Rejoignez-nous

Le Club Sport

Boxe anglaise: un énorme défi pour Ornella Domini

Publié

,

le

Grande première pour la boxe en Suisse : la Genevoise s’apprête à livrer un combat pour le titre mondial version WBC…

Ornella Domini va remonter sur le ring pour défier la Polonaise Ewa Piatkowska samedi à Gliwice. Couronne planétaire en jeu dans la catégorie des superwelters autrement dit les moins des 69 kg version WBC, c’est l’une des fédérations internationales les plus prestigieuses dans le monde parfois nébuleux du noble art professionnel, l’une des plus anciennes en tous cas. Quoiqu’il en soit, l’opportunité de briguer un titre mondial s’est présentée voilà trois semaines. La sociétaire du boxing club genevois et son entraîneur-promoteur Samir Hotić ont saisi la balle au bond. Ancienne championne d’Europe, Ornella Domini va vivre un grand moment dans sa carrière.

Ornella Domini Boxing Club Genevois

 

Un combat aussi important nécessite une préparation particulière… Ornella Domini s’est rendue en Algérie pour cela, elle y a passé une semaine. Une préparation plus intensive que d’habitude, d’autant plus nécessaire qu’elle monte d’une catégorie. Elle va passer des welters moins de 66 kg aux super-welters, les moins de 69 kg. Boxer contre une adversaire plus lourde : qu’est-ce que ça change au niveau du combat ?

Samir Hotic Entraîneur et promoteur

 

Ewa la Tigresse

Quant à l’adversaire polonaise d’Ornella Domini. elle a douze combats à son actif, parmi lesquelles une seule défaite. Surnommé la Tigresse, est détentrice de la ceinture mondiale super-welters version WBC. Une ceinture victorieusement défendue aux dépens de la Suédoise Maria Lindberg, c’était le 25 mai dernier. La Genevoise de 29 ans nous parle du combat auquel elle s’attend. 

Ornella Domini Boxing Club Genevois

 

L’aspect tactique sera déterminant pour l’issue du combat. Le coach de la Genevoise a mis au point une stratégie adaptée au défi de demain, pour ce combat Malgré son allonge et sa force de frappe, Ewa Piatkowska a ses points faibles que nous dévoile Samir Hotic.

Samir Hotic Entraîneur et promoteur

 

 

Un contexte pas forcément favorable pour ce combat qui se déroule samedi soir en Pologne entre Ewa Piatkowska entre Ornella Domini, qui, quel que ce soit le résultat aura vécu une expérience unique.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Club Sport

Cyclisme: le Tramadol interdit dès le début des classiques

Publié

le

Puissant anti-inflammatoire et analgésique, le Tramadol est banni des courses professionnelles dès le début du mois de mars pour des raisons de sécurité, mais l’UCI entend également redorer son blason en menant une guerre sans merci au dopage. L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) se veut moins rigoriste: l’interdiction se limitera donc au cyclisme, principale victime de l’utilisation de l’utilisation abusive du médicament incriminé.

Deux motifs ont conduit l’Union Cycliste Internationale (UCI) à prohiber une substance à première vue peu à même d’augmenter les capacités intrinsèques des coureurs. La première concerne la sécurité des coureurs, les effets secondaires du Tramadol représentant un danger particulièrement élevé.

Daniel Atienza Ancien cycliste professionnel

 

Mais si l’UCI va plus loin que l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), c’est parce que l’effet sur les performances est loin d’être négligeable: les résultats peuvent être faussés par l’abus de Tramadol, beaucoup plus utile dans le cyclisme que dans d’autres sports à cause notamment des grands tours. Des épreuves qui sont souvent longues et très pénibles, en particulier lorsqu’ells durent trois semaines avec des étapes de plus de 200 km.

Martial Saugy Professeur Associé à l'Université de Lausanne

 

Malgré cela, le fait qu’on interdise ce produit dans un seul sport et pas d’autres suscite passablement interrogations. Martial Saugy, professeur associé à l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne, nous explique comment l’AMA et les fédérations internationales déterminent quels substances sont placées sur la liste des produits interdits et pourquoi.

