Rejoignez-nous

Football

Football: Servette retrouve des couleurs et sa cohésion

Publié

,

le

Varol Tasar a inscrit les deux premiers servettiens contre les Young Boys dimanche (archives).

Privé de victoire depuis le 25 août, le onze grenat s’est refait une santé en infligeant aux Young Boys, champions en titre, sa première defaite de la saison en championnat (3-0). Le signe que les néo-promus ont retrouvé leurs moyens.

La vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain. Une phénomène qui s’est vérifié sur bon nombre de terrains de Suisse et du Liechtenstein. Vainqueur de Neuchâtel Xamax (6-0) en Coupe de Suisse jeudi soir, le Lausanne-Sport s’est pris les pieds dans le tapis dimanche à Chiasso (2-3). Xamax a, de son côté, tenu en échec le FC Bâle sur son terrain (1-1). Quant aux Young Boys, ils étaient invaincus depuis la reprise du championnat et venaient de marqueur seize lors de ces quatre derniers matches, Coupe de Suisse incluse.

La répétition des matches ont-elles raison des organismes « jaunes et noirs »? Les Servettiens n’en ont cure ! Ils étaient déterminés, organisés, prêts à donner la pleine mesure de leur talent. Résultat : ils ont joué leur meilleur match de la saison. Ils ont surtout retrouvés leur cohésion. Les duos fonctionnent à nouveau. Sauthier et Miroslav Stevanovic sur le côté droit, comme Iapichino et Tasar sur le côté gauche constituent une menace permanente en attaque. Ondoua et Cognat ont fait la preuve de leur complémentarité retrouvée dimanche à la Praille. Le Lyonnais se montre bien plus percutant, quand le demi défensif russo-camerounais est là pour le couvrir. Même Kyei joue un cran au-dessus de ses précédentes prestations.

« La défaite contre Saint-Gall nous a fait progresser ! »

De son côté, l’entraîneur servettien a souligné le fait que la réussite a davantage accompagné ses joueurs que deux semaines plus tôt contre Saint-Gall (1-2), tout se rejouissant de leurs progrès sur le plan athlétique.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Le fait que Servette monte en puissance doit beaucoup au regain de forme des cadres, qui avaient souvent (Ondoua, Cognat) ou longtemps (Iapichino) été blessés. Une fois rétablis, ils ont retrouvés la pleine possession de leurs moyens pour évoluer à leur meilleur niveau.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Le onze grenat a connu un passage à vide semblable à pareille époque l’an dernier, un étage plus bas certes (en Challenge League), avant de retrouver des couleurs grâce au retour en forme des certains éléments essentiels. Leur présence régulière a ensuite permis aux pensionnaires de la Praille d’enchaîner les succès pour s’envoler vers une promotion largement méritée au printemps.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Super League : l’augmentation à douze revient sur le tapis

Publié

le

Heinrich Schifferle, président de la SFL, à gauche, et Claudius Schaefer, directeur général, à droite: les dirigeants de clubs semblent décidés à réintroduire la formule à douze clubs dans l’élite du ballon rond helvétique (KEYSTONE/Marcel Bieri).

La majorité des dirigeants des clubs de la Swiss Football League (SFL) seraient favorables à l’augmentation de la première division suisse à douze clubs.

Réunis lundi à Berne, les représentants des vingt clubs de la SFL ont discuté  de la formule de la Super League pour les prochaines années. La plupart d’entre eux semblent prêts à faire le nombre d’équipes dans l’élite helvétique de dix à douze dès la saison prochaine.

L’Ecosse pour modèle

Une étape reste à franchir toutefois avant d’entériner l’augmentation: il faudra procéder à une analyse détaillée du modèle utilisé depuis une vingtaine d’années en Ecosse ces prochaines semaines. Concrètement, ce mode de championnat prévoit que les 12 clubs de l’élite jouent 38 matches par saison. Après trente-trois journées, lorsque toutes les équipes se sont affrontées à trois reprises, les six premiers jouent cinq matches supplémentaires dans le cadre d’un tour final pour le titre, les six derniers en jouent cinq contre la relégation.

Décision mi-mars

À la mi-mars, une assemblée générale extraordinaire de la SFL décidera de cette éventuelle augmentation. Si la majorité n’est pas obtenue, la formule actuelle sera maintenue. Une augmentation du nombre de clubs dans la Swiss Football League doit également être approuvée par les autres sections de l’Association Suisse de Football (ASF), à savoir la Première Ligue et la Ligue Amateur. La nouvelle formule, si elle est acceptée, entrerait en vigueur dès la saison 21-22.

Continuer la lecture

Football

Super League : Jean-Pierre Nsame élu meilleur joueur

Publié

le

L'attaquant Jean-Pierre Nsame (au centre) a été élu meilleur joueur de Super League par ses pairs (KEYSTONE/Peter Klaunzer).

L’ancien Servettien Jean-Pierre Nsame a été élu meilleur joueur de l’année en Super League ; le jeune prodige lausannois Andi Zeqiri hérite lui du titre de meilleur joueur de Challenge League…

Actuel meilleur buteur de Super League, Jean-Pierre Nsame a été préféré au gardien international du FC Bâle Jonas Omli  et de Raphaël Nuzzolo, le maître à jouer de Neuchâtel Xamax. L’attaquant franco-camerounais de 26 ans a marqué vingt-trois buts au cours de l’année écoulée, dont quinze depuis le début de la saison en juillet dernier.

Cette consécration arrive trois ans après son titre de meilleur joueur de Challenge League lors de sa première saison saison en Suisse alors qu’il évoluait sous les couleurs du Servette FC.

Zeqiri : une consécration précoce

Andi Zeqiri (20 ans) est devenu lundi soir le plus jeune joueur auréolé du titre de meilleur joueur de Challenge League depuis l’instauration des SFL Awards nouvelle formule en 2013. L’enfant-prodige de la capitale vaudoise a crevé l’écran tant sous le maillot de l’Equipe de Suisse espoir (deux buts contre la France l’automne dernier) que sous les couleurs du Lausanne-Sport. Son entente avec Aldin Turkes, meilleur buteur avec seize réussites, a fait merveille lors de la première moitié de la saison. Zeqiri a, pour sa part, fait trembler les filets adverses à quinze reprises lors des dix-neuf derniers matches du championnat.

 

Continuer la lecture

Football

Les groupes de la 9e édition de la CSI Talent Cup sont connus !

Publié

le

Sponsorisé

Prévu le 8 et 9 février 2020 au Pavillon des sports du Bout-du-Monde, le tournoi U11 édition 2020 regroupera les équipes juniors des meilleures équipes européennes, offrant un plateau équilibré entre cadors européens et équipes locales.

Cette année, deux surprises sont au programme :
– Un tournoi amical outdoor à 6 équipes en marge du tableau principal
– La présence de l’équipe du FC Barcelone Masia, équipe U11 fanion du centre de formation du club catalan.

Alors qui succèdera au FC Bayern Münich ? Réponse dès le 8 février.

Continuer la lecture

Football

« Pascal Besnard connaît tout de la gestion du club! »

Publié

le

Président du SFC dès le 01.01.20, Pascal Besnard (à droite de l'image en compagnie de Lucien Favre le 01.11.87 face au FC Aarau de Wynton Rufer) a été un joueur emblématique du club grenat dans les années 1980 (© KEYSTONE/str/archives).

Aucun révolution à attendre au Servette Football Club : le passage de témoin entre Didier Fischer et Pascal Besnard s’effectue en douceur. Le second succède au premier dès le premier janvier.

La nouvelle était dans l’air, cette fois, c’est officiel !
Servette aura un nouveau président dès le premier janvier. L’ancien joueur grenat Pascal Besnard succède à Didier Fischer. Ce dernier restera à la tête de la Fondation 1890, propriétaire des trois clubs « grenat » rugby, hockey sur glace et football. Il nous dévoile les raisons pour lesquels il a pris cette décision.

Didier Fischer Président de la Fondation 1890

 

Aucun bouleversement à attendre toutefois, ce passage de témoin correspond à un changement dans la continuité selon le président sortant.

Didier Fischer Président de la Fondation 1890

 

Emblématique n°6 dans les années ’80, l’oncle de Benjamin est aujourd’hui directeur de Crédit Suisse Genève… Pour son prédécesseur, ce passage de témoin était devenue nécessaire…

Didier Fischer Président de la Fondation 1890

 

Avec la présence d’un dirigeant issu du ballon rond à la tête des footballeurs servettiens, chaque club géré par la Fondation 1890 aura un président distinct des autres ; distinct également de son propriétaire.

Didier Fischer Président de la Fondation 1890

Continuer la lecture

Actualité

Philippe Senderos met un terme à sa carrière

Publié

le

Le défenseur genevois de 34 ans et ancien international suisse Philippe Senderos annonce mettre un terme à sa carrière. Il a disputé son dernier match professionnel hier à Chiasso. Il l’annonce lundi sur Instagram.

Son fameux coup de tête lors de la Coupe du Monde 2006 aura marqué les fans de football. Philippe Senderos, 34 ans, met officiellement un terme à sa carrière professionnelle. Ancien international helvétique, il a disputé 57 rencontres sous le maillot national. Il a d’ailleurs participé aux Coupes du Monde 2006 et 2010, ainsi qu’à l’Euro 2008 avec la Nati. C’est donc sur un match entre Aarau et Chiasso, disputé dimanche (3-3), que Philippe Senderos referme le livre du football professionnel.

Philippe Senderos célèbre son but de la tête face à la Corée du Sud lors de la Coupe du Monde 2006. Les supporters de la Nati s’en souviennent encore. (AP Photo/Kai-Uwe Knoth)

Le défenseur genevois, capitaine de l’équipe de Suisse M17 sacrée championne d’Europe au Danemark en 2002, Philippe Senderos a connu une carrière faste. Après avoir appris ses gammes à Genève, il part à l’âge de 18 ans pour le club anglais d’Arsenal, avec lequel il disputera 114 matchs en sept ans. Il est ensuite prêté à l’AC Milan et Everton, puis porte les maillots de Fulham, Valence, Aston Villa, Grasshopper, Glasgow Rangers, Houston Dynamo et, finalement, le FC Chiasso cet automne.

 

Christian Lanza : « On savait que Philippe allait faire une grande carrière »

Actuellement membre de la cellule de recrutement, Christian Lanza est un des formateurs emblématiques du Servette FC. Il a entraîné Philippe Senderos notamment alors qu’il évoluait en juniors C (14-15 ans). S’il n’est pas vraiment surpris par l’annonce de sa retraite, il considère le défenseur central de trente-quatre ans comme un précurseur. Très précoce, il était déjà titulaire à dix-sept ans aux côtés d’Alex Frei notamment. Moins heureux ces dernières années, il a longtemps été titulaire à Arsenal, entraîné alors par Arsène Wenger, avant de jouer à l’AC Milan.

Christian Lanza Recruteur et formateur au Servette FC

 

 

 

Continuer la lecture