Rejoignez-nous

Sport

Champions: le Spartak possible pour Bâle

Publié

,

le

Le FC Bâle pourrait affronter le Spartak Moscou au troisième tour de qualification de la Ligue des champions. C’est un tirage au sort à Nyon qui désigné le club russe comme futur adversaire potentiel.

Mais les Rhénans doivent d’abord franchir l’obstacle constitué par les Grecs du PAOK Salonique ce mardi et mercredi prochain pour parvenir à se qualifier pour l’avant-dernière marche en vue de la phase de groupes de la compétition-reine.

Le match aller contre Spartak aurait lieu le 7 ou le 8 août à Bâle, le retour le 14 août à Moscou. En barrage, le deuxième de Super League pourrait alors retrouver des poids lourds comme l’Ajax Amsterdam ou le Dynamo Kiev.

Spartak Moscou était tête de série pour ce troisième tour. La saison dernière, le recordman de titre du Championnat de Russie avait terminé à la troisième place. En Ligue des champions, le club moscovite figurait dans un groupe avec Liverpool. Il a fini troisième et a été reversé en Europa League où l’équipe dirigée par l’Italien Massimo Carrera a été éliminée en seizièmes de finale par l’Athletic Bilbao.

Bâle et le Spartak s’étaient affrontés en seizièmes de finale de l’Europa League en 2011. Les Rhénans avaient gâché une avance de deux buts à l’aller et avait obtenu le match nul 1-1 au retour. Ils avaient été éliminés sur le score de 3-4.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tennis

Stan Wawrinka victorieux à Acapulco pour son retour

Publié

le

[Keystone/AP Photo/Rebecca Blackwell]

Porté par une première balle magnifique – 35 aces -, Stan Wawrinka (ATP 16) s’est hissé en huitième de finale du tournoi ATP 500 d’Acapulco. Le Vaudois a battu 6-3 6-7 (4/7) 7-6 (7/1) Frances Tiafoe (ATP 82).

Il aura fallu toutefois 2h’45’ de jeu et cinq balles de match dans la nuit mexicaine au Vaudois pour prendre la mesure de l’Américain. Comme en octobre dernier à Bâle lors de leur première confrontation qu’il avait remportée 6-3 3-6 7-5, Stan Wawrinka a dû vraiment s’employer face à un joueur qu’il apprécie et avec lequel il s’était aligné en double le mois dernier à Doha.

Il a, ainsi, dû écarter les deux premières balles de break du troisième set à 3-3. A 5-4 30-40, il se procurait une première balle de match. Il en galvaudait trois autres à 6-5 avant, fort heureusement pour lui, de survoler le tie-break pour le gagner d’une manière fort expéditive.

Ce retour gagnant sur les courts depuis sa défaite en quart de finale de l’Open d’Australie face à Alexander Zverev lui offre un huitième de finale apparemment très « jouable » sur le papier contre le vainqueur de la rencontre qui doit opposer le Moldave Radu Albot (ATP 69) à l’Espagnol Pedro Martinez (ATP 113).

Eliminé l’an dernier dans ce même tournoi en quart de finale par le futur vainqueur Nick Kyrgios, le Vaudois a les moyens d’aller plus loin cette semaine.

Continuer la lecture

Basketball

Le monde du basket a fait ses adieux à Kobe Bryant et sa fille

Publié

le

[Keystone/AP Photo/Marcio Jose Sanchez]

Des mots déchirants de sa veuve Vanessa à Michael Jordan en pleurs: un émouvant dernier hommage public a été rendu à Kobe et Gianna Bryant, morts le 26 janvier dans un crash d’hélicoptère, au Staples Center en présence d’un parterre de stars.

« Mon cher ami. Tu étais comme un petit frère. Quand Kobe est mort, une part de moi est morte. À partir d’aujourd’hui, je vivrai avec les souvenirs, en sachant que j’avais un petit frère. J’ai essayé d’être là de toutes les façons possibles. S’il te plaît, repose en paix petit frère », a déclaré, les larmes coulant sur son visage, Jordan qui fut l’idole de Bryant.

