraît cassé. L’administratrice Luciana Gesteiro revient sur ce moment délicat où celles qui ont voulu rester fidèles aux couleurs orange et bleue ont dû se sentir bien seules.

Luciana Gesteiro Responsable de la section féminine du FC Aïre-Le-Lignon

 

« Mouiller le maillot pour remonter la pente ! »

La motivation des joueuses réside aujourd’hui plus dans l’ambiance que dans les ambitions. Après avoir connu l’ascension en LNB, Véronique Fraga  a choisi de faire une pause. Ce qui ne l’a pas empêchée de revenir pour évoluer avec la deuxième garniture en troisième ligue.

Véronique Fraga Demi gauche FC Aïre-Le-Lignon (3e ligue)

 

Le décision de quitter le haut niveau résulte souvent pour bon nombre de joueuses de la difficulté à continuer à faire les sacrifices nécessaires.

Véronique Fraga Demi gauche FC Aïre-Le-Lignon (3e ligue)

 

Quant à la première équipe du FC Aïre-Le-Lignon, elle se retrouve tout en bas de classement du groupe 1 de deuxième ligue interrégionale, après avoir concédé sixième défaite en autant de matches. La dernière en date samedi face aux Valaisannes de Savièse par la marge la plus étroite (0-1) après avoir encaissé un but dans la première minute de jeu. Malgré cela, joueuses et responsables restent positives.

Luciana Gesteiro Responsable de la section féminine du FC Aïre-Le-Lignon

 

Aujourd’hui, une équipe genevoise est en tête du championnat de LNA: Servette-Chênois. Une source d’inspiration pour les footballeuses du canton. Mais celles d’Aïre restent attachées à leurs couleurs, même quand elles sont ambitieuses.

Véronique Fraga Demi gauche FC Aïre-Le-Lignon (3e ligue)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

L’Equipe de Suisse joue son match le plus important à Genève !

Publié

le

Le capitaine Stephan Lichtsteiner et l'Equipe de Suisse jouent une grande partie de son destin mardi à Genève. (©KEYSTONE/Laurent Gilliéron/archives)

Les « Rouges » de Vladimir Petkovic jouent mardi à Genève (20h45) face à l’Eire leur match le plus important depuis les huitièmes de finale de la Coupe du monde en Russie (défaite face à la Suède 0-1). Ils doivent impérativement remporter les trois points en jeu pour avoir encore leur destin entre les mains.

Battus samedi à Copenhague par le Danemark (0-1), les Helvètes se retrouvent dos au mur. Ce revers évitable les placent dans une situation difficile. Mardi au Stade de Genève dès 20h45, ils devront remporter la totalité de l’enjeu, pas pour assurer leur participation à l’Euro, mais pour rester dans la courses à la qualification. Car la victoire est obligatoire. En perdant à nouveau des points, ils n’auraient plus leur destin entre leur mains. Leur salut passeraient alors par les matches de barrage au printemps prochain.

Les joueurs de Vladimir Petkovic semblent intrinsèquement supérieurs à une Irlande tenue en échec samedi à Tbilissi par la Géorgie (0-0). Mais ils semblaient aussi nettement supérieurs aux Danois durant près d’une heure de jeu au Telia Parken… Mais les qualités techniques et un niveau de jeu parfois excellent ne leur ont pas suffi pas pour gagner la moindre confrontation directe face aux prétendants dans ce groupe D du tour qualificatif de l’Euro’20.

 

Un placement hasardeux

C’est cela qui doit changer mardi sur le gazon de la Praille. Pour y parvenir, il faudra – entre autres – éviter d’encaisser à nouveau un but dans les dix minutes. Samedi dans la capitale danoise, les errements défensifs helvétiques, avec une défense centrale aux abois, ont permis à Povlsen de se présenter seul face à Yann Sommer : pris de court, le latéral gauche Ricardo Rodriguez et le demi axial Granit Xhaka n’ont pas été le moins du monde en mesure d’apporter la moindre aide à leur gardien.

Yann Sommer Gardien de l'Equipe de Suisse

 

Le fait d’encaisser un tel but suscite un wagon de questions. Qu’il soit né d’une inspiration géniale ou d’un coup de chance de Chrisian Eriksen – une sorte de passe aveugle – ne change rien à l’affaire. Coupables dans leur placement sur cette action, Nico Elvedi, Fabian Schär et Manuel Akanji avaient peut-être oublié qu’un 0-0 au final demeurait un excellent résultat. Sans les nommer ouvertement, Yann Sommer et Stephan Lichtsteiner, mais aussi Admir Mehmedi avaient, devant les micros, de la peine à comprendre comment les trois défenseurs centraux avaient pu se faire piéger de la sorte…
Car si on peut également souligner le manque d’efficacité offensive des Helvètes, Stephan Lichtsteiner qui va plus loin que son gardien réclame une analyse approfondie des circonstances qui ont mené à ce but… Valentin Danzi de Radio Fribourg a rencontré l’emblématique capitaine helvétique juste après le coup de sifflet final.

Stephan Lichtsteiner Capitaine de l'Equipe de Suisse

 

Trouver la faille contre l’Eire

Mardi à la Praille, l’Equipe de Suisse devra trouver à la fois la clé face au bloc bas des Irlandais et témoigner d’une rigueur extrême sur les balles arrêtées adverses avec son gardien qui préfère, on le sait, défendre sa ligne plutôt que l’espace. Enfin, elle sera toujours privée comme à Dublin et à Copenhague de son meilleur joueur, Xherdan Shaqiri.