Martial Saugy Professeur associé à l’Université de Lausanne.

 

Cyclisme, athlétisme et football sur le podium

Outre le cyclisme, l’athlétisme et le football, malgré une réputation sulfureuse, ont investi des gros moyens dans la lutte contre le dopage. Les instances du ballon rond ont realisé des progrès considérables dans ce domaine à en croire l’expert vaudois.

Martial Saugy Professeur associé à l’Université de Lausanne

 

Globalement, la lutte anti-dopage progresse, l’AMA fait un gros travail , pas seulement au niveau des fédérations des différents sports, mais aussi sur tous les continents. La Russie n’est de loin pas la seule visée et Martial Saugy de terminer sur une note optimiste, voire prometteuse.

Martial Saugy Professeur associé à l’Université de Lausanne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Le Club Sport

Simon Le Coultre: « Le projet du Genève-Servette m’a vraiment plu »

Publié

le

La défense du Genève-Servette pour la saison 2019-2020 est presque déjà entièrement bouclé, notamment avec l’annonce du retour de Marco Maurer aujourd’hui. Futur grenat, Simon Le Coultre fera partie des jeunes joueurs engagés dans l’arrière-garde pour la saison à venir.  Le défenseur de 19 ans, engagé avec la Suisse M20 lors du championnat du monde début janvier, revient ainsi en Suisse après 3 ans outre-atlantique, mais pourquoi au GSHC:

Simon Le Coultre Défenseur de 19 ans

 

Simon Le Coultre n’a que 19 ans et a signé pour trois ans. Il vient en Suisse pour s’aguerrir bien sûr mais garde évidemment la NHL en tête:

Simon Le Coultre Futur défenseur du GSHC

 

Simon Le Coultre est déjà de retour en Suisse afin de subir une opération à l’épaule, une blessure qui le tiendra éloigné des patinoires jusqu’au terme de la présente saison. Mais il ne manquera pas le début de la préparation avec sa future équipe:

Simon Le Coultre Blessé jusqu'en fin de saison

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Le Club Sport

McSorley: « Je ne suis pas surpris qu’Arno Del Curto soit engagé »

Publié

le

Chris McSorley face à Rapperswil le 1er décembre 2018 / Bastien Gallay - gallayphoto.ch

Le hockey suisse a vécu lundi un tremblement de terre. Arno Del Curto a retrouvé de l’embauche auprès des Zurich Lions. Il a signé un contrat jusqu’à la fin de la saison en cours avec le club zurichois, actuel 6e de National League. Arno Del Curto remplace ainsi Serge Aubin qui a été démis de ses fonctions après une saison décevante à la tête des Lions.

Le technicien grison avait quitté Davos le 28 novembre dernier après un début de saison catastrophique après 22 ans à la tête de l’équipe.

À 62 ans, il compte 6 titres de champions suisse en 9 présences en finale. Del Curto connait bien Zurich puisque c’est là-bas qu’il avait commencé sa carrière en LNA en tant que coach, c’était entre 1991 et 1993.

Voir Arno Del Curto à la tête d’une équipe cette saison déjà est une surprise pour beaucoup de personne mais pas pour Chris McSorley. L’entraîneur principal du Genève-Servette n’est pas étonné de cette nomination à Zurich.

Chris McSorley Entraîneur du GSHC

 

La question est de savoir si Zurich est maintenant une meilleure équipe qu’elle ne l’était hier ? Pas de doute pour Chris McSorley.

Chris McSorley Entraîneur du GSHC

 

Avec Arno Del Curto, Chris McSorley fait partie des dinosaures du hockey Suisse. Au total, ce sont 24 ans de coaching en LNA pour le Grison et 16 ans pour l’Ontarien de Genève. Cela n’a pas empêché Davos et Del Curto de mettre fin à leur collaboration en novembre dernier. Alors, est-ce que Chris McSorley, se voit coacher un jour une autre équipe que Ge-Servette ?