Dans le sillage du plus grand basketteur de tous les temps, toute la famille de la NBA était présente pour cet adieu, l’équipe actuelle des Lakers, LeBron James en tête. Mais aussi l’entraîneur Phil Jackson qui a fait mûrir Bryant, d’autres légendes de L.A. comme Magic Johnson, Jerry West et Kareem Abdul-Jabbar. Sans oublier Bill Russell, Elgin Baylor, Tim Duncan, Gregg Popovich, Dwyane Wade, Tony Parker, Stephen Curry, James Harden et le patron de la Ligue Adam Silver.

« Le MVP des papas »

D’autres célébrités de la musique, Kanye West, Jennifer Lopez, Snoop Dogg, du cinéma, Spike Lee, et de la télévision l’animateur Jimmy Kimmel, en maître de cérémonie, étaient également dans les murs.

Tous se sont levés, émus aux larmes comme les 20’000 anonymes, quand Vanessa Bryant a pris la parole, la gorge nouée par le chagrin.

A propos de sa fille Gianna, elle a dit: « Nous ne pourrons pas voir GG aller au lycée avec Natalia. Je ne pourrai pas lui dire à quel point elle est magnifique le jour de son mariage. Je ne verrai plus jamais ma petite fille marcher dans l’allée, danser avec son père ».

« Elle serait probablement devenue la meilleure joueuse de la WNBA. Elle aurait fait une énorme différence pour le basketball féminin. GG était déterminée à changer la façon dont tout le monde considère les femmes dans le sport », a-t-elle ajouté.

Kobe « était tout pour moi depuis mes 17 ans et demi », a-t-elle ensuite prononcé. « J’étais sa première petite amie, son premier amour, sa femme, sa meilleure amie, sa confidente et sa protectrice. C’était le mari le plus incroyable (…) et le MVP des papas », a-t-elle dit.

Cette « célébration de la vie pour Kobe et Gianna Bryant » s’est déroulée à une date symbolique en ce 24 février 2020, décidée par l’épouse et la mère des défunts, Vanessa Bryant présente aux places d’honneur avec ses trois autres filles.

24/02/2020, car celui qui fut un des plus grands joueurs de tous les temps a porté le maillot N.24 pendant les 20 ans où il a joué dans l’équipe de L.A., parce que sa fille, jeune joueuse prometteuse, évoluait elle avec le numéro 2.

Continuer la lecture

Course à pied

Marathon : Maude Mathys tout près des Jeux de Tokyo

Publié

le

Maude Mathys est passé tout près des minima pour une qualification olympique sur le marathon (© KEYSTONE/Peter Klaunzer/archives)

Maude Mathys rate les minima d’une minute à Seville, mais elle garde toutes ses chances de figurer dans le top 56 mondial. Une place synonyme de qualification pour le marathon des Jeux Olympiques de Tokyo cet été.

Maude Mathys n’est pas passée loin d’une qualification directe pour le marathon des Jeux Olympiques de Tokyo dimanche à Séville. Elle reste toutefois bien placée pour être du voyage au Japon. La Vaudoise a atteint son objectif : elle est passée tout près des minima pour se qualifier directement pour les Olympiades au Pays du Soleil Levant. Quatorzième de l’épreuve chez les dames, la Chablaisienne a été créditée d’une excellente performance chronométrique: 2h30’41 ! Si elle reste en deçà des minima olympiques (2h29’30), elle a néanmoins amélioré son record personnel établi il y a deux ans à Zurich. Trois fois championne d’Europe de course de montagne, elle reste donc bien placée pour être tout de même retenue pour les Jeux nippons. Son temps devrait en effet lui permettre de figurer à l’une des cinquante-six premières places du classement mondial. Au terme de cette course, Maude Mathys pouvait donc avoir le sentiment du devoir accompli, même si tout n’a pas été facile. Julien Trachsel l’a rencontrée.

Maude Mathys Championne d'Europe de course de montagne

 

Pas d’autre marathon

Si la coureuse d’Ollon a manqué les minima pour un peu plus d’une minute, la Vaudoise garde toutes ses chances de figurer dans le « top-56 » mondial. A-t-elle donc gagné son pari, à savoir courir un seul marathon en vue des Jeux ?

Maude Mathys Championne d'Europe de course de montagne

 

Maude Mathys saura le 2 juin si sa performance de dimanche à Séville est suffisante pour être retenue pour le marathon des Jeux Olympiques d’été à Tokyo.

Continuer la lecture

Basketball

Euro: l’Equipe de Suisse entre regrets et perspectives d’avenir

Publié

le

Jonathan Kazadi, à droite, tire malgré l'opposition du Finlandais Ilari Seppälä (© KEYSTONE/Peter Klaunzer)

L’Equipe de Suisse peut nourrir de gros regrets après ses deux matches qualificatifs en vue de l’Eurobasket. Battus après prolongation en Géorgie, les Helvètes ont subi une nouvelle défaite, évitable face à la Finlande dimanche à Fribourg. Pivot des Lions de Genève, Arnaud Cotture voit pourtant des raisons d’espérer malgré ces deux résultats défavorables.

Après sa défaite subie dimanche soir à Fribourg (64-69) face à la Finlande, dans le cadre des qualifications pour le prochain championnat d’Europe, l’Equipe de Suisse occupe la dernière place au classement de son groupe. Les Helvètes qui ont compté jusqu’à dix-huit points d’avance, avant de complètement craquer en deuxième mi-temps, se mordent les doigts. Le revers subi après prolongations jeudi en Géorgie (88-96), puis celui face aux Finlandais, adversaires directs pour la qualification, laissent un goût amer aux joueurs de la sélection helvétique. Mais cette dernière poursuit son apprentissage sur la scène internationale, selon Arnaud Cotture, pivot des Lions. Avec six points dimanche, il estime également que lui et ses coéquipiers n’ont pas à rougir de leurs prestations. Valentin Danzi l’a rencontré.

Arnaud Cotture Pivot de l'Equipe de Suisse

 

Le chemin est encore long dans cette phase qualificative pour l’Eurobasket. La prochaine échéance est fixée au mois de novembre, avec notamment un match en Serbie…

 

Continuer la lecture

Football

Super League : Servette arrache un point à Bâle

Publié

le

Valentin Stocker s’élève plus haut que toute la défense servettienne pour ouvrir le score après six minutes de jeu (© KEYSTONE/Georgios Kefalas).

Les Servettiens ont fait match nul à Bâle (2-2) après avoir encaissé deux buts au cours des vingt premières minutes. Imëri, sur penalty, et M. Stevanovic ont marqué pour les néo-promus.

Une certaine fébrilité défensive et un manque de percussion en attaque semblaient avoir condamné les Servettiens. Mais les visiteurs sont progressivement revenus dans la partie face à des Bâlois qui se sont éteints au fil des minutes. Le remplaçant Kastriot Imëri a réduit l’écart à un quart de la fin suite à une faute sur Koro Kone, avant que Miroslav Srevanovic n’égalise en exploitant au mieux un service de Gaël Ondoua. Valentin Stocker avait ouvert le score suite à un centre Samuele Campo, puis Fabian Frei a doublé la mise. Tout ça alors qu’on ne jouait pas encore depuis vingt minutes.

Vincent Sasso: « nous avons changé de système à la mi-temps »

En seconde période, les efforts servettiens ont été récompensés. Sans doute, la fatigue s’est-elle fait sentir dans les rangs bâlois. Les joueurs de Marcel Koller ne se trouvaient plus comme en début de match. Mais si la partie a changé de physionomie, le mérite en revient aussi et surtout aux néo-promus – notamment à leur entraîneur – qui ont su changer de fusil d’épaule au moment opportun. Le mentor valaisan de la Praille a su remettre ses joueurs sur les rails pour qu’ils remontent la pente et finissent par obtenir un résultat positif.

Vincent Sasso Défenseur central servettien

 

En fin de compte, les néo-promus peuvent se montrer satisfaits du point obtenu et surtout, d’avoir une fois de plus tenu tête à l’un des ténors du championnat. Les perspectives sont d’autant meilleures pour la suite et la fin du championnat.

 

Anthony Sauthier, au centre, à la lutte avec Omar Alderete, à droite, sous les yeux de Fabian Frei, à gauche, et les Servettiens sont revenus avec un point de Bâle (© KEYSTONE/Georgios Kefalas).

 

Continuer la lecture