Par ailleurs, Elvedi, Schär et Akanji ne sont pas les seuls coupables. Même si les Helvètes ont eu la « malchance » de tomber sur un gardien en état de grâce avec un Kasper Schmeichel auteur de quatre magnifiques arrêts, d’autres joueurs ont déçu. On pense au manque de percussion des latéraux, au déchet technique d’un Breel Embolo et à la discrétion d’un Haris Seferovic qui peine à confirmer les dispositions démontrées la saison dernière. Remarquable en première période, Granit Xhaka a, pour sa part, baissé pied en fin de match. Le capitaine d’Arsenal devra mardi donner le ton juste. En l’absence de Shaqiri, il devra, en faisant valoir ses qualités techniques et sa vision du jeu, montrer la voie à l’équipe. Il devra enfin jouer le rôle qui est le sien, celui de stratège.

 

Petkovic veut un stade plein

A Copenhague, Vladimir Petkovic a lancé un véritable appel au peuple. Le coach national veut voir un stade plein et des supporters capables de soutenir son équipe avec la même ferveur que les supporters danois samedi. Plus de 20’000 billets vendus, l’ambiance devrait être au rendez-vous. Aux joueurs d’enflammer le public pour que cette soirée du 15 octobre soit celle de la grande réconciliation, celle du grand pardon plutôt pour oublier le naufrage de Saint-Pétersbourg que personne n’avait vraiment vu venir.

 

 

Source : ATS/ld/6rr/vd/bb

 

 

Continuer la lecture

Football

Servette doit se contenter d’un point contre Xamax

Publié

le

Le capitaine servettien Anthony Sauthier (en blanc) et ses coéquipiers n'ont pas tenu la distance face aux "rouges et noirs" de Janick Kamber (à gauche).)

Xamax et Servette ont fait match nul (2-2) samedi à Neuchâtel. En avance de deux buts à l’issue des quarante-cinq premières minutes, les joueurs d’Alain Geiger ont peiné en seconde période. 

Les Servettiens menaient (2-0) à la mi-temps, avant d’être rejoints en seconde période. Les buts  de Tasar et d’Ondoua leur ont donner ces deux longueurs d’avance dans les vint premières minutes. Au retour des vestiaires, les visiteurs allaient pourtant subir le jeu face à des « rouges et noirs » volontaires. Un but heureux de Gaëtan Karlen et un penalty accordé suite à un contact entre Macoppi et Nuzzolo leur ont donné la possibilité de combler leur retard… Reste à savoir si le demi défensif tessinois a véritablement touché l’attaquant biennois.

Andrea Maccoppi Demi défensif du Servette FC

Continuer la lecture

Football

Lichtsteiner de retour avec l’Equipe de Suisse

Publié

le

Le regain de forme de Lichtsteiner tombe au meilleur moment pour les Helvètes (©KEYSTONE/Laurent Gillieron/archives)

Les Helvètes retrouvent leur ancien capitaine pour les deux matches décisifs de la phase qualificative de l’Euro au Danemark et face à l’Irlande. Stefan Lichtsteiner sera à disposition de Vladimir Petkovic tant pour le déplacement à Copenhague que pour la venue de l’Eire dans le mardi 15 octobre à Genève (20h45).

Titulaire depuis qu’il évolue à Augsbourg, Stephan Lichtsteiner est de retour en équipe de Suisse. Le Lucernois a été retenu dans le groupe pour les matches au Danemark et contre l’Irlande. Son retour n’est qu’une demi-surprise. Pour mettre toutes les chances le Coach National a décidé de faire appel à son latéral le plus expérimentés. « La hiérarchie, totalement acceptée par le groupe, n’a pas changé », répète Vladimir Petkovic. Ainsi, s’il joue d’entrée, Lichtsteiner portera le brassard. Son retour dans la sélection helvétique réjouit Pierluigi Tami, directeur des équipes nationales Julien Pralong (Keystone/ATS-sports) l’a rencontré.

Pierluigi Tami Directeur des équipes nationales à l'ASF

 

Sans Moubandje, ni Widmer

Michael Lang a lui aussi été convoqué, ce qui n’avait pas été le cas en septembre. Ces deux retours font nécessairement autant de victimes, en l’occurrence, l’arrière latéral gauche genevois Jacques-François Moubandje et Silvan Widmer, qui lui évolue sur le côté droit de la defense. En attaque, Albian Ajeti et Christian Fassnacht – le buteur providentiel de YB jeudi soir contre les Glasgow Rangers – n’ont pas non plus été retenus. Au contraire de Djibril Sow (blessé en septembre) et du « joker » Josip Drmic, lesquels réintègrent le cadre.

 

Shaqiri blessé, mais prêt à revenir

« Xherdan? Je l’aime et l’aimerai toujours, en tant que joueur et en tant qu’homme! » Difficile d’être plus clair dans ses propos que ne l’a été Vladimir Petkovic, au moment de revenir sur l’affaire qui a agité le football suisse depuis un mois.

L’ASF a voulu mettre les choses à plat: si Shaqiri (actuellement blessé) n’a pas répondu à la convocation de septembre, c’était uniquement en raison de sa situation personnelle à Liverpool. Pierluigi Tami, est allé rendre visite deux fois au joueur en Angleterre, la première seul, la seconde en compagnie de Petkovic.

Pierluigi Tami Directeur des équipes nationales à l'ASF

 

Bürki absent jusqu’à la fin de l’Euro

L’ASF a fait preuve d’autorité face à Roman Bürki, qu’elle a décidé de ne plus contacter jusqu’à la fin de l’Euro’20. Le gardien de Dortmund, auquel Vladimir Petkovic et Pierluigi Tami ont rendu visite, avait redit sa disponibilité mais seulement s’il était assuré de jouer. Pour le Tessinois, cela n’est pas acceptable de la part d’un international.

Pierluigi Tami Directeur des équipes nationales à l'ASF

 

Source: Keystone-ATS/Julien Pralong/bb

Continuer la lecture