Chris McSorley Entraîneur du GSHC

 

Deux dates sont à noter dans son agenda, le 12 février prochain, date à laquelle le GSHC affrontera pour la première fois Del Curto et les ZSC Lions. L’autre date à souligner est le 23 février avec le retour d’Arno Del Curto à la Vaillant Arena, mais cette fois en tant qu’entraîneur des ZSC Lions.

 

Les réponses non traduites de Chris McSorley:

Chris McSorley n’est pas surpris de l’engagement de Del Curto:

Chris McSorley Entraîneur du GSHC

Les ZSC Lions sont-ils meilleurs aujourd’hui qu’hier:

Chris McSorley Entraîneur du GSHC

 

Se voit-il un jour coacher une autre équipe:

Chris McSorley Entraîneur du GSHC

Geff Scarantino

Continuer la lecture

Le Club Sport

Floran Douay: « Je vais travailler trois fois plus cet été »

Publié

le

Floran Douay ne rechaussera plus les patins / Frédéric Curtet Curtetphoto.ch

Il a été blessé le 21 décembre dernier lors de la 33e minutes du match entre le Genève-Servette Hockey Club et l’EV Zug, Floran Douay a été opéré jeudi de son genou. Nous avons pris de ses nouvelles quelques heures après sa sortie de l’hôpital.

Floran Douay Attaquant du GSHC

 

Avoir le joueur grenat en ligne était également l’occasion d’évoquer le 16 janvier 2016. Floran Douay était alors celui qui avait déclenché la pluie de nounours lors du match des peluches. Un souvenir qui reste ancré dans la mémoire du joueur (interview réalisée avant la victoire AP 3-2 du GSHC face à Rapperswil)

Floran Douay Attaquant du GSHC

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Le Club Sport

Exploit historique des volleyeuses suisses !

Publié

le

Qualifiées après une rencontre épique, malgré une courte défaite face à l'Autriche ! Photos: @Damien Sengstag (archives).

Pour la première fois de son Histoire, l’Equipe de Suisse féminine de volleyball se qualifie pour les championnats d’Europe sur le parquet.

Il leur fallait un point et elles l’ont obtenue!
Emmenée par l’attaquante Laura Künzler et la passeuse Méline Pierret, la très jeune (21 ans de moyenne d’âge) et très talentueuse sélection helvétique a réussi à obtenir ce point, indispensable pour accéder à la phase finale de l’Euro qui se jouera du 23 août du 8 septembre prochains simultanément dans quatre pays en remportant les deux premières manches de la rencontre qualificative – d’un excellent niveau! –  finalement perdue (2-3) mercredi face à l’Autriche. Deux sets victorieux qui lui ayant permis d’engranger un point synonyme de qualification.

Jusqu’ici, la seule – et unique – participation de l’Equipe de Suisse féminine remontait à cinq ans, mais elle avait été qualifiée d’office, en tant que nation co-organisatrice (conjointement à l’Allemagne).

Mais qu’est-ce que cette formation a de plus que ses devancières?

Aurèle Müller Président de Swiss Volley Région Genève

 

Malgré son inconstance qui lui a finalement coûté la victoire, cette formation rouge à croix regorge de talent. A l’image de l’attaquante Laura Künzler ou de la passeuse Méline Pierret et ce ne sont pas les seules!

Aurèle Müller Président de Swiss Volley Région Genève

 

Quant au coach national, Timo Lippuner, il a grandement contribué à faire évoluer cette équipe.

Aurèle Müller Président de Swiss Volley Région Genève

 

Les Suissesses vont participer à une phase finale organisée conjointement par quatre pays différents (Pologne, Slovaquie, Hongrie, Turquie). Pour des raisons bien précises!

Aurèle Müller Président de Swiss Volley Région Genève

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture